xavierc

Membre
  • Compteur de contenus

    1 369
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

192 Bonne réputation

1 abonné

À propos de xavierc

  • Rang
    Membre très actif
  1. Vallée Shroter, on y revient

    Superbe Serge! Rendu très esthétique comme à ton habitude. Et l'éclairage est inhabituel par rapport aux moments où je l'observais, ici la tête du spermatozoïde est dans l'ombre. Ah, marrant ces débats sur le diamètre limite pour le planétaire. Pour ma part, à ce jour, la plus belle image que j'ai eue de la Lune est au Dobson 508 lors des avants-derniers Euroastros. Image piquée, ciselée, dommage pour un éventuel dessin que j'étais occupé à animer pour le public la moitié de la nuit.
  2. 7 nuits à l'OHP, 7 galaxies.

    Salut José Je vois que tu joins le professionnel au hobby. Est-ce dans le cadre d'une thèse ou d'un post-doc (si ça s'appelle aussi comme ça en Suisse)? Je croyais l'OHP plus loin de ces éclairages pourris des Pénitents des Mées. Belle série, dommage pour le mistral qui dégage le ciel au prix de souvent une forte turbulence. D'accord avec Frédéric pour NGC2683, si la turbulence se calme, tu devrais pouvoir séparer les nodosités centrales sous le ciel cristallin provencal. D'ailleurs, en comparant mes 2 dessins faits au 508, c'est marrant, j'ai moins d'étoiles que toi sur le dessin fait en Seine et Marne mais les nodosités bien séparées, tandis que le dessin fait plus tard en Lozère montre plus d'étoiles que sur ton dessin mais la turbulence moins favorable m'a empêché de bien séparer les nodosités. Extrait du 2ème CROA : "On sent que ça bouillonne de nodosités mais dures à détacher. J'en espérais plus." Merci pour l'idée d'observation de NGC3226/7 et d'Hickson 44, pas encore faites au T508. En plus ça tombe bien pour le Arp, j'ai commencé la collection!
  3. Tu as eu du courage de rédiger malgré tout ce joli CROA. Pour une fois il valait mieux être dans le nord.
  4. Soir du jeudi 4 octobre 2018 en Seine-et-Marne.

