jackbauer 2

Les scientifiques russes contre la guerre en Ukraine

Recommended Posts

Un peu de baume au coeur. La Science par la communauté scientifique,  tant accusée de complicité politique et de tous les maux de la Terre, s'affirme là comme un des piliers de la démocratie. B|

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, jackbauer 2 a dit :

La liste des signataires est disponible avec le lien

 

Je n'arrive pas à avoir accès à cette liste !

Quel est le nombre de ces personnes très courageuses ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Bernard Augier a dit :

La Science par la communauté scientifique,  tant accusée de complicité politique et de tous les maux de la Terre...

 

Andrei Sakharov  aura certainement été pour ces scientifiques russes un exemple édifiant. Cela leur donne aussi un modeste aperçu de ce qu'ils risquent par cette prise de position.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le même appel sur le site du Monde :

 

https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/02/25/appel-de-664-chercheurs-et-scientifiques-russes-nous-exigeons-l-arret-immediat-de-tous-les-actes-de-guerre-diriges-contre-l-ukraine_6115263_3232.html

Appel de 664 chercheurs et scientifiques russes : « Nous exigeons l’arrêt immédiat de tous les actes de guerre dirigés contre l’Ukraine »

 

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo, 

 

Cette prise de position est essentielle. 

Elle nous rappels que nous ne sommes pas en opposition contre le peuple russe, qui est un grand peuple, mais contre le dictateur qui est à sa tête. LeS scientifiques et journalistes scientifiques œuvrent courageusement la voie, j'espère qu'ils seront entendus. 

 

Micad

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La situation est loin d'être claire et évidente.

 

Cela s'agite pas mal ces derniers jours dans la communauté scientifique française notamment, qui compte aussi des collègues d'origine russe et ukrainienne. Beaucoup d'échanges de mails, toujours courtois et argumentés, mais pas de réel consensus.

 

Il y a les partisans de "il faut couper les ponts même avec nos collègues russes quoi qu'il en coûte",

ceux (parfois les mêmes) qui nuancent bien sur le fait qu'il s'agit de couper les ponts avec les institutions, et non les collègues eux-mêmes.

 

Il y a ceux qui prônent notre rôle de soutien à une science russe déjà mal en point, en diffusant des informations, via les collègues russes, pour contrer la propagande du Kremlin en Russie.

Il a été proposé de "sonder" les labos russes et de couper ou non les ponts en fonction du soutien affiché.

 

D'autres demandent à ce que l'on demande au gouvernement de proposer l'asile politique aux confrères signataires de la pétition.

 

Je passe sur les quelques messages minoritaires et lunaires prorusses (et qui ne viennent pas de collègues russes, mais de gens qui considèrent que RT et Sputnik sont des médias de confiance) et ceux qui pensent que si on désarmait l'Europe et les USA, la Russie ferait de même et que tout irait bien dans le meilleur des monde.

 

Le seul point de consensus me semble être sur le fait que nous n'aurons du poids que si les sociétés scientifiques parlent d'une voix. Le CNRS soutient l'appel en tout cas :

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas exactement : il met en alerte ses forces de dissuasion, dont certaines composantes peuvent être nucléaires. La nuance est subtile, certes, mais elle existe. Espérons un bon coup de bluff ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

9_9

ah bin me voilà rassuré : je craignais leur ICBM tirés depuis un sous-marin, mais on risque tout juste un missile à tête nucléaire tiré depuis un camion....

ouf !

Quel farceur ce Vladimir ! xD

Edited by jackbauer 2
  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poutine a déjà perdu en Ukraine.

 

Il doit sentir que même si la Russie envahit l'Ukraine, le conflit va s'enliser. Surtout avec les sanctions européennes et l'apport d'armes extérieur.

 

Même s'il arrive à négocier avec l'Ukraine pour chercher une porte de sortie, il vient de signer l'acte de naissance d'une Europe plus militarisée et qui ne s'engagera plus (autant ?) économiquement en Russie. Il vient de signer l'arrêt de mort de la Russie économiquement, quoi qu'il arrive. Il vient de montrer pleinement son vrai visage.

