Daube-sonne

Member
  • Content count

    782
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

16 Neutral

About Daube-sonne

  • Rank
    Active Member
  1. Calcul de la focale instrumentale

    Oui c'est ce document de Guilherme qui m'a donné envie de mesurer le mien. On s'aperçoit qu'il y a une très grosse différence de focale avec le RC. Quasiment 1900mm chez moi donc un instrument à f/12,5 puisqu'en pratique on utilise toujours le RC. Par contre si j'arrive à connecter un APN directement ça peut me faire un télé à f8~9...
  2. Calcul de la focale instrumentale

    Bon les gars j'ai refait les vidéos et j'obtiens cette fois les bonnes valeurs. J'ai choisi Altaïr avec une déclinaison de 9° ce qui me fait une correction sur la vitesse sidérale de cos(9°). Je trouve sans RC un temps de transit à 49s (sur 1280pix) et une focale de 1360mm Avec RC un temps de 36s (sur 1295pix) do'c une focale de 1870mm. La seule explication que je vois ; hier, je devais être assez loin de l'équateur celeste ! Désolé de vous avoir fait réfléchir pour une erreur de manip de ma part. Mais surtout merci pour vos interventions. Vincent
  3. Calcul de la focale instrumentale

    Pas de raison que la monture bouge, c'est une altaz manuelle avec une bonne friction. Pas de crop non plus, le détail du fichier vidéo m'indique bien 1280x960. Je vais refaire la manip ce soir histoire d'avoir confirmation...
  4. Calcul de la focale instrumentale

    Bon j'ai vérifié malheureusement ne semblerait pas y avoir d'erreur de ce côté. Pour un instrument donné à f=1500mm, est-ce qu'il est possible d'avoir une focale de 830mm à environ 6,5cm (longueur de l'adaptateur pour sortie 2" + réducteur 1,25") de la sortie du Mak. Une focale de 1130mm à ~16cm (en rajoutant le train optique du RC) ? Peut-être qu'en rajoutant une bino sur le RC, j'aurais enfin 1500... Bon étrange quand même. Sinon d'où vient cette formule E=206xP/F ? Est-ce qu'il n'y aurait pas un truc de ce côté ? Merci, Vincent
  5. Calcul de la focale instrumentale

    Oui mais je regarderai si le lecteur vidéo ne me compresse pas la largeur, je fais ça en rentrant ce soir, c'est une piste...
  6. Calcul de la focale instrumentale

    J'ai pointé à 45° d'altitude, plein sud. Même une imprécision grossière n'ammènerait pas à ce coef 2 non ? Les formules sont toutes simples pas de variables au carré ou plus... Etrange quand même...
  7. Calcul de la focale instrumentale

    Oui ça change rien, j'ai vérifié c'est bien 1280x960 et 3,75microns...
  8. Calcul de la focale instrumentale

    Merci pour la proposition d'étoiles, je vais voir cette piste.
  9. Calcul de la focale instrumentale

    C'est ASI120 mini monochrome. En tenant compte de la trajectoire de l'étoile, légèrement inclinée par rapport au coté "longueur" du capteur, j'ai calculé 1323 pix. J'ai juste utilisé Pythagore... Mais je vais vérifier de ce pas que je n'étais pas dans une autre résolution ou bin 2...
  10. Calcul de la focale instrumentale

    Oui mais ça serait théoriquement moins précis, ça va se jouer sur quelques pixels dans 1500mm de focale (théorique). Puis faut pouvoir suivre. Je n'ai pas mené ma monture EQ. Avec le défilé d'une étoile à l'équateur celeste c'est théoriquement très précis. On a un temps mesurable avec une faible incertitude : 82s + ou- 1s Un nombre de pixels conséquents avec également une faible incertitude : mon capteur fait 1280x960, la trajectoire en pixels d'un bord à l'autre un peu en diagonale se calcule avec Pythagore assez simplement. J'ai 1323pixels + ou - 10pix (pour dire queque chose). Je devrais trouver autour de 1500mm pour la focale, je trouve un truc complètement à côté d'un facteur ~2 ! Ya forcément une erreur quelque part. Dans un raisonnement, un calcul... Amicalement, Vincent
  11. Calcul de la focale instrumentale