    Oui, Alain est un fidèle. Fabrice concernant Abell 262, j'ai commencé à l'explorer à Valdrôme en 2017 : http://xcamer2.free.fr/astrodessins/CROA/2017_ete_automne/20170818_28Valdrome/20170826_27/20170826_27.html et http://xcamer2.free.fr/astrodessins/CROA/2017_ete_automne/20170818_28Valdrome/20170828/20170828.html Mais il reste du boulot!
  5. Merci à vous deux. Alain, des fois je fais aussi des soirées citadines à base d'étoiles doubles entre les soirées galaxies, mais je ne les publie pas. Xavier
  6. Dobson Strock 254/1200. 9 dessins : 8453 à 8461. Je me suis un peu reposé avant de venir, n'ayant pas récupéré totalement de la nuit d'hier donc je suis arrivé à 22h45. Je commence par d'autres galaxies du Verseau comme la nuit précédente. Observation 8453 : NGC7723. Cette galaxie est évidente à 75X et je la détaille à 109X, 150X et 218X. Elle est intéressante, faible à très faible, car je la soupçonne spirale mais ça reste dur à analyser. J'ai mis juste la veste mais pas le pull, la température étant moyennement fraîche. Le silence de la nuit est troublé un moment par un groupe de camions bruyants qui passe sur la route départementale pas très loin. Observation 8454 : NGC7727. Cette galaxie condensée est considérablement faible à faible avec un centre net. Elle pourrait ressembler à une étoile floue à faible grossissement, mais à 150X le doute n'est plus permis. J'ai fini par mettre le pull et carrément le manteau car le froid devient vif alors qu'il est quasiment minuit. Observation 8455 : NGC7717. Je détaille une autre galaxie du Verseau. Elle est petite, faible et condensée à 150X, à proximité d'une étoile jaunâtre qui egaie un peu le champ. Je subis un petit coup de barre. Comme souvent dans ce cas, je dors une demi-heure dans la voiture avant de m'attaquer à un groupe de galaxies mais cette fois-ci dans Pégase. Observation 8456 : groupe NGC7383 à 7390. Je compte cinq galaxies dans ce groupe : d'abord une première ligne composée de NGC7387 qui est vue VI2 et de NGC7389 vue VI1. La seconde ligne presque parallèle à la première est constituée de NGC7383 qui est vue VI1 à 2 puis de NGC7385 qui est faible et enfin de la très faible NGC7386. Observation 8457 : NGC7432. Cette galaxie est observée à 150X et 218X. Il y a besoin de beaucoup la grossir car elle est petite et reste très faible à VI1, repérée à 150X et diffuse. Décidément, j'entends encore des camions, il y en a beaucoup qui passent par ici cette nuit, est-ce un transport de moisson? Observation 8458 : NGC7611. Cet univers-île montre son centre facile et faible, mais son enveloppe externe n'est vue qu'en vision indirecte 75% du temps donc VI2 à 150X. Une étoile là aussi jaunâtre traîne à proximité dans le champ. Les bruits de la nuit deviennent plus naturels avec un hibou petit-duc mais aussi une vache qui fait du bruit dans l'étable. Je suis de nouveau un peu fatigué, du coup je m'offre une autre sieste courte. Au réveil, je change de constellation mais pas de type d'objet puisque je vais aller voir d'autres galaxies mais côté Baleine. Observation 8459 : NGC151. Cette galaxie est très faible, diffuse et assez allongée à 150X, avec une zone plus brillante assez large. Je virevolte vers une autre constellation qui est l'Éridan, dans sa partie nord, pour aller regarder 2 galaxies après avoir mis les gants tellement le froid s'intensifie. Observation 8460 : NGC1140. Celle-là, elle ressemble plus à une étoile floue faible, et à 150X sa nature galactique ressort mieux alors qu'à 109x ce n'était pas si évident. Je suis encore fatigué mais je résiste, on arrive à la fin de la nuit à 4h du matin. Observation 8461 : NGC1084. Je termine la nuit, alors que la Lune s'est levée vers 4h15 en croissant dans le Lion, sur cette galaxie considérablement faible à faible dont la structure spirale se dévoile à 150X et surtout à 218X. Ses spires vues uniquement en vision décalée sont respectivement VI3 et VI5, ce qui signifie vues 50% du temps dans le premier cas et moins de 10% pour l'autre. Il est 4h40 du matin. Je suis trop fatigué pour continuer, du coup je range le télescope et dors dans l'auto quelques heures avant de rentrer. En remballant, je constate beaucoup d'humidité sur les affaires.
  7. Dobson Strock 254/1200. 4 dessins : 8449 à 8452. Je suis arrivé à 21h45, le crépuscule est encore visible. Lors de cette courte soirée avant une nouvelle journée de travail, je vais observer surtout des galaxies du Verseau. Observation 8449 : NGC7184. Cette galaxie n'est pas facile mais il faut avouer qu'elle est basse. Je la vois effilée à 109X, diffuse avec un centre faible à très faible tandis que le reste est VI2 à 5. Observation 8450 : NGC7180. Elle reste petite à 150X avec un centre faible à très faible tandis que le reste n'est vu qu'en vision indirecte VI1 à 2. Observation 8451 : NGC7185. Cette galaxie observée à 150X est très faible, allongée en vision indirecte et diffuse. Un petit vent se fait sentir mais ça ne m'empêchera pas d'observer le dernier objet de la soirée, une galaxie du Triangle. Observation 8452 : NGC669. Et j'ai bien fait de l'observer celle-là! Elle est hétérogène, effilée, et montre des nodosités en vision indirecte VI4, son centre faible à très faible, et ses autres extensions vues VI1 à 5 à 150X. Je remballe un peu après minuit car il faut bien aller travailler demain.
  8. Seine-et-Marne nuit du 15 au 16 septembre 2018

