Arnaud T60

Member
  • Content count

    209
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 79163

Community Reputation

358 Excellent

5 Followers

About Arnaud T60

  • Rank
    Active Member
  1. Alignement image globale Soleil

    Merci je vais essayer. Arnaud
  2. Bonjour à tous suite à l'éclipse de Soleil aux US , une petite question avec quel soft vous aligner vos images du Soleil pour récréer par la suite une animation ?? J'ai eu quelques pb de suivi . D'avance merci Arnaud
  3. SIRIL extraction RGB

    Merci à tous , je vais essayer tout cela . Bonne journée Arnaud
  4. SIRIL extraction RGB

    Bonjour à tous j'ai sans doute mal cherché mais je ne trouve pas comment extraire les plans couleurs d'une série d'images en FITS dans SIRIL. J'ai bien vu dans le menu extraction mais cela ne le fait que pour l'image chargé. La série d'images est en FITS couleur. D'avance merci pour vos conseils. Arnaud
  5. L'astéroïde 319 Leona fonce vers Betelgeuse

    Bonsoir à tous , je découvre le post . En effet on récupère les données pour analyse. On a déjà pas mal. On commence à se répartir la charge de travail d'extraction de la courbe de lumière. Les données peuvent être déposées sur le site occult portal : https://occultation.tug.tubitak.gov.tr Sinon si problème contact en direct pour envoi des données par Wetransfert ou GrosFichiers. Quelques infos en rappel sur la campagne (on y parle aussi de retours des données dans les présentations) https://proam-gemini.fr/photometrie-et-spectroscopie-de-betelgeuse-α-ori-lors-de-son-occultation-par-319-leona-du-12-12-2023/ Bonne soirée Arnaud
  6. Bonjour à tous , vous en avez sans doute entendu parlé une belle occultation (éclipse partielle ou annulaire plutôt) de Bételgeuse par (319) Leona a eu lieu cette semaine. Je vous partage ici les premiers résultats préliminaires. https://call4obs.iota-es.de/observations-of-the-occultation-of-betelgeuse-by-319-leona Bonne lecture Arnaud
  7. Recherche schéma de la raquette skywatcher V4

    Bonjour , oui on peut changer la raquette sans changer l'électronique . Par contre c'est qu'il est curieux que l'inversion de polarité a provoqué des dégâts dans la raquette et pas dans l’électronique sur la monture . A moins que l'alim passe d'abord dans la raquette pour ensuite alimenter les moteurs. Arnaud
  8. Recherche schéma de la raquette skywatcher V4

    Bonjour , j'avais eu un problème similaire mais impossible de trouver le composant exact . Oui , on peut passer avec la V5 sans problème . C'est qu'on a fait sur une ancienne EQ8. Bonne journée Arnaud
  9. Raquette synscan EQ6

    Bonjour à tous la raquette synscan de l'EQ6 du club a lâché. J'ai identifié le composant qui semble fondu. Quelqu'un pourrait il me dire de quel type est ce composant ?? D'avance merci pour votre aide . Arnaud
  10. météorite trouvée ce jour

    @MARCOPOLE , je viens de lire ton message . Ce Bruno a un comportement plus détestable que ce que je pensais . C'est vraiment très triste tout cela . Je suis allé avec Brigitte Zanda , sur le terrain de tennis . L'impact de la météorite a fait une belle marque sur le terrain et ensuite est tombée dans l"herbe autour . J'ai même retrouvé un impact secondaire où quelques poussières de la météorite était sur le sol . Arnaud
  11. météorite trouvée ce jour

    Bonjour pour ceux qui veulent voir , c'est sur FB , dans meteorite club . Publi d'environ 3 jours . Arnaud
  12. météorite trouvée ce jour

    merci pour les infos . Je suis en contact avec les responsables du museum . Cela va sans doute nous servir pour qu'on pousse à ce qu'une loi sois mise ne place pour trancher dans ces débats . Pour le moment, on ne peut pas faire grand chose . Si vous croisez votre député , touchez lui en deux mots svp . Merci pour votre soutien Arnaud
  13. météorite trouvée ce jour

