Daniel Bourgues

Member
  • Content count

    255
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

350 Excellent

1 Follower

About Daniel Bourgues

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    curieux de tout ou presque...
  • Adress
    Miramont de Guyenne 47
  • Instruments
    LX200 GPS 12"
    LX50 10"

Recent Profile Visitors

2100 profile views
  1. catalogues d'étoiles

    Cette affirmation un peu trop téméraire me semble être... la plus sinistre seulement je dirais... car quelque soit sa distance, toujours trop proche elle sera... C'est dommage qu'il n'y ait pas d’émoticône avec des oreilles écartées...
  2. catalogues d'étoiles

    Sauf que je ne réponds jamais de manière aussi laconique... comme le disait joliment @Alain MOREAU mais la plupart du temps les questions sont posées de manière maladroite, car on oublie trop souvent que la précision du langage est la première condition à la bonne compréhension... aussi par des exemples simples, j'en profite pour rappeler quelques règles élémentaires de la langue et exhorter mes interlocuteurs à considérer que le vocabulaire est d'une importance capitale... Ceci dit, donc, "le soleil" n'est que la première partie de la réponse, viennent ensuite les explications, et là selon à qui je m'adresse je vais plus ou moins profond, mais en veillant toujours à rester compréhensible de manière la plus simple qu'il soit possible.
  3. catalogues d'étoiles

    Parce que le soleil n'est pas une étoile??? petit rappel de la question: Donc, l'étoile la plus proche de nous à mon humble avis ça reste le soleil... et ça n'est pas parce qu'elle n'est visible à l’œil nu que de jour que ça n'est plus une étoile... Mais effectivement, Proxima est un bel exemple d'une étoile proche non visible à l’œil nu... je n'y avais pas pensé, car je m'étais fixé sur la question principale. Ben le souci c'est que je ne suis pas en permanence sur le forum, j'y viens de temps à autre et les messages se croisent souvent, plus encore, je butine d'un sujet à l'autre... donc la logique veut quand même qu'il soit plus raisonnable de signifier la référence... dans une discussion en continu je ne dis pas, mais dans un fil interrompu ça me parait plus raisonnable... et il y a des discussion qui durent des mois voire des années... par exemple, là je te réponds alors que tu viens de poster, mais je place quand même la référence...
  4. catalogues d'étoiles

    Et en plus on la voit en plein jour... grosso modo à la louche elle est à 150 millions de km... voire même environ 8 minutes lumière... sinon, si je puis me permettre... la plus proche et visible à l’œil nu c'est quand même un joli pléonasme... parce que la plus proche qui serait invisible à l’œil nu... alors qu'on peut en voir environ 3000 en levant la tête ça laisse un peu songeur... et tu as raison, les enfant ont des questions souvent pertinentes, et sans arrière pensées, en revanche, chez les addultes on retombe souvent sur les questions du type record du monde... c'est le côté compétition qui m'exaspère... encore un travers de notre société, la question du type quel est le truc le plus machin bidule, comme si cela avait un réel intérêt en dehors de manier les superlatifs... c'est très journalistique comme manière de procéder... mais les pires questions sont celles qui portent sur le prix du matos... comme si on était des privilégiés de posséder un instrument un peu "hors norme"... tout ramener au pognon ça finit par lasser, mais c'est ce qui revient le plus souvent hélas... la plupart du temps je réponds à côté... en disant mets de côté l'argent de tes clops et de bien des choses superflues, et tu verras que tu pourras aussi t'offrir tes rêves... mais les enfants posent rarement la question du prix, leurs questions sont souvent plus désarmantes car empreintes d'une belle naïveté et de fraicheur... alors là vu comme ça ok, et surtout quand enfin c'est expliqué, mais avoue que ça n'est franchement pas évident, moi quand je réponds à quelqu'un ou en référence à ce qu'il a écrit, je cite au moins un petit morceau de son message, c'est plus clair, car je ne suis pas en permanence sur le forum et sans référence précise je suppose naturellement que c'est une réponse à la question de départ... sinon on peut supposer que c'est quand même ambigu comme réponse, si en plus il faut deviner l'intention là je décroche... je ne suis pas un pro des forums, et je n'ai qu'un seul petit cerveau très limité... je vois aussi qu'avec 14000 messages à ton actif, tu devrais savoir utiliser le forum... pense un peu à ceux qui comme moi n'en sont qu'à 250...
  5. catalogues d'étoiles

