Nostra

Member
  • Content count

    208
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

226 Excellent

About Nostra

  • Rank
    Active Member
  1. Ce serait plutôt de l'ordre de grandeur de 8 secondes (depuis 300m)
  2. Faudrait vérifier mais ça ne m'étonnerait pas que le poids à vide du booster soit inférieur aux efforts aérodynamiques que doivent reprendre ces mêmes ailerons en chute libre contrôlée
  3. C'est ce qui est fait. Les ergols pour les boosts d'atterrissage sont prélevés dans des réservoirs spécifiques pressurisés
  4. Les moteurs sont alimentés par des réservoirs spécifiques lors du boost d'atterrissage justement afin de ne pas avoir ce genre de problème
  5. Oui. Les pieds se déploient verticalement et rentre dans la carrosserie. On les voit bien sur les images du live sur la vue des moteur
  6. On pourra aussi noter que les pieds ne se sont pas déployés. Faudra voir a corriger ça pour la prochaine fois
  7. J'ai trouvé que c'était plutôt un beau vol! Pour essayer d'apporter ma pierre à l'édifice : a) Une question posée il y a quelques pages concernant l'essai avorté d'avant hier : La fumée blanche due au 'venting'. On dit 'balayage' en français, il s'agit de faire un assainissement du moteur en y faisant circuler un gaz neutre (généralement de l'azote ou de l'hélium) de façon à évacuer les ergols des circuits pour 1) limiter les risques d'incendie en dispersant rapidement les ergols, 2) remettre en état d'attente les moteurs. C'est sans doute ce qu'on a vu. b) Pour l'extinction des moteurs pendant la phase propulsée, c'est très probablement normal pour 2 raisons. 1) Ca permet de conserver un ratio poids/poussée raisonnable. Lorsque les réservoirs se vident, la masse diminue mais les moteurs poussent toujours aussi forts (bien que pilotable dans une certaine limite), éteindre un moteur lorsque la masse est sufisamment réduite permet de réduire l'accélération du lanceur. 2) Les réservoirs sont gros, et donc d'autant plus difficile à pressuriser qu'ils sont vides. L'appel de débit des moteurs génèrent donc une diminution de la pression dans les réservoirs, et les moteurs n'aiment pas fonctionner à trop basse pression d'entrée (problème de cavitation en entrée dans les turbopompes). Eteindre un moteur permet de réduire l'appel de débit dans les réservoirs, réduire la vitesse de vidange de ces derniers et donc avoir une meilleure maitrise de leur pression. c) Pour le fonctionnement du raptor dans le vide, il faudra vérifier mais il me semble qu'il est prévu 2 types de raptor, ceux du premier étage dont le fonctionnement se fera majoritairement dans l'atmosphère dense, avec une tuyère courte, c'est ce modèle qui est monté sur les raptors des essais en court. A terme, il devrait y avoir sur le starship des raptors avec des tuyères longues pour le fonctionnement dans le vide. Pas trop de problèmes à envisager de ce côté là normalement, c'est une technique éprouvée (qui était déjà mise en oeuvre sur les moteurs Viking d'Ariane4 ) d) A "l'atterrissage" seul deux moteurs s'allument, c'est probablement normal, la masse est faible, quasiment plus d'ergols, donc la poussée de 2 moteurs est suffisante pour ralentir et poser le bidule. On constate cependant qu'un des 2 s'éteint trop tôt et que le second ne fonctionne pas nominalement (flamme verte, probablement due à la combustion des injecteurs et de la chambre de combustion en cuivre). Musk à dit que c'était dû à un problème de pressurisation d'un réservoir, et on retombe donc sur le point b)
  8. étoile ALF ORI variable chute baisse

    On en revient toujours à la même chose j'ai l'impression: Vapété? Vapapété? Du nouveau sur cette nouvelle baisse?
  9. Le réutilisable il faut quand même se méfier. Il faut un schéma industriel bien particulier pour qu'il y trouve sa place et aujourd'hui à part SpaceX qui auto génère un fort besoin de lancement pour ses Starlink je ne vois pas beaucoup d'autres cas dans le monde où cela puisse vraiment trouver sens. En particulier en Europe. Réutiliser c'est beau ça fait rêver et ce qu'on veut. Mais si on fait 7 lancements par an c'est plus ou moins un arrêt de mort pour la filière industrielle qui est rattachée à la fabrication des lanceurs et par suite la perte de compétence.
  10. Moi qui pensait qu'ils étaient en train de perdre la main, me voilà rassuré !
  11. Une source? Tout ce que je vois montre qqch de bien différent... Une augmentation croissante du QI moyen mondial depuis 1900 au moins. Avec une stagnation voire régression uniquement dans les pays occidentaux avec une valeur maximale aux alentours de 1990. Voir 'effet Flynn'
  12. De même. C'est vraiment surprenant. Ca m'a fait penser à un bolide en pleine fragmentation, mais qui continue son chemin...
  13. L'intégration d'un parasol fallait y penser! Sinon il a qu'à retirer directement le panneau solaire?
  14. Bon bah j'ai vu passé un truc mais je sais pas si c'était ça! Un point très lumineux, mais la direction me semblait étrange, apparru NO mais est plutôt parti direction sud en passant presque au zénith... L'ISS était pas dans le coin aussi? ^^
  15. C'est de la communication Si tous les astronomes font ce qu'il faut pour montrer qu'ils s'en sortent même avec les starlinks (ce qui est forcément vrai, surtout pour le moment qu'il n'y en a pas 42000) ce n'est sans doute pas la bonne façon de communiquer largement. C'est donc 'pour la bonne cause'. S'il avait montré une belle image de Atlas sans défaut et dit, 'Oh la la, à cause des starlink j'ai du faire des pauses courtes et ils m'ont obligés à retirer 10% de mes images qui présentaient trainées mais j'ai quand même réussi' l'impact n'aura pas été du tout le même. Je me suis demandé si cette image de l'année dernière qui est une des premières du genre à avoir fait parler me semble-t-il n'était pas non plus 'volontaire'.