 

Il réalise aussi que les sanctions économiques européennes, l'apport d'armes modernes à l'Ukraine, et la résistance ukrainienne porte un coup à son objectif. De fait, je ne serais pas surpris qu'il nous déclare la guerre dans les heures à venir. Poutine a, par le passé, évoqué le fait qu'il se réservait le droit de frappes nucléaires tactiques préventives et que quiconque s'opposerait à leur avancée en Ukraine en subirait les conséquences. Il faut s'attendre à des frappes nucléaires tactiques sur nos positions à l'Est. Ou alors en Ukraine même (en mode "si je n'ai pas l'Ukraine, personne ne l'aura").

Sa théorie, qu'il défend, c'est que l'OTAN n'osera pas répliquer à des frappes nucléaires par peur d'une escalade vers les armes anti-cités.

 

Notre espoir, c'est que son état-major, qui comprend mieux le monde occidental, ou que les oligarques (qui n'ont rien à fiche de l'Ukraine), le raisonnent voir le déboulonne du pouvoir avant que l'irréparable arrive.

 

On dit que la plus grande force du diable, c'est que personne ne croit en lui. La force des gens comme Poutine dans le monde d'aujourd'hui, c'est que les gens civilisés croient qu'ils n'existent pas ou qu'ils appartiennent aux livres d'Histoire comme s'ils n'étaient que des légendes pour faire peur aux enfants.

  • Like 6
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, George Black a dit :

Il faut s'attendre à des frappes nucléaires tactiques sur nos positions à l'Est. Ou alors en Ukraine même (en mode "si je n'ai pas l'Ukraine, personne ne l'aura").

 

J'ai encore quelques doutes Mikael quant à l'usage de charges nucléaires...

Je suis surpris de l'ampleur de la réponse européenne à moins que ce ne soient que des effets de manches. Je me suis demandé si Poutine était capable de créer un nouveau Tchernobyl pour intensifier la mise en pression puisque l'Ukraine a des centrales civiles et on peut réfléchir sur la taille de l'allumette capable de déclencher une 3ème confrontation mondiale.

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/02/27/guerre-en-ukraine-en-direct-l-union-europeenne-va-financer-l-achat-et-la-livraison-d-armes-a-kiev-et-fermer-tout-son-espace-aerien-a-la-russie_6115418_3210.html

 

il y a 13 minutes, George Black a dit :

c'est que les gens civilisés croient qu'ils n'existent pas ou qu'ils appartiennent aux livres d'Histoire comme s'ils n'étaient que des légendes pour faire peur aux enfants.

 

C'est un peu vrai. Mais il n'y a pas que les gens civilisés qui réagissent selon des biais cognitif

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, George Black a dit :

Notre espoir, c'est que son état-major, qui comprend mieux le monde occidental, ou que les oligarques (qui n'ont rien à fiche de l'Ukraine), le raisonnent voir le déboulonne du pouvoir avant que l'irréparable arrive.

 

Effectivement, c'est notre seul espoir d"éviter une 3ème guerre mondiale nucléarisée...

Que les gros oligarques ne le soutiennent plus et suivent leur intérêt propre.

Ce type est complètement fou, j'ai plus la trouille aujourd'hui que pendant la crise des missiles de Cuba ! :S

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Kaptain a dit :

Ce type est complètement fou, j'ai plus la trouille aujourd'hui que pendant la crise des missiles de Cuba !

 

Oui, c'était plus clair et simple à ce moment là. On avait deux monstres hyper puissants avec d'énormes couilles face à face.

Là c'est moins clair, on a un monstre clairement déclinant (PIB de l'Espagne) hyper armé, face à une puissance économique énorme mais sans armée ou presque + la puissance, déclinante aussi, du second monstre.

 

De quoi faire tout péter.

 

Mais je crois que Poutine peut pas appuyer sur le Bouton comme ça, on est pas dans Docteur Follamour, quand même. Je penche, comme de plus en plus de gens, pour une élimination intérieure de Poutine, si il continue ses conneries. (Après, objectivement, discuter d'une entrée de l'Ukraine dans l'OTAN, c'était pas malin malin...).

 

 

 

 

 

 

 

 Enfin j'espère

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Pascal C03 a dit :

J'ai encore quelques doutes Mikael quant à l'usage de charges nucléaires...

 

Pour être franc, j'ai envie de douter aussi.