    Bien essayé Alain, mais je l'ai utilisé depuis! En plus je pense à ton dos, il est lourd le bestiau!
  9. Dobson Strock 254/1200 10 dessins : 8422 à 8431. La lune qui est presque au premier quartier me dissuade cette fois-ci de venir avec le Dobson de 500 bien qu'elle aille se coucher vers 23h. Ou est-ce un excès de fatigue pas récupéré de la nuit d'hier? Je commence par des amas ouvert de Cassiopée pour certains jamais vus avec ce télescope. Il reste en effet des objets inédits même au télescope de 254. Observation 8422 : IC1848. Cet amas ouvert et compact est concentré autour de ses deux étoiles les plus brillantes à 109X et 150X. Il est en plus agrémenté d'un champ environnant fourni. La Lune est couchée depuis peu pendant le dessin. Observation 8423 : Be65 ou Berkeley 65. A 75X et 109X, cet amas ouvert est triangulaire assez structuré avec divers rectangles d'étoiles considérablement faibles à perceptibles. Un feu d'artifice s'est produit pendant quelques secondes dans mon dos à l'ouest vers le village. Heureusement pour les observations qu'il n'a pas duré plus longtemps que ça et que je n'étais pas directement exposé. L'amas ouvert suivant m'a agréablement surpris. Il faut dire que c'est plutôt une association de deux amas ouvert. Observation 8424 : Collinder 33 et 34. En abrégé Cr33 et Cr34. Ces 2 amas ouverts sont riches avec une forme générale en croix avec donc deux lignes d'étoiles plus marquées, rendant l'ensemble fastidieux à dessiner à 75x. J'ai le nez qui coule. J'observe ensuite quelques petites galaxies, d'abord dans le Dragon... Observation 8425 : NGC6211. Elle est faible, petite et condensée à 150X tandis que je n'ai pas réussi à la repérer à 75X. ...puis dans Hercule. Observation 8426 : NGC6283. Cette galaxie observée à 150X est dure, vue VI 4 à 5 à cause du fond de ciel qui est trop clair de ce côté-là à l'ouest. En conséquence, je ne la vois que comme une tache floue indéterminée. En plus un gros animal, par ses bruits, trouble ma concentration car je l'entends fouiller dans le champ à l'ouest, et suspecte que ça pourrait être un sanglier qui heureusement ne viendra pas me rendre visite. Un coup de barre m'assaille à la fin de ce dessin. Après une demi-heure de sieste dans la voiture, je vais rendre visite à des galaxies d'Andromède. Observation 8427 : NGC523. Je l'ai repérée à 75X et je la vois très faible et allongée avec un éclat hétérogène à 109X. Son pointage n'était pas aisé car quasiment au zénith. Observation 8428 : NGC512. A 150X, je la vois VI1 allongée diffuse et mal définie. Observation 8429 : NGC513. Elle est petite, faible, facile et condensée à 150X et à proximité immédiate de NGC512. Je suis assez fatigué mais cette fois-ci pas de sieste en vue. Observation 8430 : NGC528. A 150X, elle m'apparaît faible comme une étoile très floue. Je termine la nuit jusqu'à l'aube sur un gros groupe de faibles galaxies dans les Poissons. Observation 8431 : groupe de NGC507. Observé à 109x, 218x et 150X, il me montre malgré la fatigue 9 galaxies avec en plus une belle étoile double colorée dans le champ. Curieusement ce groupe n'a pas été catalogué comme amas de galaxies par Abell, sans doute pas suffisamment riche? NGC507 est la plus brillante, restant faible et accompagnée de la très faible NGC508 juste à côté. A côté de ces deux galaxies et de la belle étoile double, on a aussi NGC504 faible à très faible. Descendant au sud, on tombe sur NGC494 qui est très faible. Diamétralement opposée par rapport à l'étoile double, on a NGC501 à la limite, vue VI4 à 5 puis un doublet de galaxies composé de NGC499 qui est faible, allongée et diffuse et de NGC495 qui est vue VI3. Enfin à l'écart à l'est de ce groupe, on trouve un autre duo de galaxies constitué de NGC517 faible et condensée et de NGC515 qui est très faible. Avec sa faiblesse, j'ai dû rater d'autres galaxies de cet amas car je n'avais pas préparé de carte de repérage des plus faibles. J'ai pu noter le passage de l'ISS sous Orion à 5h46 et l'aube est arrivée. Ca tombe bien, je suis fatigué et de plus les affaires sont bien humides. Je dors 2 heures dans l'auto avant de repartir.
  10. Seine-et-Marne, nuit du 14 au 15 septembre 2018

    C'est ma bonne résolution de 2019, j'ai dans les bacs un autre post où j'avoue 2h puis 3h de sieste la même nuit (mais suite à des nuages perturbateurs!)
  11. Seine-et-Marne, nuit du 14 au 15 septembre 2018

    C'est l'apanage des gens qui ont un retard de 3 mois dans la recopie et la présentation de leurs dessins! J'ai aussi un dessin de Wirtanen volé aux nuages en décembre, mais quel mois pourri, une seule sortie!
  12. Seine-et-Marne, nuit du 14 au 15 septembre 2018

