etoilesdesecrins

Member
  • Content count

    1817
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Last Connexion

    Soon available - 80748

etoilesdesecrins last won the day on January 10

etoilesdesecrins had the most liked content!

Community Reputation

1704 Excellent

3 Followers

About etoilesdesecrins

  • Rank
    Very active member
  1. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    Super ! Première tentative pour moi aux 8x42 mais échec, ciel trop voilé et trop basse, de plus position à peine connue de mémoire, vers Jupiter. Bizarre car à mag 4 même avec ces voiles j'aurais dû la voir ... Et ensuite rangé dans la foulée le T300 monté au préalable sous un ciel clair, car c'était bien trop voilé pour les faibles tâchouilles qui étaient au programme. Et ce matin absolument bleu sans un nuage jusqu'à maintenant ... Quand ça veut pas ça veut pas, et en bossant le lendemain ça va devenir chaud les créneaux d'observation
  2. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    ha mince j'ai raté le pestacle, pour une fois qu'il faisait clair dans le Lyonnais ! Effectivement bien avant une obscurité acceptable pour une comète, Jupiter était vraiment très basse et plus ou moins noyée dans les derniers nuages résiduels. Du coup j'avais sorti les 8X42 mais comme je me rappelais qu'elle était près de Jupiter, je suis parti sur ma soirée d'observation au T300 sans repenser à la comète. Peut-être ce soir si les cirrus n'envahissent pas tout ? Exceptionnellement clair hier soir après la météo des dernières semaines, ça fait du bien, j'en ai même oublié les rafales de vent frisquettes
  3. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    AHH !! peut-être ce soir alors, un truc de malaaaaaade est en train d'arriver dans le lyonnais, y a comme un gros spot brillant dans le ciel et ce dernier n'est pas blanc, gris, mais bleu ....sais pas si c'est normal ... Mais bon, y a du programme Arp dans Leo aussi, donc ça sera du coin de l'oeil je pense
  4. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    ça ne m'étonne pas, à mag 5 faudrait que la coma soit sacrément diffuse pour ne pas la voir, or comme y a toujours un noyau sur ces machins ... Non, c'est juste le ciel qu'on attend ... A ce rythme une éclaircie sera plus rare qu'une comète de ce type, et ce sera un événement annoncé et commenté par tous. Non mais sans rire ....
  5. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    Du coup, toujours pris par mes programmes de listes, et surtout cassé par le mauvais temps durable, je n'ai pas pris peine de m'y intéresser, à cette comète. Je vois que bientôt elle passe à quelques degrés de Jupiter, ONO, ce qui va faciliter son repérage si il nous faut opérer à l'arrache dans un trou de voiles nuageux. Sa mag la rend largement accessible aux 8X42 (voire à l'oeil nu) vu que tu la cites à mag 5 env, peut être pas la queue, mais au moins la coma. Même près de l'horizon (chez moi l ONO est relativement pur, il donne sur les coteaux peu peuplés des Monts du lyonnais) Plus qu'à espérer une providentielle éclaircie - ha ! ...on me parle dans l'oreillette ...vers le 16-18 avril ??.... ah ben oui c'est quand la lune redevient gibbeuse gênante pour le CP, bien sûr ! Car pour le moment ce ne sont que vents de sud, ciels voilés ou entièrement couverts
  6. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    Fait ! l'un des derniers week-end ...histoire de toucher un peu le matos astro ... ET encore j'ai eu un bol monstrueux pour ma dernière sortie "ciel profond", 7 amas non encore vus au 300 dans la Licorne, entre la quasi pleine lune qui se levait et blanchissait le ciel, le vent en rafale, les nuages qui cachaient par moments les objets, c'était pas triste ...je me demande encore comment j'ai pu en voir autant dans ces conditions (bon, ils étaient assez lumineux et c'est clair que j'ai pas baillé aux corneilles entre deux objets )
  7. 12 P/Pons-Brooks 1/4/24

    Jolie, complète et bien développée ! Météo catastrophique aussi dans le lyonnais, on a l'impression de se répéter chaque année à cette époque, sauf que là on n'a même pas eu les habituels anticyclones de février et /ou mars ! Ca va faire très mal pour les stats de soirs clairs, déjà probablement environ -50 % par rapport aux 5 années précédentes sur les 3 premiers mois de l'année, mais à affiner. D'autant plus critique à cette époque que la NL d'avril est probablement compromise et que ça reporte à celle de mai, ce qui devient difficile en bossant tôt le lendemain Bon ben prochains CR observation fin août alors !
  8. Voiles l’altitude cet hiver, chez vous aussi ?

