xavierc

Membre
  • Compteur de contenus

    1 252
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

55 Neutre

1 abonné

À propos de xavierc

  • Rang
    Membre très actif
  1. 5 dessins : 8079 à 8083 Dobson Strock 254/1200. Comme hier, je suis venu tard car la Lune se couche tard. J'ai d'ailleurs passé la soirée chez un ami et j'ai montré à ses enfants et lui la Lune dans ma lunette 80/400, occasion de dépoussiérer cette dernière et de susciter l'émerveillement chez toute la famille. L'ami tentera d'ailleurs quelques photos à main levée derrière l'oculaire avec son smartphone et se rendra compte que l'exercice est difficile. Puis j'ai dormi 2 heures car Sélène n'était pas encore prête à se coucher et j'étais bien plus en forme pour aller observer du coup. Lorsque je suis arrivé sur site, le vent glacé du nord-est soufflait trop fort sur le terrain des ballots, je me suis donc mis à l'abri des hangars en entrée de ferme, à côté de l'étable. Je n'observerai que des objets jamais vus au Strock cette nuit, il m'en reste après 12 ans d'utilisation de cet instrument. A mon arrivée à 3h45, la Lune a dépassé un peu le premier quartier et se couche pendant l'installation. Je commence par un amas globulaire de l'Hydre Femelle, bas. C'est l'un des rares Messiers jamais observé à ce diamètre. Oublié car bien bas à cette latitude de 49°. Observation 8079 : M68. 75x, 150x, 109x. Il est très faible car bas et très atténué. Ses étoiles principales peinent à se montrer, VI1 à 3 (vision indirecte 50% à 100% du temps). Le fourmillement des étoiles secondaires VI4 à 5 ne changera pas mon opinion : dur et décevant cette nuit. Je remonte un peu le tube vers des galaxies de la Vierge vers gamma (Porrima) puis alpha (Spica). Observation 8080 : NGC4666 et 68. 109x. NGC4668 est vue très faible à VI1, assez facile. Elle accompagne NGC4666 faible, allongée, qui reste diffuse. J'y décèle quelques nodosités en vision indirecte. Ce couple différencié est sympathique. Observation 8081 : NGC4753. 109x. Son centre considérablement faible domine son pourtour faible et très diffus. Le camion-citerne de collecte du lait est venu à la ferme puis est reparti au bout d'une demi-heure. Il n'a pas beaucoup gêné sauf à l'arrivée à 5h40, mais j'ai eu le temps de protéger ma vision nocturne de ses feux de route. Observation 8082 : NGC4995. 109x. Elle est faible et assez condensée. Le froid est sec. Observation 8083 : NGC4958. 150x. Elle est petite, condensée, comme une étoile floue considérablement faible. Je suis glacé à l'aube à 6h20. 3 planètes sont visibles à l'oeil nu : Jupiter dans la Balance, Mars dans le Scorpion et Saturne dans Ophiucus limite Sagittaire. Elles ne montent pas bien haut dans le ciel dans ces constellations zodiacales d'été. Je pointe les 2 plus grosses à 343x mais la turbulence est trop forte pour en avoir une vue satisfaisante, d'autant que le vent s'est renforcé et fait vibrer le télescope et bouger l'image. J'ai néanmoins pu voir la Grande Tache Rouge. Je rentre directement à 6h40, satisfait d'avoir volé ces quelques heures au mauvais temps et au phare lunaire.
  2. Deux galaxies classiques

    Merci d'avoir participé. Tu peux directement afficher l'image ici en la mettant entre balise [@IMG] et [/@IMG], (sans les "@", je les ai mis pour que les balises ne soient pas interprétées par le serveur).
  3. Deux galaxies classiques

