xavierc

Membre
  • Compteur de contenus

    1 231
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

33 Neutre

1 abonné

À propos de xavierc

  • Rang
    Membre très actif
  1. Out of Stellaland 7 est enfin sorti

    J'ai tout lu, ce récit est captivant et m'interpelle, ayant vécu la même expérience de l'autre côté de la frontière namibienne à Tivoli. Seule différence, la couleur de la terre qui était très rouge là-bas. Ceux qui enquillent 3-4 voyages de 2 semaines par an, vous êtes à la retraite? Car sans ça je ne vois pas comment c'est possible. Vous avez raison pour les araignées, malgré leur apparence répulsive, certaines sont bien utiles, y compris par chez nous (une piqûre de moustique évitée cet été, le vil volant ayant été piégé dans une toile). Bon tout se termine bien, le chien perdu est revenu, le minibus Deutsch Technologie a été sauvé par le système D français, et on a même trouvé une Tour Eiffel dans le ciel. Cocorico (mais pas à 4h du mat'!)
  2. Seine et Marne nuit du 14 au 15 octobre 2017

    J'étais déçu de ne pas en avoir vu plus, il m'en reste près de 5300 à observer! Ca va prendre du temps...
  3. Seine et Marne nuit du 14 au 15 octobre 2017

    Bonsoir J'ai rentré mes observations dans une base de données. A ce jour, j'ai observé 2515 objets NGC ou Messier différents Je n'ai pas d'objectif particulier, j'observe quasi de tout à part les étoiles variables. Au 508 je vise néanmoins actuellement les galaxies montrant de la structure style Arp, en suivant les fiches d'observation de Michel Nicole. Au 254 je m'efforce d'observer en priorité des cibles juste vues avec mon ancien 115 ou pas observées depuis 5 ans. J'essaie aussi de glaner quelques objets bas observés de l'hémisphère Sud (dans la Boussole ou la Grue par exemple).
  4. Seine et Marne nuit du 14 au 15 octobre 2017

    Mouais, vu qu'elles sont moins nombreuses à être dégagées, pas sûr qu'on y gagne! Xavier en mode ronchon vu la météo.
  5. Seine et Marne nuit du 13 au 14 octobre 2017

