maire

Member
  • Content count

    5279
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

92 Neutral

About maire

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Astronomie visuel et construction de dobsons
  • Adress
    31550 CINTEGABELLE --> 68910 LABAROCHE (à partir de sept. 2020)
  • Personal website
  • Instruments
    T300 F/4 monobras + Nagler 2,5mm, Ethos 4,7mm, Nikon 12,5mm HW, Nagler 26mm + Parracor TII + filtre OIII Lumicon 2" de première génération sélectionné sur choix de bande passante optimale. Oculaire collimation Takahashi. Outil de collimation préféré: l'étoile. Table équatoriale SD

Recent Profile Visitors

5151 profile views
  1. Magnifique réalisation! Intéressant de tester le comportement à basse température aussi. Y a-t-il une sorte de pré-chauffage pour éviter le gel des afficheurs?
  2. Parce que dans les années 80, il y en avait qui se la pétait dans Ciel et Espace avec le matos à regarder des choses que j'avais envie de voir moi-même avec mes yeux et il n'y avait pas de raisons que je n'y arrive pas non plus
  3. Superbe travail. Félicitation Fredo. Ce serait intéressant de voir la différence entre cette carte et une autre carte qui tiendrai compte du label "Village étoilé" pour voir le avant/après
  4. Impressionnant! En fait c'est génial même les fous de visuel à l'oculaire peuvent faire des photos plus que potables!
  5. Miroir T450

    Étudie toutes propositions de prix pour un miroir primaire d'artisan dons les caractéristiques sont les suivantes: Diamètre entre 410 et 460mm F/D entre 3,3 et 4,5 Épaisseur du miroir inférieure à environ 45mm Les structures complètes ne seront pas considérées.
  6. Tiens une phrase qui fait mouche... je vais donc essayer aussi... chuttt
  7. Mais non ça c'est génial!!! On va revenir à la transmission orale qui est la base de toutes sociétés humaines... une constante anthropologique en sommes. Entendu dans une tribu obscure des années 2358: Ah c'était bien on pouvait faire de ces images finement ciselées avec une monture automatisée et on avait des milliers de Giga de mémoire, c'était bien mais ces images sont désormais perdues... Et le problème c'est que le drone fouilleur du cyber-archéologue ne s'y retrouvera plus...
  8. 15 ans sont passés et je le pense toujours Non mais sans rire, un des gros avantages de ces instruments c'est la valeur ajouté de la création intellectuelle. En cela, il faut féliciter les concepteurs et longue vie à ces sociétés. Mais... ce qui devait arriver arriva. Dans le sens où les férus d'imagerie astronomique (et c'est de seulement ça qu'il s'agit car l'astronomie amateur, ce n'est pas que l'imagerie je le rappelle) y trouve leur compte. De toute manière l'intégration de l'électronique "globalisante" (ou intégrative...) dans le sens de l'automatisation est en marche ... C'est à dire rendre transparent des choses les plus casse-pieds... oui mettre sur un piédestal les minimiseurs d'erreurs périodiques de l'autoguidage c'est fini , etc. Ici j'ai lu beaucoup de comparaisons asymétriques pour justifier l'évolution du "progrès"... Encore faudrait-il s’entendre sur sa définition, ce qui est une autre question... Ne pas oublier que comparaisons n'est pas raisons nous devons. Je retourne à ma boite d'oculaires (optiques, mais faut-il le préciser maintenant?).
  9. Bande FRP

    Il y a aussi Ebony star chez Dieter Martini: http://www.dietermartini.de/
  10. J'ai quelques doutes la dessus. L'alignement stricte des fils en hauteur n'est pas aisé... Et très franchement une araignée dont les branches ne sont pas en tension m'apparait bien plus fiable et robuste. Et de plus cela facilite la conception d'une araignée pyramidale qui fait que - géométriquement le PO semble posé sur l'anneau secondaire et confère à l'ensemble de l'instrument une rigidité supérieur car la longueur des tubes serrurier est plus courtes. Et sur un T450, cela commence à devenir vachement intéressant d'avoir de très bonnes conditions de rigidité. Les araignées à fils, le concept n'est pas nouveau et a priori il me semblait plutôt que le principe était abandonné depuis un moment... Le remettre au gout du jour est peut-être un exercice super intéressant mais au final (et c'est ce qui m'intéresse car en fait l’esthétique de 4, 6 ou multi-aigrettes ne m'intéresse pas) on perd plutôt sur le contraste de l'image finale. En traitement du signal, s'il s'agit de caractériser une PSF (Point Spred Function ou Réponse Impulsionnelle Optique), j'imagine très bien la PSF qui serait le plus piqué(càd aussi un FWHM intéressant) (et c'est quand même cela qu'on attend d'un bon télescope), je ne pense pas qu'une araignée à fils arrive au même niveau qu'une araignée 3 branches (ou 4 pour un télescope supérieur à T450 T500) bien calibrée à rigidité identique.
  11. Oui de ce point de vue, on peut dire cela. Mais on peut aussi dire que l'araignée à lames n'ont plus l'inconvénient d'augmenter grandement la surface frontale "optique puisque qu'elles sont ajourées. Cependant je considère que adopter une araignée à fils n'est pas une très bonne solution aussi bien pour des questions théoriques que de principe de construction mécanique. 1) La tension des fils doit être rigoureusement identique, s'il y en a 12, j'imagine la galère... D'ailleurs c'est ce que précise Serge Vieillard. 2) Au final - à rigidité identique - je ne pense pas que l'énergie diffractée de la surface frontale de l’araignée des 12 fils (et non pas 6 voir plus loin) soit inférieure à à celle d'une araignée mécanique à 3 ou même 4 branches pour un diamètre données. Je pourrais même prendre des paris En plus, pour le réglage de la tension des fils, il peut y avoir des décalages entre le fil supérieur et le fil inférieur... 3) Nécessité de points d'accroche complexes sur la cage secondaire permettant des réglages en tirer/pousser sans torsion...
  12. Sauf si les lames sont ajourées
  13. Oui il y a de cela...! Mais avec 30 ans de pratique maintenant il n'y a que deux raisons à ce plaisir: 1) La recherche des beautés du ciel 2) Mieux savoir où on nous sommes pour que cela imprime dans le cerveau par la pratique de l'observation Quant à savoir le décalage dans le rouge du Quasar truc bidule pour mon plaisir, chercher le truc en fer blanc nommé pompeusement ISS en poursuite au télescope, évaluer les changements de formes d'une NGC au télescope, faire de la photométrie, chercher des coefficients optimaux pour une procédure de déconvolution etc..à un moment cela m'a titillé ... mais maintenant je considère cela comme assez inutile en fait... D'autres le font très bien