Daniel Palazy

Membre
  • Compteur de contenus

    75
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

16 Neutre

À propos de Daniel Palazy

  • Rang
    Membre

Visiteurs récents du profil

574 visualisations du profil
  1. miroirs f/d 4

    Salut Michel, Je vois que tu as du mal à résister à l'appel de la poix Au GAP, on avait testé deux 300 de chez Orion à l'interféro mais ils étaient à F/D = 5. Cela dit, leur forme était bonne (Strehl d'environ 90%). L'état de surface était par contre pas terrible sur l'un des deux. Du coup, pour ta préoccupation (F/D=4), ça n'est pas très comparable. Tu peux trouver par contre des rapports de mesures réalisés par Frédéric Jabet (AiryLab). J'y ai repéré des Skywatcher et un GSO correspondant à tes critères. C'est ici : http://airylab.fr/rapports-de-mesure/ a+ Daniel
  2. Interféromètre de Bath

    Il y a eu en effet des incidents dans la journée. JPC s'occupe d'en trouver l'origine. Au moment où j'écris ces lignes, la page était de nouveau accessible. Daniel
  3. Interféromètre de Bath

    Ces recommandations sont les bienvenues Jean. A titre personnel, je ne pensais pas que ce type de laser pouvait créer des dégâts aussi importants en si peu de temps. Je rajouterai donc un avertissement dans ma page dans ce sens. Daniel
  4. Interféromètre de Bath

    Merci. Je ne pense pas qu'à 5mW la laser soit très nuisible mais vu le contexte, je comprends que tu sois prudent. Comme le dit lyl le laser rouge est moins lumineux que le vert à puissance égale. Tu verras à l'usage si le 1mW est suffisant (tu me diras). Quant à travailler dans une pièce sombre, c'est la règle ... mais ça n'aura pas d'influence sur le niveau photométrique des Igram et le contraste des franges Cet étagement de focale me paraît pertinent. Chez Surplushed; il existe deux catégories de lentilles pour nos utilisations : les biconvexes (BCX) et les double-convexes (DCX). Les premières ont les deux dioptres de même courbure alors que les secondes sont "légèrement" différentes. J'ai mis "légèrement" entre guillemets car j'ai constaté lors d'une commande qu'elles pouvaient être "très" différentes au point que j'avais cru recevoir une plan-convexe ! Si tu optes pour des DCX, je te recommande fortement de leur demander une courbure proche si les modèles proposés le permettent. Daniel
  5. Interféromètre de Bath

    Bonjour, Personnellement j'avais opté pour celui-ci : https://www.picotronic.de/picopage/fr/product/detail/category/1/id/60263 Il fait 5mW alors que le tien fait 1mW. Avec des miroirs non aluminés, ça peut être intéressant d'avoir un peu de réserve de puissance. Mais le prix n'est pas le même Sinon pour le reste ton modèle semble avoir les bonnes caractéristiques. Quelle est la longueur focale de ta lentille ? Je te conseille d'appeler le revendeur : il m'avait fait un prix pour les frais de port nettement plus avantageux que celui qui est mentionné sur le site. Daniel
  6. Interféromètre de Bath

    Merci encore. C'est une piste que nous avons effectivement évoquée avec Jean-Philippe lors d'une rencontre astro. Par contre, pour entrer dans un format de publication "revue", va falloir que je fasse plus light ! Faut que j'y réfléchisse ... amicalement Daniel
  7. Interféromètre de Bath

    Merci beaucoup pour ces retours fort sympathiques. Je suis heureux que cette page puisse aider ceux qui se lancent dans l'aventure ... c'était le but
  8. Interféromètre de Bath

    Bonjour, A l’occasion de notre projet de construction d'un Dobson400, nous avons exploré plusieurs techniques nouvelles pour nous, notamment dans le contrôle optique : Nous nous sommes en particulier intéressés à l'interféromètre de Bath. Nous avons ainsi construit et utilisé plusieurs modèles de cet instrument de mesure. Nous avons par moment galéré et touché du doigt nombre de difficultés que la littérature ne mentionne pas pour certaines. L'aide du groupe de discussions Interferometry nous a beaucoup apporté en la matière. Les nombreux conseils reçus et notre propre expérience nous ont permis de capitaliser sur cette technique. Dans la lignée de nos précédents articles, nous avons pensé qu'il serait pertinent de partager cet acquis avec la communauté des amateurs d'optiques et autres tailleurs de miroirs, sans autre prétention. Voici donc la page consacrée à l’interféromètre de Bath : http://gap47.astrosurf.com/index.php/technique/optique-instruments/controles-optiques/interferometre-de-bath/ Bonne lecture Daniel Palazy
  9. Projet Dobson400 du GAP47

