fred-burgeot

Member
  • Content count

    2245
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

1051 Excellent

About fred-burgeot

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  1. été indien

    Encore des cibles très originales accompagnées d'explications intéressantes sur leur nature physique. Le Crâne Enflammé a particulièrement une bonne tête, il faudra aller voir ça !
  2. Des Mars de juillet-août-septembre-octobre 2020

    Merci Bertrand et Simon, c'est trop C'est une supposition de ma part, j'ai vu que le secteur de Solis Lacus était pâle et au vu de la position très proche du limbe je me dis que ça devait être une brume matinale.
  3. Encore une petite Mars (24/10/2020) !

    Salut Etoiles, très bon dessin et description précise Pour la turbu qui se calme : il n'y avait pas un nuage à proximité et qui se serait ensuite décalé ? J'ai remarqué qu'au voisinage des nuages la turbu est souvent notablement plus forte. Pour les noms des formations :
  4. Des Mars de juillet-août-septembre-octobre 2020

    elle reste au-dessus de 20" d'arc pour toute la semaine encore, mais les prévisions météos sont déprimantes Ca peut être fait au compas ou avec n'importe-quel trace-cercle y compris les plus basiques (bol retourné...). Pour Jupiter c'est plus compliqué, dans ce cas je fais appel à un logiciel de géométrie qui peut me tracer des ellipses et puis j'imprime. Si tu veux, sur mon site il y a des gabarits des planètes, regarde dans le bandeau de droite de la page d'accueil : http://fredburgeot.fr/
  5. Des Mars de juillet-août-septembre-octobre 2020

    Un autre dessin de vendredi soir (23/10) jeté sur la feuille in extremis car les nuages sont arrivés en fin de croquis pour ne plus repartir. Toujours au T406 en bino à 660X, avec filtre rouge pour le détail et sans pour les teintes. Seeing variable. Maintenant le terminateur et l'obscurcissement qui va avec sont passés "à droite". Comme dit dans le post de Laurent j'ai vu (sans filtre) que la région de Solis Lacus était pâle, voire bleutée, certainement une brume matinale sur le secteur. Par rapport au dessin du 20 septembre qui montre quasiment le même méridien central, je me suis attardé sur Argyre (zone vaguement circulaire en-dessous de la calotte) que j'ai mieux détaillée. Justement, la comparaison des deux dessins à un mois d'intervalle montre le "basculement" du globe, au niveau de la déclinaison terrestre il y a 4° de différence et ça se voit bien.
  6. Mars et ses canaux par nuit stable à la L125

    Très bon dessin Laurent, précis et détaillé. C'est fait dans la nuit qui vient de passer ? Alors là, désolé mais pas du tout, c'est angulairement trop écarté pour mériter le nom "d'oreilles de fennec", ici c'est plutôt "antennes d'escargot" Blague à part, vendredi soir avec le même méridien central que toi, j'ai vu que toute la zone de Solis Lacus était dans une brume du matin, ça se voyait sans filtre comme un éclaircissement bleuté de la zone.
  7. Moisson d'automne au T400

    C'est souvent comme ça que ça se passe, notre attention est détournée et on passe à côté de détails qui sont pourtant bien là. Ca laisse le plaisir de se dire qu'il y a encore de quoi faire en y retournant.
  8. été indien

    Salut Yann, j'ai aussi pointé quelques Minkowski au Restefond, c'est de la cible pointue de chez pointu, comme ton dessin le montre. Carte de repérage obligatoire ! Pour ma part j'ai recours à celles d'Alvin Huey. D'ailleurs je ne saurais plus dire si M1-52 faisait partie de la liste...
  9. Hyginus le faux cratère...