    hé ben, que j'aimerais n'avoir que des voiles d'altitudes ! car là, ça va s'arrêter de pleuvoir et venter un jour ou pas ? Bien sûr, comme d'hab, dès que la pleine lune a été passée cela s'est dégradé immédiatement, avec ce temps actuel catastrophique pour notre activité, et sans amélioration prévue à moyen terme ...Sûrement une nouvelle lune à la trappe. Dommage car en bossant en semaine ça va devenir bientôt compliqué pour du ciel profond de quelques heures. Mi ou fin avril les crépuscules rallongent bien, en admettant bien sûr que l'on ait un soir clair ...CA va faire mal cette année les stats de nombre de soirs clairs, car en rythme de croisière c'est au moins aussi pire que d'hab, avec les 2 anticyclones habituels de février et mars en moins
  9. Sh2-292 la tête de la mouette

    ha d'acc bien vu, j'avoue que ces oculaires sont tentants même s'il m'a semblé lire des CR sur le fait que les bords de champs n'étaient pas trop exploitables. Perso j'ai des lunettes et même sur des Delos à 72° j'ai parfois du mal à englober tout le champ de vision d'un coup. IC2177 est cet objet très étendu et riche, contenant lui-même d'autres objets, des amas ouverts, des nébuleuses, on pourrait y passer du temps !
  10. Sh2-292 la tête de la mouette

    Joli, même si je n'ai guère en tête cette observation pour ma part. N'as-tu pas trop souffert du Gr déjà élevé pour ce type de large objet diffus ? Ou bien le fort diamètre a pu compenser ? A 300 mm sous mon ciel non parfait je crains ce type de cibles, et j'ai l'intuition (mais pas constatée moi-même) que ce type d'objet est particulièrement adapté à de grosses jumelles sous ciel de montagne. Après, le Gr modéré devrait le faire ressortir bien dans le champ, mais pour aller attraper les subtiles nuances ou fins détails, un très fort diamètre permettant de grossir est peut-être préférable. Mais le piège est de ne pas grossir trop pour ne pas étaler dans le fond du ciel, mais suffisamment pour avoir des détails. En tous on se rejoint sur la patience nécessaire pour sortir des choses sur ce type d'objets diffus (tout comme les structures galactiques), peut-être que le dessin est souvent même nécessaire pour cela.
  11. Voiles l’altitude cet hiver, chez vous aussi ?

    Je ne sais pas si c'était lié aux cirrus, mais les 3 sorties lunaires de la semaine dernière ont eu lieu avec des images très stables, tout au plus de très légères ondulations. La turbulence était probablement faible, à moduler avec le fait que la lune était située très haut dans le ciel. Par contre oui, il a fallu composer avec une perte de contrasté liée à la présence des voiles, différente selon les soirs et changeante au cours de la même soirée. C'est gênant pour l'aspect général, la propreté de l'image mais pas tant que cela pour la chasse au petit détail j'ai trouvé (dessin). Les noirs ne sont pas d'encre, l'image est comme légèrement diffuse et adoucie mais tant que les voiles restent très légers je préfère cela à une transparence excellente mais une forte turbulence qui limite les grossissements. Ici justement on pouvait pousser et aller chercher du détail, le cerveau "effaçant" en quelque sorte le léger voile.
  12. Voiles l’altitude cet hiver, chez vous aussi ?

    Bilan des derniers soirs : clair mais voilé vers le milieu de semaine dernière, par contre très peu de turbulence, lune magnifique à la lunette. Puis, bien sûr plus on approchait de la pleine lune moins les voiles étaient présents et hier soir tout transparent ! Plus eu envie de sortir avec cette grosse lune. ET maintenant pour la période plus favorable au ciel profond ils annoncent une météo catastrophique pour plus d'une semaine !! J'espère qu'ils se trompent J'avoue que la frénésie des quelques observations de ciel profond depuis le début d'année commence à s'émousser, sachant que chaque année chez moi le printemps est quasi la pire des saisons et que je vais avoir une période avec davantage de boulot
  13. Voiles l’altitude cet hiver, chez vous aussi ?

