xavierc

Membre
  • Compteur de contenus

    1 298
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

97 Neutre

1 abonné

À propos de xavierc

  • Rang
    Membre très actif
  1. C'est clair que sans ça j'aurais du mal à gérer mes observations et notamment les doublons! Grâce à cette base, au moment où j'écris, j'imprime la liste des nébuleuses planétaires PK qu'il me reste à voir dans le ciel d'été et automne au télescope 508, de quoi m'occuper à Valdrôme entre autres.
  2. N'hésite pas à aller les voir, il devait y avoir déjà du détail avec des diamètres de 250/300 D'après ma base de données elles sont assez loin l'une de l'autre : Nom |Type |Alpha |Delta |Magnitude|Dimensions |Angle |Constellation |CarteUrano NGC4124 |Galaxie |12h06mn09.1s |10°39'45" |12.7 |3.9' X 1.8' |114° |Vierge |193 NGC4125 |Galaxie |12h06mn07.1s |65°27'21" |10.9 |6.0' X 5.1' |95° |Dragon |25 Juste proches en ascension droite, ce qui est logique!
  3. Merci à vous deux. Alain, j'ai dû faire appel à une masseuse ensuite! Oui pour les RAP c'est très bientôt, la première nuit fut assez courte donc ne sera pas trop longue à CROAter. Serge, comme tu t'en doutes, côté catalogue Arp il y a pleine de choses à observer. N'avais-tu pas déjà observé la Patte d'Ours et le Trident?
  4. 11 dessins : 8207 à 8217 Dobson 508/1920. Je suis tout seul. Jcb et A-po travaillent ce 8 mai. Quelle idée... Je suis opérationnel à 22h55, soit une demi-heure avant la nuit astro. J'étais venu suffisamment en avance pour monter tranquillement le 508 et ne rien rater des heures sombres. Surtout que je commence par des galaxies du Lynx et que je vais enchaîner quelques objets du catalogue Arp cette nuit. Observation 8207 : NGC2537. 138x, 201x, 276x. Aussi appelée Arp 6 ou la Patte d'Ours, elle est fidèle à son surnom. Elle est trop sombre à 276x. La galaxie est considérablement faible, la barre la plus brillante est très faible, celle du milieu limite VI4 à 5. Celle de l'est se montre VI2-3. La structure n'est pas facile mais les conditions ne sont pas optimales, vu que cette galaxie est pointée vers le halo de pollution lumineuse de Paris. Le phare de la Tour Eiffel m'énerve, il éclaire jusque là! Observation 8208 : NGC2541. 85x, 138x, 201x. Pas vue à 85x, elle est fantômatique à 201x. Elle est vraiment hyper diffuse, impossible à délimiter, pourtant VI1 à 2. Elle est vue aussi à 138x tout aussi indistincte. Là, la qualité du ciel est primordiale pour bien la sortir! Puis je pointe la comète Panstarrs C/2016 N6 dans le Lynx. Observation 8209 : Panstarrs C/2016 N6. 85x, 201x, 276x. Je la note aux coordonnées 7h48 et +55°55', soit en retard d'un jour par rapport à ma carte. Elle est faible à très faible, petite, condensée. D'ailleurs à 85x elle n'est pas sûre. Elle se déplace légèrement pendant le dessin ce qui atteste de sa nature errante. La turbulence est mauvaise 4 à 5 sur 5 sur l'échelle de Danjon / Ciel Extrême. A 1h du matin, le phare de la Tour Eiffel et ses loupiottes sont enfin éteints! Je descends en déclinaison vers le sud-est du Lynx à destination des galaxies de la Vierge. Observation 8210 : NGC4178. 138x, 85x, 201x. Vue dès 85x bien allongée, elle est faible à très faible, assez diffuse. Son centre est très faible à VI1. Elle montre des nodosités en vision décalée. Des piqûres d'insectes me démangent un peu. Le ciel est laiteux cette nuit. Observation 8211 : NGC4124. 138x, 201x. Elle est diffuse, avec un centre marqué considérablement faible, et ses extensions se dévoilent très faibles à VI (vision indirecte). Observation 8212 : NGC4165/68. 85x, 201x. Ngc4168 est vue dès 85x assez faible à considérablement faible, très diffuse, et est rejointe à plus fort grossissement par NGC4165 vue en vision décalée VI1 à 2. J'observe une autre comète dans la Grande Ourse. Observation 8213 : Panstarrs C/2015 O1. 