fred-burgeot

Membre
  • Compteur de contenus

    1 717
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

305 Très bonne réputation

3 abonnés

À propos de fred-burgeot

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  1. Saturne le 5 Aout

    Très belle Saturne ! Avec même le globe visible au travers de la division de Cassini. Fred.
  2. 21P/Giacobini, 11 août

    Salut José, je n'ai pas pointé cette comète, mais j'aime bien l'aspect de "flammèche" qu'elle prend sur ton dessin. Fred.
  3. Comment bien orientée la carte de Mars ?

    Cool ! Fred.
  4. Mars, depuis Ténérife

    Sympa, Polo ! Allez, un like de plus pour la peine Fred.
  5. Comment bien orientée la carte de Mars ?

    Ah ben si tu ne vois pas la calotte (qui est bien visible maintenant, plus claire et détourée d'un cerne foncé), ça me parait compromis pour les autres formations alors.... A la rigueur, aide-toi de Syrtis Major, qui reste la formation la plus sombre, et qui prend l'aspect d'une barre formant un "T" avec les mers voisines. Avec des éphémérides (WinJupos, Stellarium...) tu sauras à quelle heure elle passe au méridien chez toi (par exemple, cette nuit à la Réunion elle sera quasi au méridien central à 4h locale), tu pointes Mars au moment prévu et tu tentes d'identifier ce "T". A partir de là tu sais comment tourner ta carte. Fred.
  6. Mars, depuis Ténérife

    Merci à vous trois Pascal, disons que quitte à monter au volcan, autant faire le max pour que ça vaille le coup. Patrice, voir les planètes passer au zénith, oui c'est une expérience frappante. D'ailleurs le passage proche du zénith est assez marrant avec un Dobson : on le tourne en azimut de quasi 180° en quelques minutes, l'image à l'oculaire en fait autant. Mais c'est pas à toi que je l'apprends. Merci Polo. Tes deux compteurs sont impressionnants ! Fred.
  7. Comment bien orientée la carte de Mars ?

    Pourquoi tu t'embêtes ? La réponse, c'est en pointant Mars que tu l'auras et que tu comprendras comment ça se passe pour cette histoire d'orientation de la carte. La latitude entre en jeu mais aussi l'orientation du porte-oculaire. Comme dit plus haut : 1) il faut symétriser la carte car tu as un renvoi coudé. 2) tu pointes Mars et tu repères la calotte sud, ça te dira comment tenir la carte. Fred.
  8. Comment bien orientée la carte de Mars ?

    Salut, en fait, il faut que tu la tiennes verticalement En tout cas, pour moi qui suis en Afrique du Sud en ce moment (lat 27° S), avec mon Dobs la calotte est soit à 8h (avant passage au méridien) soit à 2h (après passage), mais elle n'est pas ni en haut ni en bas ! Pour toi qui as une lunette, ça dépend aussi de l'inclinaison de ton renvoi coudé. En fait, il faut que tu commences par repérer la calotte (facile) ainsi tu as le sud de la carte et c'est ensuite facile de la pencher correctement. Par contre, comme tu as un renvoi coudé, il faut que tu symétrises la carte dans le sens gauche-droite, c'est surtout ça ton souci Fred.
  9. Mars, depuis Ténérife

    Salut à vous deux, Nicolas, c'est vrai que cette portion martienne est a priori la plus gratifiante en termes de formations visibles sur la planète. La tempête (et le manque de hauteur en France) ne sont pas de la partie pour nous laisser entrevoir cette richesse, malheureusement. Pour l'éclipse : oui je l'ai vue depuis le Teide, très belle ! Mais rien dessiné, j'en ai profité en famille. Eric, merci j'insiste à propos du filtre rouge, non seulement il permet de "transpercer" la poussière mais en plus il réduit la turbu (la turbu diminue en allant vers les grandes longueurs d'ondes) et il réduit aussi la dispersion atmosphérique. Donc, c'est tout bénef. Fred.
  10. Photographie de Mars et dessin.

    Bien vu Gildas. J'aime particulièrement le traitement que tu apportes à tes images, elles sont toujours très douces et nuancées, on sent le pratiquant du visuel Par contre, la symétrie du renvoi coudé, raaaa ! Quel grossissement pour le dessin ? Fred.
  11. Mars, depuis Ténérife

    Merci à vous deux Alain, oui, il y aura une suite dans quelques jours ! Pour le moment le télescope est empaqueté est prêt pour le voyage en soute. Fred.
  12. Mars, depuis Ténérife

