starjack

Member
  • Content count

    251
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

127 Good

1 Follower

About starjack

  • Rank
    Active Member

Recent Profile Visitors

1407 profile views
  1. Supprimer monture CPC

    Le Père Noël va avoir bien chaud !
  2. Camera Planétaire ASI224 MC COLOR ?

    Bonjour, Je ne peux que faire part de mon retour d'expérience dans le même processus de choix… mais pas d'utilisation car j'attends livraison d'une Altaïr GPCAM3 385 C. C'est le capteur IMX385 qui est le même que IMX224 (photosite de 3,75 micromètres) mais en 2 M photosites plutôt que 1,2. J'ai préféré une Altaïr pour ne pas acheter que chinois (rien contre les chinois en général mais si on peut éviter de se diriger vers un monopole ZWO ça ne me semble pas plus mal). 2 millions de photosites est généreux (voire excessif) seulement pour du planétaire, mais je tenterai un peu de CP avec aussi. Le tout sur un C8. Altaïr fournit une licence d'un an pour Sharpcap Pro, qui me semble bien. Et je suis resté au capteur couleur pour l'instant, car j'aurai assez à faire à maîtriser tout le reste ! Collimation, mise au point, traitement, gain, exposition, cadence, turbulence... Voilà, si ça peut aider à la réflexion ! Jacques
  3. Conseil d'achat de télescope

    Oui, Foxskinner reçoit plein de conseils différents, qui sont tous bons ! Avec de bons arguments à chaque fois. Pour affiner, passer quelques soirées dans un club pour tester plusieurs instruments ? Et nous ne savons pas bien si c'est le début d'une grande passion qui ira loin et donc une vision long terme est pertinente ou d'une passade pour laquelle finalement un instrument facile à utiliser mais en montrant moins ira très bien... Ma première lunette fut une 60 mm, que mes parents ont bien voulu m'offrir depuis le catalogue Manufrance, si ça dit quelque chose à quelqu'un. Pas une énorme choix à l'époque et pas un super forum où demander des conseils ! Jacques
  4. Conseil d'achat de télescope

