apricot

Member
  • Content count

    261
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

73 Neutral

About apricot

  • Rank
    Active Member
  1. Barycenter.mp4 Cette vidéo montre la position du barycentre du système solaire au cours du temps, fonction de la position de Jupiter et Saturne.
  2. Bonjour ! Observée avec les copains au T60 au Pic du Midi, une étoile superlative, une future supernovae: P Cygni Les raies en émission sont juste splendides ! Elles se forment par l'hydrogène mais aussi l’hélium expulsés par le vent stellaire intense de l'étoile ; les atomes H et He sont excités par les photons énergétiques de l'étoile et ré émettent des photons aux longueurs d'ondes spécifiques. Prévoir l'écran total, le continuum penche très à gauche dans le bleu, P Cyg et hyper chaude (190 000 K) et brille surtout dans l'UV... On ne voit pas le fameux profil de raie de type "P Cygni", la résolution n'est pas suffisante. Bon ciel & spectres à tous, Jean-Philippe
  3. Flats avec un telescope pro?

    Avec les gros bouzins les flats peuvent se faire sur le ciel, ~30 min après le crépusucule astro. Ca marche aussi pour de petits instruments, il y a même une routine spécifique dans Prism Ensuite il y a souvent des flats internes aux différents instruments (en spectro en particulier), voir par exemple https://www.eso.org/sci/facilities/lasilla/instruments/efosc/inst/CalSpecLongSlitFlats.html
  4. Vitesse radiale de galaxie

    Arnaud juste quelques suggestions; Pour la CCF dans Isis, j'avais le même bug que toi, mais on peut le contourner en inversant la référence et la galaxie. Pour augmenter la précision, un truc inspiré des pros qui font de la vélocimétrie de très haute précision; plutôt qu'un spectre observé (Dénébola?) comme référence de vitesse, tu as intérêt à utiliser un spectre de référence synthétique, comme une étoile de la base Pickles (donc forcément à v=0 km.s-1). Par exemple Pickles K2iii marche pas mal pour le bulge d'une galaxie classique. En normalisant chaque spectre par son continuum tu réduit l'erreur de calibration de la RI. Comme suggéré par les copains ci dessus, il faut avoir le meilleur S/B possible pour la CCF, et étalonner en lambda sur raies de Balmer+lampe. J'avais fait la manip sur M66 avec l'Alpy sur le T60 il y a quelques années, c'est détaillé dans le rapport http://astrosurf.com/t60/missions/2016/CRmissionS9-2016.pdf David Antao a utilisé la même technique avec succès sur une grosse collection de galaxies pour refaire la relation de Hubble. Bon ciel, Jean-Philippe
  5. Vitesse radiale de galaxie

    Pour ce qui est de la mesure des décalage de raies dans Isis, il y a une fonction très puissante, la corrélation croisée (CCF). Voir la page de Christian Buil http://www.astrosurf.com/buil/redshift/demo.htm
  6. Vitesse radiale de galaxie

    L'amas de la vierge est encore dans le superamas local ; a cette distance (50 mega al) l'expansion de l'univers commence juste à se faire sentir. Le mouvement des galaxies les unes par rapport aux autres (ie ici La Voie Lactée vs M87 and co) n'est pas encore négligeable par rapport à l'expansion de l'univers. Donc je pense que ça aurait plus de sens d'utiliser le référentiel galactocentrique. Tu peux prendre aussi le référentiel héliocentrique, mais pas si tu commences à regarder des galaxies dans d'autres direction par rapport à la rotation du soleil dans la Voie Lactée (230 km/s) Le site du NED est bien pour jouer avec les vélocités dans les différents référentiels: https://ned.ipac.caltech.edu/velocity_calculator Intéressante lecture sur l'univers local et les vitesses : https://media4.obspm.fr/public/ressources_lu/pages_galaxie-univers-local/distances-et-mouvements.html Bon c'est juste un avis à deux centimes d'un débutant en cosmo hein
  7. Impressionnant ce changement de "continuum" (si on peut l'appeler comme ça pour une SN?). Tu utilises toujours la même étoile de référence d'une nuit à l'autre ?
  8. Ce qui est curieux avec ce quasar c'est que la Lya soit si faible (d'ou l'intensité apparente de NV). Dans le papier de la découverte ils notent la difficulté d'interprétation de cette partie du spectre, à cause de nombreux absorbeurs dans l'aile bleue de la région Lya+NV. Ces absorbeurs sont intrinsèques au quasar (y compris des vents, c'est le phénomène des quasars à "broad absorption lines") mais probablement aussi le long de la ligne de visée, d'autant que c'est une lentille gravitationnelle (https://arxiv.org/pdf/astro-ph/9806171.pdf)
  9. Pas nécessairement, ça dépend des conditions dans le quasar. On voit sur le spectre observé que le quasar n’émet que très peu en deçà de 6000 A, il a très peu de flux dans le B et V. Le flux dans le R est celui à partir de Lya et tous photons > Lya redshiftés . Il n'y a pas de photons de longueur d'onde < Lya car ils sont absorbés par l'hydrogène dans la galaxie hote du quasar et tout le long de la ligne de visée. Cette rupture en deça de 912A (repos) est le "Lyman break".
  10. Tu es sur que Lya est à ~5800 ? Ce ne serait pas une échancrure juste devant NV ? Anyway, ton spectre se compare superbement avec le pro, bravo !
  11. Très beau spectre, on n'a pas souvent l'occasion de voir la Lyman alpha ! Aux longueurs d'onde inférieures à la Lya du quasar tu as ce qui ressemble à des raies ou bandes en absorption ; c'est peut être une forêt de Lyman due à des galaxies et nuages de H à différents z dans la ligne de visée : As tu pu comparer ton spectre à un spectre obtenu par les pros ? Superbe observation en tout cas
  12. Qui utilise encore Iris ?

    Demetra (https://www.shelyak.com/logiciel-demetra/) Spc-Audace (http://spcaudace.free.fr/) BASS (https://groups.io/g/BassSpectro) RSpec (https://www.rspec-astro.com/)
  13. Extremely Large Telescope de l'ESO

    Ce trou, c'est pour les opérations d'alignement ?
  14. Petit problème avec ISIS

    Gnuplot v5 ne fonctionne pas avec Isis; essaies d'installer une version plus ancienne de Gnuplot : https://sourceforge.net/projects/gnuplot/files/gnuplot/4.6.4/ Il faut mieux installer Gnuplot à la racine de C:\ (C:\gnuplot) Et ne pas oublier d'installer les fichiers "std.gnu" comme décrit sur le site de Christian Buil. Jean-Philippe
  15. Bonjour Olivier, On est bien d'accord, les raies [OIII] sont formées non pas dans la BLR mais dans une autre région sur la ligne de visée, plus lointaine du moteur central et beaucoup moins agitée. Le crobard dans le premier message montre bien ces différentes régions. Idem pour les différents type de Seyfert et quasar, en fonction de l'orientation du système. Je n'en ai pas parlé pour ne pas compliquer le propos. Les AGN sont un sujet énorme, il y a des bouquins entier à leur sujet Oui lors de cette virée au Pic on a aussi observé des cibles de la liste de Pascal le Du, comme Dr5, qui semble bien être une vrai NP. Bon ciel, Jean-Philippe