serge vieillard

Membre
  • Compteur de contenus

    4 178
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Pays

    France

serge vieillard a gagné pour la dernière fois le 2 décembre 2018

serge vieillard a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

303 Très bonne réputation

À propos de serge vieillard

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    visuel, astrodessin, construction, voyages astro
  1. Eclipse totale de Lune janvier 2019, galerie du peintre

    Yo l'ami , que je n'avais vu ton post, et la proposition de venir le fleurir. J'ai ouvert le mien il y a quelques minutes seulement. En phase avec ton ressenti sur cette éclipse, pas rouge du tout, bien loin de la majorité des clichés présentés bien trop orangés, et quand les zones bleues sont mises en évidence, et ben elles tirent au violet (et non au vert), violet qu'il n'y avait absolument pas !!! Histoire de capteur, peut-être, ou j'imagine l''envie de pousser le curseur vers les tons un peu trop chauds, pas caracréristiques de cette éclispe, pour ma part un peu particulière (j'avais préféré les 3 autres éclipses de la tétrade observées dans le SUd). Mais ne boudons rien, ce fut formidable ! J'adore ces instants uniques, privilégiés, ou comme tu dis, vécu au rythme du crayon, on s'imerge dans le sujet et le voit évoluer (on pourrait dire "vivre"). Miauchi, oui, mais je trouve que pour les éclipses (comme poru tout le reste d'ailleurs), et comme le dit de vieux proverbes chinoius, plus c'est gros, plus c'est bon. Au T400, je trouve davantage de finesse, d'évidence dans les fines nuances des couleurs. Avec ton 600, ça aurait pu présenter quelque chose de quasi pictural...... Ah oui, tout de même, j'adore ton dessin !
  2. Vallée Shroter, on y revient

    Totalement en phase avec toi l'ami !!! bien sûr. le truc du meilleur instrument, c'est celui qui sert le plus, etc..... Ca manque de tripes et d'émotion tout ça.
  3. Eclipse de Lune en chapelet

    Yo ! Ah de diou que ce fut bon ! Soirée totalement bouchée, mais prévisions optimistes pour la nuit, ce qui inscitait à mettre le réveil pour aller observer cette éclipse totale dont il est dit qu'on n'en verra pas de semblable de si tôt. Je prépare le matériel : crayons de couleur affutés, quelques gabarits pour placer le crayonnage couleur, et un de plus grande taille pour dessiner la pleine lune avant l'entrée dans l'ombre. Je retrouve quelques courageux copains à Port Royal dans cette paisible nuit de glace. Je trouve cette éclipse assez sombre, presque un peu terme, en tout cas avec des variations de teintes notables, allant de l'orange carotte à l'opposé du terminateur (est-ce ici le bon terme ?) au bleu-gris, avec majoritairement des tons ocres jaune en parties centrales, se dégradant dans certaines zones vers des nuances verdâtres. Je note que le limbe orangé se dégarde sur des tons plutôt jaunes à la circonférence. Amusant comme Aristaque se détache comme un grain particulièrement clair. Bref, festival de couleur qu'il faut tenter de retranscrire avec les crayons. Durant le phénomène, quelques étoiles viennent s'inviter en s'occultant ou en apparaissant de façon impromptue. A 7h00, on plie, fô aller au boulot sous cette Lune écornée, mais reprenant du poil de la bête, qui tombe sur l'horizon. Ca donne ça une fois le minestrone bien touillé sous totoshop :
  4. Vallée Shroter, on y revient

    .... et moi le T1000 de tonton David, extraordinaire vision d'une "présence" inouiïe, une sensation du relief comme jamais, la perception évidente et facile des infinies nuances de gris, du détail hectométrique à foison, mais il faut pas le dire, ça compte pô vu que c'est pas possible.... Merci Xavier !
  5. Eclipse de Lune depuis Paris

    Yo ! à mon avis, l'un des rendus en couleur le plus porche de ce qui était visible au télescope. En effet, c’est franchement bicolore, d'un gris- bleu à l'orange (et pas au rouge vermillon) en passant majoritairement dans des tons ocre-jaune Pas facile pour le traitement, mais à mon avis, le passage du bleu vert l'ocre n'était certainement pas en violet, mais plutôt dans les verts lorsqu’il était localement présent.
  6. Eclipse de Lune sur Uzès , FSQ106

    Un rendu en couleur parmi les plus fidèles de ce qui était visible au télescope. Bravo !
  7. Eclipse version NNNN ... à Meudon