    3 ou 4 nuits il me semble. Je viens juste d'entamer la mise au propre des dessins du Chili.
  13. Pour bien commencer cette année 2019, je vous adresse mes meilleurs voeux et partage la suite de mes observations de l'automne 2018. Dobson Strock 254/1200 7 dessins : 8415 à 8421. Ce soir, je n'ai pas emporté le télescope de 508 à cause d'une contrainte le lendemain matin m'empêchant d'observer toute cette nuit donc je prends le Strock. La lune se couche à mon arrivée à 22h35. Je commence en allant chercher dans le Petit Renard des objets d'un type inhabituel pour cette constellation à savoir des galaxies. Observation 8415 : NGC7052. La galaxie est vue faible et allongée à 75X et j'ai confirmé à 150X sa forme, notamment en vision indirecte, car elle est assez diffuse. Observation 8416 : NGC7080. Cette galaxie est nettement plus diaphane que la précédente, pas sûre à 75X, étant très faible à VI1, peu condensée à 109X. A noter que ces deux galaxies sont dans le Petit Renard du côté qui jouxte Pégase, ceci expliquant du coup la présence de ces galaxies à cet endroit-là de la constellation. Observation 8417 : Mars. 480x. Comme lors de la dernière nuit, des chiens se manifestent encore par leurs aboiements au nord-est assez loin heureusement. Puis je me dirige dans une constellation réputée pour ses objets galactiques à savoir le Verseau. Observation 8418 : NGC7600. A 150X, elle est évidente avec un centre considérablement faible à faible et un halo bien diffus autour. En plus des chiens cette fois-ci c'est les vaches qui deviennent bruyantes. Observation 8419 : NGC7606. Je l'observe à 109X et 150X, elle commence à montrer du détail. Si ce n'est pas déjà fait, il faudra que je l'observe au Dobson de 508 aussi car au 250 je vois déjà une structure spirale avec des nodosités qui sont en VI 4 à 5 à 150X tandis que la galaxie est faible et diffuse. J'arrive à voir tout ça malgré un coup de fatigue et de la buée intermittente sur l'oculaire. Je dors debout après ce dessin, du coup je préfère aller dormir couché dans la voiture sur la banquette arrière et je ne me réveille qu'au bout de 3h, heureusement il fait encore nuit. Je rends visite à mon réveil à la comète Giacobini-Zinner 21P qui est encore dans le Cocher comme la précédente nuit. Observation 8420 : Comète Giacobini-Zinner. Sa position est intéressante pour une photographie grand champ car elle est à peine à un demi-degré avant de passer sur M35 le bel amas ouvert des Gémeaux. Le centre et la coma de la comète sont plutôt faibles tandis que sa queue étirée est faible à perceptible et diffuse. Le noyau a été placé à 4h44. J'ai essayé plein de grossissements à savoir 75X, 109X et 218X. Le froid s'accentue et j'ai mis mes gants. Je termine la nuit sur une petite galaxie d'Andromède Observation 8421 : NGC662. J'observe cette galaxie condensée à 150X où elle m'apparaît très faible à VI1 avec l'étoile brillante dans le champ qui gêne. L'aube semble poindre. Un hibou et son chant régulier sont assez proches et m'agacent un peu pendant 5 minutes à cause de cette régularité. Le camion de lait est passé aussi, je suis allé me protéger les yeux plus loin. Je remballe avant l'aube effective car aujourd'hui je dois passer à la banque pour envoyer mon virement au Chili afin de payer mon séjour du mois de novembre. Voilà pourquoi je n'avais pas pris le Dobson de 508 cette nuit car sinon je n'aurais pas pu dormir beaucoup avant d'aller à la banque.
  14. Seine-et-Marne, soir du 11 septembre 2018

    Oui, c'est même le moment de prédilection pour ça, le 508 étant trop long à mettre en route en semaine. Les chiens aboient peut-être aussi pour chasser les renards ou les lièvres. Sinon je vis bien cette période de manque absolu de sorties car ayant la tête encore pleine des étoiles du Chili, bientôt de nouveaux CROAs austraux! 'Tain le teaser!
  15. Dobson Strock 254/1200 3 dessins : 8412 à 8414. Je suis seul pour cette petite soirée d'observation en semaine. Ce soir, je vais plutôt rester dans la Voie Lactée en commençant dans le Cygne avec un amas ouvert. Observation 8412 : Basel 6 (Bas 6). Il faut déjà arriver à le trouver, celui-là, car il est positionné 15 à 20 minutes d'arc trop au nord-ouest dans l'Uranometria version 1 mais le champ du télescope ne laisse aucun doute possible. Cet amas ouvert est fourni avec des étoiles considérablement faibles à perceptibles. Pas mal d'avions en approche par le sud éclairent par ici, mais ça ne va pas au niveau du sol quand même! Certains prendraient ça pour des OVNIs. Je file ensuite dans la constellation de Céphée pour observer d'abord une nébuleuse planétaire puis un amas ouvert. Observation 8413 : NGC7354. A 75X, je repère déjà la nébuleuse planétaire qui est vue floue, considérablement faible et qui répond bien au filtre Oxygène 3. A 218X, son anneau est vu mais petit et mieux en Oxygène 3. A 343X, la structure annulaire ressort assez facilement, irrégulière, avec une turbulence moyenne et en Oxygène 3 l'anneau devient plus hétérogène et plus marqué. Entre-temps, j'ai dû mettre le pull et la veste à cause de la température descendante. Observation 8414 : NGC7762. Après un échec sur une autre nébuleuse planétaire de Céphée, je reviens vers un objet plus facile, cet amas ouvert déstructuré où je note une barre d'étoiles plus remarquable. L'atmosphère est devenue calme et les images sont fines à 150X. Les écarts de magnitude de cet amas ouvert sont assez larges. Mon pull me gratte aux manches. Des chiens aboient loin au nord-ouest et c'est dans cette ambiance que je remballe puisque il faut aller travailler demain.