J'aime mes enfants plus que tout ! Et comme le chantait Sting, I hope the Russians love their children too!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, George Black a dit :

Notre espoir, c'est que son état-major, qui comprend mieux le monde occidental, ou que les oligarques (qui n'ont rien à fiche de l'Ukraine), le raisonnent voir le déboulonne du pouvoir avant que l'irréparable arrive.

 

Je n'y crois pas, il se méfie de tous et de son entourage. Mais pour une fois je vais faire mon gros naïf : je pense que si par folie il ordonnait un tir nucléaire, il ne serait pas obéi par ses généraux...

 

Mais revenons à notre Antonov, je ne savais pas qu'il n'y avait qu'un seul et unique exemplaire de cet avion :

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, George Black a dit :

Poutine a déjà perdu en Ukraine.

 

Il doit sentir que même si la Russie envahit l'Ukraine, le conflit va s'enliser. Surtout avec les sanctions européennes et l'apport d'armes extérieur.

 

Même s'il arrive à négocier avec l'Ukraine pour chercher une porte de sortie, il vient de signer l'acte de naissance d'une Europe plus militarisée et qui ne s'engagera plus (autant ?) économiquement en Russie. Il vient de signer l'arrêt de mort de la Russie économiquement, quoi qu'il arrive. Il vient de montrer pleinement son vrai visage.

 

Il réalise aussi que les sanctions économiques européennes, l'apport d'armes modernes à l'Ukraine, et la résistance ukrainienne porte un coup à son objectif. De fait, je ne serais pas surpris qu'il nous déclare la guerre dans les heures à venir. Poutine a, par le passé, évoqué le fait qu'il se réservait le droit de frappes nucléaires tactiques préventives et que quiconque s'opposerait à leur avancée en Ukraine en subirait les conséquences. Il faut s'attendre à des frappes nucléaires tactiques sur nos positions à l'Est. Ou alors en Ukraine même (en mode "si je n'ai pas l'Ukraine, personne ne l'aura").

 

Je souscris tout-à-fait à cette analyse. A la fin, Poutine va perdre, je n'ai aucun doute là-dessus, aucun. Mais je pense aussi que ce dictateur fou ne connait pas de limites. Et si en plus il est malade et que ses jours sont comptés, il n'a pas grand chose à perdre. Les sanctions, lui, il s'en fout.

 

Des frappes nucléaires tactiques sont possibles, notamment en Ukraine non membre de l'Otan, comptant sur la même absence de réaction directe sur place qui avait été annoncée depuis de mois. A juste titre, je trouve, hélas pour l'Ukraine.

 

Oui, notre espoir c'est qu'il soit désobéi par son état-major. Ou renversé par son peuple ??? Les probabilités ne sont pas énormes, depuis le temps qu'il cadenasse son autorité et terrorise tout ses serviteurs, ou bien les fanatise.

 

 

Il y a 2 heures, Superfulgur a dit :

(Après, objectivement, discuter d'une entrée de l'Ukraine dans l'OTAN, c'était pas malin malin...).

Pas faux ! Mais après coup je me prends à penser que de toute façon, ce petit gars du KGB devenu maître de la Russie et assoiffé du retour à l'Empire tsariste aurait quand même perdu la tête. Dans son discours fleuve de l'autre nuit justifiant la reconnaissance des provinces séparatistes, il me semble que c'est plus l'attirance de l'Ukraine pour l'Occident décadent (il l'est vraiment parfois !) qui le scandalisait.

 

Je ne suis pas optimiste. J'ai aussi des enfants et des petits-enfants. :(

 

Jacques

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poutine vient de réaliser un exploit : créer l'Europe de la défense !!! Ce que ne parvenaient pas à concrétiser les pays membres de l'UE depuis des années !

Un budget de 450 millions d'euros vient d'être décidé pour acheter des armes et les envoyer en Ukraine (plus 50 autres pour le carburant)

 

Vladimir va encore s'énerver........ :ph34r:

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques points relevés ici et là. Désolé, cela n'a rien à voir avec l'astro, mais vu les circonstances, vu les échanges, ça ne mange pas de pain.

