serge vieillard

Membre
  • Compteur de contenus

    4 113
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

176 Bonne réputation

À propos de serge vieillard

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    visuel, astrodessin, construction, voyages astro
  1. Mars 10-11 septembre: seeing correct

    Arrête de ronchonner avec tes horaires sous ton panier à salade picoveletatien ! c'est sublime, voilà tout et tu es un coquinou car punaise les micros détails me sont toujours invisibles, juste la forme générale.
  2. NGC55 ; NGC246 et 26 Ceti

    toujours aussi fin. Merci !
  3. Observation martienne du 13 septembre

    Bravo ! Oui Fred, le dégradé de l'aube est bien perceptible. J'ai presque envie de dire ya que ça de vraiment bon à l'oculaire, cette sphère orange dont le volume est affirmé par ce joli effet.
  4. Mars le 8 septembre 2018 au soir

    Et ben bravo l'ami ! parce que tu l'as fait, et bien fait ! pour ma part, cette diablesse de planète est une sacrée coquine : même si on recommence à voir des trucs, ben c’est pas folichon. Pas encore eu l'envie de prendre les crayons..... d'où mon triple bravo !
  5. néophyte, dobson, bricolage et moult interrogations

    Yo ! un 250, du planétaire et du suivi simple. pour le planétaire, yapa le choix, fô grossir. Donc quelques oculaires de courte focale, et surtout, un engin bien réglé (TRES bien réglé tant qu'à faire). Les oculaires ya un vaste choix, mais la formule invite à prendre du grand champ, voire du très grand champ. C’est le porte monnaie qui aidera au choix quant à la marque et la formule. fô donc viser un étagement pratique, genre 12-8-5. Et quand ce sera top et bien à l'aise avec de la marge sous le pied, une bonne barlow permettra d'aller plus loin. Pour le champ large àfaible grossissement, c’est le plus simple et ya vraiment plein de solutions. Perso, j'aime avoir une pupille de 4-5 maxi, mais avec le champ maximum. Mais aussi fô bien colimater l'engin. Un laser aide beaucoup, à la condition qu'il soit PARFAITEMENT réglé (et que les piles ne trahissent pas). Une belle alternative est le tube péloche troué comme le dit Maicé, ou mieux, un cheshire, pourquoi pas fabriqué maison : un tube plus long avec un réticule à l'extrémité (un tube PVC de 32, du fil, un trou bien centré sur le bouchon, et une large ouverture sur le coté pour éclairer la chose, ya plein d'exemples). mais aussi de penser à avoir le meilleur emplacement possible, de gérer au mieux la turbulence qu'on peut gérer : l'instrument et les conditions locales. Se déplacer de quelques décamètres peut radicalement changer la donne. le suivit motorisé, au regard e de ce que tu évoques, une planche équatoriale rendra bien des services. L’intérêt, c’est que c'est simple à fabriquer, sans commune mesure avec toute autre solution. Ya plein d'exemples, en voici un : http://www.astrosurf.com/magnitude78/telescopes/TelStrock/planche.html de tout ça, le masque de bathinov peut bien attendre encore un peu, ya des prérequis.....
  6. Astronomie en fête - 6 octobre 2018 à partir de 14hi à MAGNY LES HAMEAUX 78114 Maison de l'environnement En ouverture de la fête de la science, l’astroclub MAGNITUDE 78 vous invite à partager et débattre de sa passion autour de ses réalisations. Vous serez conviés à assister à des séances de planétarium, admirer une exposition de dessins astronomiques, manipuler des astrolabes et instruments anciens, voir une maquette au ½ du robot martien Opportunity, ou examiner des instruments de contrôle permettant la réalisation d’optiques. Nous vous présenterons notre toute nouvelle horloge astronomique, inspiré des mécanismes complexes du XVI°s. Nous inaugurerons officiellement notre télescope de soixante centimètres d’ouverture, instrument d’observation de grande taille entièrement conçu et réalisé par notre club, fruit d’une décennie de travail. Ce géant trônera au milieu d’autres télescopes de voyage innovants de fabrication personnelle. Ils sont notre spécialité et ils nous permettent de vivre les plus grandes aventures qui soient : aller observer sous les plus beaux ciels de la planète avec des instruments performants. Une exposition relatera nos plus belles pérégrinations. Si les conditions météorologiques le permettent, vous pourrez également mettre l’œil à l’oculaire d’instruments performants dont certains sont dédiés à l’observation solaire. Nous vous y attendons nombreux !
  7. Galaxies : Afrique du Sud (2)

