etoilesdesecrins

Member
  • Content count

    748
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

593 Excellent

About etoilesdesecrins

  • Rank
    Active Member
  1. mise à jour de mon site astrodessin

    Chapeau l'artistastrodessinateur ! Cela en jette ! Notamment les 2 dernières fresques de Mars (qu'on a vues ici au fur et à mesure) et les vignettes toutes ensemble des nébuleuses, entre autres. Du beau matériel de référence quand enfin la météo me permettra de commencer au 300 le dessin des stars du CP, tout en continuant l'exploration méticuleuse des pétouilles improbables. Dessins qui avaient déjà été amorcés à la 80ED y a des années
  2. Superbes ! Ca rappelle le bon vieux temps quand on avait du ciel ! Lequel a copié sur l'autre ? Car c'est sacrément ressemblant, bravo pour la convergence !
  3. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Ca y est, enfin, le must hier soir : - rapprochement superbe et sans trop de turbu, bien plus émouvant que les premières fois , planètes plus proches, plus propres - dessin lunaire avant cela qui a failli mal se terminer, car au bout de 15 min les nuages se sont invités, et finalement dissipés au moment de laisser tomber - et comme pour les soirs précédents l'éclaircie ne se bouchait pas malgré les mauvaises prévisions, vers 20h30 j'ai décidé de monter le T300 pour le ciel profond que je pouvais faire malgré la lune, et, oui, cela a tenu bon ! Ca ne s'est réellement voilé qu'en rentrant ! Par contre dans ces conditions (avec lune et légers voiles) les amas ouverts du Cocher hors sentiers battus n'étaient pas franchement éclatants à l'oculaire, hormis quelques belles surprises ! Pas mécontent de ce carton plein, je ne pensais pas refaire de CP en 2020. Mais là, la météo se gâte vraiment ou alors y aura la grosse lune
  4. la météo pour Saturne/Jupiter

    Entre St Etienne et Lyon chaleur anormale et bien dégagé depuis ce matin, ensoleillé mais on dirait que cela commence à se voiler. Le soleil est encore là mais moins franc
  5. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Peut-être ce soir ? ils n'annoncent pas totalement couvert, seulement voilé, ça peut le faire en planétaire. En même temps, je suis toujours un peu réticent pour ces phénomènes ponctuels annoncés longtemps à l'avance en grande pompe, quand je vois mes stats météo. Avec entre 2 et 5 soirs clairs par mois en cette saison, faut avoir du bol pour que ça coïncide. Mais en ce moment c'est curieux y a des éclaircies nocturnes, même si la journée et le soir sont pourris. Et cela n'a encore l'air d'être rien quand on voit la pluie qu'ils annoncent pour les vacances dans certaines régions !!
  6. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Ce soir dans la Lyonnais absolument cuit, ciel blanc uni et pluie tout le jour ... Par contre je n'ai rien compris pour hier soir : petite éclaircie habituelle mais un peu trop tard pour le rapprochement, et chat échaudé par les soirs précédents, je n'ai pas monté le 300 pour du CP. sat24 annonçait un gros revers de bras nuageux imminent, de larges voiles arrivant par le Nord semblaient coïncider avec cela ...bref soirée passée sur un documentaire. Au moment d'aller au lit c'était encore tout clair, et Orion a rarement été aussi belle que lors d'un bref lever nocturne cette nuit !! Je n'arrive pas à y croire ! Comment cela a-t-il pu être clair si longtemps avec > 80 % humidité dans la journée, et des antécédents de max 2 h dégagées pendant tout décembre ?? Je viens de rater sûrement la plus belle occase du mois ...
  7. A travers la grande nébuleuse d'Orion