    Merci Franck, Il faut dire que notre persévérance a trouvé des appuis déterminants de la part de certains quand nous étions en face à face avec la machine à polir Daniel
  10. Projet Dobson400 du GAP47

    Merci beaucoup. Oui VALMECA n'existe plus depuis le départ à la retraite de son gérant (Serge Deconihout) Il y a effectivement quelques pièces qui auraient certainement pu être optimisées en poids (je pense à l'araignée par exemple). Bon ... au final, ça n'est pas très pénalisant pour la transportabilité de l'instrument dont ce n'était d'ailleurs pas l'objectif premier. Ça sent le vécu ça ! C'est vrai qu'un projet de 600 est vraiment tentant mais c'est une tout autre histoire qu'un 400 à F/D = 5 ... les copains de MAGNITUDE78 en savent quelque-chose En tout cas c'est inenvisageable dans les mêmes conditions que pour le 400 (allers / retours à l'observatoire situé à plus de 50 km) Et merci pour tes appréciations sur ces pages. Daniel
  11. Projet Dobson400 du GAP47

    Merci Utopix03. Non, les roues avaient été usinées par VALMECA à l'époque. Daniel
  12. Projet Dobson400 du GAP47

    Merci à vous pour ces retours. Serge : Effectivement ça fait remonter à la surface des souvenirs de compagnons de galères lorsque nous lutions à l'époque contre nos morceaux de verres respectifs Nous étions nous aussi abonnés au site de MAGNITUDE78 ... et c'est loin d'être terminé (par exemple avec le projet de doter ce 400 d'une plateforme équatoriale) ... Content que notre barillet ait retenu l'attention de ton œil expert Je suis également curieux d'avoir ton avis sur les points qui auraient pu être mieux réussis ... ça peut aider à faire mieux la prochaine fois. Amicalement Daniel
  13. Projet Dobson400 du GAP47

    Bonjour, Cela fait déjà un sacré bout de temps, nous avions évoqué l'avancement de nos travaux optiques concernant le projet de Dobson 400 du GAP47 : http://www.astrosurf.com/topic/51041-nouveau-miroir-de-400-au-gap47-entièrement-parabolisé-à-la-machine/ Depuis, fort heureusement, le projet est arrivé à son terme. Nous avions prévu de retracer cette aventure sur les pages web du club mais ... comment dire ... cela a traîné un peu Nous y abordons à la fois la partie optique et la construction mécanique en relatant notamment les aléas auxquels nous nous sommes heurtés (et ils sont nombreux) en espérant que cela puisse être utile à ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure, Ces pages sont accessibles ici : http://gap47.astrosurf.com/index.php/technique/optique-instruments/construction-du-dobson-t-400/ Désolé, je sais pas faire synthétique Amicalement Daniel PALAZY GAP47
  14. Lap machine

    Bonjour,Mes seules expériences à la machine concernent des paraboliques. Je n'’ai donc pas de recul sur la réalisation de plans avec cette technique. J’imagine qu’on doit pouvoir transposer l’essentiel de ce qui est préconisé pour un sphérique. Je pense qu’il faut utiliser un outil pleine taille avec des mouvements centrés de large amplitude (débord 25%). En fonction de la forme générale (concave ou convexe) il faut pouvoir alterner outil dessus ou dessous. Pour limiter au maximum l’astigmatisme dans la position outil dessous, je pense qu'il est préférable d’entraîner la pièce optique avec un doigt à rotule calé dans un jeton que l'on colle à la poix sur le verre. Concernant le parallélisme, les 2 faces sont avancées ensemble (même au polissage). C’est parfaitement expliqué dans le CTA : http://www.astrosurf.com/texereau/chapitre10.pdf Quant aux évidements, je suppose qu’ils permettent d’alléger le plateau … rien de plus.AmicalementDaniel
  15. Lap machine

    Bonjour Norma,Je connais mieux les machines à polir classiques mais de ce que j'ai pu avoir comme informations sur les machines planétaires c'est qu'elles sont plus complexes à fabriquer et à utiliser que les premières. De mon point de vue, cet "investissement" ne se justifie que pour des séries de pièces importantes ce qui à priori n'est pas ton cas. Si j'avais à réaliser ce type d'optique, j'opterais plutôt pour une solution classique : - doucissage avec un seul outil contrôlé au sphéromètre équipé d'un comparateur au micron - polissage manuel ou à l'aide d'une machine simple excentrique de conception classique de ce type par exemple : http://www.astrosurf.com/astroptics/files/voici_une_petite_machine.pdf Mais peut-être que ta motivation est plus d'explorer des techniques de polissage à la machine que de réaliser ces pièces ce qui justifierait de se lancer sur cette piste mais il me semble que ce n'est pas ton projet.amicalementDaniel