    Ayayayayaaaa, que j'aime !!!! bien sûr et évidemment. Déjà l'aventure, mais aussi ces cibles choisies et plus que tout la façon de les retranscrire après les avoir disséquées comme un damné. Pi, tu t'en doutes, quel plaisir de comparer, de voir que nous avons de nombreuses cibles communes (presque toutes en fait). On ressent les trucs où tu as besogné pour aller piocher profond, et ceux plus rapides, plus jetés tout aussi remarquables. Sans les passer toutes en revue : - punaise dediou, celle du Paon est une sacrée cible, grandiose à souhait, mais sacrément ténue pour en sortir la tripaille, particulièrement réussie. - superbe forme de 1097, avec une finesse de détails vraiment unique sur ton oeuvre. j'adore !!! - idem sur bien d'autres, quasi toutes. - Mais réciproquement, un Centaurus A fichtrement bien détaillé, mais globalement "peu profond" : yapas cette sphère, cette boule bien plus étendue, et donc la bande s'en trouve tronquée, et ne dévoile pas ces extrémités tordues en forme d'un grand S. - et itou sur cette splendeur de 1365, à mes yeux la plus belle. Très spectaculaire sur ton dessin, mais comme tu le dis, il faut davantage de temps pour en tirer davantage. et c'est pas facile car elle semble symétrique, alors que des petites particularités brisent la perfection de cette géométrie. ah que c'est bon tout ça !!!! amitiés
  8. L'Art Du Dessin Lunaire....post à phase variable

    Yo ! j'aime beaucoup ton style, ta "patte". Assurément tu sais manier le crayon de fort belle manière. c'est "enlevé", sacrément bien "jeté". et la technique employée, outre une belle maitrise, est désormais assez courue, avec ce rendu si particulier bien agréable à regarder. pour ma part 2 constats (et surtout pas un jugement de valeur ou une critique !!!!!), - yapas quelques "p'tits détails" qui, même sans excès et à la marge, témoigneraient du potentiel du matériel utilisé (rainures, cartèrelets, etc.) - maudit renvoi coudé et les dessins inversés !!!!! Si le premier offre un confort pullman incontournable, une inversion finale "redressée" ne me semble pas déconnant (ou du moins si tu indiques le nord, mets aussi l'est ou l'ouest !!!!) outre le style et le choix concernant la feuille de papier noir "en accord avec le monde nocturne", je te suis totalement. Mais, techniquement parlant, pas sur la Lune qui elle dégueule de lumière !!!! et qui donc quoiqu'il en soit, m'invite à une feuille blanche pour m'éblouir, reflétant la lumière blanche non tamisée qui sied pour ces dessins lunaires et plus que tout permettant de conserver une vision diurne, gage des plus belles observations planétaires. Par contre, oui, en ciel profond la recette est imparable et, bien que très rarement utilisée, j'ai toujours une feuille noire dans mes cartons prête pour une cible particulièrement ténue que le simple fait de travailler avec une feuille blanche très faiblement éclairé dégrade inévitablement d'un chouya l'observation par cette micro pollution lumineuse. Une arme ultime dans ce cas et totalement "en accord avec le monde nocturne",
  9. Afrique du Sud (1) : bilan et dessins de nébuleuses

    Yo ! pour compléter la question sur la réalisation du fond pré-étoilé, j'utilise aussi des clichés - et pas de cartes informatiques car je n'en ai pas de suffisamment précises, mais plutôt que de les pointer par transparence, ce que je faisais avant, j'utilise le traitement d'image cher à nos imageurs en extrayant QUE le fond étoilé et en gommant les nébulosités. La recette est simple et rapide : - on duplique le calque d'origine, - et on lui applique un filtre "anti poussière", dont on va peaufiner les réglages pour faire disparaitre toutes les étoiles (interprétées ici comme des poussières); - yapuka faire une différence entre l'image d'origine et ce claque (qui ne contient QUE ce qui est nébuleux) pour obtenir uniquement le fond étoilé. ensuite pour les champs riches et complexes, - cette carte d'étoiles est scotchée sur la tranche de la feuille de papier dessin, comme une page de livret. Elle se repositionne donc pile poil sur le dessin au cours du travail selon les besoins. - je mets une feuille de papier carbone entre les deux (pouhaaaa), et ne reporte QUE les étoiles visibles à l'oculaire, et réajustant rapidement la magnitude visuelle perçue (sans y passer beaucoup de temps, le principal étant de dessiner une nébulosité complexe). sinon, - pour la Carène, j'en ai 2 dessins : en effet l'un en champ large (en Namibie) et un dans un champ serré plus serré que le tien (Chili) - les "détails très similaires (heureusement !!!!) " et oui, c'est TRES important à souligner, pour lever les doutes quant à cette famille de dessins jugés à tort par certains de "sur-dessinés", faisant valoir la subjectivité et autres persistances de la mémoire sur des clichés. Si tel était le cas, les disparités seraient énormes et surtout, on ne verrait jamais ces "micro-détails" similaires
  10. Afrique du Sud (1) : bilan et dessins de nébuleuses

