Daube-sonne

Member
  • Content count

    739
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

13 Neutral

About Daube-sonne

  • Rank
    Active Member
  1. Leica M10 monochrome

    Et oui je le disais sur l'autre forum ; Canon avec son RA a encore raté à mon avis son boîtier astro. Il aurait sorti un boîtier n&b, sans forcément y coller l'étiquette "A" pour astro... ça aurait attiré plein de fans de n&b. Quelques menus et développements logiciels propre à la photo n&b et un mode Astro (RAW pur et dur, intervalomètre de compèt. ...) Le top serait également un APS-C pour le tarif et ceux qui ne peuvent pas profiter d'un champ assez corrigé pour le ful. Vincent
  2. Visuel CP achro vs apo

    Il y a plein d'objet du CP pour lesquels on doit grossir, et plusieurs cas de figures selon la vision dans laquelle se trouve notre oeil. A mon avis si je prends une cible du moment, et très esthétique comme le Trou de serrure on peut grossir à 1xD avec n'importe quoi ça sera "pareil". La vision scotopique fait perdre un facteur 10 à la résolution et les couleurs. Une achro courte, ou un newton mal collimaté (j'ai pas dit complètement dans les choux ) feront aussi bien sur la nébuleuse que n'importe quelle Takahashi. Par contre sur l'étoile brillante à côté qui participe à l'esthétisme de la scène on devrait voir du chromatisme sur la lunette courte (peut-être pas sur la Petzval) et de la coma si c'est un Newton un peu trop décollimaté ou très ouvert sans paracorr. Enfin sous condition de bon seeing ; souvent le ciel estompe quelque petis défauts... Toujours est-il que le "combat" ici semble faire oublier la caractéristique la plus importante pour ce genre d'observation ; s'il s'agit d'apprécier au mieux la forme de ce trou, le diamètre instrumental ! Certains pourraient penser que les étoiles manquent de piqué avec le diamètre, c'est vrai pour les brillantes qui vont s'empater mais une myriade de petitounes vont apparaître, toutes fines et participent à l'esthétisme. Bref le diamètre c'est important, mais ça pèse lourd et c'est encombrant. Donc je me dis que chacun fait sa sauce et opte pour ce qui lui convient. Donc faut quand même il me semble discuter encombremant, poids et installation, pratique... etc
  3. Visuel CP achro vs apo

    Ce genre de lunette offre un meilleur contraste en planetaire/lunaire qu'un newton de 200mm ? Concernant le "grand champ" je trouve qu'on est un peu dans le flou ; parle t-on toujours de la même chose ? Dans la question initiale le grand champ est évoqué surtout au regard des capacités limitées à grossir des achros courtes, il s'agit donc plus de grandes pupilles de sortie que de champ réel en degrés sur le ciel, sinon l'imbattable c'est mon chercheur 6x30 ou même mes yeux. Et même sans plaisanterie ma proposition de rester au-dessous de 120mm serait meilleure pour les degrés sur le ciel. Donc en restant plutôt sur l'idée de la grande pupille de sortie, un 200mm peut faire du grand champ... Certes le newton n'est pas dans l'équation de départ mais c'est moins déconnant finalement de le comparer à cette 150 achro que de comparer une 150 achro à une 150 apo. Finalement vu l'écart choisi dès le départ dans la comparaison... C'est quoi qui est mieux pour ballader en mer, un canoé ou un yatch ? Moi je propose un voilier bêtement Après pour le transport ok, mais la monture pour porter les 10kg reste un problème. Les dobson pratiques et facilement transportables sont plus gros et se démontent, les 200 de base bien que légers restent longs... 1point pour la lulu à la limite. Mais la 120 achro gagne car on peut l'utiliser sur une simple altaz az4...
  4. Visuel CP achro vs apo

    J'aime bien les lunettes, pour le grand champ et un certain côté léger, grab and go comme disent les english. Mais pour ça faut rester sur des diamètres plus modestes. Faut qu'on puisse l'installer sur une monture altaz assez légère aussi. Au-delà de 120mm je trouve que ça devient de moins en moins pertinent (pour du visuel grand champ). Déjà aujourd'hui je sors et installe aussi vite mon dob de 300 que ma 115mm (surtout à cause du trépieds + tête Giro et contre-poids ya moyen d'être plus léger). Alors un petit 200mm doit s'installer en 2min chronométrées... Cette 152/760 pèse 10kg vous l'installez sur quelle monture ? Qui pèse combien ? Un truc auquel je pense qui me fait râler ; l'équilibrage ! Quand on enlève le 30mm 80° de 1kg faut serrer les freins et revoir tout ça... Sur mon dob pour cet aspect je n'ai aucun souci. Bref faut se simplifier la vie.
  5. Visuel CP achro vs apo

    Même pas l'encombrement si tu considères la monture équatoriale... Ni le poids de l'ensemble d'ailleurs. La mise en température ? Pour grossir 40x ? La collimation pour le grand champ n'est pas non plus cruciale... Non, je trouve que comme disait Confucius "la vie est simple mais nous insistons à la rendre compliquée". Un dob de 200 mm c'est un instrument remarquable !
  6. Visuel CP achro vs apo

