astrocomets

Member
  • Content count

    616
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by astrocomets

  1. Expression d'intérêt pour des roulaux Astrosolar d3.8 de 1 m

    Je découvre ce post avec beaucoup de retard : +2 pour moi SVP.
  2. Merci à tous. Hervé et David, nous espérons vous revoir à Prisches et pourquoi pas pour le Festival du Soleil - Journées Pierre Bourge des 25 et 26 juin. En attendant je vous joins l'éclipse résumée en 5 images.
  3. Extraites d'une série de 942 images, le début, le milieu et la fin de la totalité de l'éclipse de Lune du 16 mai 2022 depuis le Parc National du Teide (Tenerife). Lunette TAKAHASHI FS60 + Barlow X 2. APN SONY Alpha 7s, Pose de 2,5 sec à 2000 ISO. Bon ciel. Philippe Morel.
  4. Merci à tous et en retour quelques autres images de la totalité :
  5. Rendez-vous, sauf imprévu technique, le matin du 16 mai 2022 de 4h à 8h pour un grand direct sur la chaine de l'Observatoire Charles Fehrenbach https://www.youtube.com/channel/UCju8a1N9QTxY_uDWkN-Pttg depuis le Parc National du Teide à Tenerife à 2100m d'altitude à l'occasion de l'éclipse totale de Lune. Fin du direct à la fin des phases partielles de sortie le la Lune. Bonne éclipse.
  6. L'aurore boréale du 5 mars

    L'Atacama, La Silla, Paranal, Armazones pour le ciel, Valparaiso, toujours l'Atacama, l'Elqui pour les beautés terrestres, que de beaux souvenirs qui, maintenant, balisent ton nouvel univers.
  7. Bonsoir à tous, De retour de 12 jours à Abisko, un souvenir de la très belle aurore du 5 mars en une vidéo de 32 minutes réalisée à 70 km de là, rien que pour profiter d'une éclaircie d'environ 4 heures : ... et quelques arrêts sur images de cette vidéo réalisée en 4K avec capture par Sony A7s non défiltré et enregistrement par Atomos Ninja V. L'objectif était un Sigma de 14mm ouvert à 1,8. La vidéo n'a pas été accélérée. Bon ciel. Philippe Morel.
  8. L'aurore boréale du 5 mars

    En voir une vraie, c'est possible de chez nous une fois ou deux par 10 ans mais ce ne seront jamais des spectacles comme' celui du 5 mars. Nous sommes partis à 9, avons loué 2 apparts hors de la station touristique d'Abisko et une seule voiture pour tout le groupe sans faire appel à un organisateur. Coût total de l'opération par personne et pour 12 jours : environ 1600 euros à condition de ne pas se baser en Norvège ; pays bien plus cher. A condition de fuir les zones touristiques, le coût de la vie en Suède est assez similaire au notre donc, Toutiet, ton rêve n'est peut être pas complètement inaccessible. Le seul problème est que, comme pour les éclipses totales de Soleil, quand on a vu cela une fois, on en redemande.
  9. L'aurore boréale du 5 mars

    Gérard, heureux de te savoir toujours au plus près des étoiles. Christian, en vrai c'est indescriptible et complètement imprévisible une fois le feu d'artifice débuté et il s'agit probablement de l'un des plus beaux phénomènes naturels qu'il soit donné d'admirer avec une éclipse totale de Soleil et une éruption volcanique. Patrick, les aurores répondent parfaitement aux critères propres à l'observation visuelle astro et tout est question de brillance de surface. Quand elle est faible l'aurore parait effectivement grisâtre et le vert n'apparait que quand les cônes périphériques (bleus) puis maculaires verts sont excités. Enfin, quand l'aurore est très brillante, c'est la vision diurne qui prend le relai et alors toutes sortes de couleurs apparaissent sous la résolution spatiale maximale de l’œil. Quand elles sont brillantes et près de l'horizon elle peuvent apparaître jaunes du fait de la diffusion du bleu par l'atmosphère et en marge du rouge propre à l'excitation en très haute atmosphère, de l'orange, du violet et du rose peuvent être visibles et, de même, en marge du vert avec des bleus parfois très affirmés. Nombre des phénomènes présents dans la vidéo éclairaient le sol enneigé et tous étaient colorés. Nous étions alors aussi en un Kp de 5, probablement sous estimé car elle a été observée au Danemark, ce qui correspond plus à un Kp 7. Bon ciel. Philippe.
  10. L'aurore boréale du 5 mars