    Un peu confus tout ça... pose tout je vais trier... alors naturellement que j'ai écris ça sur un ton badin, il n'y a aucune raison d'en douter... en revanche encore une fois tu me fais dire ce que je ne dis pas... nulle part je n'ai écrit que "ça n'était pas tout à fait pareil"... et d'ailleurs toi non plus... et là tu fais le contraire en disant avoir écrit ce que tu n'as pas écrit... il se trouve que j'aime par dessus tout la précision et il y a un outil pour ça, c'est le copié collé... Alors si "dans le même style" signifie que ça n'est pas tout à fait pareil... je veux bien, quoiqu'un peu vague tout de même, la richesse de notre vocabulaire permet beaucoup mieux, d'autant que le contexte du fameux "même style" n'était pas précisé... tandis que lorsque je parle effectivement de galaxie, je le précise bien dans le contexte "objet", sans aucune ambiguïté possible, il n'y a aucune confusion à faire, fût-ce malicieusement... Mais bon, encore une fois je prends tout ça sur le ton enjoué car c'est un peu ma seconde nature, et on ne va quand même pas se disputer là dessus, d'autant que la question est résolue, et de belle manière je trouve, puisqu'il s'avère ainsi que je l'avais d'ailleurs suggéré que cette question devait être contournée, voire même carrément retournée (merci @alp73ppt) pour pouvoir y répondre convenablement, simplement, et sans ambiguïté, ce qui lorsqu'on s'adresse à un public de visiteurs est me semble-t-il un impératif. Bon ciel, quoiqu'il en soit le fait que les étoiles soient proches ou lointaines n'ajoute ni ne retranche rien à l'intérêt qu'on leur porte.
  6. catalogues d'étoiles

    Là je suis absolument d'accord, car ainsi que je l'ai proposé la seule manière de répondre convenablement c'est de supposer que la question est mal posée et d'en proposer une formulation plus "convenable" ... car effectivement on ne peut pas affirmer avec certitude quelle est l'étoile la plus éloignée VISIBLE à l’œil nu... C'est pourquoi j'avais proposé de remplacer simplement étoile par objet, car précisément lorsque l'on s'adresse au grand public je pense qu'il faut rester simple, au moins dans un premier temps, quitte à prolonger ensuite la question de manière plus technique... et donc reformuler à nouveau la question en inversant cette fois la proposition "nom de l'étoile la plus lointaine" par "distance maximum à laquelle une étoile peut rester visible à l’œil nu" est une idée excellente, d'autant plus qu'on reste dans un ordre de grandeur et non dans une affirmation péremptoire susceptible d'être démentie ou mal interprétée... et effectivement on peut alors citer les exceptions possibles de supernova, dans la voie lactée ou dans d'autres galaxies... en précisant toutefois qu'il ne s'agit que d'un phénomène ponctuel à durée beaucoup plus limitée que celle de la période de vie d'une étoile dans le diagramme HR. je voudrais bien savoir à quel moment j'ai confondu une étoile avec une galaxie... quand je dis qu'il y a une nuance entre "visible" et "qui a été vu", je me réfère à la question de départ, car lire ça n'est pas seulement déchiffrer des lettres pour former des mots et les interpréter à sa sauce, c'est également comprendre ce qui est écrit... et lorsque j'ai évoqué M31 et M33, c'était après avoir proposé une reformulation de la question par "objet" qui comprend donc aussi bien les étoiles que les galaxies et bien plus encore... il ne faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit, si je suis responsable de ce que j'écris, je ne le suis pas de ce que peuvent comprendre les lecteur.
  7. catalogues d'étoiles