138x, 201x. Faible, elle est diffuse, et ma carte l'indique encore en retard d'un jour, mais c'est la carte qu'il faut incriminer et en tenir compte lors du pointage. Comme je suis là, dans la Grande Ourse, je continue en observant ses galaxies dont 3 Arps pour finir (merci les fiches de Michel Nicole!). Observation 8214 : NGC4085. 201x, 276x. Faible et étirée, elle révèle des nodosités délicates en vision indirecte. Elle est trop sombre à 276x. La turbulence forte lisse l'image. Observation 8215 : NGC4088. 201x, 138x. Voici la galaxie du Trident ou Arp18. Considérablement faible, elle est grumeleuse. Une bande sombre est vue assez facilement. Elle est pleine de nodosités. On reconnaît bien la forme globale de trident, avec 3 barres principales parallèles. La barre centrale est très faible, celle au sud VI1-2, celle au nord VI3-4. A 3h30 la Lune qui a passé le dernier quartier se lève dans des nuages. Observation 8216 : NGC4194. 85x, 276x. Celle-là est aussi un objet Arp, le 160. Son centre est considérablement faible, le reste est très très faible à VI5 selon les zones et très irrégulier. Elle est minuscule en plus, il faut bien ce diamètre pour la décortiquer! Observation 8217 : NGC3916/21. 276x. C'est aussi un objet Arp, 224, mais les 2 galaxies sont éloignées et je ne vois pas de détails particuliers. NGC3916 est très faible à VI1, tandis que NGC3921 plus brillante est considérablement faible. A 4h30 l'aube arrive, je termine fatigué. Je connais un échec sur la comète C/2016 M1 dans le Sagittaire, pour cause de ciel trop clair, et sur Mars trop pourrie par la turbulence même en filtrant rouge. Je remballe et dors 2 heures dans la voiture. C'est la dernière nuit avant l'arrivée du mauvais temps en Ile de France. Mais je file retrouver un peu de ciel clair aux RAP dans 2 jours!
  5. N'est-ce pas Alain, c'est ça qu'on appelle mettre le feu dans des observations!
  6. 10 dessins : 8196 à 8205 Dobson 508/1920. La nuit se déroule sur le terrain des ballots de foin. Je rencontre Anthony dit A-PO sur Webastro qui est venu avec son Newton équatorial 150. Mon habituel compagnon d'observation Jcb est absent car travaille. Un feu se déclenche près de l'entrée de la route d'accès, comme si une voiture brûlait. On n'a pas entendu de choc ce qui exclut un accident, serait-ce une escroquerie à l'assurance ou des fuyards détruisant les véhicules de leur cavale? On appelle les pompiers qui arrivent quelques minutes après, déjà avertis par d'autres automobilistes. J'ai visé par erreur vers M100 au lieu de M85 pour les premiers objets de la nuit dès 23h30. Du coup 2 objets ont été redessinés avant de réaliser mon erreur, les zones se ressemblaient sur les cartes! Les noms du CROA correspondent bien sûr à la version corrigée. Observation 8196 : NGC4312. 201x, 138x. Et non pas NGC4394! Cette galaxie faible à très faible me montre son centre VI1 à 2. Elle est allongée et parcourue de nodosités. Observation 8197 : M100. 85x, 138x, 201x. Je me suis trompé d'étoile repère, je croyais regarder M85 et NGC4394 juste avant. Mais là je réalise que je suis sur M100! Je suis attrapé comme un bleu! Le ciel assez laiteux empêche la structure spirale de me sauter à la figure comme ce fut le cas aux RAPs, ce qui aurait levé de suite l'ambiguité sur l'erreur de pointage. Elle se décèle peu à peu au cours de l'observation. Son centre est assez faible, le reste est faible à perceptible. Une bande sombre courbe (en réalité un vide entre 2 bras) est visible autour du noyau granuleux. Ah ça y est, les bras spiraux subtils se dévoilent en vision indirecte (VI1 à 2 pour le plus brillant). C'est dur de décrypter tout ça! Elle est bleuâtre. Les pompiers partent vers ce moment-là. Leurs girophares à 300 m nous gênaient dans nos observations. Sus à d'autres galaxies de la Chevelure de Berenice dont M85! Anthony les regarde au 508 puis part à 1h20. Observation 8198 : M85. 