Bertrand13

Member
  • Content count

    190
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 42505

Community Reputation

380 Excellent

About Bertrand13

  • Rank
    Member

Recent Profile Visitors

3477 profile views
  1. Bonjour à Tous, Une autre technique: http://www.deepsky-drawings.com/m-011/dsdlang/fr Diviser l'amas en sous groupes, compter les étoiles par sous groupes, et les analyser (brillance, duplicité, couleur, etc,) pour chacun des groupes avant la mise au propre Bon ciel Bertrand
  2. SQM utile ou non ?

    Pan sue le bec ! J'aurais dû préciser: "dans un ciel parfait, et au zénith"
  3. SQM utile ou non ?

    Tu pourras aussi consulter avec intérêt: http://www.deepsky-drawings.com/helpaide/faq/dsdlang/fr
  4. SQM utile ou non ?

    Toutes ces formules qui permettent de donner une valeur à la mvlon à partir du SQM, ou vice versa, sont fausses Ou plutôt partielles car elles partent du principe que la ciel est parfaitement transparent, que la tansparence et la turbulence sont nulles, et que la hauteur de la cible n'a pas d'incidence. Hypothèses gratuites, que rien ne justifient. D'où l'intérêt d'étalonner un ciel en prenant en compte les trois composantes T/P/S Enfin, pourquoi s'astreindre à cet étalonnage? Pour pouvoir comparer plusieurs observations de la même cible, avec des instruments différents, à des endroits différents, dans des ciels différents, à des époques différentes., à prendre en compte l'évolution de la pollution lumineuse ou industrielle, à pouvoir interpeler les pouvoirs publics avec des données chiffrées, etc, etc.
  5. SQM utile ou non ?

    Bonjour à Tous, Je pense qu'il ne faut pas confondre la mvlon, magnitude visuelle limite à l'oeil nu, et le SQM La première s'estime avec la perception de cibles ponctuelles, les étoiles, l'autre des zones étendues, la luminosité du fond du ciel. Vous pouvez avoir un SQM de 21.8 ou 22.00, et un mvlon à 4.00 ou moins: il suffira qu'il y ait une belle brume, ou même un ciel avec une pollution industrielle. Si l'atmosphère est un peu épaisse, mais pas trop pour être évidente, les mesures de la mvlon seront complètement faussées. Par contre, si les étoiles basses sur l'horizon ne sont que peu affaiblies, l'atmosphère sera transparente. En résumé, dans une évluation systématique du T/P/S que chacun devrait faire pour étalonner ses mesures, la mvlon (qui varie grandement lorsque la hauteur de la cible diminue) mesure le T, et la SQM mesure le P. Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/
  6. Bonjour à Tous, Dans un précédent post concernant l'hotel Sahara Sky, dans le grand sud marocain, je vous ai fait part de ma déception d'avoir rencontré un ciel éteint jusqu'à 20° de hauteur. Ceci en raison des fortes chaleurs pour la saison (35°+ à la mi journée) qui favorisent les courants d'air chauds, et les poussières en même temps. J'ai quand même voulu observer et dessiner NGC 1531 et 1532, un très beau duo bien bas depuis la métropole, mais à 30° au transit à Sahara Sky. J'avais déjà observé les deux galaxies en 2006 depuis la Namibie dans le dobson Obsession T508 de Tivoli, alors que cette fois, c'est avec une ouverture plus modeste, un Meade LX200 / 355 sur monture EM2000. La comparaison des deux observations est édifiante: dans la première, je ne connais rien du duo que je découvre. Mais grace aux 500 mm, je perçois plus d'étoiles, et la bande sombre de NGC 1532; par contre je suis très approximatif dans les faibles extensions. Cette fois, je connais très bien les galaxies que j'ai pris la peine d'étudier avant de partir, j'ai plusieurs image avec moi, dans mon PC, ...et le dessin s'en ressent. D'autant que celui de 2006 est avec crayon et papier, alors que ACDSee, Paintshop Pro, et Akvis permettent d'être beaucoup plus précis et progressifs aujoud'hui. Compte rendu détaillé ici: http://www.deepsky-drawings.com/ngc-1531-1532/dsdlang/fr A vous de juger ! Et bon ciel à Tous Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/
  7. Sahara Sky, dernières nouvelles

