Sign in to follow this  
xavierc

Automne austral chilien : la boucle est bouclée. Nuit 8

Recommended Posts

Episode précédent :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/002226.html

nuit 8 : 12 au 13 avril 2013 observations 6391 à 6404.
------------------------------------------------------------

En cette saison, les galaxies du Fourneau sont basses, mais j'ai trop envie de terminer d'observer l'amas du Fourneau et de revoir NGC1365!
Après quelques minutes à la mirer avec ses voisines au coeur de l'amas, je pars vers les oubliées des précédents séjours du côté de delta Fornax.

NGC1425 de magnitude 10.8 est faible à 109x et 150x. Son pourtour allongé apparaît en vision décalée à 109x.

NGC1406 apparaît faible à très faible, de magnitude 11.6, effilée à 109x et 150x.

Les autres tentent de repérer la Tête de Cheval au Célestron 14. J'irai les aider et la pointer au Télescope 406 avec mon filtre Hbêta. Ils la verront, aidés par le moindre grossissement et le chouilla de lumière en plus par rapport au télescope de l'observatoire, cet objet ténu se diluant très vite dans le fond de ciel quand on grossit.

Je poursuis avec une galaxie de l'Eridan, basse. De magnitude 11.4, NGC1487 montre à 109x et 150x sa structure un peu allongée, faible, au centre très discret vu en vision indirecte. Le plus simple pour la trouver est de partir de delta de l'Horloge à 3.5° est.

Revenons dans la Voie Lactée avec l'amas ouvert NGC2627 dans la Boussole (Pyxis) à 1° sud-ouest de ksi. Il est riche et condensé à 150x, parfois tellement que certaines parties restent non résolues. Ses plus brillantes étoiles de magnitude 11 sont assez brillantes.


Je poursuis les galaxies de la Carène à travers les méandres de la nôtre, la constellation étant bien couverte par l'un des bras les plus prolifiques de la Voie Lactée.
L'inattendue PGC25400 trouvée en cours de chemin est très faible et diffuse à 150x.


Je marque un arrêt pour un court repos dans l'observatoire.

La galaxie NGC3136 de magnitude 10.6 se montre facilement, assez faible, petite à 2.5° nord d'oméga. A 150x j'ai l'impression de voir un bras spiral, mais en poussant le grossissement à 218x, il s'avére qu'il s'agit d'une étoile en surimpression.


Dans le même champ, IC2554 est longue et très faible à 150x avec sa magnitude de 11.9.


La nébuleuse planétaire IC2553 ne facilite pas son observation de par sa petite taille (11"x7")! Elle est minuscule à 75x et repérée par blinking et par sa couleur verte à 1,5° sud-ouest de q Carinae. A 480x, sa surface se révèle marbrée, hétérogène et brillante ( de magnitude 10.4). A voir si la turbulence assez forte de 4 n'y est pas pour quelque chose... Très bonne réponse en OIII et à peine en HBêta.


Je termine mon tour dans la Carène avec un amas ouvert, IC2714, le genre de cauchemar à dessinateur, car riche en étoiles proches en magnitude à 150x. Ne pas s'y fourvoyer demande une vigilance accrue. Il est aussi visible au chercheur 9x50 dans le même champ que les Pléiades Australes à 4° sud-ouest, aidé par sa magnitude de 8.2.


Toujours dans la Voie Lactée, mais direction le pôle sud, la nébuleuse planétaire PK320-9.1 m'attend dans le Triangle Austral à 2,5° est d'epsilon. De magnitude 13.2, elle reste ponctuelle malgré ses 7" annoncées, mais brillante à 480x. Seule une carte de repérage précise m'a permis de l'identifier car en plus elle réagit peu au filtre OIII et encore moins en HBêta, mais suffisamment pour confirmer que je ne me suis pas fourvoyé sur une faible étoile.

Mes derniers dessins croquent quelques galaxies du Paon :
NGC6699, ronde, faible à 109x, de magnitude 12.1, à 3° nord-ouest d'oméga Pavonis.

NGC6810, de magnitude 11.4 faible avec un centre assez faible à 109x. Située à 2°sud-ouest de nu Telescopii

Et un amas ouvert dans le Compas (dans le champ de bêta Circini), Pi20, très concentré et brillant, de magnitude 7.8, ressemblant à un astérisme à 218x.

Enfin à 4° ouest de là, un autre amas de cette constellation, NGC5715 de magnitude 9.8, faible et dominé par un oval d'étoiles faibles à très faibles (magnitude 11) à 150x.

Je termine un peu avant 7h dans le silence et la solitude de l'aube et regarde les prochaines cibles prévues dans le Loup rapidement.
Des observations en éclaireur pour me mettre en appétit, à approfondir les prochaines nuits. Mercure levée m'accompagne dans la descente à l'aube.

[Ce message a été modifié par xavierc (Édité le 25-05-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Hello,
c'est un peu facile de dire ça maintenant, mais j'ai beaucoup aimé tous ces récits que j'ai parcouru pendant presque un an.
je trouve que c'est de l'hors pair, de l'original où la recherche n'est pas forcément dans le "beaux arts" (comme dit Serge) mais dans l'observation.

comme quoi on peut passer beaucoup de temps sur des dessins qui peuvent paraître simplistes d'un premier abord mais super poussé sur l'observation en elle même.

jc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this