    Salut Serge, superbe Philippe, ça donne des envies de bougeotte pour revoir ce formidable phénomène. Après l'Islande en 2004, le nord de la Finlande en 2012 et 2013 quasi toujours sous les nuages j'ai enfin trouvé l'endroit de rêve à Abisko en 2020 malgré ses lumières car c'est quasi toujours du ciel à éclaircies la nuit et la possibilité via la route Narvik Kiruna, de se sauver en moins de deux heures pour trouver le trou providentiel s'il n'est pas présent sur place et que le Kp l'exige, ce qui fut le cas le 5 mars. Ton dessin donne l'exacte ambiance de l'aurore mais depuis que la techno nous les met à portée de vidéo, difficile de rester au statique et au timelapse accélérant bien trop les ondulations. Si tu participes aux rencontres de Courrières j'y serai du samedi à partir de 15h environ jusque dimanche soir. La bise.
  11. L'aurore boréale du 5 mars

    Les séquences ont été légèrement débruitées sous Kdenlive et il s'agit de captures d'écran de la vidéo et non d'images élémentaires de cette dernière. Certes ici elles ne sont qu'en 1920 x 1040 mais la brièveté de l'exposition par rapport à la demi ou à la seconde de pose habituelle en 3200 ISO à la résolution du capteur (12,2K) en montre plus dans les fins détails. Très belle représentation picturale Toutiet ... mais il ne faut pas avoir froid aux mains pour les capturer "en live" et si tu les représentes d'après images, la vidéo est un super plan car en 10 minutes d'enregistrement tu as le choix entre 3600 images élémentaires pour choisir la meilleure.
  12. L'aurore boréale du 5 mars

    Merci à chacun et vivement les prochaines, probablement en janvier 2023. L'ISO était très variable en raison des très grandes différences d'éclat d'un instant à l'autre et il a varié de 20000 à 51200 pour une durée d'exposition de 1/6ème de sec.
  13. L'aurore boréale du 5 mars

    ... et le Kp est annoncé à 6 dans les 24 prochaines heures.
  14. L'aurore boréale du 5 mars

    Merci à tous. On est en effet surpris quand on voit cela pour la première fois et on ne s'en lasse pas d'autant que sur une telle averse de lumière c'est bien souvent la totalité du ciel qui est embrasée. J'ai réalisé ce montage à la "vas vite" en piochant en vitesse dans les deux heures trente d'enregistrement quasi continu, ce qui signifie qu'un montage mieux fini sortira sous peu.
  15. Le Mur Droit le 9 février.

    Seb, Si je n'ai mis que 25 images c'est pour montrer de quoi le procédé est capable avec très peu d'images mais, de fait, plus je l'utilise et moins je prends d'images. Entre 150 ou 200 et moins de 50, la différence est très perceptible en terme de résolution spatiale sauf quand le niveau de turbulence est nul ou très faible.
  16. Bonsoir à tous, 9 février 2022, le Mur Droit au foyer (3910mm de focale) du C14. 25 meilleures images d'une séquence de 3468 images prises à la ZWO ASI 178mm. Traitement par simple virage HDR. Il y en a d'autres réalisées la même nuit et le 11 février à cette adresse : https://www.facebook.com/observatoire.charlesfehrenbach Bonne nuit. Philippe Morel.
  17. Le Mur Droit le 9 février.

    Un autre exemple, même traitement, simple virage HDR sur 25 images/5000 par séquence, mosaïque de 3 images toujours réalisées au foyer du collector à l'ASI178mm +IR642.
  18. Le Mur Droit le 9 février.

    Le filtre d'Astrosurface, je l'ai tenté mais rien à voir en performance avec le virage HDR car bien moins de paramètres sur lesquels jouer. Quant à Camera RAW c'est du Adobe, comme Photoshop, et d'ailleurs, un plugin de ce dernier logiciel et il est probable que certaines fonctions soient communes. Seb : Toujours plaisant de voir un C14 bien fonctionner en lunaire D'autant qu'il s'agit d'un collector orange de 1976 complètement d'époque sur sa fourche d'origine. Bon ciel.
  19. Le Mur Droit le 9 février.

