xavierc

Member
  • Content count

    1702
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

736 Excellent

2 Followers

About xavierc

  • Rank
    Very active member
  1. Dobson 508/1920 Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard. 4 dessins : 9279 à 9282. Cette nuit ou plutôt ce matin, le ciel s'est dégagé à 4h donc quasiment à l'aube. Le temps d'être opérationnel il était 4h30. J'observe rapidement des galaxies Arp de Pégase, puis d'autres galaxies de cette constellation jusqu'à l'aube. Observation 9279 : NGC7236/7/7C ou Arp169. 85x, 201x, 276x. NGC7236 est considérablement faible, NGC7237 faible, et NGC7237C vue VI1. Les 2 plus brillantes sont déjà séparées serrées à 85x. Voilà 3 galaxies en interaction cataloguées sous le numéro 169 du catalogue Arp. Observation 9280 : NGC7328. 85x, 201x, 276x. Elle est déjà vue à 85x. Elle est considérablement faible, avec un allongement évident. Des nodosités difficiles se devinent à 276x. Observation 9281 : NGC7348. 85x, 201x. Elle est faible mais est facile à 85x. Je détecte qu'elle est allongée mais ce n'est pas facile à voir car elle s'efface dans l'aube. Une chouette se fait entendre. Je termine dans la même zone de ciel dans les Poissons sur Mars qui grossit au fur et à mesure des nuits. Observation 9282 : Mars. Diamètre 16,8". Méridien central 32°. 631x, sans puis avec filtre rouge W23A. Turbulence 4 sur 5. La turbulence étant trop gênante, le filtre rouge se montre encore salvateur. j'observe la même zone que la dernière fois et une autre vers le pôle Nord. Les contrastes demeurent faibles sur cette partie du globe. Je remarque un golfe dirigé vers la calotte polaire sud. L'aube civile est survenue quand je termine mon dessin, et les nuages sont revenus depuis la moitié du dessin, j'observais donc à travers par moments. Je suis quand même content d'avoir tenté le coup. Pour finir ce CROA, voici quelques photos touristiques de la veille pour finir de présenter les visites faites depuis 2 nuits bâchées. C'est la visite des magnifiques Gorges de la Jonte dans le Causse Noir. Village Le Truel dans les Gorges Cultures en terrasses Le Truel vu de la Maison des Vautours Peyreleau au bout des Gorges Tour de l'Horloge de Peyreleau Peyreleau est au croisement des Gorges de la Jonte et du Tarn Panorama désolé mais magnifique du Causse noir au sud des Gorges de la Jonte
  2. Bonne année !

