Sign in to follow this  
cbuil

NGC2264 à la FSQ-85 + quelques autres choses...

Recommended Posts

La version réduite d'une image de la nébuleuse du Cône (NGC 2264) :

Il s'agit d'une mosaique de 2 champs contigus faits avec une
FSQ-85 + reduc X 0.73. Pose de 7 x 600 s (seulement) au
travers d'un Astrodon de 5 nm. Caméra QSI-583 à -25°C.
Le setup est montré sur ce fil :

http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/033338.html

La full est ici :
http://www.astrosurf.com/buil/gallery/halpha2/ngc2264_4.jpg

Vision négative :

http://www.astrosurf.com/buil/gallery/halpha2/ngc2264_6.jpg

L'image est faite le 28 février 2012. Le lendemain j'ai pris le spectre
d'une tranche de cette même nébuleuse avec un C11 + un spectrographe LISA.

Voici la position de la tranche dans un bout d'image FSQ-85 à l'échelle
originale :

(notez au passage que c'est tout de même une super optique)

L'image ci-après est celle du spectre observé avec la fente positionnée
dans la nébuleuse (pose de 2 x 600 s) :

Il faut immaginer le bleu à gauche et le rouge à droite. La très grosse
zone lumineuse à droite du centre correspond à l'émission du sodium
des lampes de l'éclairage urbain (haute pression - la lumière jaune
de nos villes).

Le spectre suivant est pris dans les mêmes conditions mais en dépointant
la nébuleuse du Cône. On ne voit donc maintenant que les raies
de la pollution lumineuse :

Vous pouvez jouer au jeu des 7 erreurs et repérer la signature de
la nébuleuse en comparant les deux images spectrales. Pour vous aider
voici la différence des deux images, dont le résultat est bien
sur le spectre proprement dit de la nébuleuse :

On voit que la nébuleuse émet principalement dans la raie de l'hydrogène
(couleur rouge). On note aussi une raie de l'azote juste à droite
mais bien plus faible.

Il faut faire une remarque à propos du bruit. Remarquez que celui-ci
est plus important là où la pollution est importante (dans le jaune).
On mesure ici un bruit appellé briut de signal (ou de photon).
La lumière produit donc du bruit, et singulièrement ici celle qui
vient du fond de ciel. Je pense que ce spectre est un cas d'école
en montrant bien la notion de bruit de photon.

Même si au niveau de Halpha la pollution est relativement atténuée (ouf !)
on constate encore que l'énergie dans cette raie est infinitésimale
par rapport au fond parasite (bien moins que 1/1000). On ne va pas
trop ce pleindre d'avoir un peu de "bruit" dans l'image 2D classique. Son
intéret est qu'elle soit faite dans des conditions rudes...
et en prime un endroit où on peut faire un peu d'astrophysique !

Christian

[Ce message a été modifié par cbuil (Édité le 04-03-2012).]

[Ce message a été modifié par cbuil (Édité le 04-03-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Post à niveaux:

1) Marche bien ta FSQ85 avec une très belle nébuleuse du Cône, douce.

2) Sympa ton explication sur le spectre de la nébuleuse et ses raies. Effectivement on est impressionné par le niveau de bruit de fond par rapport au signal de la raie Ha.

Bravo et merci pour la leçon d'astrophysique

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Christian.
Belle image ! (il faut que je révise mon traitement un peu dur
sur le même sujet, cf post en amont)...
Et super l'analyse spectro, très instructif, merci.
Halpha 5nm = Hydrogene + Azote
J'imagine que l'on peut tester l'efficacité du filtre avec LISA+filtre Halpha.
f.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toujours très instructifs tes posts Christian.
Merci pour toutes tes explications...

Amicalement

Pascal

Share this post


Link to post
Share on other sites
Silicium,

Je trouve ton image de la région vraiment excellente et instructive.
Le traitement est plus dur que le mien, certe, mais j'aime bien
le contraste que tu donne, qui permet de bien apprécier la distribution
de l'emission nébulaire. Je vais être franc, je n'ai strictement apporté
aucun rehaussement de niveau dans ma reproduction. C'est du quasi brut.
J'aime pas beaucoup modifier les intensité relatives des différentes
zones de l'image de manière quelque peu artificielle. Ca ce discute,
mais j'essaye de respecter la nature de l'objet.

Ton image, silicium fait par ailleurs très bien le lien avec cliché
que j'ai fait de la région il y a pas mal de temps avec un objectif
de 85 mm utilisé à f/2 associé à un 40D modifié (toujours depuis mon
observatoire pollué - mais la situation ne s'améliore pas ces
dernier temps :-():

Christian

[Ce message a été modifié par cbuil (Édité le 04-03-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Christian,
Sympa cette vision cinémascope du cône !
(mosa parfaite, iris only I think pfff ).
Format quasi homothétique avec tes spectres et
constat édifiant qt aux dégâts du bruit de photons
sur 10 minutes de poses au spectro.
Des manips captivantes, encore ! .
A+
Rémi

Share this post


Link to post
Share on other sites

très belle image de cette région du cône!
toujours intéressant de nous montrer le spectre résultant de cette nébuleuse ! le bruit de fond est important ,la région du sodium se voit bien en effet ,le reste du spectre vient-il du bruit de fond du ciel?
polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
polo0258, le spectre de la pollution en question est largement
constitué des raies d'émission du sodium
Elles sont parfois évasées ces fameuses raies (c'est le cas pour la très grosse vers 5870 A),
ce qui fait un font diffus génant. Noter que certaines raies sont
très fines, d'autres
plus flou
(les mécanismes d'émission de la lumière sont différents).

Suivant le type de lampadaires (lampes), le spectre peut être différents
(présences de raies du mercure par exemple).

En prime on a ici un peu de spectre solaire renvoyé par la Lune.

On croise les doigts pour que l'écalirage LED ne ce généralise pas, car alors, se sera tout le spectre qui va être affecté

Rémi, oui bien sur traitement avec IRIS (mais, pas que... j'ai utilisé
quelques possibilités élémentaires du logiciel de traitement des spectres (ISIS) que
je développe sur une plateforme plus moderne et qui supporte
le 32 bits (addition, registration, ...). La mosaique est faite sous IRIS.

Christian


Share this post


Link to post
Share on other sites

Christian,
merci pour tes remarques. J'aime aussi, autant que possible,
respecter la nature de l'objet, mais j'avoue aussi faire intervenir
l'aspect esthétique de la photographie. Par exemple, le cadrage,
j'avais initialement la rosette dans la mosaique, je l'ai retirée,
elle emet si fort que je perdais ses détails (image ci-dessous à
échelle 12.5%).
C'est une région magnifique. Merci pour ton immense champ.
Je me demande si je vais pas me laisser tenter par la spectro...
François.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Un très bon post, qui permet de voir différement les objets du ciel, superbement photographier en prime
Merci
Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this