    Merci Stéphane Tu sais que je n'ai pas commencé hier ce qui explique le grand nombre de dessins vu que toute observation probante fait l'objet d'un dessin.
  6. 13 dessins : 8001 à 8013 Dobson 508/1920 Ca faisait bien 6 mois que je n'étais pas venu sur le site d'observation de notre club de Thorigny, aux confins est de l'Ile de France. Arrivé à 19h, je mange sur place, en plus les copains ont amené plein de victuailles pour un repas apéritif ce qui permet de varier les menus. On est une petite dizaine. Jcb que j'ai invité, car pas membre du club, a fait connaissance avec les gens du club avant mon arrivée. Les premières observations débutent à 21h. Je poursuis l'exploration des galaxies d'Abell 262 dans Andromède, perché en haut de l'escabeau pour pointer autour du zénith. Observation 8001 : UGC1319. Elle est très faible et diffuse à 201x. Observation 8002 : UGC1308. 201x. Faible, diffuse, facile. Dans le bois mitoyen, une chouette hulotte perce de son 'houhou!' le silence de la nuit, rejointe par d'autres, franchement bruyantes, vers 22h. Les chouettes c'est pas si chouette quand elles hululent à plusieurs en désynchronisation! Mais il y a pire avec les hiboux, ces pulsars à plumes! Observation 8003 : NGC687. 201x. Condensée, faible, elle est facile et a des limites imprécises. Observation 8004 : PGC6685. 201x. Celle-là reste vue indirectement, VI1 à 2. J'abaisse fortement le télescope pour observer la nébuleuse planétaire la plus renommée de la Baleine. Observation 8005 : NGC246. Nébuleuse du Crâne ou de la Tranche de Mortadelle. 85x, 138x. Elle est vue à 85x VI3 sans filtre, affadie par l'humidité en suspension et le fond de ciel plus lumineux à cette hauteur. Le filtre OIII la révèle. Avec ce filtre, elle devient faible, complexe, découpée dès 85x. Elle se montre assez faible à 138x. De la buée gêne en se déposant parfois sur la lentille d'oeil de l'oculaire. Un peu plus haut, je retrouve Uranus et 3 de ses satellites dans les Poissons. Observation 8006 : Uranus. Verte très claire et brillante, elle est escortée par Obéron faible à très faible, Titania faible, et Umbriel très faible. Pas bien loin, Une galaxie particulière des Poissons m'attend. Observation 8007 : NGC520. 201x, 276x. Faible, cet objet perturbé catalogué par Arp sous le numéro 157 me montre plusieurs nodosités. Un gros météore passe dans le champ à 201x ce qui reste assez rare pour mériter de le souligner. Le site se vide peu à peu. Comme j'ai accumulé du retard de sommeil de la veille, je dors un cycle complet d'1h30 dans la voiture, puis observe plusieurs objets de la liste de Michel Nicole. Pendant ma sieste, la Lune cendrée s'est levée vers 3h20 dans le Lion. Observation 8008 : NGC529. 201x. Cette galaxie se situe un peu à l'écart dans le groupe Hickson 10 d'Andromède. Je la note faible, à bords diffus et centre marqué. A 4h, Jcb a remballé et dort. Observation 8009 : Hickson 10. 201x. Le reste du groupe est composé de 3 galaxies : NGC531 très faible à VI1, diffuse, NGC536 faible à très faible, allongée, montrant des nodosités et des extrêmités vues qu'en vision décalée, NGC542 VI3. A 4h30 il reste encore sur le site Lucien, Jean-Baptiste et Michel du club, levés et actifs sur leur matériel photo, et Jcb en mode marmotte. Je découvre au 508 d'autres galaxies d'Andromède. Observation 8010 : Arp273. 276x. Autre cible proposée par Michel Nicole, elle est constituée d'UGC1810 vue VI1 à 4 et d'UGC1813 vue VI3. C'est un duo difficile, surtout avec la Lune dans le Lion et ses reflets dans le Nagler 16. Les départs d'astrophotographes s'enchaînent. A 5h15 il ne reste que Jcb endormi et moi. Après avoir désembué au sèche-cheveux le miroir secondaire peu avant 6h, je rends visite aux galaxies de l'Eridan que je néglige trop souvent. Observation 8011 : NGC1653. 201x. Considérablement faible, elle est condensée. Le lampadaire lointain à l'est qui gêne un peu en attirant le regard, éteint à 23h, s'est rallumé à 6h. Observation 8012 : NGC1654-7. 201x. C'est un couple formé de NGC1654 faible à très faible et de NGC1657 VI2 très diffuse. Observation 8013 : NGC1637. 201x. Le dernier objet de la nuit révèle une surprise. Au départ juste notée très très diffuse, elle révèle peu à peu des structures limites VI4 à 5 dedans. Ca pourrait être une galaxie spirale barrée. En effet à postériori je le vérifierai et confirmerai avec des photos sur Internet. Voilà un motif de satisfaction supplémentaire de cette nuit Vers 6h45, du bruit dans le bois au nord-ouest atteste du réveil des grosses bêtes diurnes. Vénus arrive avec l'aube à 6h49. Ce fut encore une nuit humide comme malheureusement souvent en automne, mais au moins dégagée ce qui est bon à prendre avant l'hiver souvent gris (ou blanc selon la température). Je remballe le télescope. Jcb dort encore mais partira avant moi vu que je dors sur place jusqu'à 10h. En effet, il vaut mieux éviter de reprendre la route fatigué car 1h15 de route m'attend pour rentrer.
  7. Seine et Marne nuit du 13 au 14 octobre 2017

