xavierc

Member
  • Content count

    1439
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

286 Excellent

1 Follower

About xavierc

  • Rank
    Very active member
  1. Esotériques de fin d'hiver

    Ce fut une belle redécouverte de cette galaxie au T508, je ne connaissais pas ces extensions, et elles sont apparues assez facilement : RAP 5 mai au 6 mai 2016 85x, 138x, 201x, 276x. Des nodosités apparaissent en vision indirecte. 276x est un peu trop fort. Les extensions diffuses sont VI1-3, faciles. Bleutée turquoise. Turbulence 3 à 4 à 276x.
  2. Galaxies de printemps

    Bon, je ne croyais pas ça possible mais dans la liste y en a 3 que je n'ai jamais vues même avec un instrument plus petit. Notées pour ces vacances en Touraine et aux NAT.
  3. Les 30 ans de MAGNITUDE 78

    A tout à l'heure vers 14h!
  4. Esotériques de fin d'hiver

    Désolé Yann, je n'ai jamais pointé ce duo, même avec plus petit
  5. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin. 3 dessins : 8658 à 8660. La voiture sert de paravent contre la brise d'Est. Cette soirée sera orientée comète, 3 semblent à portée du télescope. Ca commence mal, j'essuie un échec dans le repérage de la comète Swift-Gehrels dans le Taureau. Par contre je vois la suivante dans le Cocher. Observation 8658 : comète Iwamoto C2018 Y1. Au chercheur 9x50, je la repère très faible et très floue, assez vaste. 75x, 109x, 150x. Je la place sur le dessin à 22h46. Elle s'affiche faible à très faible, très diffuse, à noyau à peine plus accentué. Le noyau est ponctuel en vision indirecte, noté VI3 à 4. Je ne note pas d'autres détails hormis son déplacement sensible pendant le dessin. Un avion passe en plein dessus m'arrachant un cri de surprise. Le vent est éprouvant. Je dirige le tube vers un amas ouvert du Cocher pas loin de la comète et de M38. Observation 8659 : Do18. Dolidze 18. 109x. Cet amas ouvert lâche et faible est détaché. J'ai aussi jeté un oeil à M36 et M38 à proximité. Au risque de me provoquer un torticolis, je trouve la seconde comète de la soirée, 46P Wirtanen dans la Grande Ourse, quasi au zénith. Observation 8660 : comète 46P Wirtanen. 109x. Elle se montre tellement diffuse et faible que j'ai failli la rater bien qu'étant à la position prévue. La vision indirecte confirme sa présence ténue. Très faible à VI1, elle ne révèle pas de signe de déplacement lors de l'observation. Son centre est un peu plus brillant. A 0h35 je remballe.
  6. Ah côté gauche de la photo alors! Pour ma part côté droit.
  7. Un problème de météo, il ne faisait jamais beau le week-end ou alors au dernier moment à l'improviste. Car la mise en oeuvre de cet instrument prend trop de temps pour le sortir une veille de jour de travail. Mais j'ai fait une nuit avec en mars. 16 dessins! Ca arrive souvent à cette période de l'année, je ne m'en inquiète plus.
  8. Dobson Strock 254/1200 Seine et Marne 3 dessins : 8635 à 8637. Des voiles menacent vers l'ouest, il faut dire que je tente quitte ou double avant l'arrivée d'une perturbation. Fatigué par le roller de ce dimanche après-midi, je me suis reposé une heure avant de venir, sans arriver à dormir. Je suis prêt à observer à 22h35. Je pointe en premier un amas ouvert de la Licorne. Observation 8635 : Cr104. C'est Collinder 104 en version longue. 109x. Cet amas ouvert pas très fourni montre sa forme de croix. La turbulence est forte, à moins que le miroir primaire ne soit pas en température? La suite de la soirée tranchera pour la seconde hypothèse. Il fait frais mais pas glacial. Le sol est en partie gelé, mais le tabouret s'enfonce par endroits dans les zones humides. On est loin du permafrost! L'ambiance de la nuit est enrichie par l'odorat, avec une odeur de bois brûlé pas désagréable qui flotte dans l'air. Je rends visite à une vieille connaissance de nébuleuse diffuse de la Licorne. Observation 8636 : NGC2261. C'est la fameuse nébuleuse variable de Hubble, dont l'aspect change d'une année à l'autre, à cause d'un phénomène d'ombres portées sur la nébuleuse par des nuages de poussière orbitant autour de l'étoile illuminatrice R Monocerotis, étoile variable de type T Tauri. 75x, 150x, 218x. Elle est petite et faible, triangulaire et assez diffuse. Je note quelques détails en vision décalée. Bien qu'étant une nébuleuse par réflexion, elle répond un peu aux filtres interférentiels : très faiblement en HBêta et faiblement en Oxygène 3. Par contre cette fois je n'ai pas pu confirmer de couleur à 75x alors que je la voyais verte les années précédentes. Je remarque plusieurs fois de la buée sur la lentille de foyer des oculaires réchauffés dans les poches, c'est bizarre que ça arrive si vite. Je visite un second amas du catalogue Collinder de la Licorne pour ce soir. Observation 8637 : Cr95. 75x, 109x. C'est encore un amas peu fourni, mais ne concluons pas hâtivement sur ce catalogue, car ce n'est pas le cas de tous les Collinder heureusement. Son échelle de brillance est large (pas de classe moyenne en gros). A 0h30 les voiles montent franchement depuis le nord-ouest, quel bon timing vu que je pars! J'ai un peu mal à la tête. La buée fut incessante sur le chercheur et du givre s'est déposé sur les affaires et l'auto. Bref c'est logique cet air saturé d'humidité annonciatrice de la perturbation qui va bâcher le ciel pour le reste de la nuit.
  9. Supernova dans NGC 5353