    Bonne année, en espérant se recroiser en chair et en os en 2021!
  3. Dobson 508/1920 Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard. 1 dessin : 9278. Cette nuit sera bien plus courte que la précédente, malheureusement. Le ciel est d'abord partiellement dégagé. Il fait bon, je n'ai pas eu besoin de mettre le pull, juste le manteau ouvert afin d'avoir à portée de main les oculaires dans ses poches. J'ai d'abord tenté un amas ouvert du Sagittaire mais vite couvert par les nuées. Puis j'ai réussi à coucher sur le papier une galaxie de Pégase à l'opposé des nuages. Observation 9278 : UGC12667. Elle est vue dès 85x. Elle est très faible à faible à 201x, diffuse, sans structure particulière. Je l'avais confondue avec une galaxie Arp du secteur au début et cataloguée comme telle. Un nuage est arrivé dessus à la fin du dessin et le ciel s'est vite bâché. J'ai veillé sans constater d'éclaircies suffisantes et surtout un orage a noyé mes dernières espoirs de la nuit à 3h. La météo est décidément fantasque ici pendant ces vacances. D'ailleurs les 2 nuits suivantes seront bâchées. J'en profiterai pour faire quelques visites touristiques, dont voici quelques photos : L'Abîme de Bramabiau le 16 août. Lanuejols le village à côté du camping, le 16 août. Randal Bisons, un élevage de bisons à Lanuejols le 16 août. Le chariot tiré par un tracteur pour approcher en sécurité les bisons
  4. Strock 254/1200 Vers Crécy (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC925 Observation numéro 6894 NGC978 Observation numéro 6895 NGC969_74 Observation numéro 6896 NGC973_IC1815 Observation numéro 6897
  5. Bonjour Pour vous souhaiter un bon début d'année, neigeux ici, voici la suite des vacances estivales! Dobson 508/1920 Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard. 12 dessins : 9266 à 9277. Après avoir répondu aux questions astronomiques d'une dame, j'entame une bonne nuit d'observation à 22h. Je ne trouve toujours pas la comète Howell dans la Vierge bien qu'ayant commencé plus tôt, à cause d'un nuage lancinant mal placé. Par contre je pointe Panstarrs dans le Bouvier. Observation 9266 : comète Panstarrs C/2017 T2. 85x, 201x. Je l'ai vue tout de suite à 85x, puis confirmée à 201x. Je l'ai placée sur mon dessin à 22h29. Elle est considérablement faible à faible, diffuse. Son mouvement est visible lors du dessin. Cette constellation du Bouvier reçoit d'ailleurs la visite de 3 comètes en ce moment. La suivante pointée est Lemmon. Observation 9267 : comète Lemmon C/2019 U6. 85x, 138X, 201x. Elle aussi est immédiatement vue à 85x Ses limites sont imprécises. J'ai détecté comme une barre vue VI3 dedans. Son centre reste discret. Elle est très diffuse et très faible, sans sembler se déplacer lors de l'observation. Et ensuite la fameuse Neowise du mois dernier qui a perdu de sa superbe. Un nuage bas gêne parfois pour son observation, et la comète touche quasiment les arbres à la fin du dessin. Observation 9268 : comète Neowise C/2020 F3. 85x, 201x. Elle est faible au chercheur 9x50. Au télescope, elle reste brillante bleu ciel, mais ce n'est plus la flamboyance du mois dernier. Je place son "noyau" à 23h12 bien qu'il n'y ait plus de véritable noyau marqué, et la queue diffuse ne m'apparaît plus qu'en vision indirecte VI3 à 4 (25% à 50% du temps). Après 2 échecs sur des petites nébuleuses planétaires car ça turbule trop à 402x, je me rabat sur quelques galaxies d'Hercule. Observation 9269 : NGC6661. Vue à 85x, elle reste petite, considérablement faible mais contrastée à 201x. A 402x ça turbule trop pour en voir davantage. Observation 9270 : NGC6658. 201x. Elle est faible à très faible, et je la note très effilée. Je tente ensuite de détailler quelques galaxies du catalogue Arp dans Hercule. Observation 9271 : PGC59113 ou Arp208. 201x, 276x. Cette galaxie très faible à VI1 du catalogue Arp est avare de singularités, dure à détailler. Elle me semble double. J'ai mal aux pieds à 1h30, ça arrive parfois avec l'escabeau si je ne redescends pas assez souvent me dégourdir les pieds entre 2 dessins. Observation 9272 : UGC10491 ou Arp125. Voilà une autre Arp pas évidente à détailler. Elle comporte à 201x 2 galaxies en interaction, vues VI1 pour l'incurvée et VI2 pour l'autre. Des nodosités sont visibles dans la plus grande à 276x. Des gens sont venus au camping à dos d'ânes ce soir, et ces derniers braieront par 3 fois cette nuit, ce qui nous change du train qui sifflera 3 fois. Je peux vous dire que la première fois ça fait sursauter, ils sont à 300-400 mètres dans le pré au nord-ouest et ils ont du coffre! Après 3h du matin, c'est les galaxies du Verseau, dont quelques Arp qui sont à l'honneur. Observation 9273 : NGC7585 ou Arp223. 201x, 276x. Son centre brillant est auréolé d'un halo faible. Elle est très diffuse, les détails sont incertains. Le papier à dessin est mouillé, de la buée arrive puis part du miroir secondaire sans que j'aie à agir. La Lune s'est levée à 3h15. Observation 9274 : NGC7576. 