    Certes, mais la question était: et pas l'étoile qui a été vue... il y a une petite nuance... Certes encore une fois, mais là on est dans les records... Je donnais M31 car il suffit de bonnes conditions ordinaires, et d'une vision standard pour y avoir accès à l’œil nu... et ceci assez couramment dans la période où elle est présente. M33 c'est déjà un poil plus subtil, mais alors M81avec une magnitude apparente de presque 7, n'est accessible qu'à très peu de monde... et dans des conditions exceptionnelles... je ne dis pas que ça n'est pas possible, mais que ça ne l'est que pour très peu de monde et très rarement... En fait je répondais à la question originale d'un néophyte au cours d'une animation publique... question légitime, mais mal posée, car il n'y a pas qu'une seule réponse... celle-ci est soumise à certaines variables et plus encore elle n'a pas de garantie d'exactitude absolue... Ce que les néophytes recherchent souvent, de même que les journalistes ordinaires... c'est le record ... il faut donc savoir ne pas se laisser embarquer dans le jeu de "moi j'ai la plus grosse" et répondre un peu à côté avec quelques explications pour rester précis et dans la logique de la question. Enfin c'est mon avis... Mais j'ai suivi ce fil avec grand intérêt et j'ai été très intéressé par les propositions, ça pourra m'être utile, merci.
  8. Chroniques du voyage 2022 (suite)

    Si j'osais... Sagitarius A* c'est possible? Au passage les photos de vacances sont sublimes... ça donne envie d'aller y voir de plus près... le plus loin que je connaisse un peu dans cette direction c'est la vallée de l'Ourica...
  9. catalogues d'étoiles

    Effectivement comme on vient de le voir c'est difficile de donner une bonne réponse, car elle dépend de la précision de la mesure et de sa validité... En revanche, comme il s'agit d'une réponse pour grand public en animation, on peut contourner la question et y répondre dans un sens susceptible de satisfaire le questionneur. En fait on peut supposer et donc lui suggérer que son interrogation porte plutôt sur "l'objet" le plus lointain visible à l’œil nu.... et là ça change tout. Quelle que soit l'étoile, on sera toujours dans la voie lactée et donc dans une zone limitée, mais si on en sort la distance est sans comparaison avec n'importe quelle étoile jusqu'aux confins de la voie lactée... Donc pour ce qui est visible à l'extérieur: M31 avec ses 2.5 Mal (mag 3.44) serait déjà un élément de réponse très valable, et pour être encore plus précis, M33 avec ses 2.7 Mal (mag 5.72) serait encore plus impressionnante à condition d'avoir quand même une bonne vue et un ciel bien sombre... Et là même si on affine les mesure, ces objets resteront bien malgré tout les plus distants visibles à l’œil nu, au moins tant que la qualité du ciel ne sera pas trop déteriorée par la pollution lumineuse...
  10. catalogues d'étoiles

    Attention, le calculateur que j'ai indiqué fonctionne mal... mais il reste utilisable... https://www.translatorscafe.com/unit-converter/fr-FR/calculator/parallax-distance il ne faut pas utiliser la commande "réinitialiser", car le calcul suivant est faux... il faut simplement changer le nombre dont on veut avoir la correspondance (en mas ou en parsec) puis demander "calculer" et cela fonctionne. Le temps que je m'en rende compte et que je trouve le moyen de rectifier vous aviez déjà réagi...
  11. catalogues d'étoiles

    J'ai trouvé ça qui peut être utile... https://www.translatorscafe.com/unit-converter/fr-FR/calculator/parallax-distance On retombe sur la distance donnée par Wikipedia .
  12. La fin du 3699

