Sign in to follow this  
michel06330

le mythe du F/D

Recommended Posts

C'est marrant cette comparaison ... Y en avait pas eu une concernant des arcs gravitationnels sur un Abell quelconque produits d'une part avec l'installation de Laurent Bernasconi et d'autre part avec le HST ?

Ca avait fait jazzer à l'époque ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
tiens c'est marrant, l'image du Gemini, "fortement réduite" selon le fil de Christian, se mue en une image "un poil sous-échantillonnée" lorsqu'elle est reprise par Supermauvaisefoi. Un mirage gravitationnel est passé par là, probablement...

Déjà, je voudrais voir l'image full, je pense que ça va changer pas mal de choses. Et ensuite connaître quels sont les temps de pose respectifs, les diamètres, les focales, les détecteurs utilisés, les filtres etc. Parce que là, ce n'est plus des choux et carottes qu'on compare, mais des citrouilles et des petits pois Et il va falloir aussi qu'on m'explique le rapport avec la question de départ sur les effets du changement de rapport F/D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui bon, la question du départ concernait l'importance du F/D dans le choix des instruments et/ou des réducteurs.

Effectivement, moi on m'avait dit qu'en photo seul importait le F/D; ça m'avait bien semblé bizarre que le diamètre n'ait pas d'importance mais comme je ne fais pas vraiment de photo, je n'ai pas creusé le sujet.
Je pense que c'est cette affirmation qui est visée dans le titre de l'article de Stan.

Je ne fais pas de photo, seulement du visuel assisté; j'affiche des images brutes de l'objet pointé, point barre.
Mon ciel domestique est assez pollué de lumières et limite fortement les objets accessibles à mon dobson 16". Avec l'aide d'une camera, j'affiche à peu près tout ce que je veux, même des nébuleuses en temps de lune grâce au filtre Halpha.

C'est mon truc ... quand je ne suis pas au Restefond.

Donc ce qui m'intéresse, c'est de ne pas trop exagérer les temps de pose pour pouvoir passer d'un objet à un autre dans la même soirée.
J'utilise un mak Intes 180/1800 avec ou sans réducteur 0.63 et je viens de m'équiper d'une lunette apo WO Megrez 80/480 que je vais équiper d'un flattener 0.8.

De toutes ces interventions, j'ai surtout retenu que la comparaison de l'Intes à F/D = 6.3 avec la lunette à F/D = 4.8 n'était pas évidente, trop de paramètres étant modifiés en même temps.
De plus, ce n'est pas le S/B qui m'intéresse au premier chef, mais d'avoir la luminosité nécessaire et suffisante à une bonne lisibilité, sur une image brute de taille confortable; c'est tout à fait le même problème que de choisir un oculaire en visuel pur..
Le capteur Sony ICX285 qui équipe ma camera est spécialement peu bruité en comparaison des Kodak et me donne des brutes très propres.

J'ai aussi été rassuré que la thèse de Stan soit validée par Thierry; après tout, c'est son bouquin qui me sert de guide .

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

J'ai l'impression de comprendre tout et son contraire.
Il me semble bien juste malgré tout qu'à diamètre identique, diviser la focale d'un instrument augmente obligatoirement la densité lumineuse par pixels et diminue donc le temps de temps de pose nécessaire pour obtenir une intensité donnée. La comparaison des images par le gars montre deux images identiques car celle à plus grand F/D à été retaillée et donc les pixels qui à l'origine ont capté moins de lumière ont été moyennés pour retrouver la même densité qu el'image à faible F/D (au prix de la perte de résolution).
Ai je faux ou pas ?
La remarque de TL est surement juste au sujet de la comparaison à même focale. Ok aussi pour le fait que comparer des images à des focales différentes n'a pas trop de sens. Mais malgré tout si on compare avec des focales différentes, le fait qu'un capteur à F/D plus petit met moins de temps qu'un capteur à F/D plus grand pour obtenir une même densité lumineuse me semble vrai.

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, ms, je crois pas : je pense que tu oublies la taille de l'image au foyer, qui n'est pas fonction du diamètre, mais seulement de la turbulence atmosphérique.
---------------------------------------------------------------------------
le_rendement_du_capteur = rendement_instrument x rendement_camera

le rendement_instrument est fonction de la qualité de toute la chaîne optique y compris l'influence des masses d'air dans et au-dessus de l'instrument

Dans le cas d'une source ponctuelle, le flux de photons est réparti entre toutes les tavelures. Du fait de la turbulence, un objet ponctuel devient donc un objet étendu (tavelures) et les formules définies plus haut restent encore valables.

Voir les 2 articles suivants à ce sujet :
http://www.astrosurf.com/rondi/t60/crabe-tambour/speckle.htm
http://brizhell.org/interferometrie_des_tavelures.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this