Alain MOREAU

Membre
  • Compteur de contenus

    3 259
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4
  • Pays

    France

Alain MOREAU a gagné pour la dernière fois le 18 août

Alain MOREAU a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

790 Très bonne réputation

1 abonné

À propos de Alain MOREAU

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astronomie, escalade, spéléo, ce qu'il y a sur et sous la mer, par altitude décroissante, mes semblables quand ils sont aimables, et mes différents aussi, s'ils ne prétendent pas m'empêcher de vivre à ma façon.
  • Adresse
    Île Rodrigues, Océan Indien
  1. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Certes fort perplexe me laissent ses choix aussi, car je suis un homme et ce genre de terme me convient... Mais attention ! Pas de sexisme : Per/Mer/plexe devrions-nous écrire en toute rigueur (encore de la rigueur ! ), laissant le choix à l'honorable lec/teur/trice - ou bien lec/trice/teur pour ne froisser personne, d'éliminer la demi-portion qui ne lui convient pas, afin de ne laisser à aucune susceptibilité revendicatrice ni à aucun susceptible revendicateur, la possibilité de nous attaquer pour discrimination sexiste, abus sexuel (et pourtant, que c'est bon ! ), reproduction sexuée avec ou sans un ex, ou que sais-je encore comme mot en x (pour ne pas dire croisé) faisant les délices des champions du scrabble comme des cruciverbistes...
  2. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Allez, va : je te pardonne, mon fils, car un pauvre mortel qui connaît la Blue Marlin ne peut pas être entièrement mauvais... Ahhhh !!!! Merci Kirth ! Tu veux bien être mon ami ? Ton intervention à posteriori me sauve des griffes de ce méchant Motta, patibulaire mais presque !
  3. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    T'es chiant Motta, mais tu viens de m'apprendre un truc décisif : y a pas d'accent sur l'a ! (j'ai toujours fait la faute )
  4. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Voilà. C'est la clé. Merci KIrth : je n'ajouterai ni ne retrancherai une virgule à ce que tu as magistralement exposé.
  5. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Moi qui suis sur votre envers à tous, je m'estime chanceux pour le coup
  6. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Ah ! Tu vois : pris en flagrant délire ! Tu te crois obligé de meugler en t'adressant à moi, comme une vache à un âne ! Ça sent la mauvaise vulgarisation pour un bourricot qui ne panne que dalle à ce que tu racontes, c'est clair...
  7. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Je le savais pertinemment en l'écrivant, sache-le : "l'alternative" est bien la seule forme correcte. Mais à écrire un français trop correct on finit par ne plus être suivi par personne, surtout maintenant ! C'est précisément, comme tu le soulignes si justement, l'arbitrage entre la stricte rigueur et la conciliation nécessaire à être compris du plus grand nombre, qui conduit à ce genre de concession (que moi, une fois pour toutes, j'ai jugé acceptable et raisonnable ) Évidemment, on s'expose à ce qu'un esprit malveillant, sournois et tatillon comme le tien, vienne ramener sa fraise et ses lettres pour te faire passer pour un âne... (soupir !....)
  8. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    ... et à mon époque encore plus Donc pour les autres revues que tu cites, je suis d'accord, mais ce ne sont pas celles que je pouvais lire il y a 50 ans. Alors voilà : j'allais quand même te suggérer d'argumenter un peu entre deux uppercuts ciblant Superfulgur ou son carré de "fidèles", parce qu'enfin, on peut être d'avis différents sur plein de choses, sans pour autant en oublier de se dire pourquoi et comment on en est venu à le penser ! Et puis oser se critiquer les uns les autres, et supporter, encourager même cette critique pour avancer, n'est-ce pas l'essence même de la démarche scientifique ? Sans quoi autant se foutre sur la gueule directement sans autre forme de discussion : c'est ce que font la majorité des humains depuis la nuit des temps sans comprendre que c'est justement ce qui les empêche d'avancer ; on voit où ça les mène ! On a tous ici un cerveau pour réfléchir, et nos réflexions à chacun nous ont parfois conduit à penser différemment : ce ne serait pas le cas si nous pensions comme des robots, selon une logique purement cartésienne, sans la moindre intervention de paramètres subjectifs, culturels, irrationnels. La "pensée" unique : ce serait donc ça l'idéal à atteindre ? Seulement voilà, moi je préfère causer avec des humains qu'avec des robots : il en sort parfois de divines surprises (même si parfois aussi, de cruelles désillusions !) ou à défaut au moins de salutaires prises de conscience.
  9. Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

    Euh... Merci 8'zi, ça me touche beaucoup ... mais l'intérêt des robots c'est de les laisser bosser pendant que nous les humains, on doooooort !
  10. L'avenir de Science et Vie en pointillés...

