Bernard Augier

Member
  • Content count

    2699
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

668 Excellent

2 Followers

About Bernard Augier

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    Astro Mer Montagne
  • Adress
    Mercantour
  1. Dithering ; paramètres à prendre en compte

    Alain, tu peux préciser? Je voudrais faire le dithering sans autoguidage avec mon AP 1200.
  2. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    Ou mieux un collier de serrage métallique. Tu peux l'ajuster au petits oignons et il guide la scie à métaux. C'est comme ça que j'ai coupé les tubes de mes lunettes en mode PST. D'ailleurs pour nuancer la "disqueuse" de chinois2, une dremel suffit, et de toute manière la scie à métaux assure une coupe franche et droite.
  3. Couleur de tube pour SC ?

    Et il faut aussi tenir compte de l'émissivité au cours de la nuit. Surtout pour le noir. Sur ce point, l'alu poli serait peut être pas mal.
  4. Couleur de tube pour SC ?

    Oui mais si ton instrument a été installé dans la journée, et comme tu as une belle nuit, c'est qu'il a probablement fait soleil en fin d'après midi... Après pour tout vous avouer, mon C8 malgré moultes démontages, et la tentation de le repeindre en blanc, est resté noir avec toute sa patine à laquelle je tiens finalement (30 ans d'astro!) . Par contre j'ai installé un ventilo.
  5. Couleur de tube pour SC ?

    Sachant que la mise en température des SCT est un vrai problème, la couleur du tube n'est pas un détail. Là, à Concordia en Antarctique, ils sont blancs. Mais la matière du tube joue aussi un rôle important. D'où le tube carbone qui règle en plus les soucis de mise au point par dilatation.
  6. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    Je lis: "Permet d'utiliser les oculaires et accessoires actuels en coulant 31.75 mm sur les anciens instruments avec un porte oculaire de diamètre 24,5mm (lunettes astronomiques principalement). ATTENTION! Cet adaptateur allonge le tirage mécanique du porte oculaire de plusieurs centimètres et n'est pas utilisable sur certains instruments comme les télescopes de type Newton (114/900 - 130/910 ou autres) car il déporte l'oculaire trop loin du foyer et la mise au point à l'infini devient impossible ! " Alors mefi, comme on dit à Nice
  7. Un lien déjà qui nous plonge au coeur du questionnement et des protagonistes 😉 Et en réponse à ta question pour le chrysocal. http://www.astrosurf.com/altaz/levierschrysocal.htm
  8. Serge, la fausse bonne idée c'était les touches latérales en corde à piano. Le chrisocal c'était pour l'articulation des leviers astatiques... et à ce que je sais, pas une mauvaise idée 😉
  9. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    C'est le dilemme classique de la restauration. Garder tout à l'identique pour retrouver les émotions d'antant. Je ne peux pas résister, à mourir de rire mais tellement vrai: https://www.webastro.net/forums/topic/167104-lastro-cétait-mieux-avant/?ct=1616966638 Ou améliorer un peu les choses pour être sur qu'il ne finisse pas oublié dans sa caisse 😁 Il faut qu'il vive ce tube, pas vrai ?
  10. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    J'ai mis ça sur le mien: https://www.amazon.fr/gp/aw/d/B08JHN65RT?psc=1&ref=ppx_pop_mob_b_asin_title On le trouve aussi sur Aliexpress. Attention, il faut découper un peu le tube du télescope pour agrandir le trou. Et le tube coulissant rentre pas mal dans le faisceau. Il faudra peut être le raccourcir. C'est facile. Ça demande un petit peu de mesures selon les oculaires.
  11. Déblocage bague

    Chauffe doucement. Sur le PST Coronado par exemple ça marche bien. Avec un sèche cheveux en répartissant bien le flux. Par curiosité c'est quelle marque ton truc?
  12. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    J'ai le Paralux ( Bresser maintenant) DK-V Avec un ortho de 6 ou moins, c'est le flou, qui disparait immédiatement quand quand j'arrête le moteur. Et pourtant j'ai bien supprimé les jeux et changé le trépied bois d'origine, joli mais branlant, par un trépied alu costaud de recup. D'ailleurs quand je pose le motoréducteur sur une table, ça fait du barouf.
  13. plastique! comme la matière plastique.
  14. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    Idem. Parfaitement nettoyée et regraissée. Mais c'est le moteur qui cogne. Un pas-à-pas commandé sans micropas mode brutasse. Et à l'oculaire ça empâte .
  15. Le JPM 115/900 la "PERL" des années 70.

    Salut. C'est le même style de moteur que j'ai adapté sur mon JPM 115 d'époque. Le truc c'est que c'est cher pour un 115 et surtout ça vibre, à tel point que pour observer à fort grossissement je dois l'arrêter, ce qui est un comble. Bon je l'avais dans ma boite à rabiot ce moteur. Finalement après moulte pérégrinations, j'ai envisagé de le remplacer par un moteur EQ1, d'autant qu'il m'en a fait voir des vertes et des pas mures: , mais le souci c'est qu'il n'est pas débrayable (il n'y a pas de système pignon de sortie/roue dentée) et que même s'il est muni d'un potentiomètre permettant d'ajuster la vitesse, celle ci n'est pas stable du tout. J'ai finalement trouvé dans ma fichue boite à rabio un moteur Meade 531 (on en voit régulièrement d'occase sur Ebay, ) qui a la bonne idée d'avoir en sortie le fameux pignon et d'être fourni avec la roue dentée. Et bien, ça marche super. Il y a même une bidouille simple à faire pour le ralentir un peu pour ajuster au mieux la vitesse, qui est régulée mais fixe, avec une simple diode. Silencieux, débrayable et sans vibrations. Avis aux heureux possesseurs de 115 JPM