    Merci à tous. Alain : le choix drastique c'est parce que le traitement le permet et même à moins de 30 images ça marche. Paul : J'ai trouvé la fonction "virage HDR" dans Photoshop et je l'ai essayé dans un premier temps sur des totalités d'éclipses de Soleil et me suis aperçu de sa puissance non seulement pour la mise en évidence des détails mais aussi pour sortir des objets de très faible éclat, ce qui est très pratique pour sortir des étoiles derrière une couronne solaire et faciliter ainsi les compositages. Puisque cela semblait très efficace, je l'ai essayé sur du ciel profond en lucky imaging puis en planétaire, particulièrement en lunaire et solaire. Il est appliqué sur l'image stackée. Il faut jouer sur 5 paramètres : le renforcement de détails, le nombre de pixels pris en compte à choisir selon le degré de flou de l'image, la puissance du traitement, l'exposition et le gamma et à partir de plus de 50 images stackées on peut le réitérer. On peut aussi l'associer à un passe-haut ou, en usage ultra soft en non maximal pour ce qui est du renforcement des détails, à un Richardson Lucy. L'avantage de ce procédé est d'être opérant même avec très peu d'images, ce qui ouvre de nouveaux champs pour les séquences réalisées en conditions de turbulence moyenne à forte, mais aussi, en conditions de faibles turbulence où l'augmentation du nombre des images stackées permet une ou deux itérations. Autre avantage : quand on en maîtrise les paramètres en fonction de la qualité de l'image à traiter c'est hyper simple et rapide et quand rien n'en sort on sait que la séquence est bonne pour le classement vertical. De plus, le virage HDR occasionne moins d'images en résonnance que beaucoup d'autres procédés. L'inconvénient est que je n'ai pas trouvé d'équivalent sur un logiciel gratuit. Ce qui me surprend le plus est que personne d'autre à ma connaissance ne s'y soit intéressé avant. Si vous avez l'occasion de passer faire un tour aux Rencontres Astronomiques de Courrières les 19 et 20 mars, j'aurai l'occasion d'en faire des démonstrations sur le stand de l'Observatoire Charles Fehrenbach et de l'Astro Club de France et nous prévoyons une soirée en direct sur la chaine Youtube de l'observatoire sur ce sujet mais la date n'est pas encore arrêtée.
  20. L'Ecume de l'espace temps.

    Aujourd'hui (16 décembre 2021) c'est le centenaire de la mort à Alger du compositeur Camille Saint Saëns qui fut aussi un astronome amateur de talent ami de Camille Flammarion. Pour marquer cet anniversaire la chaine Youtube de l'observatoire Charles Fehrenbach va accueillir en direct l'astrophysicien Jean Pierre Luminet pour une passionnante conférence accessible à tous. Elle débutera à 20h mais le canal ouvrira vers 19h30 par une surprise astronomico-musicale. Nous vous y attendons en nombre au bout de ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=3oZfZsyxEEo
  21. Leonard et M3 : première impression

    Avec Astrosurface pour les deux stacks : un pour les étoiles avec la comète filée et l'autre pour la comète avec les étoiles filées. Dans Photoshop j'élimine, sur la seconde, les trainées au moyen de l'outil "remplacement de couleur". Il suffit ensuite de superposer les deux images en éliminant de la seconde l'image bougée de l'amas, et sur la première la trainée de la comète, toujours par la même fonction "remplacement de couleur". Le mode de superposition le plus efficient semble être la lumière tamisée à environ 50%. La suite et fin c'est du cosmétique pour harmoniser la teinte des deux images. Pour faciliter les choses on peut aussi ajouter en couche de base une pose de plus réalisée avec une forte sensibilité (ici : 32000 iso) pour servir de base de luminance à la comète. Bons traitements.
  22. 3 décembre 2021, il est 5h35 (légales) et la comète Leonard vient de passer près de l'amas globulaire Messier 3. Une première image brute posée 10s à 32000 iso au foyer de C14 (diamètre : 355 mm, focale : 3910 mm) de l'Observatoire Charles Fehrenbach. APN Sony Alpha 7s, rien que pour patienter en attendant les traitements. Bonne comète.
  23. Leonard et M3 : première impression

    Et celle-ci obtenu par compositage des 30 meilleures avec stack sur les étoiles avec filé de la comète puis stack sur la comète avec filé des étoiles.
  24. Leonard et M3 : première impression

    Merci à tous. Ici, la version finale (pour l'instant) en 43 x 10s à 6400 iso au C14 à 3910mm de focale. Bonne comète.
  25. Leonard le 27 novembre

    Merci à tous. La même passée au double virage HDR dans Photoshop.