serge vieillard

Membre
  • Compteur de contenus

    4 246
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Pays

    France

serge vieillard a gagné pour la dernière fois le 2 décembre 2018

serge vieillard a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

389 Très bonne réputation

2 abonnés

À propos de serge vieillard

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    visuel, astrodessin, construction, voyages astro
  1. peut on vraiment faire de la précision sans goto !

    Yo ! oui, comme Fred !!! pour du visuel, rien ne remplacera une carte du champ envisagé, et une carte en correlation avec la magnitude limite escomptée. Un GOTO aménera "à peu près" vers la cible, avec la précision qu'il aura - et c'est parfois pas terrible si la MES est perfectible, cas courant d'une instalation itinérante. ET Fred l'a très bien dit, même pointée, elle est où la cible au mileu de tout ce fatra ??????????? seule une carte bien gaulée te permettra de répondre à cela. Ca me rapelle le pointage du Pluton. Beaucoup croyait que c'était ce point là - et ben non, c'était celui moins visible un peu à côté. On peut se faire de fausses joies avec ça. Idem sur une NP improbable, elle est là, mais on ne sait pas bien où car de prime abord, on ne voit rien.... Un GOto ne sert à rien dans ce cas.
  2. objets les plus visible ?

    Yo ! je pense qu'en effet, l'approche visuelle du CP comme tu l'imagines, ça va pas le faire...... Ya un côté "j'veux pas m'faire chier" qui ne va pas, très trucs à l'emporte pièce (oui pour la Rosette, nada pour M51, ça ne tient pas debout), de l’esbroufe au regard des images, etc.... Si tu voulais que ça claque sans t’emmerder, fallait prendre du TRES gros, et en plus ça aurait épaté la galerie. Nota : - un T200 et moindre encore, je connais très bien. - Le marchand n’a pas été de bon conseil : pour commencer à se faire plaisir en visuel en CP, un 250 est infiniment mieux qu'un 200. A 5cm près et quelques euros de plus, on entre dans un nouveau monde. - si il y a mille façons d'appréhender le visuel, une chose est certaine : ça se fait avec humilité, patience et ténacité. Et là, c’est gratifiant. mais en restant constructif : montre la Lune avec une bonne carte à l' appui, ya de quoi régaler facilement le monde. Les planètes dès lors qu'elles seront accessibles seront visibles. mais pour tirer des HO et des Haaaa, rien ne vaut Saturne, Mars sera trop souvent décevant dans ton cas, Jupiter à peine amusant. mais en restant plus constructif encore : prends ton temps et apprends !!!!
  3. La Mer de la sérénité, 1er croquis !

    Haaaaaaaaa ! et ben ça, j'aime !!!! du croquis, juste de croquis, histoire de noter et figer sa mémoire, avec quelques simples traits de façon infiniment plus précise que des descriptifs écrits. Et ces croquis sont utiles pour y revenir, pour les classer, les comparer avec des cartes, des images, etc. Pour moi, c’est LE principal atrait du dessin astro et comme dit, on pourrait très facilement s’arrêter là, un bel objectif étant atteint.
  4. objets les plus visible ?

    nan Froggy la grenouille n° 7 !!!! ce n’est pas frustrant - bien au contraire - et le feu d'artifice peut être au RDV, mais cela moyennant des prérequis. Pas sûr qu'ici ils soient à l’optimum, voilà tout !
  5. objets les plus visible ?

    ....... si tu dis que même Orion n’est pas folichon, ça va être dur d'épater la galerie.......... J'ai presque le sentiment que le préalable soit de résoudre ce constat, au risque de déceptions et d'envoyer tout paitre. Ce ne sont pas les objets qui sont en cause ici (tu es déçu du plus spectaculaire de tous....), mais la façon de faire. Dans ce cas, soit tu montres des images, ce sera plus simple et plus épatant pour les heureux clients, soit tu t'inities au visuel, ses joies et ses contraintes.
  6. La machine d'Anticythère, v2

    Yo ! c’est vrai que c’est un mécanisme incroyable, quasi surréaliste. au regard du projet que nous avons mené à terme avec Brigeou, en réalisant un mécanisme d'horloge astrolabe, qui est une version simple de la machine d'Anticythère au sens où ne figurent que Lune; Soleil, étoiles et Dragon, sans le cortège planétaire associé au mécanisme antique. voir notre site http://www.astrosurf.com/magnitude78/horloge/index.html ou l'article du numéro l'Astronomie de Mars stupéfiant au regard : - d'une parfaite connaissance des éphémérides, des cycles moyens de tout le bazar en mouvement. - de la perspicacité mathématique à trouver les trains d'engrenages réalisables (pas de roues minuscules ni de gigantesques) avec une précision appréciable. Bien des informaticiens s'y cassent les dents, le problème est loin d'être trivial; - d'avoir mis en œuvre non de simples cascades de pignons, comme une bonne vielle comtoise classique, mais d'avoir imaginé et fait appel à des train épicycloidaux qui complexifient davantage les calculs différentiels; - de cet exemplaire unique, dont on ne connait pas l’existence d'autres prototypes de fabrication, d'étapes antérieures plus simples pour arriver à ce mécanisme directement complet - et enfin le savoir faire de l'horloger, tant dans le traçage que l'usinage et l'assemblage de ces pièces complexes et méticuleuses. C'est absolument étonnant, il est vrai sacrément bien loin des mécanismes assez grossiers (en comparaison) avec les choses connues de l'époque .
  7. bino600

