Masmich

Member
  • Content count

    742
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

303 Excellent

2 Followers

About Masmich

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Instruments
    L80/600ED- L120/900ED - T150/750 - C8
  1. Bonjour, tu n'est pas "obligé" de mettre un contre-poids en face le PO.... , ça dépend de l'utilisation de ton ton instrument. Comme le dit Norma, si le déséquilibre est très léger (utilisation d'un simple oculaire) tu peux utiliser ton matériel ainsi, pas de gros problème. Mais si tu veux mettre un APN au foyer, avec en plus un correcteur de coma, le déséquilibre devient trop important pour que la monture travaille dans de bonnes conditions, il faut alors : - soit mettre le PO en face des contre-poids principaux , - soit compenser la masse APN+correcteur par un petit contre-poids placé en face du PO . Passer à une monture plus grosse ne changera rien au déséquilibre, il sera toujours là...., et s'imaginer qu'une monture plus conséquente "encaissera" mieux un déséquilibre est un leurre. Si elle souffrira un peu moins mécaniquement le déséquilibre engendrera quand même des vibrations, et/ou des jeux baladeurs..., c'est pas bien méchant en visuel (quoi que...), mais rédhibitoire en photo... MM
  2. Hélas non... , grand weekend familial pour moi..... MM
  3. Bonjour Spartiate, (et à toi aussi Norma ), un Newton 200/100 seul passe bien sur une EQ5, 3 configs de ce type sont utilisées avec succès dans mon club, mais en effet il ne faut pas beaucoup plus.... L'équilibrage parfait d'un Newton sur une monture allemande se heurte toujours à ce problème de la "masse" chercheur + porte-oculaire" que rien ne vient compenser, équilibrer, à moins de les positionner bien en face des contre-poids, ce qui peut poser des problèmes d'accès à l'oculaire (en photo à l'APN avec écran orientable ou visu via un ordi c'est moins gênant). Une astuce consiste à se fabriquer un petit contre-poids amovible, de masse à déterminer expérimentalement tube vertical avec frein desserré, et éventuellement variable suivant qu'on utilise un oculaire ou un APN, et que l'on positionne sur l'entrée du tube en face du porte-oculaire. Une fois le truc en place on fait l'équilibrage sur les deux axes. Sur notre Newton de 410 (monture à berceau) c'est une vis permanente qui a été fixée au tube en face du PO, et on a un jeu de petits contre-poids. On peut aussi installer un petit sabot de chercheur (ça fait très "propre" ), et doter le contre-poids d'une mini queue d'aronde bricolée, il est ainsi facilement amovible. MM
  4. Qui utilise encore Iris ?

    Idem ! J'ai débuté en numérique avec Iris, voilà ..., houuuuuuu !..., bien longtemps !...,? Iris reste ma référence, ma boîte à outils de secours, lorsque les logiciels plus modernes et automatisés ne s'en sortent pas bien.... MM
  5. L'apparente immobilité du ciel nocturne..., la calme mouvance de l'eau..., et la voix sublime de la belle dame..... Merci Hamilton.... MM
  6. Bonjour, Pas facile d'avoir un avis au vu d'un empilage d'images traité..., en fait c'est sur une "brute" non affectée de défaut de MAP et/ou de suivi qu'on pourrait juger de l'optique..., tu as ça ? MM
  7. Bonjour, En fait tu conclus qu'une optique à f 4.2 est plus rapide photographiquement qu'une à f 5.4, jusque là on te suit.... MM
  8. Ouf, une trouée...

    Pour un débutant le "meilleur" logiciel, que ce ce soit de pré ou de post-traitement (faut bien séparer les deux phases) n'est pas forcément le plus récent, ni celui qui a le plus de fonctionnalités, ou le plus "à la mode", c'est celui qui va lui donner avec simplicité une image qu'il sera fier de montrer à son entourage, et peu importe les micros-défauts que seuls les spécialistes verront (exemple ci-dessus : le coeur cramé de M42, mais au début on s'en fiche, ça ne gâche pas le plaisir de l'image, on apprend à éviter ça plus tard...). Quand cette phase de "photo basique mais réussie" sera bien maîtrisée, comprise et routinière, le débutant n'en sera plus vraiment un et pourra alors se tourner vers des outils plus élaborés. Dans mon club je fais travailler les apprenti(e)s astrophotographes en ciel profond avec Deepskystacker (DSS) pour le pré-traitement. Très automatisé et facile d'emploi il donne des résultats plus qu'honorables pour peu qu'il soit bien paramétré (ceux qui le décrient ne savent souvent pas le paramétrer correctement...). Pour le post-traitement c'est Photoshop ou Gimp (qui est gratuit). Bon ciel ! MM
  9. Collimation qui n'en finit pas !

