astrocomets

Member
  • Content count

    443
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

33 Neutral

About astrocomets

  • Rank
    Active Member
  1. Bonsoir Séverin, bonsoir à tous, (en faite on aurait voulu avoir Thomas P, mais Monsieur Clervoy sera très bien la jeunesse contre l'expérience) Pour ma part, entre Jean François Clervoy et Thomas Pesquet je n'ai jamais eu d'hésitation pour choisir le premier. Quant à la Lune, il est vrai qu'elle nous manque depuis un moment mais elle doit se ménager pour les futures nuits d'observation publiques à ARKEOS. ... et si le ciel est couvert, nous pourrons toujours nous consoler en admirant sa représentation sur environ 4m de hauteur mise en peinture sur la Séléné exécutée pour la circonstance par Jean Claude Dresse. Elle est arrivée aujourd'hui de Belgique et sera l'une des pièces maitresses de l'expo. Bonne nuit. Philippe Morel.
  2. Bonsoir, Nous pouvons maintenant l'annoncer : l'inauguration de l'exposition se fera le vendredi 26 avril en présence de Jean François Clervoy, lequel donnera à 20h le même jour une conférence gratuite à la halle Gayant Expo de Douai. L'entrée est gratuite.
  3. Exposition "Destination Lune"

    until
    Mercredi 12 septembre 1962, le président des Etats Unis d'Amérique John Fitzgerald Kennedy lance dans un discours mythique la course à la Lune, une course rêvée depuis bien longtemps déjà par nombre d'écrivains et compositeurs et qui va entraîner dans un élan unique l'ensemble de l'humanité jusque cette nuit du 20 au 21 juillet 1969 où le petit pas de Neil Armstrong va devenir un bond de géant pour l'humanité. Le moment est donc venu de nous saisir de cette opportunité historique, non seulement de revivre cette épopée en compagnie de celles et ceux qui en ont été témoins, mais aussi, de saisir cette occasion pour offrir un autre regard sur cet astre des nuits objet de tant d'interrogations, de méditations et de fascination. Cette exposition consacrée à la Lune la montrera sous toutes ses facettes ; historique, scientifique, littéraire, musicale, picturale, spatiale et sera ponctuée d'un cycle de conférences. Cette exposition rassemblera des objets témoins de cette épopée et issus des plus grands musées et de très nombreuses pièces issues de collections privées et textes explicatifs réunis et composés par le collectif d'organisation de cette exposition rassemblant des clubs et associations d'astronomie de la Région des Hauts de France et de Belgique. Adresse : Archéo musée ARKEOS, 4401, route de Tournai - 59 500 Douai Tél. : 03 27 71 18 00 http://www.astrosurf.com/obscf/news/DESTINATION_LUNE/DESTINATION_LUNE.html
  4. Bonsoir, vous ne sauriez pas Philippe Morel par hasard ?. Gagné !! A bientôt et bonne évasion lunaire.
  5. Pour plus de renseignements sur cette exposition associant de nombreuses entités dont l'Observatoire de Paris et l'Observatoire Royal de Belgique : http://www.astrosurf.com/obscf/news/DESTINATION_LUNE/DESTINATION_LUNE.html En attendant l'ouverture, un petit souvenir de la mémorable nuit du 14 février au C14 (F/D=22) de l'Observatoire Charles Fehrenbach (un des co-organisateurs de l'exposition) :
  6. Communiqué - Alerte Astro

    Bonjour à tous, Le variant le soir du 24 au C14 à 3910mm de focale et, à côté, la carte AAVSO de Michel retournée puisque l'original est inversé nord-sud. 22 poses de 10 sec en 3200 ISO à l'Alpha 7s de 20h06 à 20h14 UT. Bonnes observations. Philippe Morel.
  7. Eclipse venue du sud Maroc

    Bonsoir à tous, Merci à vous pour ces encouragements. Serge, c'est la couleur qui est directement sortie des images brutes sans aucune correction de balance mais seul paramètre différent par rapport aux autres prises de vues : la hauteur de la Lune (34° au moment de cette prise de vue) et surtout, le climat saharien hyper sec et sans aucune diffusion. Quant à l'aspect visuel, tout à fait d'accord avec toi : elle tirait sur l'ocre orangé avec pas mal de bleu et de vert sur la fin et pas du tout dans le rouge. Jacques, Deux beaux clichés de cette belle éclipse. Le cliché de droite est un simple agrandissement d'un facteur 3 de la Lune de gauche. Il y en aura d'autres et de quoi faire un accéléré sur fond d'étoiles et évolution du jeu des couleurs durant cette totalité. Philippe.
  8. Eclipse venue du sud Maroc

