JD

Member
  • Content count

    6021
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

JD last won the day on April 17

JD had the most liked content!

Community Reputation

2999 Excellent

About JD

  • Rank
    JD

Personal Information

  • Hobbies
    Astro, météo, pyrotechnie, psychologie
  • Adress
    55 avenue du Pré de Ville 13650 Meyrargues
  • Instruments
    Skyvision 500 ; CFF 185 et jumelles apo Binoptik 130/780
  1. Mak apo killer... Ecoutez, pour avoir mis côte à côte ma CFF 180 et un Mak Intes du même diamètre... Bon ben y a pas d'apo killer. C'est un mythe. Et pas plus un bon Mak qu'un bon C8. Même le Mewlon 210 était en retrait. Un bon 300 passe devant. Le seul apo killer, c'est le diamètre.
  2. Les TSC c'était bien au début, avant 91. Mais sur la fin, ils avaient un peu baissé... Gdens, content de participer en ayant fourni le RC et le correcteur atmosphérique...
  3. Monture au soleil

    L'instrument est rentré dedans à 24° et la bâche telegysmos est en place... Merci pour vos conseils...
  4. Salut. Par ces temps chauds, je me demandais quels pouvaient être les inconvénients à laisser une monture équatoriale au soleil une journée d'été à 35°... Bien sûr, elle n'est pas en fonctionnement, et bien sûr on peut la bâcher sous une bâche réfléchissante. Mais ne rêvons pas, il ne fera pas moins de 40° sous cette bâche. Bien sûr, l'électronique aura le temps de refroidir d'ici cette nuit. Et bien sûr pour ce qui est de mon cas, c'est une Taka NJP robuste et rustique. Mais enfin quand même... La question peut aussi valoir pour l'instrument qui est dessus, lunette ou télescope... Vos avis sur ce sujet m'intéresseraient. Merci.
  5. Les deux tubes sont en parallèle ou le petit était-il seul quand tu as fait ces images ?
  6. Pupille de 4 mm pour vue d'ensemble ; 2 à 2,5 mm pour approfondissement. 9 mm tu ne vois plus que le secondaire !
  7. Les deux anneaux sont solidarisés par une transversale, donc on ferme les deux ou aucun. Au moment où je lève les bras, la lunette est posée à plat et son centre de gravité est entre les deux anneaux, donc ça ne risque pas de tomber. Bon bien sûr, je laisse pas ça comme ça une heure !
  8. Je porte la lunette dans mon coude et non dans mes mains. L'autre main tient le PO. Je peux marcher 1km dans cette config. La sangle, c'est mon bras droit en fait. Au départ j'avais des sangles mais j'ai vitre trouvé plus sûr d'utiliser l'anse de mon bras droit comme réceptacle.
  9. c'est pourtant ce que je fais à chaque fois avec la 185... sans le moindre souci. Par contre, mes anneaux sont déjà fixés sur la monture et à l'horizontale (déclinaison nulle). Je viens poser la lulu horizontalement dans ses anneaux et la lulu tient sans que je referme les anneaux car ils sont ouverts du bas vers le haut et la lulu est donc parfaitement soutenue par dessous. Ensuite je ferme les anneaux et je peux repasser en déclinaison 90. Ce qui est casse gueule c'est de vouloir amener une grosse lunette dans des anneaux à 45° (déclinaison 90) ou pire, verrouiller une queue d'aronde en même temps qu'on enfile la lulu dedans...
  10. Il n'y a pas que la monture qui tient un instrument. Il y a le TREPIED. Et un trépied plus solide coute bien moins cher qu'une monture plus grosse. Voici deux photos : Sur la première, la CFF 185 est posée sur une monture NJP (achetée d'occase 3500 € et donnée pour porter 30kg). Mais le trépied est le trépied bois de la NJP. La queue d'aronde est serrée par une seule vis et l'ensemble est tout juste satisfaisant en visuel. La CFF pèse 26kg et est ouverte à 7. Sur la photo 2, j'utilise la même monture mais avec le trépied métal de l'EM 400 et 500 et une plaque de queue d'aronde plus costaud et serrée par deux points. Résultat : stabilité incomparable sur le second setup : même monture et même tube. Donc une AP 900 ok, mais avec quoi dessous ?
  11. Passage du mewlon 180 au 210