    Luc, je crois que c'est le corolaire de la configuration, et qu'il faudra faire avec (avec une doudoune pour ne pas dégager trop de calories....) le rayon de courbure, c'est 2F, çà fait un sacré portique - mais encore faisable... sinon fô trouver un hangar, un vieux chêne, une arche antique. On est derrière toi !
  8. Big Bee

    Yo ! projet fabuleux, à suivre avec beaucoup d'intéret
  9. Etrange observation...

    c'est désagréable
  10. IC3568 au T350

    remarquable, vraiment j'"ai la même, mais à St Véran croquée en quelques minutes, et elle n’est pas fondamentalement différente, et j'ai pas noté la p'tite étoile à côté. Respect.
  11. Heure d’ete ou heure d’hiver

    Yo ! situation actuelle parfaite. s'il devait n'en rester qu'un ce serait UT+2h;...tout en étant amateur de plus de 50ans..... Tout simplement parce que c'est l'heure des paysans, qui se lèvent et se couchent l'éte avec les poules, avec un solide casse croute à 10h- donc midi après correction administrative UT+2h. Il serait politiquement incorrect de dire qu'un commence à bosser dans les bureaux à 6h du matin et se coucher à 21h, juste après les infos du soir. C'est beaucoup plus dans le moule de faire correspondre des heures farvelues au rythme de nos journées. Et comme Bob, je changement semestriel est un rythme qui me plait, et j'aime quand il y a du rythme.
  12. Colimation Newton 600mm

    Yo ! je peux t'en débarrasser. quelle est sa focale ? Sinon, fô s'appliquer: - faire une collim fine sur une étoile - faire un star test qui dira la qualité du miroir et s'il y a astigmatisme - chose très probable. - et si astigmatisme, ben tenter d'en identifier la (les) causes : déjà le miroir lui-même, touches latérales, barillet perfectible, miroir en contrainte, regarder le secondaire, etc.... - et tenter d'y remédier disons qu'une grosse machine, ça comme à se piloter.....
  13. Etrange observation...

    c'était une occasion rêvée de mettre à profit ton instrument kisort-des-sentiers-battus, pour un sujet lui-même hors des sentiers battus
  14. Calcul dimension miroir secondaire Newton

    Yo ! pour le visuel cette distance "p" est cruciale et c’est elle qui optimisera - ou pas - la géométrie du télescope : - dans l'immense majorité des cas, on cherchera à la minimiser le plus possible, pour avoir le minimum de vignettage; - mais sans que ça gène le flux lumineux entrant dans le tube - et en imaginant les accessoires entre l'oculaire comme le sont le filtres ou les passe-filtre et autres correcteurs ; - et surtout, au regard de la panoplie d'oculaires souhaitée, car tous n'ont pas le même positionnement de leur propre foyer par rapport à leur jupe. ET cela à considérer avec les additifs optique projeté, barlow, paracorr, bino, etc.... - mais aussi d'avoir à l'esprit une approche plus fine que le "d", le CPL car cela se traduit qu'en terme de vignettage, de perte d'illumination sur les bords DES CHAMPS LES PLUS LARGES. Ce qui importe, c'est si c’est acceptable ou pas, et cela au regard de la lentille d’entrée des oculaires. En clair, doit-on être chagriné de n'avoir que 70% d'illumination sur l’extrême bord du champ d'un Nagler 31 ???? sauf à être un variabiliste averti, on s'en contre balance. pour illustrer le propos, un schéma pour une épure donnée (mon biniou), avec un CPL qui semble assez petit de 8mm, mais plus de 96% d'illumination sur l'oculaire champ maxi en 31,75 (par exemple mon Ethos 13mm) et 72% pour un coulant de 50mm champ maxi : voire aussi qu'on pourrait souhaiter le contraire, avec un "d" assez grand. Par exemple pour un engin de grande taille et de longue focale, où l'on souhaiterait diminuer la hauteur pour atteindre l'oculaire. C'est ce qu'on a fait sur notre 600 à FD 4,2 pour gagner 1 marche d'escabeau bref, tout ça pour dire que les chiffres ne se prennent pas a priori, mais que ça se discute finement, en tous cas plus finement que d et CPL comme le font de trop nombreux logiciels d'épure de télescope.
  15. .... j'crois pas.... Par contre oui, le poste frontière est un avant poste, à vue de pif à 100km de ladite frontière, qui est après la Laguna Verde.