    Je me suis mélangé dans les noms, c'est Fabrice M. bien sûr comme vous l'aurez compris!
  4. 10 dessins : 8069 à 8078 Dobson Strock 254/1200. Je suis venu tard, à minuit et demie car j'ai dû faire une sieste après cette semaine de boulot, suite à un lever trop matinal le vendredi. Conséquence, je suis venu en mode léger avec le Strock, le temps de logistique du Dobson 508 aurait trop consommé du restant de la nuit. Jcb encore grippé est resté au chaud à la maison. Trop de vent glacé au niveau du terrain des ballots enfin sec me chasse sur le site de la ferme, abrité du vent par un hangar. Je l'oublierai une partie de la nuit jusqu'à ce qu'il se fasse entendre car se renforçant. Le premier quartier lunaire dans le Taureau, près d'Aldébaran, éclairera le fond de ciel jusqu'à son coucher vers 2h45. Je commence avec un objet d'actualité, une galaxie et sa supernova dans la Grande Ourse. Observation 8069 : NGC3941 et la supernova AT2018pu. 218x, 480x, 109x. La galaxie est facile, faible et diffuse, mais je ne décèle pas de trace de la supernova à 218x. Néanmoins, à 109x, le noyau de la galaxie ressort fortement, est-ce à cause de l'éclat additionnel de la supernova? Finalement, cette dernière ressort très faible à VI1 à 480x très près du noyau de la galaxie. Elle est mieux vue en vision indirecte, cette étoile mourante, avec une magnitude visuelle estimée vers 13,5. Les constellations de printemps riches en galaxies sont idéalement placées. Je rends visite à une galaxie de la Chevelure de Bérénice. Observation 8070 : M98. 150x. Elle est très faible, la Lune gêne. Je l'ai bien mieux vue dans un ciel sans Sélène. Il fait froid et ce n'est que le début. Il est 2h, j'entame un petit tour parmi les galaxies de la Vierge. Observation 8071 : NGC4206. 150x. Très faible à VI1, elle se montre allongée et diffuse. Observation 8072 : NGC4216. 150x, 109x. Je vois son centre considérablement faible, le reste est faible à perceptible. Elle est très allongée mais assez diffuse en dehors de la barre centrale et dévoile quelques nodosités en vision indirecte. Cet objet doit être pour le moins intéressant avec double de diamètre, une prochaine cible au 508 j'espère. Les vaches remuent dans l'étable. Observation 8073 : NGC4222. 150x. Elle est très très faible à VI1. Une pause chauffage et bouffe dans la voiture est nécessaire. Elle est suivie d'un footing réchauffant me permettant d'admirer le coucher rougeoyant de la Lune à 2h45 loin des bâtiments occulteurs de la ferme. J'entend des roucoulements danss l'étable, les vaches doivent être ravies d'être réveillées par les palombes. Profitant de l'assombrissement du fond de ciel suite au coucher lunaire, je regarde quelques galaxies du Lion, du classique : M96 spiralée et le trio de M105. Observation 8074 : M96. 109x et 150x. Elle n'est pas vue au chercheur 9x50. Au Strock je vois bien son centre asssez faible, le reste est faible à perceptible. Des soupçons de spires VI4-5 sont à la limite, je les note. L'analyse de photos le lendemain les confirmera au bon endroit. Une première à ce diamètre! Observation 8075 : le petit trio du Lion de M105. 150x. A côté de M96 et M95, ce trio moins brillant mais plus resserré que celui de M65-M66-NGC3628 reste bien intéressant. Il est dominé par M105 assez faible et diffuse, accompagnée de NGC3384 assez faible à considérablement faible et de NGC3389 très très faible à VI1, allongée facile. Je ressens un désagréable froid aux pieds à 4h30. Jupiter trône dans la Balance. Sous Spica, je tente M83 de l'Hydre Femelle mais c'est un échec, elle est trop basse dans la brume de pollution. Un peu plus haut sur la même ascension droite, je découvre des galaxies de la Vierge jamais vues au télescope 254 mais observées du temps du 115/900. Observation 8076 : NGC4808obs8076.jpg 109x. Très faible, elle est allongée, assez contrastée. Observation 8077 : NGC4643. 109x. Elle a des limites floues mais est condensée et considérablement faible. Qu'il fait froid! J'ai les pieds gelés à 5h30. Je me force à un énergique footing pour les raviver. Le vent se relève du nord, je l'avais oublié grâce au hangar, là c'est juste son murmure pas impactant qui accompagne son accroissement de force. Observation 8078 : NGC4632obs8078.jpg 150x. Mal définie, elle est vue 25% à 50% du temps (VI3-4) en vision décalée. Or l'aube arrive à 6h15 ce qui n'aide pas, accompagnée aussi d'un gros coup de barre. Je dois me reposer 15 minutes dans l'auto car mes yeux se ferment tout seuls. Un peu revigoré, je tente Mars dans Ophiucus mais elle est trop turbulente. Cette nuit fut sèche, glaciale et moyennement transparente, pas du tout vers les horizons. Je déplace la voiture sur le terrain des ballots et y dors avant de repartir à 8h30.
  5. Deux galaxies classiques

