Sign in to follow this  
asp06

publication sur arxiv : Human Contrast Threshold and Astronomical Visibility

Recommended Posts

Human Contrast Threshold and Astronomical Visibility
http://arxiv.org/abs/1405.4209

une vingtaine de pages avec plein de graphiques qui devraient faire plaisir à certains ici, sans parler des références vers d'autres études.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Hello,

Très intéressant l'article. Néanmoins il faut prendre le temps pour l'étudier...
D'ailleurs, j'aurais une question: pourquoi les astronomes amateurs parlent-t-ils plutôt de magnitude visuelle pour un objet du ciel profond alors que ce qui compte au final c'est la luminosité normée par la surface dans le ciel (qu'on appelle communément luminosité surfacique)?

Ioan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

ça a l'air touffu et riche. Je l'ai parcouru rapidement, ce que j'en ai vu (le tout début) ne me semble pas toujours en accord avec l'expérience de terrain, notamment sur la durée d'observation. J'ai vu de belles représentations graphiques qui ont l'air très intéressantes. Et ça a le mérite d'exister, c'est rarissime de voir des choses publiées sur le sujet. A lire en détail maintenant.

Pevecipierdut, non, ça n'est pas le cas.

Sinon, il y a eu un livre en français qui est sorti dernièrement, avec beaucoup de ces notions abordées
Il n'y a pas autant de formules et de graphiques, certes.

Fred.

[Ce message a été modifié par fred-burgeot (Édité le 21-05-2014).]

[Ce message a été modifié par fred-burgeot (Édité le 21-05-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
En quoi mesure-t-on la luminosité surfacique alors? Peux-tu me donner un site ou je peux trouver ces spécifications pour les objets Messier par exemple?

Ioan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pevecipierdut, ce que je voulais dire, c'est qu'il y a un paquet d'observateurs qui ne se contentent pas seulement de la magnitude visuelle d'un objet, ils se renseignent aussi sur sa taille angulaire. On s'est tous fait avoir avec des galaxies annoncées "brillantes" en Mv mais très étendues, donc décevantes.
Des tableaux avec Mv ET tailles, il y en a dans le livre Astrodessin et dans les atlas de Laurent Ferrero "splendeurs du ciel profond". Par exemple.

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui,je comprends.Ce que je voulais dire c'est qu'il serait plus simple d'utiliser directement le rapport luminosité/surface comme indicateur,non?

Ioan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et merdum, c'est en anglais, j'pige rien !!!
et pourtant, que ça doit être intéressant !!!!
Dans le bouquin en question Astrodessin, on a tenté d'aborder ce délicat sujet qui mérite vraiment quelques études approfondies.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this