fred-burgeot

Membre
  • Compteur de contenus

    1 534
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

36 Neutre

2 abonnés

À propos de fred-burgeot

  • Rang
    Membre très actif
  1. Et le soleil ?

    J'ai observé avec de l'Astrosolar pendant pas mal de temps, sur le T400 et le C9, en pleine ouverture et en bino dans les deux cas. J'ajoutais un filtre UV/IR cut Baader, histoire de ne rien laisser au hasard. Dans ces conditions, les images sur le Soleil sont tout simplement grandioses, le fin du fin étant d'avoir une belle tache proche du limbe. Avec l'assombrissement du limbe on a un effet 3D sensationnel, et les facules ajoutent au spectacle. Je ne le fais plus, tout bêtement parce qu'il faut que je remplace ma feuille d'Astrosolar ; mal stockée, elle s'est légèrement dégradée et je ne veux pas prendre le risque de l'utiliser. Fred.
  2. Pupille de sortie 6-7 mm

    Salut Bernard ! Alors, tu en as acheté un depuis, d'Ethos 8 ? Fred.
  3. Pupille de sortie 6-7 mm

    Tu as raison, le paramètre physiologique a son mot à dire En fait, ça on peut le simuler en pointant un même objet avec un même grossissement, mais dans deux diamètres différents. Le contraste entre objet et fond de ciel est le même, mais l'ensemble de la scène semble plus lumineux dans le gros (oui oui, le gros ) y compris le fond de ciel. A voir dans quel instrument l'image est la plus lisible. Fred.
  4. Pupille de sortie 6-7 mm

    Exact ! Edit : avec aussi la résolution en plus pour le gros.
  5. Pupille de sortie 6-7 mm

    Oui, et vous pouvez aller jusqu'à plus de 200x sur votre T400, ça facilite beaucoup la perception de la texture et des détails dans le cœur de M42. Pour le manque de couleur que tu soulignes sur M42 : avec un petit coup de lampe dans les yeux, vous auriez trouvé que le vert de M42 est un "vert bouteille flashy" Tout est dit. D'ailleurs, on dit souvent que pousser le grossissement assombrit le fond de ciel, ce qui est vrai, mais -et au contraire de ce qu'on entend souvent aussi- cela n'augmente pas le contraste de la nébuleuse par rapport au fond de ciel, puisqu'il est constant (l'éclairement procuré par la nébuleuse est réduit dans la même proportion que celui procuré par le fond de ciel). Là où on gagne à grossir, c'est qu'on comprend mieux la structure de la nébuleuse. La seule exception, c'est les étoiles, étant ponctuelles l'éclairement qu'elles provoquent ne faiblit pas avec le grossissement, donc là en effet le contraste augmente. Dans ses deux lignes, Mister Nagler fait bien la différence entre ces deux cas de figures. Fred.
  6. Seine et Marne nuit du 14 au 15 octobre 2017

    Salut Xavier, je note surtout ta NGC520 que j'ai aussi dessinée, il y a à peine plus d'un an et que j'ai donc encore bien en mémoire. C'est une très belle curiosité du catalogue Arp. Tu y as placé plus de nodosités que moi. Fred.
  7. Pupille de sortie 6-7 mm

    Salut, Si si ! le fond de ciel est toujours un peu lumineux, y compris sous un ciel exceptionnel. Même au Restefond les Dentelles du Cygne (à titre d'exemple) sont blafardes, alors qu'en mettant un filtre OIII ça devient un sacré spectacle ; c'est bien la preuve que le fond de ciel peut être encore largement éteint dans ces conditions pourtant optimales. Fred.
  8. Deux semaines sur Mars...

    Ah oui, OK pour l'exemple, même si là je pense que c'est une schématisation, sachant qu'à cet endroit il y a bel et bien des petites taches sombres proches les unes des autres et connectées par des trainées sombres. Oui, le sens des priorités, c'est vrai ça ! On a tendance à mettre en valeur les éléments de l'image qui attirent l'attention, et ce ne sont pas forcément les mêmes d'un dessinateur à l'autre. Fred.
  9. Deux semaines sur Mars...

