jey_bis

Member
  • Content count

    81
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

30 Neutral

About jey_bis

  • Rank
    Member
  1. Merci pour vos encouragements j'ai retouché la photo de la voie lactée avec DarkTable. voici ce que cela donne je n'ai pas réussi a obtenir un bon contraste de la voie lactée. juste a éliminer l'aspect orange de la photo. Je n'ai pas non plus réussi a enlever les lumières sur l'horizon, alors j'ai passer un gros coup de pinceau noir FlJb, ce que tu sous entend c'est qu'avec Gimp je pourrais avoir de meilleurs résultats a partir des images d'origine? c'est un logiciel genre SIRIL ou bien il s'agit juste d'un logiciel de retouche? Merci pour les infos , le masque de bahtinov peut en effet etre une très bonne idée. je vais regarder si ca existe pour se fixer sur les objectifs photos. Pour M31 avec mes poses de 2' j'ai du en effet sur exposer le centre de la galaxie. J'essayerai la prochaine fois des poses plus courtes
  2. Dobson, équatoriale ou ... evscope ?

    Salut j'arrive un peu tard j'ai un evscope, je confirme pas pour du planétaire. J'en suis très content. je l'utilise sur la région parisienne. Mon retour d'expérience. http://www.astrosurf.com/topic/143359-retour-experience-sur-paris/?tab=comments#comment-1966679 L'evscope permet de faire rapidement une scéance improvisée. c'est plug and play et permet d'accéder a tout un tas d'objet céleste. En hiver tu peux aussi visualiser les objets sur ton téléphone. donc tu peux etre tranquillement chez toi et piloter ton télescope bien au chaud. La visualisation sur téléphone est agréable. Je ne le conseillerai, vu son prix , uniquement a des personnes voulant pratiquer l'astronomie dans des régions ou la pollution lumineuse est un obstacle et disposant de peu de place pour observer ou pour ranger le matériel. Moi qui suis en appartement sur Paris c'est l'idéal. Néanmoins, je préfère la vue directe dans un télescope, ca fait plus naturel. Mais moi qui ai longtemps fait du visuel avec un 200 mm, je confirme que cela peut décevoir car tout est gris . Je pense que l'idéal s'est de réaliser soi même son télescope d'aide a la visualisation, mais il faut bricoler , ca prend plus de place, il faut un ordi ... Il faut vraiment vraiment être passionné et de toute facon, difficile de débuter par ca..
  3. Bonjour a tous Qq mois que je n'avais pas posté, pas le temps pour l'astro. trop pris ailleurs. Mais j'ai quand meme trouvé le temps de suivre qq tuto sur internet, au sujet de l'astrophoto. Mais ce week end j'ai pris le temps loin de Paris (sous pretexte d' offrir un week end à Madame la vrai raison était de faire de l'astro. ca a plutot bien marché ) pour faire ma premiere sceance d'astrophotographie du ciel. L'objectif etait de faire des photos de la voie lactée, et si possible qq photos de constellation et d'objets "brillants. Le bilan est mitigé comme vous allez le voir. Soirée démarrée a 20h30 et finie a 2h alors que je pensais rester 3 heures. Tout d'abord la localisation, important pour la voie lactée d'avoir un ciel sombre. J'ai donc choisi un compromis entre distance et luminosité du ciel. Les alentours d'Alencon me semblaient prometteurs, donc hop, un petit week end en Normandie vendu a Madame au pied levé le jeudi (après s'etre assuré que la météo du samedi soir serait clémente). restait a trouver un hotel pas cher dans un coin bien paumé. Ce fut fait avec Sainte Gauburge !! bon j'ai pas marqué beaucoup de points CAF avec la localisation et la qualité de l'hotel . J'ai réussi a vendre a Madame que c'etait situé a mi chemin entre alencon et Dreux que nous allions visiter ensuite le dimanche Premier point négatif : Le ciel