    Merci Marc, Bonne idée ça ! Si ce soir le ciel est stable je fais deux photos sur la Polaire, avec et sans RC. Le truc c'est que je n'ai pas la monture EQ avec moi. Même autour de la Polaire ça risque de bouger vite. Je précise que je n'ai pas de réducteur sur l'instrument, je ne comprends pas cette focale calculée de 830, c'est quasi un facteur 2... !
  12. Calcul de la focale instrumentale

    Lol oui me suis trompé c'est bien à 0° de DEC que je l'ai prise... Je corrige dans mon énoncé. Je ne comprends pas pourquoi j'obtiens ~830mm de focale pour un instrument de 1500mm ! Y a un problème quelque part...
  13. Bonjour, Je cherche à calculer la focale d’un instrument en laissant défiler une étoile à travers le champ d’un capteur. Mais je me trompe sans doute quelque part car je ne trouve pas une valeur cohérente. Voilà mon raisonnement : L’échantillonnage a pour formule E=206xP/F (P, taille d’un photosite en micron, F, focale en mm). Du coup F=206xP/E L’échantillonnage vaut aussi E=Champ réel du capteur/nombre de pixels du capteur (mettons sur la longueur). Mon capteur a des photosites de P=3,75µ Je choisis une étoile de 0° de déclinaison pour avoir la vitesse sidérale à 15,04 secondes d’arc/s. L'étoile a traversé le capteur pendant 82s sur une ligne contenant 1323 pixels. Donc un champ réel parcouru de 82x15,04=1233,28 secondes d’arc. E vaut 1233,28/1323 =0,932 seconde d’arc/pixel Et F=206x3,75/0,932 =828,7mm Sauf que l’instrument est un Intes M603 avec 1500mm de focale. Je sais qu’il peut y avoir de grosses variations de focale en fonction de la mise au point qui se fait par déplacement du primaire. C’est ce que je veux justement mesurer. Je veux connaître la focale sans renvoi coudé et avec (donc un foyer 100mm plus loin). J’ai obtenu 82s pour la durée de traversé du champ sans RC, et 60s avec le RC. Ça fait quelque chose comme 36% de plus, donc une focale résultante plus longue de 36% en mettant le RC. Merci de votre aide, Vincent
  14. Du calme ! Je parle de l'effet de serre justement ; quand j'ai laissé entendre qu'il n'existait pas !!! Faut lire autrement qu'en diagonale, si ça ne vous intéresse pas, pourquoi répondre sur des points précis par des élucubrations, des raccourcis, des détournements de sujet... Passez votre chemin. Je ne parle de rien d'autre de ce que vous pouvez lire à la toute fin du document du chercheur dont on a vu la vidéo : http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/39839/meteo_2011_72_31.pdf?sequence=1 Il est complotiste ? Un peu comme on explique l'atome au lycée ; les électrons sont des billes qui tournent autour des noyaux (ici l'effet de serre est dû aux multiples rebonds radiatifs de l'energie solaire piégée par les ges). Ensuite on nous apprend que le concept de bille est faux, que sa "trajectoire", n'est plus une sorte d'orbite mais une probabilité de présence qui prend des formes en volume étranges, etc... (ici l’effet de serre "thermodynamique"). Les conceptions médiatiques de l'effet de serre sont bien sympas mais totalement fausses. J'ai déterré ce post pour faire remarquer que -18°C ne pouvait pas être la t°c de la Terre sans atmosphère. En équilibre radiatif la plupart des radiations thermiques émises par la Terre viennent de la haute atmosphère et donc, cette température de corps noir se trouve dans la haute atmosphère. Le corps noir ce n'est pas la Terre sans atmosphère, mais la Terre avec son atmosphère en équilibre radiatif (donc vieille). C'est une température moyenne (plus froid au-dessous, plus chaud au-dessus), avec une répartition en gradient décrit par la thermodynamique et dépendant des ges. Vincent