    Yo ! coquinou, tu nous as laissé seuls à Port Royal pour cette nuit de glace ! Des multiples images publiées à cette heure, je réagit sur la tienne. Tout ce que je vois, en comparaison avec la vision au T400, c'est pas ça, ou pas exactement ça. Dans l'immense majorité des images proposées, les curseurs sont bien trop tripotés, ya pas les nuances, j'enfonce le clou : yapas les "bonnes" nuances. Beaucoup sont bien trop dans les rouges, et ce n'était pas ça. En visu (dessins à venir) elle était particulièrement sombre, pas spécialement spectaculaire, bien loin des tons rouges, ocre rouges, cramoisis. On était majoritairement dans de l'ocre jaune (ce qu montre un peu ta dernière image), avec de l'orange "carotte" en partie basse, mais se dégradant vers du jaune, de l'ocre jaune. PI surtout, elle était quasi bicolore, avec un bleu affirmé proche de du terminateur de l'ombre, et ce bleu se dégradait vers des tons verdâtres pour rejoindre les zones ocres jaunes (ce qui semble normal). Or dans toutes les images produites jusqu'ici où ce bleu est mis en évidence (celle de Jean Luc D est vraiment pas mal), ben ça dégrade sur du violet (ce qu'il n'y avait pas) au détriment d'un dégradé tirant vers le vert. Oui, les curseurs ont été poussés trop vers le rouge. A vendredi !
  8. Vos toutes premières lueurs de la Tête de Cheval...

    Mon cher Fabrice, il me faut tempérer cette phrase : oui, mais pas forcément car : - en effet "découverte" au T400, pano de 27mm (à le pano 27mm....), - mais dans la foulée repérée dans la L130 (bon, APO Astrophysic), avec un peu moins d'évidence, certes, mais toutefois timidement présente. Ce qui importe pour cela : - c'est de comprendre cette image, ce à quoi s'attendre, à découvrir; - et plus que tout, il faut une transparence de malade pour en jouir - même sans filtres. Sinon, la plus belle vision : celle avec tonton David au Restefond avec sont T600......... Arffffffff.......... Même plus tard dans son 1000, j'ai jamais ressenti le choc de cette vision ultime. enfin, c’est la cible d'hiver ( ou d'été dans le grand Sud) qui me fait qualifier un ciel
  9. pourquoi aller chercher plus loin

    magnifique. Nébuleuses, ou parfois il me vient à l'idée la comparaison avec l'atmosphère tourmentée et colorée de Jupiter. A quoi doit ressembler la haute atmosphère quand on est dedans ????? Ya peut être un peu de ça.
  10. Partons en voyage en direction des Voiles

    Yo ! Haaaaa, les Voiles...... Jamais pointé cet amas. Ton dessin est remarquable quant au rendu, vraiment. Je me souviens surtout de la Gum nébula dans cette constellation. Il me tarde de revoir ça !!!!!
  11. Vallée Shroter, on y revient

    Merci à tous ! évidemment, le dessin est réalisé avec le chercheur du T400, sinon ça ne marcherait pas bien, maudite turbu, R0, mise en température, suivit impossible, et tout l'toutim..... j'en profite ici pour remercier Michel D pour son post.
  12. Vos toutes premières lueurs de la Tête de Cheval...