n'etait pas si sombre que je ne l'avais imaginé. Cela reste la plus belle nuit étoilé que j'ai vu, mais on voyait facilement a 20 mètres. Donc première étape la mise en station. Faite assez rapidement. Je m'étais entrainé et donc je pense qu'elle est plutôt réussie. Vous pourrez me confirmer ou m'infirmer en regardant les photos. J'ai décidé de commencer par la voie lactée, donc seconde étape la mise au point du 14mm. Et la grosse galère!! Impossible de trouver une bonne MAP. J4ai tenté sur la Lune qui était en premier quartier assez basse su l'horizon. Est ce une bonne méthode? et bien en live view, impossible de grossir suffisamment pour me faire une idée. Donc passage obligé par prise de photo, et en visualisation sur l'écran lcd, on zoom a fond. La Lune n'est jamais apparue nette. il faut dire qu'il y avait des nuages qui devait refléter sa luminosité, elle était toujours surexposée et apparaissait comme une grosse boule lumineuse lorsque je zoomais sur le LCD. J'ai donc abandonné et suis passé sur Jupiter. La, même soucis impossible d'avoir un zoom suffisant sur l'écran LCD. Au final après une heure 30 d'essai, je ne voyais aucune différence entre ces positions de réglage de l'objectif: la position au dessus (environ 1.4) etait ce que j'obtenais apres avoir essayé de jour de faire la MAP sur le feuillage d' arbres au loin. Donc dans le doute j'ai coupé la poire en deux, j'ai mis l'objectif sur la position 1. est ce que vous utilisez parfois cet objectif et avez vous le meme problème? Ensuite je suis parti pour des tests d'iso et durée de pose avec la Star Adventurer éteinte. j'ai pu monter a 20 secondes sans filé d'étoile (un peu en dessous de la règle des 350). Voici un des clichés brut obtenu :sensibilité a 3200 ISO, l'appareil peut monter a 6400. Vu qu'il y avait qq nuages au sud, j'ai décidé de tenter autre chose au nord, avec les amas de persée et cassiopé. Je suis ensuite revenu en fin de nuit sur le sud et j'ai tenté des poses longue de deux minutes avec la SA. en baissant les ISO a 1600. Voici un des clichés il y a bcp de bruit mais carrément plus de détail, on la voit très bien. donc entre ces deux photos j'ai changé d'objectif et je suis passé au 135. Première étape mise au point. La je pensais galérer comme pour le 14 et bien pas du tout. Obligé de pousser le réglage a fond sur l'infini, sinon Jupiter se résumait à un gros halo de lumière. alors que dans les tutos il etait plutôt indiqué que la MAP a l'infini ne se faisait généralement pas avec le réglage a fond. voici la MAP sur Jupiter avec le réglage a l'infini Ensuite direction M31. Pose de 2 minutes a 1600 ISO. j'en ai réalisé 10. chose étrange que je ne connaissais pas. Mon APN me propose une fonction automatique de réduction du bruit. Le traitement est proportionnel au temps de pose. Je ne sais pas si certains d'entre vous on la meme chose sur Canon et l'utilisent? ou vaut il mieux le désactiver et utiliser des logiciels de réduction de bruit ? De plsu, faut il mieux 20 pose d'une minute ou 10 poses de 2 minutes? Voici la plus jolie photo brute Ensuite j'ai fait la même chose sur M13, mais le zoom n'est pas suffisant pour bien détailler l'amas. ensuite j'ai fais les dark et les offsets. Je n'avais pas d'écran a flat. j'avais lu qu'on pouvait le faire avec un smartphone alors j'ai approché le téléphone de l'objectif en lui présentant un écran blanc. Le résultat est calamiteux, je me retrouve avec un rectangle blanc et du noir autour l'écran blanc ne remplissait pas tout le champ de l'objectif. Hier j'ai rapidement utilisé DeepSkyStacker pour balancer d'un coup tous mes fichiers brute et Dark et offset, voici ce que sa me donne : je suis assez déçu par