starjack

Member
  • Content count

    45
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

4 Neutral

About starjack

  • Rank
    Inactive member
  1. Choix délicat en astrographes

    Bonjour, je me glisse dans le sujet… Et les Skywatcher Quattro, qui existent en 200, 250 et 300 mm de diamètre, quelqu'un a un retour d'expérience ? Ils sont à un très bon prix… mais en qualité, c'est à mettre de côté ou c'est envisageable ? Merci !
  2. Histoire d'oculaires

    Merci JD des avis et du partage d'expérience. Oui, je sais, j'étais le premier surpris, c'est par acquis de conscience que j'ai mis les Meade après les Nagler. Bon, c'est ma vision subjective et je retenterai la comparaison, notamment un peu plus tard avec le C8. A propos de la monture (hors sujet) Pas très encourageant tout cela… Elle n'est pas très customisable cette monture, sauf à changer le trépied, mais pour une monture payée 279 euros (oui, plus cher que la Twilight I), c'est agaçant ! Et oui, la tablette porte-accessoire est en plastique… Quant à l'écartement des pieds, c'est un dilemme entre la mettre suffisamment basse mais pas trop pour avoir un écartement suffisant. Bon je vais l'alourdir, bien l'équilibrer, mettre le viseur point rouge, la mettre à mi hauteur, tout bien serrer et réessayer ! Merci à tous !
  3. Histoire d'oculaires

    Bonjour à tous, Ah, je manque de point de comparaison, mais je trouve la Powermate bonne ou très bonne par rapport à une vieille Barlow que j'utilisais quand j'avais 15 ans… Le fût est seulement un peu long ce qui ajoute du ballant et introduit un manque de rigidité même quand on serre "à mort", mais les images gardent une bonne netteté. Voici la petite bête. Le trépied, c'est celui d'origine, tubulaire alu. La lunette fait 2,5 kg (et je lui ai mis un chercheur que j'avais déjà, plus lourd qu'un chercheur point rouge), mais est-ce qu'un peu de masse ne rajoute pas un peu d'inertie amortissante aussi ? Le manque d'amortissement me semble aussi venir du bras qui induit un porte-à-faux un peu fort. Impossible de le mettre à la verticale, je peux gagner un cran vers le haut, mais la visée vers le zénith devient très problématique. Là j'ai mis le trépied au plus bas, la base de la monture est environ 80 cm du sol, il faut vraiment se baisser, pas confortable, et pour M13 je vous dis pas. Je vais lui rajouter du poids (bidon d'eau accroché par une lanière) pour améliorer. Merci pour les conseils !
  4. Histoire d'oculaires

    Bonjour à tous, et merci pour les avis, réponses, commentaires et explications pointues ! Merci, je note les références des Nikon et Pentax. Avant-hier soir, petite séance à nouveau. Je voudrais bien pouvoir dire que je l'ai VUE, la Division de Cassini, mais je dirai plutôt que j'ai cru l'apercevoir fugitivement, sur les nases des anneaux, avec le Meade 6.4, donc à x75. Il faut dire aussi que j'ai mis la Lunette Orion ED80 sur ma monture de voyage SW AZ5. Le temps d'amortissement des vibrations est bien de 4 à 5 secondes, donc entre le suivi de l'objet et la mise au point, ça passe beaucoup de temps à vibrer ! Par parenthèses, cette monture a un beau design, est robustement construite, elle a l'avantage d'être légère et de tenir dans ma valise, mais l'inconvénient d'être légère, donc de vibrer longtemps. Je pense que c'est le trépied qui est le maillon faible. Prochain coup, je le baisse au max et je lui attache quelques kilos de lest ! Grand merci, très instructif ! Les Meade serie 4000 s'annoncent comme Super Plössl, et les Plössl sont très recomandés. OK, merci. A ce jour je n'ai que des Plössl (à part les Nagler), et une Barlow Televue Powermate x2,5. Dans ma séance d'avant-hier, j'avais abaissé ma monture, mis une chaise, pris plus calmement mon temps. Il est clair qu'être en azimutal manuel ne facilite pas, mais ça ne facilitait pour aucun des oculaires (sauf que le grand champ du Nagler laissait plus de temps). Même si je dirais que mon comparatif (subjectif !) est moins au désavantage des Nagler, j'ai encore eu une vision plus claire, contrastée avec les Meade. En particulier, grosse image fantôme très gênante collée à la planète, comme si la grosse luminosité du disque bavait largement autour. Après, je n'ai regardé qu'Albireo et là, le grand champ du Nagler était très agréable, donc pas d'avantage au Meade sur ce coup. Je vais poursuivre le comparatif en CP. Et donc j'arrive à la même conclusion. Attention, je ne généralise rien ! Je parle juste de mon expérience récente avec une 80/480. Quand je repasserai au C8, le Meade 6.4 me donnera un grossissement de plus de 300, je ne sais pas s'il supportera ! Merci Lyl, comme toujours très précis ! Donc plutôt réserver les Nagler au CP… Oui, et même conclusion en planétaire, bien sûr. Même si la vision de Saturne dans un champ d'étoiles est jolie ! Merci à tous ! Jacques
  5. Histoire d'oculaires