    Yooooooooo !!!! Cher ami, nous y voilà, le (les) post(s) attendu(s) avec une impatience indescriptible. Déjà, merci !!!! Vraiment heureux à la lecture de ton aventure, en total accord avec mon ressenti du ciel au même instant, quelques centaines de km plus au sud-ouest, mais avec une formule voyage principalement axée astro, ce qui ne fut pas mon cas. On voit tout de suite de bénéfice d'un tel choix : ya de la matière sur le sujet. en lisant ton ressenti (hors ferme aux étoiles), en regardant attentivement chacun de tes dessins, je me sens en totale osmose, comme un "revécu" austral criant de similitude : même genre de télescope, mêmes évocations, même perception de la magie du ciel austral avec ce bulbe galactique au zénith et la VL qui plonge nickel jusqu'à l'horizon, quasi les mêmes cibles dessinées, et de façon stupéfiante, quasi les mêmes micros détails retranscris sur le papier. Et là, je m’esbaudis sur ta Tarentule, où en l'auscultant de façon indécente, j'y retrouve la pétouillette qui n'a pas échappé à ton œil de lynx, cette sorte de "micro verrue" qui rentre dans l’œil gauche à partir de la paupière supérieure de ce masque magnifique...... Ah-nom-de-diou, que c'est bon !!!!! et grande surprise, ton Mars présenté est quasi dans la même config que le mien, probablement dessiné de concert... merveilleux, et comme toujours, hors norme !!!!!
  11. Eclipse de soleil Chili 2019

    Yo ! et oui, la suivante, déjà.... Pour notre part, le club MAGNITUDE 78 a choisi l'Argentine, en mode camping râpeux comme à l'accoutumée (spécialité du club !!!). Le Chili est surbooké, un chouya moins bon en stat météo, les visites d'observatoires déjà sursaturées, et pi on y a déjà été 2x, on y reviendra quand ce sera plus peinard. Ce sera donc la découverte de la pampa Argentine, le camping certes alourdit les bagages - faut faire spartiate - mais c'est l'assurance déchapper au surbooking et prix indécents, en plus d'assurer une certaine latitude de liberté au dernier moment. Seul doute, l'éclipse en fin de journée sera juste au-dessus de la cordilière des Andes. Espérons que des nuages coquins de fin de journée ne s'y accrocheront pas. Problématique résolue au Chili car à l'ouest, c'est l'Océan..... Mais ça pourrait être d'autres types de nuages. sinon oui, ça devient gavant ce "bisness-eclipse" désomais assez indécent..... Je n'ose imaginer Karnak dasn quelques années......
  12. de retour d'Afrique du Sud, accessoirement Mars

    Yo ! merci à tous, chers amis ! - Rastaman, oui, un gite aux étoiles sympathique. Mais Ici, c'est mon T400-c que j'ai pleuré de n'avoir, ne pouvant concillier ce bagage, certes restreint au regard de ce qu'il est, avec les autres bazars emportés, yavait des limites, d'où mon vieux Strock.... Bha au final, pas grave car ce pays nous a tellement "rempli" que l'astro, but premier du voyage, s'est vite dilué dans les multiples autres points d'intéret offerts. - Laurent, fodra qu'on papote des abysses alors !!! La plongée et bien d'autres trucs, je suis pas trop monomaniaque, et tout m'interesse. - polo, ha oui, des requins marteaux furent aussi apperçus.... - mon cher Fred, oui, des photos viendront, une fois débalé tout le barda. Mais de diou, j'en ai eu des pensées pour toi, me demandant ce que tu allais nous offrir de tout ça. Je suis vraiment impatient de voir ta besogne !!!!! Mais alors que je venais pour Mars, mon grand frisson astro du séjour fut de retourver ce ciel austral de folie et juste m'y imbiber.
  13. comment eviter la buée?

    Yo ! vieux déterrage, mais la question est intéressante. pour répondre à la question initiale "comment éviter la buée", tout simplement d'éviter que l'objet ne se refroidissasse plus que la température de l'air ambiant. Et pourquoi ca se refroidit plus que la températuire ambiante ? ben parce que ledit objet rayonne vers le fond de ciel . Moralité : fô isoler du fond de ciel. Fô isoler le bouzin. C'est ce que fait un pare buée. c'ets ce que fait un simple tissu ou bout de carton sur les oculaires en attente, etc. Apporter de la chaleur est bien sur une soution radicale, mais chiante en terme de déséquilibre de températiure avec les turbulences engendrées.
  14. La fin de l'heure d'été?

    Yo ! comme ça a été dit, c'est que si on se callait sur l'heure solaire, comme bien d'autres pays, d'autres peuples, (ou en ce qu'on appelle la France mais DOM-COM) ben on serait tout simplement à l'heure des paysans ; on se lève et on se couche avec les poules. Le hic dans nos sociétés, c'est que c'est politiquement incorrect de dire qu'on commence à bosser à 6-7h du mat, pire qu'on arrète à 16h grand maxi, et qu'on va se pîeuter à 22h grand maxi. donc on décale de +1 et +2, ce qui est intélectuellement déconnant. Mais au final, on est bien à l'heure des poulles, sauf qu'on à changer les chiffres - et qu'on a l'anomalie de la pause méridienne qui n'a plus rien de méridien. Moi, j'adore GMT+2, ce qui revient à l'heure des poules mais avec des chiffres sociétablement acceptables
  15. Eclipse de lune depuis la Réunion : dessins et photographies.

    Yoooooooooo !!!! Alors là Gildas, assurément l'un des tes plus beaux dessins, probablement le plusbeau (et le plus rare).