    Sur une apo, 3cm font une grosse différence. Sur un Mewlon un peu moins. J'attendrais d'avoir des sous pour un 250... JLuc, tu sembles avoir testé le Mewlon 300. Tu en penses quoi ? Par rapport au 250 ??
  12. Il faut des flux laminaires et en montagne c'est rarement le cas, mais ça peut quand même être le cas. Montagne de Lure par exemple... Au Restefond c'est variable. Sur un plateau le flux a de bonne chance d'être laminaire. Sur une ile c'est là où c'est le plus probable. La côte Atlantique peut aussi être très bien car l'air a circulé sur l'océan de façon bien laminaire.
  13. Le Restefond peut être très bon en turbu s'il ne fait pas trop chaud. Si c'est anticyclonique il y a peu de thermique et c'est mieux. Dimanche c'était bien, lundi un peu moins... J'ai vu Saturne au Zenith au volcan de la Réunion avec une bonne 100mm : une photo !!! Totalement figée... Jamais vu ça avant. Mais pas vu Encke...
  14. Étant l'heureux possesseur d'une apo de 185mm, je peux dire qu'avec 180 obstrué ou non, on n'a certainement pas la lumière pour pouvoir satisfaire au grossissement nécessaire à la détection de Encke. J'ai fait des comparaisons avec le 500 SV deux soirs de suite au Restefond (en début de semaine) et je me suis bien demandé pourquoi j'avais amené la 185 ( si ce n'est précisément pour faire ce test) ! L'image de la 185 est toujours propre et agréable sur Saturne avec un fond de ciel bien noir. Bref très joli. Au 500 on a de la lumière autant qu'on en veut et on peut détecter bien plus de détail (Sur Jupiter j'en parle même pas... ). Une fois qu'on a trouvé un détail sympa, l'exercice est de le voir à la 180. Et là, ce qui est agréable c'est qu'on y arrive, mais avec un effort qui fait qu'on ne l'aurait pas détecté spontanément. Dans le 500 il saute aux yeux. Donc pour Encke... Après, la turbulence semble perturber plus l'image du gros mais, sauf problème de turbu interne ou de sol chaud qui affecterait plus l'un que l'autre, on en voit toujours autant ou plus dans le gros. Après, il y a l'effet tableau de Lincoln par Dali. Vous savez le tableau qui représente Lincoln de loin mais pas de près. A 185 mm et 230 fois on peut avoir l'impression d'ensemble plus cohérents et plus lisibles mais c'est parce qu'on mélange ensemble des détails qui sont séparés dans le gros. On est alors dans le gros (à 350x) surpris de ne plus voir "Lincoln" mais juste tout ce qu'il contient... J'étais convaincu depuis des années que les apos c'était esthétique et les gros diamètre c'était détaillant. Sur Jupiter, mes bandes sont encore grises dans la 185 et donnent un ensemble pâlot (sauf la GTR). Dans le 500 c'est du marbre rose éclatant... Du coup c'est dans le 500 que c'est le plus détaillant et le plus esthétique... Bien sûr il faut un télescope parfaitement collimaté, un sol qui n'a pas eu trop chaud (car le miroir est quasi sur le sol), un tube serrurier et non plein, une obstruction la plus faible possible, des optiques bien polies et fines (Merci JMarc !), un suivi correct, une bino avec un système agrandisseur fiable (powermate devant)... Et là c'est au poil. Et je trouve les images moins turbulentes dans le 500 perméable à l'air et ouvert à 4 que dans mon ancien Mewlon 250 à tube plein et ouvert à 12... Donc Encke je vais réessayer tout l'été...