Olivier Rethore

Member
  • Content count

    24
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

7 Neutral

About Olivier Rethore

  • Rank
    Inactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Observations visuelles et photographiques
  • Adress
    Sete (34) et Saint Sauveur Camprieu (30) où je fais mes observations
  • Instruments
    Antique lunette Tasco de 60mm F/D 15 de 1972 (ma première lunette!), Celestron 8 de 1977, Celestron 90 de 1978
    WO Z61, AZ EQ6, Ioptron SkyGuider Pro, EOS 6D, ASI290MM Mini, ASI1600MM PRO

Recent Profile Visitors

1562 profile views
  1. Qualité Alignement Polaire

    Tu n'as pas besoin d'avoir ton PM sur l'axe AD. Tu peux fixer ton PM sur le télescope (voici une solution pour le fixer sur une queue d'aronde de télescope: https://www.admaccessories.com/?s=pole+master&post_type=product). Personnellement j'ai un montage pour fixer mon PM sur l'embase du support du viseur. C'est rapide et pratique.
  2. Qualité Alignement Polaire

    Bonjour C'est vrai que PHD2 Drift Alignment devient instable quand on est trop perfectionniste. Depuis 2 ans j'utilise un Pole Master qui me fait gagner un temps fou quand on est semi-nomade (j'ai 2 postes fixes). Ce n'est pas parfait mais suffisant pour des poses de 10 min à 1200mm. C'est certes un investissement mais quel confort !
  3. Extender USB Ethernet

    J'ai acheté un produit équivalent https://www.amazon.fr/gp/product/B07V3552GQ/ref=ppx_yo_dt_b_asin_title_o02_s00?ie=UTF8&psc=1 mais j'ai eu des problèmes réguliers pour communiquer avec ma Ultimate PowerBox V2 à 50m. Depuis j'ai mis un NUC avec Window 10 sur la monture que je pilote en wifi : plus de problème. Le NUC enregistre les fichiers venant de la caméra en USB3, fait les prétraitements puis les copie automatiquement dans le cloud (One Drive). Je les récupère quelques minutes/heures après sur un autre PC pour le post processing. Voici le schéma que j'utilise :
  4. De vilaines franges indésirables

    Normalement lorsqu'on n'utilise pas le guidage ST4 de la Star Aventurer et vu sa relative faible précision on a un dithering naturel entre chaque cliché sur l'axe AD au moins (la dérive sur l'autre axe existe car elle est liée à la mise en station qui est toujours approximative sur ces petites montures). Par contre ce dithering est toujours dans le meme sens.
  5. STAR ADVENTURER

    Bonsoir J'utilise la SkyGuider Pro (équivalent de la Star Adventurer qui accepte une charge légèrement plus élevée) avec une William Optics Z61 (focale de 360mm) et un Canon 6D sans problème (poses de 60s sans guidage à 800/1600 ISO). La lunette est fixée par un collier à la monture. L'appareil est fixé au bout de la lunette. Olivier
  6. F/D = 1

    D'où le Celestron RASA à F/D 2.2.
  7. Marre des câbles !

    J'utilise un Nuc Crimson Canyon i3 dédié c'est amplement suffisant pour faire tourner PRISM, SGP... Je l'utilise aussi pour faire le prétraitement des clichés sous Pixinsight durant la journée quand le télescope n'est pas utilisé. Mon NUC est sur le pied, pas sur le télescope, j'ai donc 2 câbles qui descendent de la monture. PegasusAstro vend un support pour la UPBv2 et aussi un support de NUC : https://laclefdesetoiles.com/colliers-queues-d-aronde-supports/6405-fixation-pegasus-astro-pour-boitier-ultimate-powerbox-v2.html https://laclefdesetoiles.com/colliers-queues-d-aronde-supports/6633-base-de-fixation-pour-ultimate-power-box-v2-pegasus-astro-peg-plate-upbv2.html Exemple sur le site PegasusAstro Tu as 4 sorties 12v et une sortie à voltage variable sur l'UPBv2 qui peut servir à un APN ou autre chose. A+
  8. Un vrai plaisir ces photos. Bravo, on en redemande !
  9. J'en ai un de 1977, vu la qualité de ces photos je vais tenter cet été.
  10. Marre des câbles !