201x. Pas loin de la précédente, elle est plutôt faible, comme une étoile floue. Observation 9275 : NGC7592. 201x. Celle-ci est faible et granuleuse. Une chouette expressive rompt le silence de la nuit. Je pointe une galaxie de la Baleine à 4h. Observation 9276 : NGC309. 201x, 276x. Elle me déçoit un peu, sa structure spirale est à peine esquissée, VI5, tandis que la galaxie est faible et diffuse. Mais il est vrai que la buée devient gênante, ainsi que la Lune. Cette dernière nous gratifie d'une belle conjonction avec Vénus. Les ânes s'excitent. Je termine la nuit avec une galaxie du Poisson Austral, constellation assez haute ici pour l'explorer contrairement à la Seine et Marne. Observation 9277 : NGC7294. A 201x, cette dernière galaxie très faible demeure petite. Fatigué, je m'endors à 4h50. Afin de ne pas faire de bêtises lors du rangement, je me repose dans la voiture pour finalement remballer à 5h15. Ca serait par exemple dommage de remettre la boîte de protection du miroir secondaire avant le couvercle sur le primaire...
  6. Strock 254/1200 Vers Crécy (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. NGC1055 Observation numéro 6898 NGC936 Observation numéro 6899 NGC941 Observation numéro 6900 Tr3 Observation numéro 6901 IC289 Observation numéro 6902 M1 Observation numéro 6903 NGC1615 Observation numéro 6904 IC418 Observation numéro 6905
  7. Dobson 508/1920 Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard. 7 dessins : 9258 à 9264. Cette nuit ce sont des nuages orographiques gênants qui testeront ma résilience. J'ai attendu 23h pour avoir un ciel partiellement dégagé. Je dessine des galaxies de la Lyre quasiment au zénith. Observation 9258 : NGC6745. 85x, 201x, 278x. Elle est vue dès 85x, clairement allongée à ce grossissement. Je la note considérablement faible à faible, avec une étoile dedans, et des nodosités à 278x. Observation 9259 : NGC6792. 85x, 201x. Elle aussi est repérée à 85x. Elle m'apparaît diffuse, faible à très faible. A minuit et demi, hormis Serge, les autres astrophotographes ont remballé à cause des nuages intermittents. Une chouette rompt le calme de la nuit de ses hululements. Après une pause toilettes, je pars observer des galaxies d'Hercule. Le papier à dessin mouillé témoigne de l'humidité de cette nuit, en corrélation avec la formation de ces nuages orographiques. Observation 9260 : NGC6301. 201x. Elle est très faible et très diffuse. J'observe un groupe de galaxies d'Hercule à côté de M92, lui-même zieuté magnifique au passage, mais déjà dessiné au 508. Observation 9261 : NGC6323. 85x, 201x. Repérée à 85x, elle est diffuse. Elle est très faible quand les nuages ne gênent pas. Observation 9262 : NGC6332. 85x, 201x. Cette galaxie est visible faible et diffuse à ce s2 grossissemeents. En vision indircete elel me semble allongée. Observation 9263 : NGC6329. 85x, 201x. Elle aussi est vue dès 85x. Elle est considérablement faible à faible, par contre sa forme reste indécise. Observation 9264 : NGC6336. 201x. Elle est basse, faible et allongée. A 3h la Lune gêne et joue à cache-cache avec les nuages à l'Est. les galaxies sont basses maintenant, m'obligeant à changer de coin de ciel. Mais à 3h45 alors que je consulte mon programme d'observation pour sélectionner une autre zone d'observation, la fatigue me fait perdre une heure d'observation, je pars récupérer dans la voiture. Comme par hasard à mon retour les nuages ont recouvert une grosse partie du ciel. Là c'est mort, trop proche de l'aube pour espérer une éclaircie durable, je remballe à 4h50 et je constate une fois encore l'humidité sur les affaires. Pour finir, quelques photos de la visite de la grotte de Dargilan le 13 août : La grotte se situe dans les Cévennes sur le Causse Noir en bordure des Gorges de la Jonte Elle fut découverte en 1880 par Sahuquet, un jeune berger qui poursuivait un renard. C'est la première grotte ouverte au public, en 1890, soit 2 ans après son exploration par Edouard Alfred Martel, le fondateur de la spéléologie. La plus grosse stalagmite de la grotte, 19 mètres de haut. Et le mur des Méduses, long de plus de 200 mètres pour 19 mètres de hauteur Le chemin des Douaniers à la sortie de la grotte longe les Gorges de la Jonte jusqu'au parking supérieur Et en revenant, la petite ville de Meyrueis :
  8. Car c'est une grosse masse de travail de scanner et traiter ces dessins, et qu'au départ je ne faisais ça que pour les occasions spéciales comme des voyages lointains ou les vacances. Et pendant le premier confinement j'ai commencé à scanner tous ces anciens dessins. Mais le chemin est encore long pour publier ces milliers de dessins.
  9. Strock 254/1200 Vers Crécy (Seine et Marne) Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours. Cr106 Observation numéro 6918 NGC2911_12 Observation numéro 6919 NGC2939_40 Observation numéro 6920 NGC2964_68_70 Observation numéro 6921