    Merci Alain. Il me reste juste une nuit au 508 à Croater avant d'arriver au bout du stock! A quand la prochaine avec la météo pourrie actuelle?
  8. 6 dessins : 7995 à 8000 Dobson 508/1920 Jcb est là quand j'arrive à 21h ce vendredi soir. Je commence par un objet contrasté qui fut mon premier NGC "pur"(sans équivalent Messier) observé au 115/900 dans les années 90, une galaxie de Persée vers Algol et M34. Observation 7995 : NGC1023. 201x, 276x, 138x. Cette galaxie bleuôtée ciel a un centre plutôt brillant, le reste est faible à perceptible. En vision indirecte, elle s'étend loin. Les horizons sont brumeux indiquant l'issue humide de la nuit. A côté sur la carte Uranométria, je pointe une galaxie dans Andromède. Observation 7996 : IC239. 201x, 138x. Faible, très diffuse, elle s'étend loin. Le phare de la Tour Eiffel est visible. Je résiste à un coup de barre à 0h15 et continue d'explorer la zone de NGC1023 entre Persée et Andromède, côté Persée cette fois. Observation 7997 : NGC1053. 201x. Minuscule, repérée difficilement à 85x, elle reste faible et condensée. Je rends ensuite visite à une nébuleuse planétaire de Persée. Observation 7998 : PK144-15.1. 402x, 85x, 201x. Repérée à 85x en OIII, elle semble annulaire en vision indirecte filtrée en OIII. Ses limites sont plus nettes avec ce filtre auquel elle réagit bien. Elle est très faible à VI1. Il est 1h passée, Jcb fait une sieste. Je vais me reposer aussi une demi-heure. Zut, en revenant, tout s'est embué sauf le miroir primaire, et la batterie alimentant mon sèche-cheveux semble à plat (ou contact défaillant sur les cosses)? J'arrive à désembuer le miroir secondaire (10 cms de petit axe quand même) en l'entourant avec mes mains, ça prend 5 bonnes minutes, en faisant aussi des courants d'air à proximité avec une main. J'arrive encore à observer une nébuleuse planétaire d'Orion malgré cette forte humidité et la buée qui gêne. Observation 7999 : PK198-6.1. Dit aussi Abell 12 ou le fantôme de mu Orionis. 276x, 85x. Elle est invisible à 85x. Par contre à 276x, elle est facile faible avec le filtre OIII, à côté de mu qui étincelle. Je ne la vois pas sans le filtre mais avec ce phare de mu qui m'éblouit, ce n'est pas étonnant. Elle est annulaire sur le côté opposé à mu, floue vers cette étoile. Je finis sur un amas ouvert d'Orion pour franchir péniblement un millier de dessins! Observation 8000 : NGC2141. 138x. Il est mal séparé de son environnement. A 4h08, le miroir secondaire se réembue pendant le dessin. Je capitule et dors sur place jusqu'à 7h avant de remballer. Jcb encore là ne s'est pas relevé avant 7h15. Il partira après moi car prenant son petit déjeuner sur place dans son fourgon équipé comme un camping-car.
  9. Bonjour Bonne année 2018 tout d'abord. Petite remontée du sujet, il reste de la place! Je précise que le départ se fera le soir du 23/10/2018 vers 23h et le retour le matin du 15/11/2018 vers 7h, à l'aéroport de Roissy (heures françaises).
  10. Ca fait quand même 30 ans (déjà!) que j'ai commencé à astrodessiner! D'où ces numéros d'observations à 4 chiffres.
  11. Merci à tous et je profite de l'occasion pour vous souhaiter le meilleur pour 2018!