    L'Ultimate PowerBox est qu'un HUB intelligent, pas un PC. Par contre il est compatible avec tout type de matériel. Il ne peut être comparé à l'ASIAIR qui est aussi une très bonne solution notamment pour du nomade
  11. Marre des câbles !

    Tu as un cable d'alim + un cable USB qui descendent de ton instrument, ce qui est gérable (j'utilise cette solution sans problème). Tu peux aussi attacher un mini PC (type Intel NUC) à ta PowerBox qui est attachée sur ton instrument. Dans ce cas tu n'as qu'un fil d'alimentation qui descend de ton instrument. Exemple donné par Angelos Kechagias de Pegasus Astro: Je n'utilise pas cette solution pour ne pas charger ma monture. Pour avoir 0 fil il faut un HUB dans ta monture comme la CEM60 ou CEM120 ou la nouvelle EQ8.
  12. Marre des câbles !

    Regarde les solutions Pegasus Astro notamment la Pocket PowerBox Advance, c'est plus cher mais cela marche et te permettra de piloter en plus tes futurs accessoires (bande anti buée, moteur pour la mise au point...). Ce sont des produits de très bonne qualité, très bien conçus et qui marchent dans toutes les situations (avec ou sans PC). Je possède la Pocket PowerBox et l'Ultimate PowerBox v2 et je n'ai jamais eu de problème.
  13. Tu as aussi l'Ioptron SkyGuider Pro qui est très bien avec batterie intégrée et une capacité un peu plus importante que la StarAventurer ou la Skywatcher EQM-35 PRO qui est très polyvalente car elle peut être utilisée comme une monture de voyage sans sa tête de déclinaison ou comme une monture normale (pour faire des mosaiques avec un télé à l'aide de SGP c'est top).
  14. Guidage : lunette dédiée ou off-axis guiding (OAG)

    Je pense que dans ta configuration tu atteints 2 limites : un 200/1000 équipé d'une lunette de guidage est sensible au vent sur une Eq6 (c'est la longueur du tube qui est pénalisante car un C11, qui est plus court, peut être utilisé sur une EQ6); un 200/1000 plus une lunette de guidage représente un volume/poids important sur cette monture ce qui rend l'équilibrage plus délicat (mais possible); Pour les problèmes de flexions, comme tu utilises une ASI 1600, je pense que tes poses seront plutôt courtes (10 min max), l'ensemble télescope + lunette de guidage sera donc moins sensible à ces problèmes. Je te conseille donc d'utiliser un OAG. C'est un point de vue personnel (je sais que beaucoup utilisent une lunette de guidage pour un instrument de cette focale) mais je pense que cette technique qui est un peu plus difficile à mettre en oeuvre a des avantages : gain de poids pour la monture moins de prise au vent (plus compact) moins de matériel à acheter De plus avec les nouvelles caméras de guidage de type ASI174 mini ou ASI290 mini, on trouve assez facilement une étoile guide hors axe. Mais tu es à la limite avec une EQ6 et ton 200/1000, par exemple pour un 200/800 une lunette de guidage marche très bien et est facile à mettre en oeuvre. Si tu optes pour l'option lunette guide, la focale de celle-ci doit être liée à l'échantillonnage de ton ensemble télescope + caméra. Je prends généralement un échantillonnage "/pixel du guidage < 2,5 x "/pixel du télescope (échantillonnage en seconde d'arc = taille pixel en micron du capteur / focale en millimetres x 206,265) mais il y a peut être une meilleure règle pour choisir le dimensionnement du guidage. Dans ton cas ton échantillonnage pour une ASI 1600 sera de 0,78"/pixel. Sachant qu'un seeing moyen en France est de 2" (hors bons coins d'observation ou bonnes conditions atmosphériques), une ASI 290 à 250mm (1.95"/pixel) doit encore faire l'affaire. Mais c'est mon humble point de vue. J'espère que d'autres Astrams pourront décrire leur expérience et savoir-faire sur ce post.
  15. Guidage : lunette dédiée ou off-axis guiding (OAG)

    Bonjour Ta question est très générale et la réponse dépend principalement de la focale de ton instrument principal (mais aussi de ta monture, de tes caméras etc...). Quel équipement souhaites tu utiliser ?