    Bonjour Puisqu'en en est aux comparaisons, voici le dessin au 508 en Basse Normandie. J'ai loupé l'étoile de José collée à la galaxie et bien réelle sur les images. Elle semble bien rouge, c'est peut-être pour ça que je ne l'ai pas vue? A contrario, plein de nodosités ressortent au 508 dans le fuseau de la galaxie qui s'étend très loin. Détails dans le CROA : http://xcamer2.free.fr/astrodessins/CROA/vacances_mars2016_T500/vacances_mars2016_T500_nuit03/vacances_mars2016_T500_nuit03.html Et avant que Yann et Fred M. me reprennent, j'ai observé la petite NGC à côté (cf CROA)!
  6. Seine et Marne nuit du 21 au 22 février 2018

    Bonjour Cédric Il le faut bien, sans ça il ne resterait que 2 nuits sur 7 possibles et vu la météo dans ma région, j'aurais le temps d'oublier ce qu'est une étoile sinon! Je ne commence heureusement pas tôt ma journée de travail et arrive à me contenter de 6 heures de sommeil après être sorti observer. Biurakan : catalogue de 13 amas ouverts découverts à l'observatoire astrophysique de Byurakan en Arménie, https://www.stellar-journeys.org/cluster-biurakan-info.htm. Des dizaines de catalogues existent pour lister des amas ouverts, certains n'ayant rien à envier aux objets Messier ou NGC. Une page complète de Laurent Ferrero sur entre autre les catalogues d'amas ouvert (en bas)
  7. Seine et Marne nuit du 17 au 18 février 2018

    Bonjour Fred j'ai l'impression que tu n'arrives pas à t'y retrouver à cause des faibles galaxies. Voici une image d'Antoine Vergara (http://astrosurf.com/avastro/) orientée comme mon dessin et sans inversion. En regardant le centre de l'image autour de NGC1275 et t'aidant du nom des galaxies sur mon dessin, tu retrouves bien la même disposition. Cette image, ma carte de repérage Guide 7 et la fiche de Michel Nicole sont bien en phase en tous cas.
  8. 5 dessins : 8064 à 8068 Dobson Strock 254/1200 Je suis encore posté à l'entrée de la ferme du Nord, le terrain des ballots de foin étant encore impraticable à cause de l'humidité. Je suis seul cette fois. La Lune en croissant illumine de son tiers par l'ouest mais ne gêne pas trop encore. Le vent se calme et souffle du nord. Je suis heureusement abrité par le hangar, autre avantage de ce site, la légèreté du Strock le rendant très sensible au vent. Je débute la séance d'observation avec des amas ouverts de la Licorne, reprenant la liste de ceux pas revus depuis au moins 5 ans avec cet instrument. Observation 8064 : NGC2232. 109x et 75x. Il montre des étoiles plutôt faibles à perceptibles. Cet amas pauvre s'enrichit un peu en grossissant davantage. Il fait froid, le flux du nord sûrement. Les bruits des vaches dans l'étable brisent par moment le silence mais pas la brise du Nord. Observation 8065 : Bi10. Biurakan 10. 109x. Dans un champ assez fourni qui pourrait prêter à confusion sans carte de repérage précise, il ressemble plus à un faible astérisme. A 23 heures je m'offre une pause casse-croûte et chauffage dans la voiture, pour me revigorer. Je continue sur les amas ouverts de la Licorne. Observation 8066 : Cr115. Collinder 115. 109x, 150. Il est évident, condensé et assez fourni en étoiles considérablement faibles à perceptibles. La Lune est passée derrière l'étable à 23h30 mais se couchera dans presque une heure. En guise de dessert, je dirige le télescope vers quelques galaxies du Lion. Observation 8067 : NGC3301. 75x, 150x. Vue au premier coup d'oeil à 75x, elle s'avère considérablement faible, à bords flous, centre détaché, et apparaît allongée même en vision directe. L'hiver est bien là, j'ai froid aux mains malgré les gants, j'ai le nez qui coule, et du givre recouvre la bâche sur le sol. Glagla! Observation 8068 : NGC3287. 150x. Le jalon immédiat pour la trouver est la colorée étoile double STF1448 à 6'. La galaxie est allongée, diffuse, faible à très faible. Ce que j'ai vu comme plusieurs étoiles à l'intérieur serait plutôt des nodosité d'après les images vues à postériori sur le Web. La zone centrale est difficile en vision indirecte. Ah, j'avais oublié de le dire, le vent est tombé depuis 1 heure. Le bétail s'est endormi, il est 0h30, je remballe et pars pour une courte nuit avant le travail demain.
  9. Seine et Marne nuit du 17 au 18 février 2018