  12. Matin du 22 septembre 2017 6 dessins : 7989 à 7994 Dobson 508/1920 Je perds la première moitié de la nuit. J'ai fait une grosse sieste jusqu'à 2h30 car trop fatigué par l'excursion de la journée dans notre canyon du Colorado à nous, j'ai cité les Gorges du Verdon : Les autres photos sont ici : http://xcamer2.free.fr/excursions/20170918_24_Bauduen_Lac_de_Sainte_Croix/20170921_Aiguines_Gorges_du_Verdon/Gorges_du_Verdon.html Il est plus que temps d'observer la nébuleuse diffuse du Cocon dans le Cygne, j'ai bien fait de ne pas procrastiner vu que les 2 dernières nuits seront couvertes. Observation 7989 : IC5146. 85x, 138x. Même avec un 500, elle reste très faible et discrète. Contrairement à pas mal d'autres nébuleuses, elle répond très mal en OIII et bien en HBêta qui la renforce. Les bandes sombres sont difficiles, vues à 85x, plus facilement en HBêta. Le 508 pointe après une nébuleuse planétaire du Cygne. Observation 7990 : PK93-2.1. 85x, 276x, 402x, 631x. Bien réactive en OIII et inexistante en HBêta, elle est vue à 85x comme une petite tache faible. 402x est le grossissement optimal, qui la montre partiellement annulaire avec l'aide du filtre OIII. Au final, je lui trouve une forme de virgule, avec la pointe qui est VI1 (vue uniquement en vision décalée 100% du temps) à 631x. La fin de la nuit s'écoule sur le groupe de galaxies de NGC507 à cheval sur Andromède et les Poissons. La buée bien gênante se manifeste dès 5h jusqu'à l'aube. Au point que je retiens ma respiration au moment de regarder dans l'oculaire pour retarder l'arrivée de cette buée. Observation 7991 : NGC528. 276x, 85x. Plutôt faible à considérablement faible, elle est diffuse, à centre ponctuel facile. Observation 7992 : IC1680 et IC1682. 276x. La minuscule IC1680 est faible, sa compagne IC1682 de brillance similaire est allongée, mais l'orientation n'est pas aisée à déterminer. Observation 7993 : IC1690 et PGC5100. 276x. l'IC est faible et petite, la PGC encore plus : très faible, minuscule. Observation 7994 : IC1689. 276x. Très faible à VI1, elle s'efface dans l'aube. A 6h15 le ciel est trop clair pour continuer. Comme dit plus haut, c'est la dernière nuit dégagée des vacances, les 2 suivantes n'étant pas trop conformes au climat méditerranéen habituel. Comme en 2015 au Chiran, la météo de septembre y est moins garantie que par le passé. Me voici arrivé au terme des CROAs de cet été 2017, ouf!
  13. Mais non je suis juste bien entraîné. J'aurais dû mettre un titre plus polémique pour attirer du monde! Genre "un Dobson Factory qui ne s'autodémonte pas, sous le ciel de Bauduen où un auto-entrepreneur est demandé" Yann est le marathonien du commentaire par contre! Il a bien disséqué mes dessins! j'ai loupé la chiure de mouche à côté de NGC 973, une galaxie au nom donc imprononçable, et en cherchant sa magnitude sur Internet les seules références que renvoie Google, c'est ce CROA! Pour Sh2-112 je pense en effet que le morceau que tu as vu séparé Yann, est inclus dans l'enveloppe autour de l'arc de cercle nébuleux. J'ai fait le dessin en OIII, toi visiblement les étoiles ont été dessinées sans filtre car tu en as plus autour de la plus brillante de la nébuleuse.
  14. Nuits d'automne à l'observatoire de Bauduen : nuit 3 Nuit du 20 au 21 septembre 2017 11 dessins : 7979 à 7988 Dobson 508/1920 Comme hier, je me repose d'abord et suis prêt à observer à 23h. C'est les vacances après tout! Il faut dire que j'en ai vu des choses dans la journée : Village de Bauduen ----------------------------------------- Lac de Sainte-Croix ----------------------------------------- Avec le village de Bauduen Riez sur le plateau de Valensole ----------------------------------------- Un observatoire où je suis allé 9 séjours : le Mont Chiran vu depuis le plateau de Valensole. On ne peut pas passer sur le plateau de Valensole sans voir les champs de lavande, qui n'est plus en fleur à cette période. Valensole ----------------------------------------- Enlèvement par des extraterrestres? Si vous voulez voir les autres photos, elles sont accessibles depuis la carte cliquable : http://xcamer2.free.fr/excursions/20170918_24_Bauduen_Lac_de_Sainte_Croix/20170918_24_Bauduen_Lac_de_Sainte_Croix.html Je commence la nuit sur des nébuleuses diffuses du Cygne dont le monstre Pélican. Observation 7979 : IC5067/70. Nébuleuse du Pélican. 