    oui, y a du monde à observer dans le coin et c'est toujours un plaisir d'y passer, même avec les plus petits instruments permettant une belle vision intégrale de l'Epée, de NGC 1981 au N à 1980 au sud. Une des plus belles images du ciel boréal à mon sens ! Je me suis amusé à un dessin à Noel l'an dernier à la 80ED. Pour NGC 1977, c'est bizarre mais il semble y avoir un gros pallier entre détecter la nébuleuse dans sa globalité, et voir les détails de l'Homme qui court. Car le halo en croissant E/O est visible dès les petites lunettes sous bon ciel, mais les méandres sombres évoquant le sportif me restent très difficiles même au 300. Et pour ma part gros mystère qui demeure sur la Flamme pas loin, NGC 2024 : presque aussi bien vue à la lunette qu'au 300, très décevante dans ce dernier, alors que sur M42 le gros explose la lunette bien sûr
  8. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Ca, c'est fort ce dessin ! Si au prime abord on aurait tendance à voir l'avion comme un intrus anachronique et matériel avec ces planètes, cela rend au final un effet décalé des plus intéressants ! Le sujet sur ce rapprochement, je ne l'ai pas perçu à la première observation, n'est pas l'étude de tel détail pointilleux d'un des 2 disques, mais bien la vision d'ensemble, l'ambiance d'observation, et tout ce qui va avec. En tous cas ton ciel sur le premier dessin, est autrement plus clair que celui chargé de maudits nuages que j'ai eu, bien plus au sud ! Satanée région lyonnaise pour sa météo ! En OFF du spectacle sur lequel tous les yeux sont braqués, j'ai quand même eu le temps en mode contre-la-montre en guettant l'arrivée d'une nième couverture nuageuse, d'avancer d'un pas dans mon exploration profonde des constellations. Avis aux amateurs de CP un peu extrême, le duo NGC 80 - NGC 83 (pas Messier !) saura vous apporter toute la consistance nécessaire ! Y a de quoi faire avec le voisin Arp 65 et d'autres petites tâchouilles plus ou moins anonymes. Pour ma part, NGC 80 et 83 vues de suite (mag 12,1 et 12,5), les autres donnent sérieusement du fil à retordre. Le Arp n'est que très difficile (mag 13,7) alors que l'autre duo NGC 79 et IC 1542 passant les mag 14 n'est que soupçonné. Ce qui fait 5 objets dans le champ, mais j'ai dû en louper 1 ou 2 autres. Puis les nuages sont arrivés mais finalement content d'avoir ce sujet complexe à dépiauter pour une seule recherche d'objet, NGC 80 à la base, bref du gratos ! Désolé pour le HS, j'avais pas envie d'ouvrir un post pour si peu, et puis finalement cette intrusion en ciel extrême contraste tellement avec les 2 planètes brillantes, que cela a constitué une sorte de continuité ! Probablement le dernier ciel profond de 2020 ...
  9. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Oui, effectivement petit créneau d'une heure hier soir et c'était mieux que mercredi. Les 2 planètes étaient plus proches, et il y avait moins de turbu, Titan commençait à apparaître, le contraste d'éclat et de teinte entre les astres étaient évident, et cette notion de perspective donnant idée de l'immensité observée ...Je pense qu'il faut garder une approche d'ensemble du spectacle, et ne pas chercher à détailler telle pétouille sur le disque comme habituellement, la faible hauteur ne le permet pas et le fait de grossir cet ensemble est dommage. Intéressante aussi cette observation de par son aspect immédiat, sans prise de tête, alors qu'il fait encore jour, en mode minimaliste !
  10. A travers la grande nébuleuse d'Orion

    Superbe plongée dans cet immense objet classique d'hiver ! On s'y croirait ! Hé bien pour ma part c'est le seul objet de mes listes que pour le moment je n'ai pas décrit dans mes notes au 300, tellement l'ampleur m'impressionne ! C'est à dire aussi qu'il faudrait des conditions claires et stables plusieurs heures, ce qui manque un peu cette année pour le moment !
  11. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    ou peut-être tout simplement que ça dépend de l'état personnel du moment aussi ... Car c'est vrai que ce spectacle est vraiment pas banal et de nature à créer quand même le pincement au coeur ! Bref peut-être ce soir séance de rattrapage, pour le moment les nuages vont et viennent dans un beau ciel je dirais à 50-60 % dégagé. Mais le vent qui semble de sud ne me paraît pas être de bonne augure ... En tous cas c'est sûr que la différence d'éclat a l'oculaire était flagrante, ce qu'on voit déjà à l'oeil nu. Et les anneaux de Saturne dirigés grosso modo comme les satellites de Jupiter donnaient une sorte de rectitude, d'harmonie à la scène.
  12. la météo pour Saturne/Jupiter

