serge vieillard

Member
  • Content count

    5021
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

serge vieillard last won the day on June 17 2020

serge vieillard had the most liked content!

Community Reputation

1903 Excellent

6 Followers

About serge vieillard

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    visuel, astrodessin, construction, voyages astro
  1. Construction dobson 400 - avis sur le concept

    Yo ! que voilà un beau projet, avec pas mal de solutions. Une que j’adore, c’est celle de mon copain calédonien Xavier, alias Robby 687, auteur d'un binoscope 2x380 absolument divin. Et pour bien roder quelques concept, il à fais 2 structures, l'une monobras, l'autre "classique" mais très UC-UL, facile, rapide à construire, pas de matériaux couteux, je trouve ce dernier vraiment top : voir les détails sur son site (et ses autres réalisations) : https://sites.google.com/view/icareinstruments/t400-serrurier sinon au club, les copains on refait une cire d’amaigrissement du T400 (tiens marrant, c’est celui qui est en arrière plan de la photo des RAP, et encore derrière le redoutable 400 du Nicolas -ce coquinou), pour en faire un vrai Strock400 : Vraiment bien, conçu pour une utilisation "club", une grande robustesse tout en étant léger et compact: il tient dans la valise, miroir à part. Très semblable à celui présenté ici par Cyrill. Un site lui sera prochainement dédié. On remarque du PO Fatertouch, bien mieux que du Moonlite, et avec une bel engin, ça mérite le (léger) surcoût, ce dernier n'étant pas gratuit. Tout ça est évidemment bien mâtiné de concepts bien strockiens (collim par l'avant avec barillet à levier, araignée point/trait/plan, etc).
  2. Chaine de Markarian mise en vidéo par Denis Huber

    Yo ! c'est une image remarquable, je trouve et superbe idée que d'en avoir tiré un film, le sujet le permettant largement. Juste un avis sur le montage : - les mouvements font un peu "caméra d'épaule", c’est probablement volontaire, et je dirais hardis pour un sujet spatial où l'on est généralement plus habitué à une fluidité extrême. - par contre je trouve les enchainements entre plans parfois déroutants : ça va sur une cible pour s'en détourner au dernier moment, ça stoppe sur un objet et ça enchaine sur un autre chose avec annotations, ... Si ce sont des choix volontaires, qui se veulent un peu déroutant, moins "classiques", alors c’est diablement réussi. Seul le monteur pourrait apporter - ou pas -son approche, elle m'intéresserait à entendre. En tout cas, bravo !
  3. encore et toujours de l'épluchage systématique et appliqué des catalogues, des trucs discrets qui fourmillent par milliers qu'il faut savoir aller chercher - et dont je n’ai aucun spécimen. Chapeau l'ami ! C'est le catalogue Arp qui me plairait bien d'éplucher sous un excellent ciel, ces p'tits particularismes. Mais quand reverrais-je un ciel excellent ?????
  4. punaise Alain, jolie prose profonde à laquelle j'adhère totalement !!!! Quelque part, c'était mon ressenti quand j'ai exprimé mon avis sur le titre de ce post. de vivre dans ton ile apporte de la lucidité un et un formidable recul - et probablement réciproquement car tu ne dois pas être là-bas par hasard. Merci pour ça et tout le reste dans d'autres fils
  5. je ne pense pas de mal de JM, juste l'esprit de ce genre de choses, et cela de la part de n'importe qui. Disons que c'est une généralité, une remarque sur un titre qui m'égratigne. Mais comme j'ai dit, c’est couillon de ma part de l'avoir dit ainsi, car je m'en contrebalance le haricot....
  6. Salut Valère, juste pour te faire un coucou amical. T'as toutafé raison, mais j'vois la chose comme ça : le monde se divise en deux : d'un côté ya les amoureux fous de trucs de dingues, ils seront prêts à se ruiner pour ça, le prix s'oublie, la qualité reste - ou l'amour pour la chose de l'autre, ya les kékés qu'aiment davantage quand ça affiche plus un prix de dingue qu'autre chose - et n'aura de cesse que de le montrer, parfois avec une fausse pudeur détournée pour bien marquer le coup... Autant j'adore les uns, autant les autres m'amusent - quand ils ne m’agacent pas franchement bon ici, j'sais pas bien.... disons que c’est le titre qui fait penser à ça.
  7. Cratère WOLF