 

Un texte de Poutine lui-même daté de juillet 2021, traduit en français. La totalité des informations historiques sont correctes. Les conclusions n'engagent que son auteur dirons-nous !

https://blogs.mediapart.fr/le-cri-des-peuples/blog/140821/article-de-vladimir-poutine-de-l-unite-historique-des-russes-et-des-ukrainiens

 

Une analyse de la situation : http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article61310

 

 

Sinon, quelques informations d'ici et là (en mode "lu dans la presse").

 

Quelques articles ici et là faisaient remarquer que des anciens proches de Poutine ne le reconnaissaient plus, ni dans sa façon d'être, ni physiquement. Il vient de passer 2 ans reclus au Kremlin suite à la covid, et cela semble avoir renforcé sa paranoïa, faussé complétement son discernement.

https://drumpe.com/2022/02/27/une-pandemie-vecue-dans-lisolement-a-peut-etre-rendu-poutine-fou/

L'article ci-dessus est tiré d'un article du Times.

 

Pourquoi la Russie s'enflamme : https://www.courrierinternational.com/article/vu-de-russie-la-mallette-nucleaire-est-decachetee-affirme-un-general-russe

Citation

 

Interrogé par ce journal populaire, le général Boris Soloviov, qui a servi dans les forces de missiles stratégiques et à l’État-major général, rappelle “une déclaration du président américain Joe Biden affirmant que l’alternative à l’imposition de sanctions [économiques] sévères contre la Russie serait de déclencher la troisième guerre mondiale”.

 

Le président américain a en effet déclaré le 26 février, dans une interview avec le blogueur Brian Tyler Cohen, pour justifier les nouvelles sanctions économiques, qu’il n’y avait “que deux options. Déclencher la troisième guerre mondiale, c’est-à-dire affronter physiquement la Russie. Ou bien, s’assurer que ce pays, qui agit à ce point contre les lois internationales, en paie le prix.” Ce prix, ce sont précisément les sanctions.

 

Deux jours plus tôt, Joe Biden avait également déclaré : “Que ce soit bien clair : Nos manœuvres sont défensives. Nous n’avons pas l’intention de combattre la Russie”, rapportait alors CNN.

Mais ce n’est pas l’interprétation du général Soloviov : “Ils [les Occidentaux] veulent donc nous faire peur, misant sur les sanctions, mais elles ne fonctionnent pas, et ils le voient et le comprennent”, poursuit-il. À tout moment, “au lieu de ‘l’épée économique’, les États-Unis et l’OTAN peuvent dégainer une ‘épée militaire’”.

 

Les forces de dissuasion stratégique sont conçues “pour vaincre les adversaires de la Russie en utilisant divers types d’armes, y compris des armes nucléaires”, explique-t-il.

Que signifie l’état d’alerte spéciale ? “Le plus haut degré de préparation au combat, le niveau suivant [ultime] est celui d‘alerte totale”, et alors “le ‘bouton rouge’ peut être activé à tout moment”. Trois personnes possèdent la “‘mallette nucléaire’ : le président, le ministre de la Défense et le chef d’état-major général, ce qui permet de “se prémunir de toute erreur dans l’utilisation des armes nucléaires”, ajoute-t-il.

 

Soloviov rappelle qu’en 2020, Poutine a approuvé par décret les “Principes fondamentaux de la politique d’État de la Fédération de Russie dans le domaine de la dissuasion nucléaire”. Ce document permet à Moscou “d’utiliser des armes nucléaires en réponse à une attaque contre elle ou ses alliés avec des armes nucléaires ou d’autres armes de destruction massive, ou en cas d’agression avec des armes conventionnelles”, lorsque “l’existence même de l’État [russe] est menacée”.

Cela ne ferait pas de mal de le rappeler une fois de plus à Biden et aux alliés américains de l’OTAN”, martèle le général russe, qui conclut : “L’ordre de Poutine [du 27 février] est aussi un rappel.

 

 

Article très intéressant : https://www.letemps.ch/monde/vladimir-poutine-creature-echappe

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur France Info ce matin :
- une poutinologue qui dit que Poutine a chopé la haine mais qu'il est de plus en plus isolé au Kremlin, avec plein de généraux qui ne voulaient pas attaquer l'Ukraine,
- un général de l'armée française comme quoi Poutine bluffe car, par définition même de la dissuasion, les forces nucléaires sont prêtes à tout moment.
Espérons que les deux aient raison...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.