astrocomets

Member
  • Content count

    569
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

286 Excellent

2 Followers

About astrocomets

  • Rank
    Active Member
  1. Comètes!

    Bonsoir, C/2020R4 le soir du 2 mai. 121 X 20s à l'Alpha 7s sur Epsilon 160 (focale : 530mm). Bon ciel. Philippe Morel.
  2. Nova Cas 2021

    Bonsoir à tous, Elle reprend de l'éclat (mag 6,3 hier soir). 123 x20s à 3200iso, Alpha 7s sur Epsilon 160 et ciel brumeux. Philippe Morel.
  3. Gros plan sur Moretus

    Merci à tous.
  4. Gros plan sur Moretus

    Merci Alain, Réaliser la Nième image d'un cirque sans rien n'y apporter d'un peu inhabituel et sans en trahir le contenu ne m'intéresse pas vraiment.
  5. Gros plan sur Moretus

    Bonsoir, Moretus au C14 (de 1976) à 8,3m de focale. Camera ZWO ASI 120 +filtre IR642. 185 images d'une série de 1850 prises en 90s. Bon ciel. Philippe Morel.
  6. Des aurores en mouvement.

    Merci pour vos retours. Difficile d'éviter les bouclages pour coller au fond sonore sauf peut être en vidéo où les séquences sont plus longues mais aussi, plus lentes, ce qui limite le choix du son aux rythmes lents, voire, très lents. Merci Hamilton pour tes suggestions. S'il y a un progrès possible, c'est probablement sur la coïncidence de la première et de la dernière image de chaque séquence. L'originalité ici est que chaque séquence a été placée dans son ordre chronologique d'apparition durant cette nuit où le phénomène ne s'est réellement pas vraiment interrompu durant plus de 3 heures. Reste aussi le champ du choix du fond sonore. La musique symphonique s'y associe facilement aussi parce que côté gestion des droits d'auteurs il y a une tolérance si l'œuvre a plus de 70 ans mais les passages utilisables de moins de 2 minutes sont très rares. Cela oblige à faire coller les images à la musique et non l'inverse mais si Valère veut tenter de composer à partir des séquences, je suis bien sûr preneur. Amitiés.
  7. Des aurores en mouvement.

    Bonsoir Valère, Merci à toi. En fait, je choisis la musique puis je calibre les séquences et je fais tout cela dans Powerpoint puis je l'enregistre dans OBS Studio. Bon bah cette vidéo montre aussi que tu n'as plus besoin de moi maintenant, et ben si ! parce que sur ces 2 semaines suédoises ce sont 250 G0 d'images et de vidéos qui viennent s'ajouter à tout ce qui est en retard et je ne désespère pas de trouver le temps de te renvoyer l'éclipse du 21/1/2019 puis celle du 2/7/2019. De plus, côté maîtrise du son il y a sûrement moyen de faire mieux. Amicalement. Philippe.
  8. Des aurores en mouvement.

    Bonsoir à tous, Le souvenir des aurores de la nuit du 6 au 7 février en 9 timelapses réalisés depuis Abisko (nord de la Suède), c'est ici :
  9. Des aurores suédoises.

    En voila d'autres (nuit du 15 au 16 février).
  10. Des aurores suédoises.

    En voila d'autres, souvenirs de la nuit du 12 au 13 février. Tours la même configuration : A7s non défiltré +objectif ZENITAR de 16mm ouvert à 2,8. Sensibilité : 3200iso.
  11. Des aurores suédoises.

    Merci Franck. Cette nuit : nouveau festival d'aurores alors que le Kp prévu à 1 est brutalement monté à 3. Très spectaculaires bien que moins intenses que celles de la nuit du 6 au 7. J'espère qu'en octobre ou novembre ce sera pour vous.
  12. Des aurores suédoises.

    Pour la vidéo des 9 timelapses de la nuit, d'une durée d'environ 6 minutes, ce n'est pas Richard Wagner qui a été mis à contribution mais "La Somnambule" de Ferdinand Hérold ; musique de ballet peu diffusée pour un rare ballet de lumière. Le charme discret du grain fait effectivement aussi partie du tableau. Dès que ce sera en ligne, je fais signe. Amitiés.
  13. Des aurores suédoises.

    Merci patgav.
  14. Des aurores suédoises.

    Merci Patrick.
  15. Des aurores suédoises.

    Merci à JM et Jean Pierre. A Achaim un conseil : mieux vaut profiter de l'instant présent ( c'est pas de moi), et surtout, ne pas se laisser anesthésier par la pression médiatico-sanitairo-politique ambiante exigeant, certes, des mesures de précautions mais ne justifiant pas de nombre d'interdictions dans le domaine des échanges et de la culture. Conclusion : il faut sauter sur l'occasion sans craindre de réserver 2 jours avant le départ. Pour le grain, c'est le résultat du traitement qui, au final et côté résolution n'apporte rien de plus que ce qui est déjà visible sur les brutes ci-dessous. Ne disposant pas ici (à Abisko) de logiciel performant de débruitage je les ai postées en l'état et je vous poste les brutes en sachant que ces aurores couvrant tout le ciel ont de très rapides déplacements apparents au zénith, de parfois plus d'un degré/seconde. Leur structure peut être très riche de détails pas toujours très lumineux. Cela oblige à des expositions et des ouvertures les plus courtes possible et donc à l'usage de sensibilités aux limites du capteur évitant l'amplification artificielle (ici : 6400 iso, ce qui est la limite extrême pour un A7s. Quant à la résolution, il ne faut pas rêver non plus : chaque photosite de l'A7s sous-tend à cette focale environ 2' sur le ciel et s'agissant d'un boitier non modifié il y a peu de chance de séparer quoi que ce soit en dessous de 10'.