    Si on compare une Bresser 152/760 à un dobson de 200 ou 250mm : existe-t-il un seul point positif en faveur de la lunette pour une utilisation visuelle ?
  7. Galaxie d'Andromède M31 et ses satellites

    Bonsoir, Oui il y a carrément un manque de couleurs ! L'étoile brillante à côté de la galaxie satellite M32 est bien bleue normalement. Je pense que tu devrais reprendre ton image sortie d'Iris, lancer Siril et utiliser son super outil pour retrouver la couleur par photométrie (super simple à faire). Ensuite sous Photoshop tu peux augmenter ou pas la saturation. Ici la mienne pour donner une idée des couleurs https://www.astrobin.com/366835/0/ Amicalement, Vincent
  8. Sympa de lire tous vos avis ! Moi je touche à tout, ce qui me fruste quelques fois c'est de ne pas pouvoir tout faire ; pour une nuit ou un séjour je dois faire des choix. Quand tu trimballes le matos photo, y a plus trop de place pour le reste. Ca te pompe aussi l'énergie... L'énergie c'est important je trouve, avec l'age on apprend à être raisonnable pour que ça reste un plaisir. Peut-être je dis exactement ce qui a été dit plus haut, sous les termes "emmerdement", "lourd"... J'ai une lunette 115mm qui fait plus de photo que de visuel, un 300mm sur table équatoriale. Me manque un 500~600mm mais ça me fait peur, le prix, le poids... Je rejoins l'avis de ceux qui ont évoqué les copains astros, pour moi c'est sans doute ce qui prime, même devant le ciel. Sans les copains je n'aurais pas la même motivation... Vincent
  9. NGC 7635, T250 f/4.

    Vraiment très bien fait ! Bravo
  10. re, Jm-fluo, les corps flottants sont d'autant plus visibles que le "pinceau" de lumière qui entre dans ton œil est fin. C'est la pupille de sortie qui donne la taille de ce "pinceau" ; pour comprendre rapidement, si le pinceau est large ce n'est pas une microscopique poussière qui va l’occulter, mais s'il est très petit... Avec la bino : Les corps flottants ne sont pas identiques d'un œil à l'autre, si bien que si une de ces poussières est vue devant Jupiter par un œil mais pas par l'autre, son impact ne sera que de 50%. En gros au lieu d'âtre bien noire elle sera "grise". Moins évidente, moins gênante. Ce que dit Myriam, le cerveau fait la fusion des images, il nettoie en gros les poussières d'un œil avec la vision plus propre de l'autre. Donc deux outils pour combattre les corps flottants : le diamètre pour avoir une plus grosse pupille de sortie à un même grossissement (dicté par le ciel, le lieux...etc) et une bino. Amicalement, Vincent
  11. Bonjour, bonsoir, Au-delà des considérations d'instrument optimal, le diamètre aide quand même pas mal à combattre les corps flottants. A x200 c'est bien plus confortable à 2mm de pupille de sortie qu'à 0,5mm. La bino aide aussi dans ce sens. Si je suis d'accord pour dire que du point de vue turbulence, résolution obtenue, mon 300mm n'est que rarement au-dessus de ma lunette de 115mm (surtout en ce moment avec Jupiter et Saturne très basses), je préfère de loin un petit 200x dans le gros (en bino ça reste lumineux et sans corps flottant). Dans la lunette c'est bien plus sombre, et envahie par ces "poussières". Nous ne sommes pas tous égaux face à ces saletés, mais fatalement elles augmentent avec l'âge du capitaine...
  12. m27 à l'apn

    Salut Patrick, Ah ouais quand même ; une brute de décoffrage qui semble le résultat d'un traitement bien plus long... Quelque part c'est un retour aux sources ; en argentique y avait qu'une pose... C'est du bio
  13. 150mm ! Gloups... Chapeau bien bas ! J'aime bien la douceur des originales (effet globe très bien rendu), si y a moyen de les "éclairer" un peu pourquoi pas mais pas en perdant cet effet "boule" particulièrement agréable...
  14. Quel est le meilleur Renvoi coudé ?

    Salut Fred, Tu avais testé aussi mon prisme Zeiss avec l'Astropro ED ; rien de concluant vu les niveaux d'erreurs en présence. L'AS de cette lunette était franchement calée dans le rouge du coup le prisme n'est pas recommandé. Par contre il se marie très bien avec ma Vixen 115, disons que visuellement je vois une différence sur les étoiles brillantes lors de la mise au point fine : le rouge "rentre" mieux. Je n'ai pas constatais de problème de visu avec le bleu. Je viens de faire des WinRoddiers, ça confirme cette influence ; avec le prisme, le rouge s'améliore au détriment du bleu mais les valeurs et proportions sont toujours à prendre avec des pincettes... Enfin j'ai conscience que c'est du chipotage. Les RC à prisme sont plus lourds et de façon général apportent du chromatisme et du sphérochromatisme donc pas le meilleur choix. Mais peut-être peuvent-ils être recommandés pour certains instruments en ayant à l'esprit l'orientation visuel (un RC c'est pour du visuel). Et pas que des "vieux", semblerait que le dernier TS 125mm soit construit comme les Vixen ED. Tiens ça pourrait faire un sujet d'étude pour un article dans Astrosurf Mag Les RC d'un point de vue mecanique, optique et ergonomique ("collimatable")... Amicalement, Vincent