    Précisément, le temps est un sujet grave qui nous renvoie à notre finitude, c'est bien pourquoi il ne faut pas le gaspiller à être trop sérieux... Et l'heure n'est jamais qu'une division dans une durée, je crois avoir dit quelque part que j'étais très circonspect avec tout ce qui divise... Et là encore je conserve la même approche, car le temps justement n'est le même pour tous qu'à compter du moment où on le divise pour que chacun ait l'impression d'en avoir une part équitable... mais ce n'est qu'u artifice... car justement, selon les circonstances, la même part peut sembler avoir des durée différentes... c'est toute la différence qu'il y a entre le temps passé et la richesse du vécu dans le même intervalle. Dit autrement, je me moque bien de savoir quelle heure il est lorsque je souffre, le temps qui passe est toujours bien plus long que lorsque je plaisante...or donc mon choix est fait,..Et celui qui dit que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures devrait prendre le temps de vivre... je préfère le "memento vivere" au "memento mori" pour le profane c'est la même chose, mais en réalité c'est exactement la même différence qu'il y a entre la bouteille à moitié vide et celle à moitié pleine... seule change la vision qu'on a du contenu selon ce qu'on considère le mieux entre le plein et le vide... Et un pointilleux dirait... ça dépend aussi de la taille des bouteilles...
  13. La fin du 3699

    la logique rationnelle veut qu'il y ait une troisième solution... il peut aussi prendre un zèbre incolore et peindre les rayures blanches et les rayures noires... On me dira que les zèbres incolores sont difficiles à trouver... certes, mais c'est pareil pour les zèbres blancs et les zèbres noirs...
  14. La fin du 3699

    Ben on entend les mouches voler... parce qu'il faut tenir compte du décalage horaire entre l'heure annoncée et l'heure d'arrivée effective... c'est la courbure de l'espace temps "de vacances" qui en est cause... enfin selon les responsables... Sauf qu'on ne sais toujours pas s'il s'agit "des vacances" des usagers ou de "la vacance" des personnels... enfin de ceux qui restent car là aussi on a bien écrémé... on ne peut donc pas leur en vouloir...
  15. La fin du 3699

    Mon allusion à la Rolex a fait florès, rassurez-vous je n'en ai pas... d'ailleurs je n'ai jamais eu de montre (excepté une montre de gousset que j'ai dû porter 3 fois)... je ne sais jamais l'heure qu'il est, ni même le jour d'ailleurs, pire, il m'arrive très souvent d'oublier mon âge sauf lorsque ça tombe sur un compte rond ou une année amusante... (comme en ce moment, c'est 69...) Mon seul lien avec ce dérisoire artifice de la vulgarité ostentatoire, c'est que j'ai dans ma famille quelqu'un qui travaille chez Rolex... et vous ne devinerez jamais ce qu'il y fait... Il les bousille!... si si je vous jure!... ils font des crash-test comme pour les bagnoles, tu m'étonnes que ça coûte une blinde!... et ce ne sont pas des rebuts, il en prends une au hasard dans la chaîne et vas-y petit... il fui fait passer un sacré quart d'heure... en même bien plus... toutes les tortures possibles et imaginables... et il ne fait que ça!... il y a des bourreaux de travail, lui c'est un bourreau de montres... Et au sujet du tableau de Millet donc, mon propos était plutôt d'ordre caustique et généraliste, bien sûr que celui-ci est à Orsay, et heureusement d'ailleurs, mais il est de fait que le marché de l'art a toujours révélé une dichotomie entre les acheteurs (souvent les mêmes que ceux des Rolex) et ceux qui essayaient d'en vivre... voire d'en survivre. Je soulignais juste l’ambiguïté qui existe parfois entre les sujets illustrant la misère et la place qui leur est faite en regard de la condition humaine, et pire encore la manière dont est perçu le sujet qui devient objet de concupiscence... ça m'amusait... D'ailleurs ce marché se porte à merveille, et les plus gros acheteurs se sont fait prescripteurs... de luxe... puisque c'est un business... Alors ça n'est pas pour jeter une ombre au tableau, (si je puis dire...) mais j'ai un ami peintre désespéré qui s'est pendu il y a quelques années... je ne sais pas s'il avait du talent, mais certainement bien plus qu'un certain publiciste à Rolex dont le savoir faire n'est que du faire savoir... Cependant tout n'est pas aussi noir, j'ai aussi dans ma famille et mes relations quelques peintres professionnels qui ont pas mal de succès. C'est drôle, on parle de l'heure et on arrive à la peinture... D'ailleurs Marcel Duchamp dans "Ingénieur du temps perdu" le disait, "ce sont les regardeurs qui font les tableaux..." de là à écrire "regard d'heures"... on ne voit pas le temps passer...