85x, 138x, 201x. Ah, je suis sur la vraie M85 cette fois! Elle est assez brillante et très diffuse, incolore. Observation 8199 : NGC4394. 138x. Son centre plutôt faible domine ses extensions très faibles et allongées. Pour changer un peu des galaxies, je pointe un amas globulaire de la Chevelure de Berenice. Observation 8200 : NGC4147. 85x, 402x, 201x. Assez faible, bleuôté, il commence à bien se résoudre en étoiles très faibles à perceptibles. La turbulence mauvaise de 4 sur 5 à 402x gêne. Puis j'observe une galaxie de la même constellation. Observation 8201 : NGC4293. 85x, 201x. Elle est déjà facile à 85x, considérablement faible, diffuse, allongée et peu contrastée. Un vent assez soutenu se lève mais le télescope de 73 kilos est inébranlable. Observation 8202 : NGC4344. 201x. Elle m'apparaît très diffuse et très faible dans un ciel de plus en plus clair. En effet à 2h30, la Lune se lève en dernier quartier. Je suis fatigué d'où un cycle de sommeil dans l'auto. Je termine la nuit sur des galaxies de la Grande Ourse. Observation 8203 : NGC5278-79. 276x, 201x. C'est Arp239, composé de NGC5278 vue VI1 et diffuse, et de NGC5279 vue comme une étoile floue VI2. Elles sont visibles correctement malgré la Lune levée. J'ai mis les gants à 4h. La Lune traîne à 2° nord de Mars de plus en plus brillante jusqu'à l'opposition à venir en juillet. Observation 8204 : NGC5379-89. 276x. Voici un autre couple galactique, mais sans correspondance Arp à ma connaissance. NGC5389 est faible, allongée, à noyau VI3 à 4, tandis que NGC5379 est vue VI2 à 3. Observation 8205 : NGC5376. 276x. Faible, diffuse, à 4h50 le fond de ciel s'éclaircit par l'arrivée de l'aube cette fois. Je remballe puis dors dans l'auto jusqu'à 8h30.
  7. Merci Alain J'ai une belle collection de doubles observées au bois de Vincennes mais je ne CROAte pas dessus sinon ça serait ingérable!
  8. 9 dessins : 8187 à 8195 Dobson Strock 254/1200. Je me suis installé sur le site habituel, mais à l'entrée de la ferme à cause du vent et du fait que fatigué, je suis venu en instrumentation légère sensible au vent( Dobson 254 au lieu du double). Je suis seul cette nuit et arrivé à 22h30 lors du crépuscule nautique. Cette nuit marque une première (hé oui il m'en reste!) : nuit mixte étoiles doubles / objets plus faibles du ciel profond. Habituellement les premières sont observées en site urbain à l'orée du bois de Vincennes. Je pointe donc des étoiles doubles de la Chevelure de Bérénice en attendant l'arrivée de la nuit complète. Observation 8187 : STF1633. 75x, 343x. Séparation de 9,0". Cette Double est facile à 75x. Ses composantes sont plutôt brillantes, celle à l'est un peu plus. La turbulence mauvaise à 5/5 sur l'échelle de Danjon ne me quittera pas cette nuit. La faute au vent? Observation 8188 : STF1615. 75x, 343x. Séparation de 26,7". L'étoile principale est plutôt brillante à considérablement brillante, la secondaire s'avérant considérablement faible à faible. Cette double facile inégale à 75x semble colorée, les couleurs sont plus faciles à 75x. Un veau bruyant dans l'étable se manifeste, est-ce pour célébrer la montée de Jupiter déjà à 15° de hauteur dans la Balance? A 23h15 il fait assez nuit pour le ciel profond hors binaires/doubles. J'ai un créneau de 2h30 sans Lune. Je commence par une galaxie du Lion Observation 8189 : NGC3370. 109x, 150x. Elle est faible à très faible, vue très diffuse avec néanmoins son noyau plus facile. Sa forme est arrondie. Le Lion étant descendu assez bas, je vise plus haut une galaxie de la Grande Ourse. Observation 8190 : NGC3669. 