    très intéressant comme remarque. Je trouve que la craie, ou les pastels secs qui ont la même approche de travail, peuvent eux aussi faire de la grande finesse. Il n'y a qu'à voir les œuvres classiques qui ont été peintes avec ces outils, notamment dans les portraits pour s’en convaincre. Mais pour cela, ça demande une sacrée maitrise du travail "de la poudre" et de préparer ses pointes d'outils (les craies, les estompes, les grattoirs, etc.) pour les détails les plus fins. Généralement dans nos pratiques, on reste sur "le gros trait", le trait bien jeté, on profite de sa graisse, parce que c’est vachte agréable, vachte plein, quasi sensuel. Et dans le genre ça donne des choses avec un superbe caractère affirmé - ya des spécialistes ici ! Il y a cependant une technique dont les résultats sont stupéfiants de réalisme et de détail au point de croire à une photo, celle pratiquée jadis aux beaux-arts : - on fait un premier jet, déjà bien travaillé, avec les bonnes valeurs d'ombres et de lumières, - pi une fois qu'on est vachte content du résultat, on efface tout au chiffon de façon uniforme et douce, sans laisser de traces. C’est plutôt un gros estompage. Toute la poudre se décroche et seul le papier teinté persiste. Ça fait une sorte d'image fantôme; - et là dessus, on en remet une couche, affirmant les lumières, rendant l'ombre plus profonde - désormais chose facile car étant dans un univers grisâtre. Ici, l'usage des trucs qui gomment entrent en jeux (grattoirs, plumes, estompe bien propre, gomme évidemment, etc.) - et on recommence encore et encore, chaque passage apportant sa dose de détail sur un fond qui s’enrichit de plus en plus. - pour la finition, il n'est pas rare d'utiliser de tout autres outils pour les dernières touches, encre, peinture, crayon, etc.... j'adore cette technique mais pour de l'astro, je lui trouve 2 inconvénients majeurs : - c'est pulvérulent, c’est dégueulasse, surtout à proximité des optiques, - ça demande BEAUCOUP de temps pour arriver à un grand niveau de détail.
  8. salut mon cher Zirkel, bien conscient que c’est une affaire de "collectionneur" où l'affect de l'objet en temps que tel, sa marque, son millésime, sa rareté l’emporte sur tout autre critère jusqu'à produire des effets économiques stupéfiants pour qui n'en a que foutre. J'comprends parfaitement. Juste que ça peut faire sourire quand on reste dans une approche purement pragmatique, surtout quand avant toute autre considération, l'argument même du titre se pose en termes de coût tapageur - que j'ose dire d'indécent. J'sais pas mais c’est comme si c'était goupillé à l'envers. Bref on ne sais si c’est l'émerveillement pour l'objet ou celle de l' étiquette du prix qui fascine.... Bha, c'est vraiment pas mon truc, je vous laisse savourer entre connaisseur. et foutre, que ce post s'enflamme !!!! (pour si peu....100mm..... tout petit rikiki...... de rien du tout........... quand j'pense à mon chercheur de 80..... rien que pour chercher vite fait......) Et j’espère qu'on aura le plaisir de se revoir un de ces quatre, ça fait bien longtemps ! amicalement
  9. Yo ! alors c’est typiquement le genre de truc qui m'en effleure une sans faire bouger l'autre. Ce ne sont vraiment pas mes trucs, mais alors vraiment pas. J'comprends pas bien, peut être un ressenti du propriétaire comme avoir une vieille Jaguar, j'sais pas.... 10000 roro l'tuyeau de 100, nan mais j'vous jure....
  10. Cratère WOLF

    mais mon cher Norma, c’est là que ça devient fabuleux, c’est en tout cas ce que j’adore, relever des sortes de défis - pas forcément tous réussis. Il m'arrive de patauger, de me planter et d'abandonner en cours de route. Mais parfois,lorsque la cible est bien choisie, la météo consentante, dans une zone bien définie, en adéquation avec le temps qu'on se permet et la richesse de la zone, que tout est mis en place, ya comme une sorte de frénésie qui s'installe, de bien-être total où il m'arrive de chantonner. Une fois l'esquisse bien campée, la chasse aux détails commence. J'adore ces moments ! ET à ce jeux, le 400 m'offre des instants inouïs
  11. Cratère WOLF