    Salut José. J'ai dû passer 1h15-20 sur ce groupe de galaxies, mais au total plus de 2 heures sur l'amas.
  10. Seine et Marne nuit du 17 au 18 février 2018

    Fabrice (et d'autres peut-être?), tu seras intéressé d'apprendre que j'ai trouvé le moyen de lister par ordre alphabétique tous les objets de mes CROAs automatiquement sur mon site Web. C'est ici : http://xcamer2.free.fr/astrodessins/CROA/listecompleteobjets_page1.html La navigation entre pages est en haut et bas de page, les liens listent le 1ère et dernier objet de chaque page. Avec possibilité de voir le CROA correspondant au dessin en cliquant sur le nom de l'objet au lieu de la vignette. 140 objets par page.
  11. Seine et Marne nuit du 17 au 18 février 2018

    Merci Alain. Toujours sur le qui-vive pour répondre à ce que je vois! Pour le Casque, le ciel peut me montrer bien mieux, j'avais eu la forme complète du X au Strock 254 mais sous un très bon ciel.
  12. 8 dessins : 8056 à 8063 Dobson 508/1920 Le terrain des ballots de foin est encore trop embourbé. Mon acolyte Jcb est arrivé plus tôt et a obtenu l'autorisation de s'installer à l'entrée de la ferme du nord. Il est juste au sud-est de moi, qui m'installe près de l'étable avec quelques fils téléphoniques et électriques dans le champ de vision, mais qui ne gêneront pas pour mes observations. Je dîne avant et après l'exploration des galaxies de Persée dans Abell426, laquelle commence à 19h45. je suis venu exprès tôt pour avoir le temps de les observer. Observation 8056 : IC313 et 316. 201x. IC316 est faible et diffuse, IC313 est plus marquée, considérablement faible, et petite. Observation 8057 : Coeur d'Abell 426 autour de NGC1275. 201x, 138x. Le plus dur est de se repérer dans cette profusion de galaxies. Heureusement que la radiogalaxie maîtresse de l'amas, NGC1275, est plus brillante pour permettre de poser les jalons. Je la note assez faible, et elle est accompagnée de NGC1272 considérablement faible, des faibles NGC1273, NGC1274, NGC1277, NGC1278, PGC12448, des faibles à très faibles PGC12430 et IC1907, et de la très faible PGC12451. Observation 8058 : NGC1265. 201x. Elle n'est pas évidente car peu contrastée, très faible et très ténue, alors que son centre est bien plus marqué. Elle flotte excentrée dans l'amas accompagnée de PGC12293 vue VI1 = 100% du temps en vision décalée uniquement). Parmi les autres objets en retard de l'automne passé, se trouve une fameuse nébuleuse planétaire de Persée. Observation 8059 : M76. 276x, 201x, 402x, 85x. Elle réagit fortement en OIII, mais pas du tout en HBêta. Elle est déjà assez basse dans le ciel, j'ai tiré le créneau d'observation des constellations d'automne au max vu les 3 mois d'abstinence. Elle devient sombre à 402x, le grossissement top pour l'observer sera 276x. Elle montre une teinte bleuâtre ciel à 85x. En OIII les extensions en spires ressortent. Je dois la retenter plus haut et pas dans le halo de pollution de Paris, bref, l'inverse de maintenant! Le dessin est un mix avec et sans filtre OIII. Les vaches à côté s'excitent par moments dans leur étable. Jcb est parti siester à 23h. Il ne se relèvera qu'à l'aube! Je ne me rendrai compte de sa longue disparition qu'à l'arrivée des voiles, donc pas la peine d'aller le réveiller pour voir ce ciel bouché. La buée gênante arrive. Je finis le dîner lors d'une pause voiture à 23h. Je pointe une nébuleuse diffuse du Grand Chien, le Casque de Thor. Observation 8060 : NGC2359. 