Huitzilopochtli

Member
  • Content count

    1483
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3
  • Country

    France

Huitzilopochtli last won the day on March 5

Huitzilopochtli had the most liked content!

Community Reputation

1216 Excellent

About Huitzilopochtli

Recent Profile Visitors

3675 profile views
  1. Hein !!! (interjection à ne pas confondre avec le nom du docteur) Si rien dans ce qui précède cette déclaration ne me choque, en poursuivant, le docteur Hein se laisse entraîner vraiment trop loin dans les spéculations. A force, cela devient saoulant !
  2. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    C'est encore avec un extrême plaisir que je mets en exergue ce lien particuliers qui aurait tendance à rester trop discret, perdu dans la masse des documents fournis par Bob'. Doc' sur la cratérisation de MU69 déduite des observations faites par NH et qui confirmera que cratérisation ne sera pas synonyme de castration. https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC-DPS2019/EPSC-DPS2019-1235-1.pdf
  3. Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

    Image of the first target marker (TM) separation, TM-E! Separation time: 2019/9/17 at 01:17 JST The separation image of the 2nd target marker, TM-C! Separation time: 2019/9/17 at 01:24 JST Altitude: 1km Il s’agit de deux superpositions d’images prises toutes les 4 s, alors que le vaisseau spatial monte à 11cm/s. La vitesse de descente TM est presque nulle. Contrairement à ce que j'indiquais dans mon post précédent : il semble bien que les deux marqueurs cibles soient tous deux sur orbite équatoriale. Cela est d'ailleurs plus conforme au schéma opérationnel du lien que je fournissais hier.
  4. Quand on sait quelles odeurs peuvent émaner de ce genre d'objet, méfiance, les belles envolées poétiques d'Alain risquent de surprendre votre sens olfactif... https://fr.ubergizmo.com/2016/06/24/comete-67p-parfum.html
  5. Comment me viendrait-il à l'idée de plaisanter avec un astéroïde se déplaçant à 149 970 km/s !
  6. Eric, tu soulèves une invraisemblance pour dans la phrase qui suit apporter une explication qui lui redonne sa vraisemblance ! Curieux comme démarche ! Pour ce qui est de ce champs d'astéroïdes, ce qui cloche vraiment c'est sa densité dans l'espace interstellaire. Même au sein de notre ceinture d'astéroïdes, une telle concentration est totalement irréaliste.
  7. Pourrais-tu les énumérer, Super8 ?
  8. Moi aussi. Les références à la filmographie de Kubrick sont aussi appuyées. J'ai beaucoup apprécié et n'ai même pas les quelques petites réserves que vous soulignez.
  9. Il faudrait aussi prendre en compte le fait que les rayons cosmiques peuvent se substituer aux UV dans la formation de tholins. Certes de façon moins efficace, mais étant donné la durée d'exposition pendant un trajet interstellaire, le résultat serait tout à fait comparable. De plus, ces différences d'origines des rayonnements discrimineraient difficilement les molécules (tholins) par spectroscopie étant donné la nature anarchique de leurs structures. Ainsi un objet de nature cométaire en provenance d'une naine rouge, et donc non exposé à l'origine à des UV, devrait normalement nous arriver quand même avec une surface couverte de tholins, sous réserves qu'au départ sa composition permette leur formation.
  10. Hayabusa 2 à l'assaut de Ryugu

    Bonjour, Du 12 au 17 septembre, l’opération de séparation des marqueurs cibles sera effectuée. Ensuite, l’observation de l’orbite des marqueurs se poursuivra pendant approximativement cinq jours. Il s’agit d’observer les marqueurs cible lors de leurs descentes vers la surface de Ryugu, qu'ils devraient toucher vers le 23 septembre. Ces opérations de séparation et d’observation de l’orbite des marqueurs cibles ont pour objet de préparer le largage de MINERVA-II2 prévue pour le mois d' octobre. http://www.hayabusa2.jaxa.jp/en/topics/20190916e_TMORB/ La figure 1 (voir lien ci-dessus) présente un aperçu de l’opération. La descente commencera à basse vitesse à partir du 12 septembre. Les TM seront largués à une altitude de 1 km entre 0:00 à 2:00 (JST) le 17 septembre. Ils seront éjectés respectivement sur orbite équatoriale et sur orbite polaire autour de Ryugu, . Après cela, le vaisseau se positionnera à 20km de Ryugu. De cette position, la caméra optique observera en permanence la trajectoire des TM descendant vers la surface de l'astéroïde. Avec le soleil dans le dos, les films réfléchissants couvrant les TM brilleront vivement et pourront être observé aisément jusqu'au terme de leurs descentes.
  11. Les composés essentiels, on les trouve partout dans l'Univers du CHNOPS (voir du schnock ), y compris naturellement dans notre système solaire. Si quelques molécules complexes primordiales dans ce qui conduit à la vie se baladent entre les étoiles, la question serait de déterminer les limites hautes de leurs complexités. D'ailleurs, on le sait déjà relativement bien, et jusqu'à présent, la grande majorité des spécialistes n'imaginent pas qu'un organisme élémentaire, mais étant ce que nous pouvons définir comme vivant, puisse être venu de l'espace interstellaire, tel quel, pour proliférer dans le système solaire. Pourtant quelques chercheurs de ma connaissance n' excluraient pas que la vie terrestre ait une origine martienne. Pour ma part, à partir de mes modestes connaissances, je trouve que notre planète offrait de meilleures conditions que Mars au développement d'une chimie aboutissant à la vie et si S. Benner nous dit le contraire, ses arguments sont massivement contestés parmi les scientifiques. Le biais introduit par la découverte des capacités remarquables des extrêmophiles est un leurre pour beaucoup d'adeptes de la panspermie qui confusent résistances aux conditions d'un voyage spatial et conditions nécessaire à l'apparition de la vie. Les distances entre planètes et celles entre étoiles ne sont pas du même ordre de grandeur, les environnements spatiaux séparant ces objets sont aussi un peu différents ce qui me conduirait à ne pas exclure définitivement l'hypothèse martienne quand la théorie d'une panspermie interstellaire me paraît quasiment condamnée
  12. Chandrayaan 2 : l'Inde va rouler sur la Lune

    En début de semaine prochaine, la sonde américaine LRO tentera de localiser le lander Vikram : https://spaceflightnow.com/2019/09/12/nasa-lunar-orbiter-to-image-chandrayaan-2-landing-site-next-week/
  13. Chandrayaan 2 : l'Inde va rouler sur la Lune

    C'est vrai. Encore qu'à la place du mot décisif j'aurai employé l'expression "lot de consolation" tant l'avance des Chinois sur l'Inde demeure importante.
  14. Chandrayaan 2 : l'Inde va rouler sur la Lune

    Quelques détails de plus par un journal indien. A travers cet article transparaît, il me semble, un léger soupçon d'optimisme et de nationalisme... https://timesofindia.indiatimes.com/india/isro-not-losing-hope-continues-to-make-all-out-efforts-to-restore-link-with-lander-vikram/articleshow/71045854.cms?from=mdr
  15. Quels sont les impacts écologiques de l'industrie spatiale ?

    Mais personne ne s'énerve ! Quand "Ursusminou" écrit cela, je comprends qu'il évoque aussi le reste. Et pour la énième fois, les impacts de l'industrie spatiale ne se réduisent pas seulement aux fusées qu'on lancent.