    oui, joli, au moins ainsi ça ne turbule pas ! Je viens de parler dans l'autre sujet de ma vision d'hier soir du phénomène, certes intéressante mais avec une turbu atroce !
  13. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Ah !! J'espère qu'on m'en voudra pas d'apporter ma contribution un peu moins enthousiaste que celle des copains ! Bloqué depuis presque 1 mois sous les nuages, hier soir effectivement la situation a été conforme à la météo annoncée avec toute cette grisaille qui a commencé à se disperser vers les 16 h. D'abord, un point lumineux très haut, plus vers l'Est, Mars et ensuite oui, dans le jour déclinant près de l'horizon ouest, Jupiter. Dans mon ignorance du phénomène je pensais que Jupiter et Saturne étaient déjà trop serrées pour être distinguées à l'oeil nu, mais non, un peu plus tard Saturne apparaissait aussi à l'oeil nu. Entre temps la FC-100 était en place, en moins de 2 minutes disons, et certes si le spectacle des 2 géantes dans le même champ était pour le moins singulier, à mon grand regret la turbulence de fou dès les plus petits grossissements montrait leur disque aussi bouillonnant que placé un fond d'un torrent ! Proximité de l'horizon ajoutée à l'absence de mise en température probablement (mais faible delta entre dehors et le lieu de stockage de la lunette, vue la douceur momentanée). C'est la première fois de ma vie que je n'ai rien vu sur le disque de Jupiter, même pas une bande ! Les satellites étaient bien là, et Titan se devinait en vision décalée dans le ciel encore bleu saturé. Donc en toute franchise, je n'ai pas ressenti l'émotion attendue, et la vision habituelle d'une des deux planètes en bonnes conditions, bien découpée, stable et contrastée, me scotche autrement, tant au niveau feeling qu'étude des détails de surface. Comme l'éclaircie ensuite s'est confirmée, j'ai plutôt monté le T300 pour une bambée dans les galaxies perdues du Triangle qui m'a autrement enchantée ... Et la turbu a été confirmée sur Mars pourtant bien haute plus tard au 300, difficulté à bien définir les zones sombres. Espérons que le spectacle sera plus à la hauteur dans les soirs qui viennent (selon la météo bien sûr), même si je suis déjà fort reconnaissant à la météo d'avoir permis d'initier cette mise en bouche !
  14. nébulosité : La météo s'invite dans un choix

    Oui, effectivement, je tiens des stats depuis 2013 pour avoir des données factuelles confirmant ou infirmant l'impression d'être sans cesse gêné par la météo. Par contre ça concerne les Monts du Lyonnais, et uniquement les soirs de présence au domicile bien sûr. Curieusement je n'ai pas noté de dégradation vraiment sensible en si peu d'années, mais par contre la situation tend à devenir "chaotique" avec des périodes très belles (comme on a eu récemment en novembre) alternant avec d'autres très couvertes, comme maintenant. Mais c'est globalement très couvert chaque hiver. Ce qui est bizarre en tenant ces stats c'est que finalement au bout de l'année on se rend compte qu'il y a eu pas mal de soirs clairs, mais nombre d'entre eux ont coincidé avec une impossibilté d'observer (contraintes perso) et surtout la grosse lune ! Car je constate vraiment une concordance récurrente entre les soirs clairs et la présence de la lune à 3/4 j de sa totalité. Cela est dommageable quand on a un quota statistique de ciels clairs à peu près constant, et que ce quota coincide avec la pleine lune ! Ainsi, je dirais avoir une moyenne de 1 à 3 soirs clairs stables par mois l'hiver pour du ciel profond durable, contre 3 à 5 les autres saisons. A côté il y a donc plus de soirs mitigés, ou clairs avec la lune, permettant quand même de sortir vite fait, ou pour du planétaire et / ou lunaire et étoiles doubles
  15. la météo pour Saturne/Jupiter

    Ils les mesurent où les 2000-2250 h en Rhône-Alpes ? Au-dessus ou en dessous des nuages ? Car cette année pas de miracle non plus, depuis l'anticyclone de novembre c'est perpétuellement couvert, comme chaque année, habituellement de octobre à mars en continu disons ... Alors le rapprochement Saturne-Jupiter ...hem ....