75x, 150x. Elle est soupçonnée à 75x et confirmée à 150x, très faible, allongée en vision indirecte avec une étoile dedans. Je traverse un coup de barre à minuit. Heureusement que le veau excité remet ça à 0h45 pour me sortir de ma torpeur. J'ai aussi marché un peu pour me réveiller, ce qui me permet de constater que le vent sur le terrain des ballots de foin m'y aurait bien gêné. J'ai bien fait de ne pas m'y installer ce soir. Observation 8191 : NGC3657. 109x. Elle est difficile à repérer, comme une étoile floue considérablement faible à faible, un peu caméléon donc. En vision indirecte son halo VI2-5 la démasque. Observation 8192 : NGC3631. 109x. Elle est évidente, très diffuse, et ressemble à la précédente en contrastes plus doux, avec son centre considérablement faible ressemblant lui aussi à une étoile floue, et un vaste halo très faible à perceptible. Je m'endors peu à peu à partir de 1h15, donc la fatigue m'oblige à prendre 2 heures de sieste après le lever rougeoyant de la Lune gibbeuse décroissante à 1h40. J'aurai tenu tout le créneau où elle ne gênait pas. A mon réveil à 4 heures, Jupiter, Saturne, la Lune et Mars sont trop turbulentes pour tenter un dessin. Je me rabats sur des étoiles doubles. D'abord une étoile double de la Grande Ourse alors que la turbulence reste mauvaise 4 à 5 sur 5. Observation 8193 : STF1770. 75x, 343x. Séparation de 1,7". Elle est allongée dans la bonne direction à 75x et séparée par moments à 343x quand la forte turbulence de 4 à 5 le veut bien. L'étoile principale plutôt brillante à plutôt faible est accompagnée de la secondaire faible. Elle est vite diaphragmée ainsi que la Grande Ourse car trop proches du silo au nord-ouest. J'ai mis les gants, dingue ce froid au mois de mai! Puis j'observe plus haut des étoiles doubles du Bouvier jusqu'au bout de la courte nuit. Observation 8194 : STF1804. 75x, 343x. Séparation de 4,8". Cette double est serrée à 75x. Son étoile principale est plutôt faible, et la secondaire considérablement faible. Le vent est un peu gênant à l'abri de ce hangar, il doit donc être assez fort aux ballots de foin. L'aube arrive à 5h. Saturne est à 3° ouest de la Lune. Observation 8195 : STF1782. 75x, 343x. Séparation de 29,6". Voilà une large double inégale à 75x pour terminer la nuit, à étoile principale plutôt brillante à plutôt faible, et secondaire considérablement faible à faible. La turbulence est encore mauvaise. A 5h10 je termine les observations et rentre direct, reposé par les 2 heures de sommeil.
  9. Pas spécialement mais j'en ai entendu parler dans la section astrophoto avec les dernières photos.
  10. Marci Pour Mars il faudra beaucoup d'aspirateurs et je crains pour nos sondes notamment Opportunity. Jcb m'a fait signe la semaine dernière car c'est moi qui ne donnais pas réponse à ses SMS ces dernières semaines, faute de téléphone (tombé en panne et remplacé enfin au bout de 2 semaines). Il a dû être bien occupé entre mai et juin avec son travail car a râté quelques belles nuits d'observation. Il a répondu récemment ici ou sur Webastro.
  11. Merci Alain. Oui, pour Mars j'en reviens, elle est toute sale et pleine de poussières, mais montre quelques détails pour en témoigner autrement qu'en disant qu'il n'y a rien à voir!
  12. ça bouge sur Mars

    Merci pour les infos y compris sur les logiciels et pages Web permettant de connaître le méridien central. Ici je n'ai pas pu retenter, je n'arrive pas à dormir suffisamment tôt pour me relever en fin de nuit. Et comme je dois me déplacer pour observer, il faut 4 heures de mou. Hier soir j'ai veillé comme c'est la veille du week-end mais sales nuages arrivés à minuit. Je retente cette nuit.