    Bonsoir, Souvenir d'une éclipse placée à 34° au-dessus de l'horizon venu de la région de Ouarzazate (sud Maroc) à 4h51 UT. Téléobjectif MTO 500 ouvert à 6.3 + Alpha 7s sur Star Adventurer. 1,6s d'exposition en 500ISO. L'étoile brillante près du limbe est SAO 97570 de mag 7,7 qui a été occultée par la Lune durant la totalité. Philippe Morel.
  9. Visibilité de C/2018 Y1

    Bonsoir, Une page présentant la visibilité de C/2018 Y1 Iwamoto est au bout de ce lien : http://www.astrosurf.com/obscf/EPHEMERIDES/2018Y1/2018Y1.html Bonnes observations. Philippe Morel.
  10. comète 46P Wirtanen

    Bonsoir, Belle image aux zones nébuleuses non atténuées car la queue de 46P est très courte du fait de sa position par rapport à la Terre et du fait qu'il s'agit d'un petit noyau cométaire situé à plus d'1 UA du Soleil. Une autre réalisée par compositage de 5 gradients rotationnels de 20 à 60° au C14 à F/D = 11 le 3 janvier. A ce moment elle était encore perceptible à l'oeil nu. Bonne nuit. Philippe Morel
  11. Dernière apparition de 46P dans le ciel du Nord sans nuage c'était le soir du 25 et mise en application de la suggestion de Valère (56 images de 10sec à 51200ISO versus 45 X 10sec en 3200 ISO toujours au C14) et effectivement, même s'il y en a un peu plus sur la longueur et les détails de la queue en gradient rotationnels additionnés sur la haute sensibilité, les images en 3200ISO font apparaître bien plus de couleurs et le bruit de fond est bien plus facile à gérer sur les gradients rotationnels de faible angulation. Ce bruit de fond étant plus uniforme, la suppression des trainées d'étoiles en négatif s'en trouve considérablement simplifiée et ne fait désormais plus intervenir le tampon de duplication que de manière marginale que sur la seule image du compositage des gradients. 46P sans gradient : 45 X 10 sec au C14 à F/D = 11 à 3200 ISO 46P à partir du même compositage nais avec addition de 5 gradients rotationnels : 20°, 30°, 40°, 50°, 60°. Bonne 46P en attendant C/2018 Y1 (Iwamoto) au périgée le 12 février aux jumelles et excellente année à tous. Philippe Morel.
  12. Les galères cométaires

    Beaux essais mais s'agissant des suivis sur comète la bonne vieille fonction register d'Iris m'a fait cela en un rien de temps sur Iris sur 215 images au suivi stellaire plus qu'approximatif alors qu'effectivement, DSS n'y est jamais arrivé.
  13. A tout hasard et s'agissant de Wirtanen : http://www.astrosurf.com/obscf/EPHEMERIDES/2018_2019_46P/2018_46P.html Bonne lecture.
  14. Bonsoir Stéphane, Les gradients de petit angle c'est pour accentuer les structures fine ... et le bruit de fond, donc, à utiliser sans excès. Les gradients de rotation d'angles importants c'est pour accentuer les structures plus larges mais moins définies, les extensions de départ de queue par exemple. En superposant les gradients en jouant sur la transparence de chacun d'entre eux on peut espérer associer un peu de "haute résolution" tout en faisant bien ressortir les structures les plus large et ce en augmentant le moins possible le bruit de fond de l'image.
  15. je me suis aussi rendu compte qu'il ne faut pas dépasser 3200 isos voire 6400 grand max, au delà ça n'apporte rien, du bruit tout au plus. En tous cas quand il s'agit de jouer sur un équatorial qui n'est pas fait pour cela ce qui est mon cas car la monture à fourche a l'âge de l'instrument (42 ans), cela permet d'écourter singulièrement les durées d'exposition et de permettre au nombre d'images de rattraper le coup. Ayant fait le test l'an dernier sur la comète Parks alors qu'elle était au méridien de mag 15 et à 6° en dessous d'Antares, impossible de sortir quoi que ce soit de lisible au C14 avec 15sec de pose à moins de 32000 ISO. Tout dépend si on cherche la résolution spatiale maximale ou de la dynamique côté brillance. Pour les comètes c'est surtout de la brillance qu'on cherche à ramasser quand on s'intéresse à autre chose que la proximité du noyau. Même sur Wirtanen, 10 sec à 3200 ISO, par sûr que ça marche pour faire du gradient rotationnel cométaire à F/D = 11 mais cela vaut quand même la peine d'essayer.