    Bonsoir, Je soutiens cette idée. Un 150/750 est un instrument déjà sérieux, ouverture à F/D 5 donc lumineux, c'est un télescope qu'il faut collimater mais c'est bien d'apprendre, ça se fait en quelques minutes quand on est habitué, c'est comme accorder sa guitare avant de jouer. C'est un instrument passe-partout, lunaire, planétaire, ciel profond (sur les objets un peu lumineux mais tu es à la campagne, ça aide, et attention il ne faut pas s'attendre à voir comme sur les photos !). C'est une valeur sûre qui peut apporter de la satisfaction longtemps. Sans Goto, un élément clé est la qualité du chercheur, tu pourras ajouter un chercheur point rouge ou un Telrad, ou même changer le chercheur pour un réticulé éclairé. Et il faudra aussi investir dans un atlas un peu détaillé ou t'abonner à une bonne revue qui publie régulièrement des cartes de repérages. Mais un 150/750 est un bon instrument, suffisamment versatile, pas trop lourd, maîtrisable. Jacques
  5. Euh, l'abonnement, vous ne voulez pas ? C'est assez confortable, ça arrive tout seul à la maison, on ne court pas à droite à gauche, et il y a quelques avantages (podcasts,…). Oui, je fais de la pub, il n'y a pas tant de bons magazines d'astro en français, je soutiens ! Jacques
  6. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Merci, ça m'aide bien à visualiser en nombre de pixels. Bon, pas encore de tempête et calotte polaire bien là ! Beau début de campagne 2020 ! Jacques
  7. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Je n'ai pas vu plus petit. Avec mes photosites de 3,75 micromètres (pas encore trouvé le 'mu' sur mon clavier…) en focale native de 2000 mm j'aurai 0,39"/photosite pour un idéal de 0,30 donc un chouia sous-échantillonné. Mars qui fera au mieux 22,33" occupera donc 58 pixels en hauteur. Pas énorme. Avec 4000 mm de focale, je serai suréchantillonné à 0,19" mais Mars occupera 116 pixels. J'essaierai les deux, bien sûr !
  8. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    OK, à part que le micro-filtre "éclaire" un seul photosite, le résultat est le même… Et que le micro-filtre est collé contre le photosite alors que le filtre en 31,75 sera éloigné de quelques centimètres, mais ça ne change sans doute rien non plus. Donc phénomène exactement identique de dispersion intra-bande entre filtre+capteur monochrome et capteur couleur avec ses micro-filtres. Seule différence à l'arrivée: le gruyère du capteur couleur, avec 25% de photosites éclairés par le rouge, 25% par le bleu, 50% par le vert. Et je comprends bien que le dématriçage n'arrange pas, il invente (intelligemment) des valeurs de pixels vraisemblables pour chaque couche couleur. Mais c'est quand même moins bien que la vraie valeur. Merci pour l'éclairage ! Jacques
  9. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Thierry, avec les petits pixels d'aujourd'hui, la seule manière de ne pas suréchantillonner (si on considère qu'on ne va pas révolutionner sa focale et son diamètre, donc être par exemple à 4000 ou 5000 mm pour un 200 mm de diamètre pour du planétaire), c'est de faire du binning ? Ci-dessous un document de 1997 que je trouve intéressant, de Roger Sinnot de Sky&Telescope. Attention aux unités pour la focale ! Jacques
  10. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    J'en conviens volontiers ! Elles tombent sur Trump et Bolsonaro de la même façon que sur Newton et Einstein, ce qui est bien dommage, certains méritent la nuit et d'autres la pleine lumière ! Mais je m'égare… Je vais essayer de mieux expliquer mon questionnement... Si on image avec un capteur monochrome et, disons, un filtre rouge dont la bande va de 550 à 650 nm, à l'intérieur de cette bande la lumière sera dispersée (de façon continue), ne tombera pas "bien droit" venant directement d'Olympus Mons sur les photosites et cet étalement provoquera une diminution de la résolution. Il faut donc annuler la dispersion avant qu'elle n'atteigne le filtre, d'où le correcteur. Si l'on image avec un capteur couleur, sans autre filtre donc avant le capteur qu'un IR-Cut pour s'approcher de la balance à laquelle nous sommes habitués, chaque photosite est équipé de son microfiltre R ou V ou B et donc la notion de dispersion intra-bande au sens "dispersion au sein de la bande du filtre de la lumière quand elle tombe sur le capteur" n'est plus la même. Chaque photosite a reçu les photons de sa couleur, si on recale les couleurs entre elles ça suffit, non ? Bien sûr, la résolution ne sera pas aussi bonne qu'en monochrome puisqu'on aura interpolé avec la debayerisation et donc créé les pixels manquants sur chaque couche couleur. Ou alors chaque microfiltre ayant aussi sa bande passante et chaque photosite recevant des photons d'une bande de longueur d'onde, cette bande est dispersée sur plusieurs photosites par l'atmosphère et donc irrécupérable seulement par logiciel ? Rhaaa, je vais me faire un dessin… Bien sûr aussi, si on a supprimé le phénomène avec un ADC, tout va bien mieux. Merci de votre patience et de m'avoir lu jusque là ! Jacques
  11. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Je comprends très bien le raisonnement, Thierry ! Je ressens bien cela que je vois quelqu'un qui arrive disant "bon, j'ai jamais fait d'astro, mais je veux faire du ciel profond et je me suis acheté un C11 sur une Celestron CGX, une caméra 20 mégapixels, et le C11 on peut lui mettre un Hyperstar donc c'est très cool, et je vais arriver". Vu sur un site anglophone… Mais peut-être qu'il est très très doué ?! En fait, je crois qu'un des aspects que j'aime dans l'astro, c'est que c'est difficile si on veut faire un peu bien. Faut être maso, non ? J'ai eu fait pas mal de photos planétaires à la webcam, depuis des années, mais pas bonnes. Un peu de ciel profond, mais encore moins bon. . Du lunaire, tout juste passable parfois. Je ne suis pas mécontent de quelques-unes de l'éclipse totale du 21 août 2017, après avoir assez raté celles du 11 août 1999 en argentique (mauvaise mise au point !). Pas assez de maîtrise sur les éléments de la chaine les uns après les autres. Mais là j'ai plus la possibilité qu'avant de creuser ! Encore merci des conseils ! Jacques
  12. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Et bien Thierry Legault dans le post titré "Opposition de Mars du 6/10/2020 : Quel Setup optimal ? " le 9 mai. Et Christophe Pellier mais là je n'ai pas retrouvé sur quel fil, il y a trois-quatre semaines. D'ailleurs ce sont eux deux qui ont répondu en premier à mes interrogations, un grand merci ! Après qu'il y ait des points de vue légèrement différents sur les conditions d'emploi, c'est heureux et ça enrichit les échanges. Et merci, sur ce sujet, pour le chapitre 4 ! Jacques
  13. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Merci Bernard, info très utile. Quand j'ai acheté cette Powermate, je pensais que c'était une Barlow ordinaire avec un nom marketing…. Depuis j'ai appris que ce n''est pas le cas… Bon, mais si je suis en gros à F/D 20 et équivalent 4000 mm de focale, je suréchantillonne un peu moins . Belles images de Saturne, bien maîtrisé un C8 ça donne bien ! Avec un bon traitement à la suite aussi !
  14. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Merci Thierry. Mais donc la seule solution pour en sortir est de faire du binning ?? Oui, mais comme je le disais la caméra est commandée et en attente… Mais quand j'aurai fait quelque chose, je le montrerai. Jusque là je n'ai mis que quelques Lunes dans la rubrique Galerie, prises avec une autre config. J'aurai simplement l'impression d'être un peintre du dimanche montrant ses dessins à Picasso, Van Gogh et Miro… Jacques
  15. Mars en 2020 : ADC ou pas ADC ?

    Merci Jean-Luc pour cet avis. Et aussi pour ce conseil. Jacques