    Ah !! désolé j'ai mal formulé, je voulais plutôt dire : qu'observez-vous (si oui) dans ces conditions de voiles ? Hier soir nouveau dessin lunaire bien stable au crépuscule (légers voiles) mais abrégé par obligations domestiques. Pas ressorti après manger mais cela avait l'air encore assez clair. Pour le reste, je me doutais un peu d'une singularité ou anomalie concernant les modèles météos, au vu des erreurs grossières rencontrées dans les prévisions météo (2 sites annoncent souvent des prévisions quasi opposées pour la couverture nuageuse du soir même ...)
  14. Voiles l’altitude cet hiver, chez vous aussi ?

    Idem hier soir, en moins pire ...Très clair tout le jour et à l'install, ainsi qu'en commençant vers 20h30. Puis rapidement au bout de 30 min les premiers voiles envahissent tout ! Certes légers, mais bon ...Du coup ça m'a un peu cassé les pattes dans mon observation de doubles, et, déjà fatigué à la base, je me suis rabattu sur de la contemplation lunaire en touriste. Toujours magnifique, un chouia plus de turbu que la veille, mais image encore sculptée à plus de 200 X (lunette FC-100). Et au final les voiles se sont un peu dissipés mais le charme était rompu, je dois avouer Par contre j'avoue que ça fatigue un peu ces conditions, à force. Je ne sais plus trop que faire pour mettre à profit ces soirées, à part du dessin lunaire. Pas de planètes. Objets diffus exclus avec lune + voiles (hormis un peu au 300 mais je ne le sors pas dans ces conditions) Restent les petits objets contrastés, NP, globuleux, ...mais limité à ce diamètre instru. Un dessin n'en montrerait pas grand-chose. Le dessin d'amas ouverts, mais ça reste du placement d'étoiles ...M47 était tout de même beau, avec sa double STF 1121 au milieu. Ou surtout les doubles, mais comment être confiant quand à la détection de faibles compagnons quand on sait qu'on part avec le handicap de quelques magnitudes, à cause de la lune et des voiles ... Sortir quand même le 300 pour du lunaire à haute définition ? Des fois j'hésite un peu là-dedans ... Et vous que faites-vous dans ces conditions ?
  15. Voiles l’altitude cet hiver, chez vous aussi ?

    Je disais ici même avoir encore quelques soirs très clairs, mais force est de constater effectivement une présence accrue de soirées voilées. Il me semble qu'auparavant c'était plutôt soit clair soit carrément nuageux (ou voilé en automne). Cette année on a beaucoup de fins d'après-midi claires qui dérivent en soirées voilées, un peu comme par temps humide en automne ou très chaud en été. Cela permet de faire de rapides observations lunaires, planétaire, ou étoiles doubles et ça rentre donc quand même dans mes relevés de "soirs clairs". Aussi j'ai du mal à évaluer la proportion ou l'augmentation de ce type de soirées. Hier, typique : bien clair à la tombée du jour, belle lune prometteuse au zénith quasi, je monte et sors la lunette car cuit pour le ciel profond au Dob, avec la lune. J'envisage une série de doubles compliquées aux composantes faibles, dans le Lièvre en plus qui se voile rapidement. Après souper, les voiles se sont épaissis, on ne distingue plus guère que les étoiles de mag 1 ou 2, je laisse tomber les doubles et me rabats sur la lune. Bien content de ne pas avoir perdu du temps à monter le 300 ! Et je constate aussi que les prévisions même à quelques heures sont peu fiables, même sur le satellite (ce qui m'a valu récemment un montage / démontage exprès du 300 ! ) Ceci dit, pour qui était dans le Lyonnais hier soir, conditions de turbulence très faible, un plaisir ! - je prends goût à pousser les grossissements, et constate avec plaisir que c'est possible sur mon site habituellement turbulent. La FC-100 en avait encore beaucoup dans les jambes au 3 mm, près de 250 X, et le suivi sur AZ4 ne me semble plus aussi problématique qu'avant à ce niveau. Pour dessiner les structures générales, non, ça va trop vite, mais pour ensuite confirmer tel détail et profiter du spectacle, si ! En-dessous, au 3,5 mm à 211 X c'était d'un piqué et d'un contraste rarement vus à ce Gr ! Très loin d'être au taquet, et je dirais même que la lunette commençait à s'exprimer à partir de 200 X (même si en-dessous bien sûr c'était sublime)