    j'ai trouvé des textes de jugement (à quand même vérifier) . Il y aurait bien un vide juridique dans ce domaine . On va continuer à creuser pour protéger les découvertes de Vigie-Ciel Commençons par évoquer la situation française. Un récent jugement du Tribunal de grande instance de Charleville Mézières (18 avr. 2014, aff. n° 12/01410) a retenu, avec raison, que « la météorite, produit tombé du ciel, est […] une chose sans maître ». Une chose sans maître (en latin, res nullius), c’est-à-dire une chose inappropriée (puisque sans maître, sans propriétaire) et appropriable (car dotée, contrairement à la chose commune, d’une vocation à devenir un objet de propriété). Fort bien, mais appropriable comment ? Par accession, d’une part. Dans un jugement du 17 janvier 1898 (D. P., 1898, 2, p. 507, et la note), le tribunal civil d’Aix avait ainsi pu juger qu’un aérolithe qui s’est incorporé « à la terre au point où il est tombé » en devient « l’accessoire » ; or, l’on sait que « tout ce qui s’unit et s’incorpore à la chose, soit naturellement, soit artificiellement, de quelque manière que ce soit, appartient au propriétaire » (en l’espèce, au propriétaire d’un champ dans lequel une météorite était tombée et s’était enfoncée « à une profondeur d’environ 50 centimètres » ; l’acquisition de la propriété peut, ce faisant, être instantanée : à supposer que, sitôt parvenue sur Terre, la météorite s’incorpore à un terrain appartenant à tel ou tel particulier, celle-ci cesse alors immédiatement d’être une res nullius pour devenir, par accession, un bien, une res propria). Et par occupation, d’autre part. À ce dernier égard, l’annotateur sous le jugement juste évoqué du tribunal d’Aix avait fait état de ce que la question de la propriété de la pierre tombée du ciel « serait très délicate si on supposait que l’aérolithe est demeuré à la surface du sol ». Et d’ajouter : « en ce cas ne constituerait-il pas une res nullius, dont la propriété devrait appartenir par voie d’occupation à l’inventeur ? ». C’est précisément la solution qui, une cinquantaine d’années plus tôt (le 17 août 1842 précisément), avait été défendue par le Tribunal civil de Bourbon Vendée (v. A. Lacroix, La météorite de Saint-Christophe-La-Chartreuse, Bulletin de la Société des sciences naturelles de l’Ouest de France, 2ème série, t. VI, 1906, p. 84 et s. ; adde, E. du Pontavice, Les épaves maritimes, aériennes et spatiales en droit français, LGDJ, 1961, n° 512, p. 344-345) : selon ce jugement, la météorite qui ne s’est pas incorporée au sol d’un terrain privé, mais est seulement demeurée à sa surface, appartient à celui qui s’en empare le premier par occupation, y compris dans l’hypothèse où l’inventeur (i. e. le découvreur) n’est pas le propriétaire du terrain. Encore faut-il préciser que, en l’espèce, le tribunal avait relevé « qu’il est impossible d’assimiler raisonnablement à une violation de domicile, ou à l’introduction clandestine dans la maison d’un citoyen, l’action, fort innocente en elle-même, d’entrer dans un de ses champs non clos, et en dehors de son habitation, tant qu’il n’a point manifesté l’intention de s’y opposer ». On comprend donc que la solution aurait été différente si, par exemple, le terrain sur le sol duquel la météorite était restée à la surface avait été clos : en ce cas, le propriétaire de la pierre céleste aurait été vraisemblablement dit celui du terrain (et l’inventeur déclaré auteur d’un vol). Toutes choses auxquelles on adjoindra, pour en terminer sur les règles françaises applicables à la propriété des météorites, que (et contrairement à ce qui peut se lire ça ou là sur certains forums) les météorites ne peuvent pas être considérées comme des trésors (au sens juridique de ce terme). En effet, et quand bien même une pierre céleste serait découverte de manière fortuite (cf. art. 716 c. civ., qui n’admet la qualification de trésor qu’autant que la chose découverte l’a été « par le pur effet du hasard »), elle ne pourrait pas être qualifiée de trésor, pour cette raison qu’une propriété originelle est toujours nécessaire au trésor ; or, cette propriété première, initiale, fait justement défaut aux pierres qui tombent du ciel (cf. P. Malaurie et L. Aynès, Les biens , LGDJ, 6ème éd., 2015, n° 593, p. 207 : « Un objet qui n’a jamais été approprié n’est pas un trésor (par exemple, un aérolithe) » ; v. aussi C. Saujot, in JurisClasseur Civil Code, Art. 716 – Fasc. unique : Modes d’acquisition de la propriété – Trésor, déc. 2014, n° 7). Bref, c’est dire que la seule hypothèse – d’école ? – où le qualificatif de trésor pourrait trouver à s’appliquer serait celle d’une météorite tombée sur Terre, cachée ou enfouie par son premier propriétaire, puis découverte bien plus tard et par hasard par un quidam…
  14. météorite trouvée ce jour

    merci pour vos commentaires . Je vais faire des recherches du côté code civil . On verra . Je vais en parler avec les responsables Vigie-Ciel . Arnaud
  15. météorite trouvée ce jour

    terrain privé mais nous on avait l'autorisation des propriétaires et comme lui faisait parti du groupe . Allez on se console comme on peut . On va repartir à la chasse . Arnaud