    Bonjour Philippe, une technique toujours aussi efficace en lunaire quand elle est maîtrisée à ce point ! Avec tous tes dessins tu dois avoir de quoi recouvrir une bonne portion de la surface visible de la Lune, non ?
  10. Mars, nuit du 24 au 25/10

    Encore une jolie prise Guilaume, en ce moment il faut être à l'affut et mettre à profit la moindre trouée.
  11. Opposition martienne 2020 au Strock et 508

    Jolie collection Xavier ! J'ai l'impression que pour certains dessins il y a un décalage entre dessin et nomenclature, par exemple pour l'avant-dernier dessin il est centré sur Solis Lacus, Aurorae Sinus est complètement à gauche. Mais bon, c'est pas bien grave.
  12. du Mars de France

    Ah mais Toutiet, les canaux sont totalement passés de mode depuis plus d'un siècle ! Pour la question sur Valles Marineris, quand on regarde les photos de sondes, le tracé du fameux canyon correspond bien au tracé sombre, net et fin qu'on voit dans nos oculaires. En tout cas dans sa partie qui émerge d'Aurorae Sinus, juste en-dessous de Solis Lacus. Pour la portion incluse dans Aurorae Sinus, comme ce SInus est lui-même sombre, il faut en effet que de la poussière soit canalisée dans le canyon pour le voir se détacher du reste.
  13. Des Mars de juillet-août-septembre-octobre 2020

    Merci aux derniers intervenants ! Nicolas, un autre de vendredi soir juste avant l'arrivée des nuages, je vais tâcher de le poster dans la journée à la suite de ce post. Guillaume, pas d'estompe, tout au crayon de couleur, par couches légères successives. Ca prend du temps mais comme tu l'as remarqué ça évite l'effet "coups de crayon" qui est quand-même visible sur mon dessin du 10/10 car je suis allé trop vite. Penn, qu'entends-tu par "limbe parfait" ?
  14. Des Mars de juillet-août-septembre-octobre 2020

    Merci les amis pour vos commentaires Alexandre, oui un filtre orange ou rouge sur Mars renforce les contours des taches d'albédo. D'habitude je m'en passe mais cette année il m'aide bien dès que le seeing n'est pas très bon. Par contre pour apprécier les brumes (au pôle nord actuellement, ou sur les limbes levant/couchant) il faut l'enlever.
  15. Salut à tous, on vient de passer la date d'opposition et la météo -mauvaise depuis maintenant un bon moment- permet de rattraper le retard de colorisation des dessins, alors c'est le moment de faire un premier bilan de cette période dominée par l'actualité martienne. A quelques dessins près, voici ma moisson martienne ; pas aussi riche que je l'avais espérée, la faute à un seeing souvent capricieux allié à un contraste des taches d'albédo que je trouve assez faible cette année, ce qui a donné une image pas facilement lisible. Cette année encore le filtre rouge (RG610) a donc été de sortie assez fréquemment pour palier ce souci. Il aura fallu des soirées avec un seeing supérieur à la moyenne pour pouvoir se passer du filtre. A chaque fois c'est fait avec mon T406 en bino, le plus souvent à 660x. Un chapelet de juillet, depuis chez moi en Vendée. On appréciera la taille généreuse de la calotte polaire Depuis le Restefond avec un très bon seeing, dessin déjà publié ici : Le reste de nouveau en Vendée : Solis Lacus et ses oreilles de Fennec : Curieusement, plus près du limbe l'effet de perspective rend les oreilles de fennec encore plus facilement visibles : Sur ce dernier dessin on perçoit bien les nuages sur les volcans de Tharsis au niveau du limbe couchant, ainsi que sur Olympus Mons. Comme on était proche de la date d'opposition, il n'y a plus de phénomène de crépuscule (assombrissement) sur le limbe couchant. La calotte est toute rikiki ! Petite comparaison rigolote pour visualiser la diminution de la calotte en deux mois et demi (entre le 9 juillet et le 20 septembre), les deux dessins sont à l'échelle. On voit aussi que l'inclinaison du globe a varié entre ces deux dates. Les oreilles de fennec étaient déjà visibles début juillet La suite bientôt, gardons la foie... Edit : ajout du dessin du 23 octobre. Brume sur Solis Lacus qui délave la teinte saumon.