    Alors c'est intéressant ce débat, car au fil du temps j'ai plusieurs fois évolué dans ma position sur le sujet. Comme Chonum et d'autres ici, j'ai d'abord dévoré Science & Vie dans mes jeunes années, tant mon intérêt pour les sciences et ma soif d'apprendre étaient grands. Avec de moins en moins d'efforts semble-t-il, je croyais comprendre ce qu'on y écrivait... illusion bien sûr ! À ce stade la revue correspondait cependant parfaitement à mes besoins, remplissait pleinement sa fonction de vulgarisation : elle stimulait ma curiosité ! Puis j'ai grandi naturellement, eu envie d'approfondir les domaines qui m'intéressaient le plus, avancé dans mes études, acquis des connaissances de plus en plus pointues dans ces derniers, au point de devenir très critique envers la revue, son contenu, son manque de rigueur souvent, là où je pouvais commencer à le pointer, les nombreuses erreurs ou approximations inhérentes autant à la démarche de vulgarisation auprès d'un public n'ayant pas fait d'études supérieures scientifiques la plupart du temps, qu'aux compétences forcément limitées - généralistes comme le souligne Motta - des rédacteurs (ce n'est nullement péjoratif dans mon esprit, car ça va justement dans le sens d'une démarche non-élitiste, précisément celle que j'ai adoptée par la suite dans mes activités de vulgarisation) Avec le recul du temps, je me suis rendu compte que malgré tous ses défauts, cette revue avait contribué indiscutablement et très positivement à m'éveiller aux sciences, à une époque de ma vie où j'aurais été bien incapable de lire des articles de plus haute tenue de toute façon, inaccessibles à mon bien trop maigre bagage scientifique ! Aussi pour cette raison, je lui suis reconnaissant d'avoir existé, et je lui reconnais tout autant une indéniable utilité : dans une époque où un minimum de culture scientifique élémentaire chez monsieur tout-le-monde devient si rare (alors même qu'il n'a jamais eu autant recours dans son quotidien à des objets et des ressources qui sont le pur produit des sciences, des plus appliquées aux plus fondamentales...) je trouve fondamental justement, de maintenir et éveiller la curiosité du grand public pour l'aventure scientifique - fut-ce au prix de quelques approximations qui ne révoltent que les spécialistes ! L'essentiel est ailleurs, me semble-t-il : communiquer sur ce que fait - et ce qui fait - la science. Pour la rigueur scientifique, il y a les publications spécialisées à comités de lecture qui font ça très bien (quoique pas toujours idéalement bien ) Parce que l'autre alternative, c'est de traiter les béotiens par le mépris - d'un point de vue élitiste se refusant à toute concession sur l'exactitude - puisque par définition la complexité et la compréhension atteintes par les spécialistes leur restera fatalement hors de portée...
  11. Araignée de newton cassée, que faire ?

    Très correct de leur part, même si c'est indirectement l'aveu d'un composant défectueux. En tout cas ils assument commercialement, c'est pro. Un petit ponçage ponctuel comme ça pour assurer une bonne adhérence, reste quand même bénin Mais puisqu'ils te proposent de leur renvoyer l'araignée, pas de souci : ça ne te coûtera guère plus que de faire la réparation toi-même.
  12. Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

    Chaud, quand même ! Mais c'est vraiment une magnifique mission !
  13. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Moi je l'adore finalement : il n'est pas con et il ose tout ! Grâce à lui ma journée est égaillée : il est une source inépuisable d'inspiration jubilatoire !
  14. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Putin ce Musk est vraiment grandguignolesque !!! Il existerait pas on serait incapables de l'inventer !
  15. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Un p'tit verre de Teslaquila frappée, ça vous remet les idées en place, nom di diou ! (comme dirait Valère... où-ce qu'il est passé, y celui d'ailleurs ?)