  10. Pas pour cette comète, car aussi bien les photos aux mêmes dates que l'observation dans le chercheur montraient cette teinte jaune.
  11. Dobson 508/1920 Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard. 7 dessins : 9251 à 9257. Cette nuit me présente un autre contexte météo agité mais elle sera plus productive que les 2 précédentes. Le vent est fort, ce qui semble avoir contribué à dégager le ciel. Par contre mon pare-lumière est carrément enlevé par ce vent, je vais devoir m'en passer cette nuit. La masse du télescope lui permet de résister vaillamment au vent, j'aurais été bien embêté avec le Strock. J'observe d'abord la comète Neowise dans le Bouvier, l'une des 3 visibles dans cette constellation pendant ces vacances. Observation 9251 : comète Neowise C/2020 F3. 85x, 201x. La belle visiteuse de juin est déjà vue au chercheur 9x50, faible et floue dans le ciel crépusculaire nautique. Elle m'apparaît bleutée et assez brillante à 85x. Elle s'est affadie depuis son plus haut. Elle est plus brillante au centre, qui n'est pas ponctuel. Une queue difficile est mieux vue en déplaçant le tube à 85x. Je n'ai pas constaté de mouvement par rapport au fond stellaire le temps du dessin. Des éclairs d'orages illuminent le ciel à l'ouest. Le vent se calme, bonne nouvelle, le pare-lumière retrouve le télescope. Je connais un échec sur la comète 88P Howell déjà trop basse entre Vierge et Balance. J'aurais dû commencer par elle. Je l'aurai, un jour je l'aurai comme le dit une célèbre publicité! Par contre la Comète Lemmon est vue dans le Bouvier, malgré un éclair d'orage par là qui m'a ébloui. Observation 9252 : comète Lemmon C2019 U6. 85x, 201x, 138x. Et de 2 pour le Bouvier. Celle-ci est très diffuse et très faible, restée à la même place pendant le dessin. Son noyau discret ponctuel n'est vu qu'en vision décalée mais alors en permanence. Les éclairs sont plus que gênants, puis ça se couvre peu après.L'orage est là vers minuit. Je dors dans l'auto pour surveiller plus facilement la météo, et en plus ça atténue le bruit de l'orage, aidé par les boules Quies. Le ciel est redégagé vers 3h. J'explore le groupe de galaxies Pegasus 1, entre des nuages résiduels. Observation 9253 : NGC7611. 85x, 201x.Elle est vue dès 85x, minuscule, comme une étoile floue. Sa nature extra-galactique se confirme à 201x. Observation 9254 : NGC7617/19/26. 85x, 201x. NGC7617 se révèle très faible à VI1, NGC7619 est assez faible à centre marqué, et NGC7626 de même éclat que la précédente est diffuse. Des nuages arrivent dessus à la fin. J'attends un peu, ça se redégage. Observation 9255 : NGC7631 201x. Elle reste très faible, diffuse, et se distingue avec une nodosité vue VI4 (25% du temps en vision indirecte). Observation 9256 : NGC7623. 201x. Elle est considérablement faible. L'aube survient à 5h30, l'effaçant. La Lune à 33% est apparue à l'Est sous les Pléiades. Je me lance dans un dessin de Mars terminé à 6h. Observation 9257 : Mars. Diamètre 16,1". Méridien central 75°. 402x, sans puis avec filtre rouge W23A. Turbulence 3 à 4 sur 5, pas terrible. Du coup il m'est difficile de détailler la zone sombre de l'hémisphère sud, peu contrastée, plus facile avec le filtre rouge.
  12. Et un dessin de plus avec Syrtis Major du 8 décembre 2020
  13. Je viens d'ajouter le dessin du 28/11. La météo devient moins propice aux éclaircies désormais.
  14. Dobson 508/1920 Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard. 2 dessins : 9249 à 9250. Voici encore une nuit à la météo difficile. Le ciel n'est dégagé qu'à partir de 2h. J'ai le temps d'observer une galaxie de la Lyre mais les nuages sont vite revenus. Observation 9249 : NGC6657. 85x, 201x. Elle n'est pas vue à 85x. Je la vois finalement à 201x, petite, faible, puis VI3 à 4 à cause des nuages puis de nouveau faible quand elle s'en dégage. Je dessine enfin Mars qui perce les nuées et trône dans les Poissons, et ce malgré une forte turbulence, histoire que je ne rate pas la phase montante de cette opposition. Observation 9250 : Mars. Diamètre 16,0". Méridien central 54°. 631x, avec le filtre rouge W23A, vital quand la turbulence est forte, car cette dernière est moins visible à ces longueurs d'onde et le contraste des formations à albédo est rehaussé. La turbulence est au pire de ce qu'elle peut, 5 sur 5. Les images sont pourries. La calotte polaire sud est évidente et la phase reste encore sensible. Je vois une zone plus sombre sur la moitié du disque, mieux vue avec le filtre rouge. Mais l'ensemble demeure trop flou pour plus de détails. De même l'observation de Vénus sera turbulente, et là je ne tente pas de dessin. Je remballe sous un ciel voilé à 4h30.
  15. Avec ces histoires de guêpes je vais prendre la mouche. C'était une invasion cet été aux dires des habitués.