85x. Elle répond fortement en OIII. Je laisse d'ailleurs le filtre en place pour diminuer le nombre d'étoiles de champ à dessiner! C'est un objet complexe, redoutable à dessiner : il y a des volutes partout, faibles à très faibles en moyenne avec des bouts perceptibles moins visibles. Sans filtre, les nébuleuses sont vues très faibles, mal définies et mal différenciées du fond de ciel. Observation 7980 : IC5076. 85x, 138x. Dans le même secteur, IC5076 est faible en OIII et très faible en HBêta. Sans filtre, elle est faible à perceptible, évidente, dissymétrique, inconfondable avec de la buée. Observation 7981 : Sh2-112. Sharpless 112. 85x, 138x. Facile, faible sans filtre, elle forme un arc de cercle mieux découpé en OIII (bonne réponse à ce filtre, quasi effacée en HBêta). A 2h après de si gros morceaux, j'ai bien le droit à un peu de repos sur une chaise longue! Je connais ensuite un échec sur une nébuleuse planétaire très étendue du Cygne, un PK de la liste de Michel Nicole. Trop diluée, trop diaphane? Le froid devient suffisamment intense pour m'obliger à mettre les gants. Place ensuite aux galaxies du Triangle pour continuer sur la lancée de la veille. Observation 7982 : NGC978A. 276x. Elle est considérablement faible, et dévoile son centre nettement plus brillant. Observation 7983 : le trio de NGC969. 201x. Ce trio de galaxies aux formes difficiles est formé de NGC969 considérablement faible, à centre proéminent, de NGC970 très faible, et de NGC974 faible et diffuse. A 3h40 c'est le moment d'une nouvelle pause chaise longue. Les bruits de la nature résonnent plus fort dans le silence de la nuit, dont un chevreuil. Cet aboiement-là se distingue de ceux des chiens du voisin chasseur, qui sentiront avec du retard leur proie, en se manifestant par un concert d'aboiements en fin de nuit. Observation 7984 : NGC973. 201x. La galaxie NGC973 faible à très faible, est fine et forme un couple avec IC1815 plus brillante, considérablement faible, petite et condensée. La buée chiante fait son apparition vers 4h30, et me poursuit jusqu'à la fin de la nuit comme la fatigue. Passer ses journées à visiter les environs et enchaîner avec une quasi-nuit complète d'observation constitue un rythme éprouvant. M33 est très faible à l'oeil nu ce qui place ce ciel entre les niveaux 2 et 3 de l'échelle de Bortle. https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Bortle Observation 7985 : UGC2083. 201x. Je la note faible, allongée, de forme facile. Je prends quelques photos souvenir avant d'oublier. J'ai bien fait de ne pas attendre la dernière nuit du séjour pour ça, puisque les 2 dernières seront résolument couvertes! Lever d'Orion : Placette bien occupée par le gros Dobson : La fin de nuit se déroule parmi les galaxies d'Andromède. Observation 7986 : NGC523. 201x. Elle est faible. Observation 7987 : NGC512. 201x. Je la trouve facile, faible, de forme allongée. Comme dit au-dessus, les chiens se font entendre à l'aube (6h). Le début du jour pour eux, la fin pour moi dans ce rythme décalé. Je vis par tranches de demi-jours ici. Observation 7988 : NGC513. 201x. Je la débusque facilement dans l'aube, faible, condensée, ce qui a aidé à la détecter. Les affaires sont trempées.
  15. Salut Stéphane Techniquement, Bauduen est encore dans les Alpes de Haute-Provence, mais la frontière avec le Var est proche. Et c'était en septembre. Revenu en IDF, j'ai pu profiter de quelques belles nuits fin septembre et en octobre, mais temps pourri depuis novembre comme toi.