85x, 138x. Le ciel n'est pas bon si bas, je ne la vois pas sans filtre! Par contre une fois la tirette à filtres positionnée sur le OIII, la nébuleuse y répond bien, montrant sa forme de bulle avec des extensions dessinant partiellement un X. Le pourtour fin de la bulle est bien vu. Les extensions sont dures. Je note des zones plus sombres dans l'oval de cette bulle. La nébuleuse n'est pas vue en HBêta. Je vise alors un bien beau amas ouvert de la même constellation. Observation 8061 : NGC2360. 138x, 201x. Très riche, il en devient dur à dessiner, avec beaucoup d'étoiles de même magnitude, considérablement faibles. Les autres s'étagent entre considérablement brillantes et perceptibles. Cet amas reste bas dans le ciel. Un coup de barre suit l'effort de concentration pour dessiner cet amas, puis la buée embue le miroir secondaire et je me rends compte que ma batterie de chauffage est KO. Argh j'ai oublié de la recharger pendant cette période d'inactivité astro! Donc pas question d'utiliser le sèche-cheveux 12V. Je réussis à désembuer l'optique avec la chaleur de mes mains mais ça prend 10 minutes. Et c'est à ce moment qe se produit un passage de voiles à partir de 2h! Le ciel est vite voilé sauf la partie basse vers la tête du Dragon. Du coup j'y pointe 2 galaxies. Juste le temps de les dessiner et à 3h les voiles sont dessus. Observation 8062 : NGC6478. 201x. Très faible, elle est facile et allongée. Observation 8063 : NGC6515. 201x. Considérablement faible à faible au début, elle s'affadit ensuite car les voiles la grignotent, mais elle reste faiblement visible. La buée devient très gênante. J'arrête l'observation 10 minutes après à cause des voiles. Le miroir secondaire se réembue. Je m'octroie 2 cycles de sommeil d'attente dans l'auto, avec un lever entre les 2 à 4h45 pour constater que le ciel est encore voilé. Il sera finalement dégagé au second lever, mais c'est l'aube (6h30), et tout est givré et blanc sauf le miroir primaire (j'avais remis le capot de protection). Dommage que ces nuages aient tronqué cette nuit. Fait rare, voici quelques photos souvenir au smartphone : L'astrocamionnette de Jcb Démontage de mon 508, tout rentre dans la Dacia! Petit matin glacial et brumeux Meuh-meuhland (copyright Jcb) T'es qui toi? Ce furent 3 mois de vaches maigres pour l'astronomie mais ici les vaches sont grasses! Je repars vers 8h alors que le brouillard est arrivé et que nous avons un peu discuté avec la fermière juchée sur son tracteur, Jcb voulant acheter du lait. Jcb part dans la foulée.
  13. Seine et Marne nuit du 12 au 13 février 2018

    Tututu José, à peine plus d'un mois!
  14. Seine et Marne nuit du 12 au 13 février 2018

    Salut etoilesdesecrins. Il ne faut pas arrêter l'astronomie pour si peu, surtout vu le temps d'attente de ton nouveau matériel. Pour ma part ça me chagrine assez quand la météo reste longtemps bouchée mais je ronge mon frein en attendant des lendemains meilleurs. Oui NGC2194 est joli aussi, observé l'hiver 2016 avec le Strock. J'espérais en observer d'autres ce soir mais des voiles mal prévus sont venus annuler la soirée.
  15. Seine et Marne nuit du 12 au 13 février 2018

    Une semaine de vacances en période de Nouvelle Lune et aucune occasion ne s'est présentée. Grrr!!