    Ah, je vais regarder mieux ce soir !
  6. Bonjour à tous, Hier soir, j'avais du mal à en croire mes yeux et je n'étais pas très content. Je regardais Jupiter et Saturne à la lulu Orion 80/480. D'abord avec mes oculaires Televue Nagler type 6, 9 mm et 5 mm. Image plutôt baveuse, mise au point difficile, une seul bande pas contrastée sur Jupiter, pas très agréable. Puis pour voir j'ai remis mes oculaires Meade series 4000 9.7 mm et 6.4 mm, achetés il y a un paquet d'années pour bien moins cher que les Televue (sans doute trois fois moins cher). Et là tout change: deux à trois bandes sur Jupiter discernables, un satellite (je ne sais pas lequel, sorry) tout contre le limbe, une image bien nette, un beau contraste, et encore plus frappant sur Saturne. Quand même pas la division de Cassini avec ce diamètre, mais une belle image bien nette, bien contrastée, les anneaux se détachaient bien du disque. Alors, à quoi ça sert de dépenser plus pour voir moins bien ? J'achetais des Televue Nagler en me disant que je pouvais investir un peu plus pour avoir de bien plus belles images, mais non, ça ne marche pas. Et au moment où j'envisage un grand champ en 2 pouces (pour le C8), je ne sais plus vers quoi aller si les marques en principe renommées ne sont pas à la hauteur. Voilà, quelqu'un a t-il eu de semblables (petites) mésaventures ? Bon ciel ces jours-ci !
  7. Protéger son adaptation nocturne

    Désolé pour le délai de réaction, j'ai été assez occupé à plein de choses. L'article en questions est dans le numéro de Juillet 2019 de Sky and Telescope, "is Red the best light?", page 34, par Ken Wishaw. Il indique que l'on peut trouver son rapport complet sur le Brisbane Astronomical Society website, "bas.asn.au". Je ne suis pas encore allé voir. En tout cas, pour mon observatoire en cours de construction, je passerai à l'orange !
  8. Protéger son adaptation nocturne

    Merci Lyl, ça confirme pratiquement le point de vue de l'article !
  9. Protéger son adaptation nocturne

    Fred, Moyen sympa ta réaction, désolé. J'essayais de mettre un peu d'humour dans l'appréciation de la réponse que tu me faisais, que j'ai trouvé intéressante. Peut-on parler de nos sujets de manière détendue ? Quant au masque de pirate, il me semble que c'est un moyen courant pour ne pas crisper longuement l'œil qui n'observe pas et pouvoir le garder ouvert quand on observe de l'autre. Jacques
  10. Protéger son adaptation nocturne

    Ah oui, il suffisait d'y penser, fermer l'œil qui observe ! Bon sang, mais c'est bien sûr ! Et il faut aussi que je me fasse un masque de pirate pour masquer l'œil qui n'observe pas.
  11. Bonjour à tous, Article intéressant dans l'édition de juillet de la revue américaine S.. and T... sur la longueur d'onde des éclairages de nos observatoires et soirées astro qui protège le mieux l'adaptation nocturne de notre vision : l'orange serait meilleur que le rouge. Pas mal d'arguments théoriques et des tests pratiques dans des star parties en Australie. Vu le temps qu'il faut pour être pleinement adapté, ça vaut le coup de limiter la disparition de cette adaptation. Et vous, dans vos observatoires personnels, vous vous éclairez comment pour lire les cartes et trouver les petits boutons du matériel ?
  12. croisillons en veux tu

    Bel ouvrage. Juste une question, car je suis aussi dans ma construction (toit roulant) : la porte d'entrée, elle fait quelle hauteur ? Je fais et refais mes calculs de hauteur de cloisons, de hauteur de visée minimum (là je suis vers 20°) et ma hauteur de porte diminue à vue d'œil. Pas grave, on se baisse et on fait gaffe à la tête, on n'y reste pas longtemps au milieu de la porte, me direz-vous. Donc, à l'usage, petite porte, c'est vivable ? Merci !
  13. Décollage...

    Pour finir ce post sur une question très pratique et terre-à-terre, j'ai finalement utilisé de l'"Essence F", trouvée chez Cas****ma, sur le conseil de Pierro-Astro. Un hydrocarbure qui sert notamment pour le nettoyage à sec des vêtements. Bon décollage, la colle était très séchée et cassante, pas de trace sur le tube, ci-dessous les images. Merci pour tous les conseils, je pense qu'il y a plusieurs méthodes qui marchent, en voilà une en tout cas !
  14. La rénovation de mon C8 Alu.

    Beau boulot !
  15. Feront-ils bon ménage ?

    Merci à Marc et Myriam pour avoir pris du temps pour me conseiller dans le détail. Tout ceci m'inquiète un peu, car j'ai de la distance entre la box et l'ordi de pilotage de la monture, de l'ordre de 70 m... Je comptais naïvement tirer mon câble dans une gaine de 40 mm, sans mettre de prise murale pour ne pas rajouter de connection... Je comprends que ça risque de demander pas mal d'entretien, en plus les températures vont ici de -18° à +35°...