    j’aime beaucoup ! ben encore heureux !!!!! l'important, c’est de ne pas se sentir "bridé", en-deçà de peu, de je en sais quoi. Se lâcher, et être très souvent surpris - même si parfois on peut se retrouver dans les choux. Mais sur la Lune, j'ai envie de dire que tout ce qu'on choppe, on le note, il y a tant et tant à voir !!!! c'est pourquoi je suis un peu plus déçu des trucs peu ou pas détaillés, à mille lieues d'une "simple" observation, j'adore ta besogne ici
  12. mise à jour de mon site astrodessin

    merci l'ami !
  13. les soldes à Colmar en 2021

    tiens, ça m'fait penser qu'il faut que je change ma paire de tong.... Vive les soldes !!!!!! (beurk....) J'aime pas les soldes, je déteste les soldes, j'y vais jamais faire les soldes, c’est plein de caca et ça pue, Rien que de m'en parler ça me donne de l'urticaiiiiiire !!!!
  14. ben je trouve que ça montre un truc: Soit les discussion sur les barillet, Plop et tout le toutim, c’est pour se chatouiller les dessous de bras, Soit que ce n’est pas parce que c’est une marque prestigieuse que c’est forcément bien - mais peut être la solution la mois pire, à voir...... Ici, ça veut dire que ça portera à 60°, et que le primaire "roulera" d'un point à un autre (point pas vraiment ponctuel ici), déchargeant l'un pour recharger le suivant, avec les cas où il ne portera plus que sur un. Mais peut être qu'on s'en tape..... j'sais pô..... Mais aussi peut être un protocole à trouver, par exemple : - on collimate toujours en pointant vers l'est, et les2 touches en contact sont calées une fois pour toutes latéralement - et ensuite les autres touches sont réglées manuellement jusqu'au contact (ça veut dire qu'elles sont facilement accessibles...) - seules les touches supérieures peuvent conserver un jeu à minima. ou alors de dire que quand c’est réglé pour l'est, ben il faudra le refaire pour l'ouest, ce rend problématique un passage au méridien. Je crois que les imageurs pointus planétaires font ainsi.... ou alors d'avoir le barillet dans un matériau ayant un bien moindre coefficient de dilatation, au moins pour les supports latéraux. Mais ça serait vachte intéressant d'avoir les retours des imageurs en haute résolution. Comment font-ils ? Par ce que c’est un réel problème il me semble.
  15. accessoires pour un dobson

    Merci Bruno pour ta réponse circonstanciée pour les soirées publiques, pour l’organisation, je pousse à choisir la date en fonction du thème : - soit c’est du planétaire, car généralement en ville, et dans ce cas c'est sympa d'avoir un premier quartier de Lune à présenter, en plus du reste - et pour les plus courageux et mordus, ben on propose de passer minuit pour attendre qu’elle se couche pour faire un peu autre chose, une fois la grosse foule partie. Dans un premier temps on peut donc être dans un environnement qui ne fait pas la chasse au smartphone et loupiote, on en allumera même à proximité des instruments à moins qu'on ai volontairement choisi de se mettre pas trop loin d'un éclairage publique - en tout cas on peut expliquer au pied de l’instrument et faire en sorte que ça se passe bien. - soit c’est axé ciel profond, généralement les dates des rassemblements astro, dans un site que le permet, et là si on veut faire un peu de spectacle, la date exclura une Lune trop présente. Et là, j'ai même envie de dire que c’est un peu couillon ne serait-ce que faire du Jupiter entre 2 galaxies si quelques mordus souhaitent monter la barre - ça arrive. Mais bon, c’est vrai que les soirées publiques, c’est souvent bon enfant, un peu à la va que je te pousse et on aime à y mélanger les genres, c’est ce qui en fait le côté sympathique. Donc c’est pas psychorigide.