    Salut, je reviens de deux semaines passées en famille à Ténérife (du 14 au 28 juillet), avec comme objectif astro de «faire du Mars». J’ai tenté d’observer depuis le logement où nous étions (sur la côte ouest, à Playa San Juan, près de Los Gigantes pour ceux qui connaissent l’île) mais le seeing y était mauvais. Les autres sessions ont donc eu lieu depuis la caldeira, au-dessus de 2000m. La route qui traverse ce lieu insolite est jalonnée d’aires où l’on peut garer son véhicule et installer son télescope, mais elles ne sont pas toutes valables pour le seeing, il faut veiller à ne pas en choisir une qui soit sous le vent du volcan ; il m’est arrivé d’installer le T400 pour finalement le démonter presque aussitôt parce que la collimation sur étoile révélait qu’il y avait trop de turbu. Se déplacer de quelques km vers un autre «mirrador» est payant. Je me suis presque toujours installé au «corral del nino» à 2240m d’altitude, et à deux pas de l’observatoire d’Izana. L’aérologie y est bonne, la turbu faible à chaque fois. Disons que les images n’étaient pas immobiles, mais les formations sur les planètes étaient vues nettes. Notamment Saturne était superbe. Sur Mars, hormis la calotte (qui a retrouvé de sa blancheur) et le voile polaire nord, pas grand-chose de discernable. Même les taches d’albédo les plus sombres ne sont que devinées sous la forme de grisailles diffuses. Le filtre rouge change tout : les contrastes sont un peu rehaussés (bien qu’ils restent faibles) mais surtout les contours deviennent nets. En ce moment, c’est donc l’accessoire le plus indispensable pour Mars Pour les dessins, les voici dans l’ordre chronologique rétrograde des sessions. A chaque fois c’est T406 à 600X en bino et filtre RG610. 26 juillet à 23h22 TU, MC = 60° : depuis le Corral del Nino, très bon seeing. Toutes les formations habituelles apparaissent, avec quelques nouveautés laissées par la tempête, comme cette barre très sombre collée à Solis Lacus (on la retrouve sur presque tous mes dessins et elle est tellement sombre qu’elle est visible sans filtre). Par contre, Margaritifer Sinus et Mare Acidalium ne sont pas encore reconnaissables, le nuage de poussière est peut-être plus dense à leur niveau. Aurorae Sinus est découpé net par le cordon clair de Valles Marineris, qui doit donc encore canaliser de la poussière. 27 juillet à 0h45 TU, MC = 80°. C’est la même session qu’au-dessus, avec le même seeing. 22 juillet à 23h20 TU, MC = 94°. Corral del Nino, seeing bon. 23 juillet à 0h50 TU, MC = 117°. Corral del Nino, seeing bon. Les 4 précédents, à la suite pour voir la rotation : Toujours les 4, en gif animé. Bon, avec les distorsions dues aux imprécisions du dessin... Les suivants ont été coloriés le lendemain à l’appart de location, car j’avais du temps pour le faire. 21 juillet à 0h55 TU, MC = 136°. Depuis la terrasse de l’appart de location, seeing moyen. 19 juillet à 1h00 TU, MC = 155°. Corral del Nino, seeing bon. 16 juillet à 2h20 TU, MC = 210°. Depuis la terrasse de l’appart de location, seeing médiocre. Au bilan, la tempête semble se calmer, et en attendant que la transparence redevienne correcte on va continuer de sortir le filtre rouge, qui sauve carrément la mise. Bon, y’a plus qu’à refaire les bagages pour l’Afrique du Sud, départ mercredi ! C’est aussi pour ça que je n’ai pas pris le temps de colorier les quatre croquis les plus récents. Fred.
  13. ça bouge sur Mars

    Salut, le dessin de cette nuit (11 juillet) à 1h45 TU. MC = 237°. Toujours le même matériel. Le seeing était pas mal. Désolé pour la qualité du coloriage, fait à la va-vite. Le dessin est peu contrasté, et pourtant il l'est beaucoup plus que l'image à l'oculaire. Sur le fond : toujours la "poire" de Mare Cimmerium, et des structures dans la calotte. Fred.
  14. ça bouge sur Mars

    Voilà le dessin d'hier, 9 juillet à 1h10 TU, MC = 246°. Toujours T406 à 600X en bino et filtre rouge RG610. Sans filtre il n'y avait rien. Comme dit par Laurent, il ne reste qu'un tronçon de Mare Cimmerium et qui correspond à l'espèce de poire un peu à gauche du MC. La formation la plus remarquable pour moi était Hellas, qui apparait sous la forme d'un grand disque clair déformé comme il se doit pas la perspective, la sensation d'avoir un bassin d'impact sous les yeux est prégnante. En termes d'albédo élevé, le voile polaire nord ferait presque concurrence à la calotte sud, comme l'a dit Nicolas , bien que la blancheur du brouillard soit mise à mal par le chromatisme atmosphérique. j'avais supposé que c'était un dépôt de poussière (et pas un nuage) mais en effet, même dans le cas d'un dépôt, l'albédo plus sombre absorbe le rayonnement au lieu de le rejeter, ce qui accélère la sublimation de la glace qui est dessous. Fred.
  15. ça bouge sur Mars

    Laurent, ce matin j'ai dessiné le même méridien central que toi (et pile le même que Nicolas, 246°), on a les mêmes grandes lignes Serge, prévois le filtre rouge (ou orange) ! Fred.