    Oui ils sont superbes, et surtout très bons. Le rapprochement avec les dessins de Barnard est intéressant. Une équipe d'amateurs avait fait de même sur la lunette de Meudon, mais pour l'opposition de 1986 il me semble. Vador, pourquoi les trouves-tu trop "canalisés" ? Fred.
  10. Filtre lunaire

    Salut, d'après ce que tu écris j'ai l'impression que tu n'arrives pas à identifier la Lune. C'est même à se demander si tu n'as pas tenté une mise au point sur un reflet de la Lune plutôt que sur la Lune elle-même. Si tu avais réussi une mise au point sur la Lune, tu n'aurais pas cette sensation de "flou" (je te cite) et que le pourtour est OK mais pas possible de "l'admirer". Même dans une lunette de basse qualité, la Lune ça te met sur les fesses tellement c'est ahurissant de détails. Quand tu l'as dans l'oculaire, même si c'est la 1ère fois que tu la vois dans une lunette, tu sais sans l'ombre d'un doute que c'est elle. Or ta description prouve que tu as pointé à côté, ou bien que ta mise au point n'était pas bonne. En tout cas elle n'est absolument pas éblouissante, même dans un gros télescope. La lumière en forte quantité est de toute façon nécessaire pour bien voir. De mon point de vue, n'achète rien du tout pour le moment, un filtre ou un nouvel oculaire ne solutionneront pas ton souci. Retente une observation (avec le renvoi coudé, sinon tu vas vite te lasser de te tordre la nuque alors que tu n'as pas encore réussi à pointer la Lune), comprends ce qui cloche, et après pas mal de temps passé à profiter de ton matériel tu pourras te poser la question d'investir dans autre-chose pour améliorer les observations. Fred.
  11. Tu vois FroggySeven, finalement tu as raison de poser des questions, c'est l'occasion d'apprendre plein de trucs, de fil en aiguille Merci aux spécialistes du solaire pour le partage de vos essais, simulations... c'est très instructif. Fred.
  12. Mars une opposition exceptionnelle pour 2018

    JCB, oui je raconterai, promis Olili, en choisissant Ténérife ou La Palma tu es assez tranquille je pense. Même si là aussi il fera très chaud. Capt Flam, sympa ton diaporama. Certaines prises de vue font penser à du Yann Arthus-Bertrand Fred.
  13. Mars une opposition exceptionnelle pour 2018

    Salut, me suis renseigné aussi sur le Cap Vert, le vent aime bien ces îles. Donc j'ai laissé tomber. Quant aux Caraïbes, c'est pas la meilleure saison question couverture nuageuse. Enfin, je dis ça d'après les statistiques, parce que je n'ai jamais mis les pieds là-bas... Pour Ténérife, il y a pas mal d'avantages : latitude, beau temps garanti, seeing potentiellement bon dans la caldeira du Teide. J'y suis déjà allé au printemps 2014 avec mon T400, le seeing y était plutôt bon en effet. A voir ce que ça donne en été. En tous cas c'est là que je serai en juillet. La Palma a des chances d'être encore mieux servie au niveau seeing. En août je serai encore plus au sud. Fred.
  14. Mars une opposition exceptionnelle pour 2018

    Salut Viking ! c'est abusé de parler de "monochromatisme" avec un filtre couleur, c'est sûr. Si on prend la courbe de transmission d'un Baader photo (celui que j'ai) la bande passante ne prend rien sous 580nm, donc ça coupe tout de même le violet, le bleu, le vert. La dispersion est plutôt réduite de ce fait. Moi non plus. Même sur Mars c'est rare que j'installe le filtre rouge. Je le fais quand ça turbule et pour confirmer la présence d'une petite crotte dans le désert martien Fred.
  15. optimisation doublet par filtrage pour le visuel lunaire

    Attention de ne pas confondre sensibilité optimale de l'oeil (en effet dans les teintes jaune-vert) et nécessité d'enlever la partie la plus gênante du spectre (le violet pour un achromat traditionnel, car c'est l'image "violette" qui est la plus défocalisée quand on focalise sur le jaune-vert). C'est avec un filtre jaune (teinte proche de la complémentaire du violet) qu'on bloque le mieux le violet. De plus, c'est un peu paradoxal de rechercher en même temps le filtre auquel l'oeil sera le plus sensible et en même temps à réduire le flux pour réduire l'éblouissement Fred.