    Bonsoir, comme Bruno je vois dans certaines de tes images des défauts de MAP, peut-être la fais-tu sur une étoile trop brillante sur ton écran d'APN ? Lors de la MAP, que ce soit directement sur une étoile ou sur des aigrettes via un masque, l'utilisation d'étoiles trop brillantes nuit à la précision car ce qu'on regarde est empâté par l'éclat. Etoile d'éclat modéré, ISO juste suffisants, et tu auras une image fine et propre qui te permettra une MES précise. Ensuite il faut être certain que la MAP ne bouge pas pendant la session photo.... Pour la colim aussi, utiliser une étoile d'éclat modéré à l'oculaire. MM
  10. Ouf, une trouée...

    La seconde image que tu as postée est donc bien une "brute", c'est à dire une "pose" unique. Dans la mesure ou le suivi de ta monture a été bon pendant les 30s il est normal que les étoiles soient ponctuelles sur cette image. La première image, qui est "stackée", c'est à rire résultante de l'empilage de plusieurs "brutes", montre un défaut d'alignement des étoiles. En fait il semble qu'une ou deux images ont mal été recentrées par rapport aux autres avant empilage, on voit leurs étoiles en "fantômes" à côté de celles correctement empilées. 1 : Les images en cause sont peut-être affectées d'un gros défaut de suivi ?, as-tu vérifié ça ?. 2 : Dis-nous avec quel(s) logiciel(s), et surtout comment, tu as créé cette première image, on pourra mieux t'aider ensuite pour le pré-traitement. Sinon, pour le post-traitement, sous Photoshop, ou Gimp, ou ce que tu veux.... - il y a une dominante rouge à corriger, elle est évidente à l'oeil et l'histogramme la montre d'ailleurs très bien. Il y a plusieurs méthodes pour équilibrer tout ça, là, vite fait, je l'ai fait sous Gimp en agissant sur les canaux RVB des niveaux. - un petit coup de courbes pour rehausser un poil les faibles extensions de la nébuleuse. - et un recadrage pour virer la bande noire de gauche, dûe au recentrage des brutes, j'ai aussi coupé un peu à droite. Captures d'écran avant et après retouche (très) rapide sous Gimp, regarde l'histogramme à droite. MM
  11. Bonjour Sébastien , mon complice Daniel et moi nous souvenons des très belles images admirées dans votre corono aux dernières ROS, et c'est en discutant avec vous lors du repas suivant que l'envie d'en construire un est née , mais on a dû louper, occupés ailleurs, les explications détaillées de Franck ... Merci pour ton retour d'expérience ! MM
  12. Merci pour ce premier avis éclairant Norma . J'aurais bien emmené la chose aux ROS, mais c'est hélas cuit pour cette année... MM
  13. Ouf, une trouée...

    Bonjour, qu'entends-tu par "non stackée" ?, s'il n'y a pas d'empilage c'est donc une brute unique ? MM
  14. Bonjour, hier après-midi, lors de notre atelier astro hebdomadaire (construction coronographe), nos amis Sancerrois nous ont rendu visite et apporté, pour avoir notre avis, une ancienne (antique ?...) filtration Ha solaire qui leur a été donnée. Il s'agit d'un ensemble à installer sur un 200mm. La première partie est un bouchon diaphragmé à 70mm environ et porte un pré-filtre de rejet d'énergie (un ERF); la seconde partie, qui s'installe dans le PO au coulant 50.8mm, est dotée de la filtration Ha proprement dite qui intégre le FP et le Ha j'imagine, et possède un réglage de tilt. C'est donné pour une bande passante de 0,15 nm . On voit que, installé sur un C8 par exemple, cet ensemble donne un F/D d'environ 28 ce qui permet à la filtration Ha de travailler dans des conditions correctes. D'après eux cet ensemble aurait une trentaine d'années (mais est-ce vraiment si ancien que ça ????). Je n'ai pas vu d'oxydation notable du côté Ha, ça a l'air en bon état, mais la question de fond est : Vu son âge, et malgré son bon état apparent, cet ensemble est-il toujours sécuritaire pour l'oeil ? Merci, à celles et ceux qui ont l'expérience de la "tenue", ou non, dans le temps de ce type de filtration, de nous faire un petit retour d'expérience... . MM
  15. Bonjour, j'ai eu des soucis assez similaires, quoi que plus marqués au centre de l'image que sur les bords. J'ai soupçonné un reflet qui jouait au ping-pong entre le capteur et les filtres, j'ai donc installé la caméra sur une bague de tilt et ça a complètement disparu ! MM