    Bonjour Observée cette nuit plus brillante que la magnitude 14, car vue en vision directe très faible à 150x, repérée ensuite à 75x, et ce malgré un premier quartier de Lune dans le Cancer. D'après l'image de Gérard et en comparant aux autres étoiles de mon dessin, elle serait vers la magnitude 13.0. Dobson 254mm dans un site Bortle 4.
  10. Supernova dans NGC 5353 ?

    Bonjour Observée cette nuit plus brillante que la magnitude 14, car vue en vision directe très faible à 150x, repérée ensuite à 75x, et ce malgré un premier quartier de Lune dans le Cancer. D'après l'image de Gérard et en comparant aux autres étoiles de mon dessin, elle serait vers la magnitude 13.0. Dobson 254mm dans un site Bortle 4.
  11. Galaxies de printemps

    Blieux, c'est la commune des Alpes de Haute-Provence où se trouve l'observatoire du Mont Chiran cité dans quelques CROAs. Un coin où l'éclat de Vénus et Jupiter gêne en vision nocturne!
  12. Supernova dans NGC 5353

    A la campagne et en grossissant un peu, la magnitude 14 est accessible à ce diamètre. A la condition de ne pas avoir un phare comme lampe pour consulter les cartes.
  13. Oui Alain, à cette période de l'année il ne faut pas hésiter vu la rareté des nuits claires! Mais ça faisait bizarre de retrouver ce ciel lumineux.
  14. Ah c'est marrant je suis tombé sur ton autre post où tu demandais des adresses de gîte, et celui des Esperelles a été cité. J'y étais l'année dernière (à Saint-Frézal-de-Ventalon), très bon ciel sombre malgré le halo d'Ales dont j'étais un poil plus proche que vous. Par contre moins de place pour le gros matériel hors de la terrasse en bois. Mon compte rendu illustré de dessins. http://xcamer2.free.fr/astrodessins/CROA/2017_hiver_2018_printemps/20180416_22LozereStFrezal/20180417/20180417.html
  15. Ah merci pour l'info Nicolas. Je commençais à m'inquiéter de ne pas voir les inscriptions ouvertes.. Pour ma part plutôt en 2ème semaine.