    Yo l'ami ! Jolie histoire Fabrice. C’est formidable que tu ais ce témoignage datant de 90. Déjà un filtre H bêta ?!? il ne devait pas y en avoir beaucoup en lice, celui-ci étant des plus confidentiel, mais cependant vendu comme le Graal dans la quête de la tête du dada, et ceci quasi uniquement. Bon, tu me diras que les années 90, ça va de 1990 à 1999.... bon oui, vers la fin.... Ben si c’est vraiment la fin de 90, j'ai à peu près le même témoignage, qui date lui de février 1999. A vrai dire, mon premier choc en CP, et aussi mon premier dessin en CP, celui qui m'a irrésistiblement donner l'envie de garder un témoignage tangible de cette vision que je jugeais alors inouïe - et de continuer par la suite Tu veux l'histoire ? la voici : Une semaine inoubliable, semaine au ski en famille bien sympa, semaine en montagne à St Véran.... et pi les prémices des futures virées légendaires de mon club MAGNITUDE 78, avec l'idée d'allier vacances ET astro, l'un ne se faisant pas au détriment de l'autre. Donc pour ce qui devait être une semaine classique et pépère, celle-ci fut agrémentée de quelques plaisirs particuliers : - St Véran, dont il était dit que c’était l'un des plus beaux ciel de France, surtout en hiver, - et donc j'embarquais dans mon p'tit fourgon le T400 Meade tout beau tout neuf du club, ne nous laissant que bien peu de place à l'intérieur pour les dodos du trajet (on aime à couper ce voyage en montagne par un dodo salutaire en mi-parcours quand l'envie s'en fait sentir). ainsi, l'engin allait donner toutes ses tripes et m'offrir les plus belles images. - mais aussi, profitant du voyage, le détour à Briançon pour prendre la belle lunette APO Astrophisic de 130mm que le club venait d'acquérir. - mais aussi en s'organisant avec d'autres copains du club pour partager cette semaine là, et profiter des soirées pour se gaver d'un ciel parfait, avec les plus beaux instruments qui soient - pour nous. - mais aussi, la rencontre de Jean-Pierre Sareyan, l'un des pionniers de l'aventure de l'observatoire du Pic de Château Renard, qui nous proposât la chose inouïe de faire la première hivernale à la coupole. Une aventure sublime dont je garde encore un souvenir aigu, un choc total, la découverte d'une astro d'une autre dimension, une nuit d'anthologie (mais c’est une autre histoire). Merci à toi JP !!!! - mais aussi la présence fortuite au village de Dominique Proust, qui nous rendit visite sur le parking où nous étions installés, et qui commentait avec son style remarquable les objets observés à l'oculaire. - mais aussi la préparation de ce séjour, ou la mairie était informée de notre présence, et par des voies détournées, nous eûmes l'autorisation officieuse de plonger la moitié du village dans l'obscurité une fois dévoilé où se trouvait l’interrupteur général de l'éclairage public. C’est donc sur ce parking au bout du village, après le diner qu'avec les copains on se retrouvait, le matériel à disposition dans le fourgon, l’installation étant rapide et facile. ET ce fut la (re)découverte des grandes stars du ciel. Une vision hallucinante de M51 et bien d'autres. Et la tentative de détecter la Tête du Dada - sans filtre, on n'en avait guère. A force d'observer la zone probable de l'objet, avec bien peu de cartes à disposition et une piètre pratique de l'observation extrême, j'arrive à "comprendre" cette image fantomatique, ce truc qui coupe le champ de l'oculaire en 2, avec un côté sombre, et l'autre un chouya pouillèmesque moins sombre. Pas évident mais toutefois perceptible. Sur cette démarcation, cette échancrure carrée qui semblait s'imposer, au point de faire mon premier dessin de CP, juste dans l'idée de vérifier une fois à la maison qu'il s'agissait bine de cela au regard du champ étoilé sommairement noté. Vérification plusieurs jours après qui restera un grand moment d'émotion ! bon, c'était bien crado et ça demandait d'y revenir. Ce fut chose faite en Mauritanie, l'un de mes plus beaux ciels, avec mon T250 dont ce fut le premier voyage lointain :
  13. Vallée Shroter, on y revient

    Yo ! L'envie de dépoussiérer le télescope, de profiter de cette belle nuit qui s'annonce, de se bouger le cul suite à du cure intensive de flemme - et de grisailles, c’est plein d'allégresse que je m'installe à Port Royal (78) alors qu'une nuit de glace s'annonce, crissement des godasses sur le sol, du pare brise qui s'écaille de fleurs étranges, d'une chouette qui au loin hulule, du ciel éclairé par une formidable Lune gibbeuse. Les copains arriveront plus tard en soirée. Difficile de choisir la cible du soir, comme toujours... tout est beau et bon à prendre, cette géographie est infinie de surprises et de ressources. Ma caramba ! Que vois-je là ? la p'tite rainure au fond de la Vallée Shroter, que voila un beau sujet. Le seeing est bien sympa, juste un souffle de vent vient de temps à autre altérer et vibrer l'image. Le T400c est à la fête, et on y va pour du 570x de grossissement - le télescope étant crado, les mouvements n'étaient pas parfaits au point de confortablement dessiner à plus fort grossissement. Quelque-part, ça répond de façon détournée et pragmatique au post en cours sur "astronomie pratique", énième débat stérile sur le diamètre en planétaire.... http://www.astrosurf.com/topic/124023-4-à-5-pouces-cest-le-max-pour-la-lune/ enfin, ça donne ça :
  14. Vallée Shroter

    Détail de la Vallée Shroter, au T400c x 570.
  15. 4 à 5 pouces c'est le max pour la Lune !

    ... grand maximum !!!!