  13. 11 dessins : 8172 à 8182 Dobson 508/1920. Les meilleures choses ont une fin, je reprends la route aujourd'hui. Pour profiter au maximum de la nuit restante, je dors la première moitié de nuit quand la Lune gêne. Je me relève à minuit et demie au son mélodieux du téléphone programmé. Une demi-heure plus tard, peu après avoir déballé mes atlas et oculaires sur la bâche de la terrasse, la Lune disparaît dans les arbres. J'entame la nuit avec la suite de la chaîne de Markarian observée le printemps d'avant. Là Je pars des Yeux et remonte au nord-est. Observation 8172 : NGC4435 et 4438 "Les Yeux". 201x, 276x, 138x. NGC4435 montre son centre proéminent assez faible, elle est diffuse, à halo faible. NGC 4438 est incurvée en vision indirecte, notamment la partie Sud qui s'étend plus loin en VI3 à 138x, la partie nord étant plus diffuse, le centre faible, et le halo considérablement faible. Observation 8173 : NGC4458 et 4461. 201x. NGC4458 est très diffuse, à centre considérablement faible, halo très faible à VI1, plus étendue en vision indirecte. NGC4461 révèle un centre assez faible à considérablement faible ponctuel, le reste est faible à très faible. Cette galaxie est allongée assez diffuse. Observation 8174 : NGC4473. 201x, 402x, 138x. Je remarque son coeur grumeleux et brillant à 402x. Elle est mal délimitée, sauf au bord nord (est-ce à cause d'une bande sombre?). Son pourtour reste faible à perceptible. Observation 8175 : NGC4477-79. 138x, 201x, 85x. NGC4477 est bleuôtée, très diffuse, réhaussée par son noyau brillant ; le reste est faible à perceptible. Une barre est visible à 201x et 276x avec 2 nodosités. Je ne constate pas de trace de spires. NGC4479 est petite, elle montre son centre très faible dans un halo faible à perceptible et diffus. Observation 8176 : NGC4459. 201x. Assez faible, à centre facile, elle est très diffuse, bleuâtre ciel. Observation 8177 : NGC4468/74. 201x, 276x. NGC4468 est faible et forme un duo avec NGC4474 plutôt faible, allongée et facile. Observation 8178 : NGC4446/47. 201x. NGC4446 est diffuse, vue en vision indirecte VI1. NGC4447 ressemble à une faible à très faible étoile floue. Ouf! La chaîne de Markarian est maintenant entièrement explorée au 508, la partie plus connue autour de M84 et M86 (Le Visage) l'ayant déjà été aux RAP 2016. Observation 8179 : M90. 85x, 138x, 201x. Bleutée ciel à 85x, elle reste considérablement faible à perceptible malgré son noyau assez brillant. Je devine des spires subtiles et une bande sombre en vision indirecte. Observation 8180 : IC3583. 201x, 138x. J'attrape à proximité du Messier précédent cette galaxie très faible à VI1, comme une lueur diffuse. Je termine côté ciel profond par un amas globulaire de la Chevelure de Berenice terminé dans l'aube. Observation 8181 : NGC5053. 85x, 138x, 201x. Il est résolu dès 85x, en étoiles faibles à perceptibles sur fond très faible. Quelle bonne surprise que de le résoudre! Enfin, dans l'aube, la dernière tentative sur Mars est la bonne, avec le filtre rouge 23A. Elle est basse dans le Sagittaire. Observation 8182 : Mars. Je remballe le haut du Dobson et le miroir primaire avant d'aller dormir, cette dernière manoeuvre étant dangereuse en plein soleil ;). Au revoir Lozère, bientôt les astrorencontres de mai à vous conter, avec quelques nuits seine-et-marnaises avant...
  14. ça bouge sur Mars

    A propos, pour connaître la valeur du méridien central et le nom des zones d'albédo, vous utilisez quoi? Un logiciel astro ou calcul à partir d'un site indiquant la valeur à 0hTU? Car XEphem, Kstars et Stellarium ne donnent pas ces infos (sur la version Linux en tous cas).
  15. Merci. J'ai vu en effet le gap sur NGC4173 comparé à mes dessins au Dobson 254 où elle était à la limite de visibilité en direct. Marrant le surnom que tu me donnes, AlainG, je mesure le ciel avec un quintuple décimètre maintenant!