rapport aux brutes, je m'attendais a un meilleur résultat. mais je ne désespère pas d améliorer les choses lorsque j'aurai pris en main SIRIL Sinon les remarques: - même en été prendre des vêtements chauds car il fait vite froid - je me suis arrêté en bordure de route et j'ai posé le trépied dans un champ sur un chemin en terre. et bien la terre bien sèche s'est transformée en gadou avec la rosée. Pour la prochaine fois, prévoir une paire de chaussure de rechange pour ne pas dégueulasser la voiture et faire enrager madame - apprendre a se servir du chauffe objectif d'abord!! je n'ai jamais réussi a le faire marcher dans le noir et j'ai du enlever le 14 mm totalement embué pour le poser dans la voiture le temps que la buée parte - changer de lampe frontale. les boutons mode rouge / mode normal sont trop proches pour mes gros doigts prochaine étape, retoucher les photos de la voie lactée. seconde étape , apprendre a utiliser SIRIL. Bref, il y a du boulot
  4. Bonjour gklm oui tout a fait ma main a fourché alors la non, c'etait ma première vrai sortie avec je n'ai touché a rien.
  5. Bonjour a tous j 'ai fais l'acquisition d'un evscope le mois dernier. a part quelques petites sorties épisodiques entre les nuages, j'ai pu réaliser ma premiere vraie séance astro hier soir de 19h a 1h. La batterie qui était pleine était quasiment vide au bout de 5h, mais en plein hiver. Donc cela laisse espérer une bien plus grande autonomie en été. Le premier point qui me plait c'est la mise en station. 3 minutes chono. Fort appréciable lorsque qu'au bout de 30' ou 1h d'observation, les nuages pointent leur nez et signent la fin de la soirée. On n'est pas trop frustré , ce serait le cas si on avait du faire une mise en station sur une monture equatoriale. Cela m'est arrivé plusieurs fois pendant les vacances de décembre. Le second point, et la raison pour laquelle je fais ce post c'est pour donner une idée de ce qu'un utilisateur en milieu urbain est en doit d'attendre de l'evscope. Je l'ai utilisé spécialement pour l'observation en pleine ville, notamment a Paris. avec une pollution lumineuse immense. N'ayant pas trouvé beaucoup d'informations la dessus, je me suis lancé un peu a l'aveuglette en espérant que la somme en vaille la chandelle. Premiere étape , la collimation . si j'ai bien compris la doc, avec ce rendu ci dessous je ne dois pas etre trop mal? ce qui donne sur une etoile le résultat suivant: j'ai ensuite réaliser un Dark. puis direction Orion forcément un amas ouvert pour voir ce que ca donne et ensuite direction les galaxies. La quasi majorité sont au nord est , en plein dans la pollution lumineuse de Paris. je suis au sud ouest de Paris. L'etoile polaire quasiement pas discernable. et j'avais en plus le flash de la tour eiffel !! des nebuleuses plus petites ci dessous la nébuleuse de l'huitre. je en sais pas pourquoi le nom n'est pas indiqué sur la photo. j'adore. on voit bien l'etoile centrale et l'enveloppe gazeuse A noter, que le catalogue d'objet de l'evscope n'est pas complet. Certains objets NGC n'etant pas connus comme NGC 2623, NGC 7662. Et d'autres objets sont connus mais invisibles pour mon ciel de Paris comme IC405, NGC 2237, NGC4395 (magnitude 10.6) J'ai été également victime de rosée sur la fin. J'ai tenté de pousser sur certaines cibles le temps de pose jusque plus de 20 minutes, mais sans réelle amélioration visuelle. Je me limiterai désormais a 10-12 minutes Pour conclure. Je suis plus que satisfait. Cet appareil me permet d'accéder a l'observation du ciel profond sur Paris et de réaliser qq petits clichés sympas. J'espere que dans des cieux plus cléments, les résultats seront encore meilleurs. Bon ciel a tous