    Bojour , * des écrins, Patrick Innocent, dit Syncopatte, ou Patte, est toujours à Sahara Sky Il est en forme, et fait découvrir le ciel à tous les astrams de passage, souvent allemands, et souvent aussi avec le dobson 400. BL
  8. Bonjour à Tous, Certains d'entre nous connaissent bien l'hotel Sahara Sky, situé dans le sud marocain, à la limite du Sahara, 35 km au sud de Zagora. Je viens d'y passer une semaine, et voici ce que j'en ai retiré: Avec une latitude de 30°s, des constellations comme la Grue, les Voiles, le Centaure, etc., sont parfaitement observables. Cet hotel offre beaucoup d'avantage pour les astrams: il est entièrement tourné vers l'astro, avec une toiture terrasse qui constitue une observatoire remarquable. De nombreux matériels y sont à demeure, depuis l'APO de 80 jusqu'au Meade LX 355 sur EM2000 et Meade Dobson 400 Starfinder. Cerise sur le gateau, il est très facilement accessible depuis la France,, Paris et Marseille, en low cost, pour un prix de moins de 50 euros, à partir de Ouarzazate. Le matériel est de bonne qualité, mais pourrait être mieux entretenu. Il y a malheureusement quelques bémols à prendre en compte: - la pollution lumineuse a considérablement augmenté ces dernières années, (j'y ai observé une semaine en février 2007) et devient gênante pour h < 20°. - il faisait anormalement chaud pour un mois d'octobre, 35° le jour, et jusqu'à 23° à minuit. Il en résulte une atmosphère de chaleur, épaisse, notamment à faible hauteur, causée probablement par les fines poussières qui montent avec les ascendances d'air chaud. - malgré tout, dès qu'on monte, la qualité domine: mvlon = 6.6v à h = 30° dans UMi, et > 7v au zénith. - la conséquence, c'est que venu pour observer uniquement les constellations australes, je n'y ai observé quasiment que des étoiles doubles ! Côté hôtellerie, le propriétaire, Fritz Koring est toujours aussi gentil et prévenant, mais il a bien vieilli... et son hôtel aussi. Si je devais y retourner, je choisirai le cœur de l'hiver pour être assuré de ne pas avoir cette "épisseur" de l'atmosphère. J'espère que ces précisions pourront être utiles à ceux d'entre vous qui souhaitent s'y rendre. Bertrand
  9. NGC 371, avec et sans filtre Compte rendu très détaillé du champ ici: http://www.deepsky-drawings.com/ngc-371/dsdlang/fr Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/
  10. Bonjour à Toutes t Tous Robby687 a écrit: Et c'est vrai que ngc 346 mériterait à elle seule un dessin bien détaillé. Ci joint un dessin "découverte" au C11,et un dessin en connaissant l'objet au T508 de Tivoli. Comptes rendus d'observation ici: http://www.deepsky-drawings.com/ngc-0346-t280/dsdlang/fr Bon ciel Bertrand http://www.deepsky-drawings.com
  11. Etoile des Ecrins a écrit: Le Cocon reste une légende urbaine à très petit diamètre (au mieux un vague halo vaporeux), mais c'est alors la longue nébuleuse obscure qui y conduit qui est intéressante et presque spectaculaire sous très bon ciel et à grand champ
  12. Bonjour à Tous Ci dessous la NP "normale", au T635, et la même image avec luminosité et contraste modifiés pour faire ressortir le halo. En cherchant bien on devine un petit bout du halo externe - externe ouest. Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/
  13. Sahara Sky

    Bonjour à Tous, Quelqu'un a-t-il des nouvelles de l'hotel - observatoire Sahara Sky (ou encore Kasbah Hôtel), à Tamégroute, au Maroc ? Je n'arrive pas à les joindre: ni Fritz, le propriétaire, ni Syncopatte, l'animateur (Patte sur nos forums), ni le mail de l'hotel. Merci d'avance Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/
  14. Demande d'observation du rapprochement Jupiter-Saturne

    Bonsoir à Tous, Vu du centre ville de Marseille, avec une MiniBorg 60 x 35, c'est un spectacle splendide. Moi qui ai tendance à considérer que Venus ou Jupiter sont des causes de pollution lumineuse à éviter, j'ai pointé ma petite lunette, montée sur un trépied de photographe, et posée sur une planche à repasser pour arriver au niveau de la fenêtre de la véranda. A 20° de hauteur, les deux cachotières sont visibles moins de 15 minutes, entre la façade de l'immeuble de gauche, et les cheminées de celui de droite. Et dans ces quinze minutes, elles ont montré leur nez derrière un gros nuage, moins de 5 minutes. C'est vous dire le confort de l'observation ! Et pourtant, j'ai ressenti une véritable émotion à voir les deux planètes dans le champ de l'oculaire. Juste avant qu'elle disparaissent, vers 17h 25, le ciel était suffisamment sombre pour que je puisse distinguer 2 satellites de Jupiter, et surtout, l'anneau de Saturne, minuscule à 35x, mais absolument net. Tout simplement magnifique. La planche à repasser est resté sur la loggia, en prévision de demain soir... Bonne soirée à Tous Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/
  15. été indien

    Bonjour à Tous, bonjour Yann, Même si il n'y a pas autant de détails, IC 1805 et 1858 ressortent encore avec L100 x 20/OIII-12nm (dans un bon ciel !) Compte rendu ici: http://www.deepsky-drawings.com/ic-1795-1805-1848/dsdlang/fr Bertrand http://www.deepsky-drawings.com/