Matthieu Conjat

Member
  • Content count

    932
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Matthieu Conjat

  1. Omega Centauri - NGC 5139

    Bonjour, moi non plus, je ne suis pas du tout fan du traitement. Je trouve le fond de ciel trop lisse, avec comme des résidus de flat un peu partout. Je ne comprends pas pourquoi tu as rajouté "petit voile supplémentaire sur l'amas" ? C'est pour faire comme un flou hamiltonien? Pour moi, ça dégrade l'image, même si ça rend plus artistique que réaliste. Matt
  2. Le "méridien"

    Voui. figure-toi que j'ai réellement pensé à préciser aussi 'les planètes', mais j'ai pensé que ça tombait sous le sens, suis-je bête
  3. Le "méridien"

    Bonjour, le Méridien, c'est une ligne imaginaire qui partage le ciel exactement en 2, et qui va du sud vers le nord, en passant au dessus de toi. Quand tu regardes vers le sud, tu as le méridien au dessus de toi. A gauche c'est l'est, et à droite du méridien c'est l'ouest. Quand les étoiles arrivent au méridien, elles sont au milieu de leur course dans le ciel (au plus haut dans le ciel). C'est là que les étoiles sont les plus faciles à voir, car elles sont au plus haut... Matthieu
  4. one shot sur les pléiades

    Ah, OK Comme c'est assez inhabituel de parler du temps qu'on a passé pour traiter ses images, ça me faisait bizarre. Mais c'est dommage de ne faire que des one shot. L’intérêt du numérique c'est de faire plein de poses ! Matt
  5. one shot sur les pléiades

    Sympathique. Mais ce n'est pas vraiment du one shot, puisque tu dis qu'il y a 25 minutes, par poses de 300". Ou alors j'ai pas compris. Petit problème cependant, tout comme pour M42, cette grosse tache sombre qui entoure les étoiles des pléiades et qui est plus sombre que le fond de ciel. Ca fait très artificiel. Et puis on est habitué à voir le nord en haut, comme à l'oeil nu, mais dans l'espace, il n'y a pas de haut ni de bas, alors... Matthieu
  6. Une nuit à l'observatoire de Nice...

    Je ne pense pas que l'Observatoire ait gardé les plaques photo prises par Auguste Charlois à la fin du 19èS... L'optique actuelle date des années 60 (Texereau, comme l'a dit Serge). Avec 7.5m de focale, des pixels de 9 microns font 0.25". En 50 ans, la nébuleuse a du grossir de 0.5", soit 2 pixels (dans les ~4 pixels avec un APN). Si les photos de l'époque n'ont pas la qualité de nos appareils numériques, ça va être coton de mesurer des changements. Faudrait voir avec les archives de l'Observatoire s'ils ont des plaques photo des années 60 prises avec cette lunette. De toutes façons, sachant que j'ai retrouvé dans la benne à ordures de l'Observatoire des plaques photo en verre du Schmidt de Calern, ainsi que tout un classeur de photos argentiques des années 60 prises entre autres à l'OHP, c'est dire tout l'intérêt de l'Observatoire pour les vieilles photos... Matt
  7. Une nuit à l'observatoire de Nice...

    Effectivement, il y a des visites publiques les mercredis et samedis. Tu as plus d'infos ici : Visites C'est bien de s'inscrire, pour être prévenu lors d'une éventuelle annulation, mais pas obligatoire. On visite la coupole du petit et du grand Equatorial (coupole Charlois et Grande Lunette) et la lunette Coudée. En revanche, on n'observe pas au travers des instruments lors des visites. Actuellement, seul le Coudé et la coupole Schaumasse sont utilisés par des associations d'astronomes amateurs (respectivement [url=http://novae06.free.fr/blogs.php]Novae[/url] et Aquila (mon assoce)). Il faut être membre de l'une de ces assoces pour utiliser ces instruments (lunette de 40cm et Cassegrain de 40cm). La lunette Charlois est rarement utilisée (Ils refont toute l'électronique de suivi) et la Grande Lunette est immobilisée pour ~2 ans). Quand à l'Astrographe double, à l'abandon depuis 30 ans, n'en parlons pas. Après, il y a aussi les instruments plus récents à l'Observatoire de Calern, qui fait aussi partie de l'Observatoire de la Côte d'Azur), mais à part le TAC, ils sont réservés aux professionnels. Matt
  8. Une nuit à l'observatoire de Nice...

    Merci Serge, Tu feras gaffe en revenant ici, car la Grande Lunette sera bientôt immobilisée pendant 1 an et demi à cause des travaux qu'on va faire sous la Grande Coupole. Mais l'Observatoire a des projets pour améliorer le petit équatorial, comme Erick a dû te dire. Merci Luc, c'est peut-être moi qui ai fait la visite quand tu es venu cet été (Jacques aussi) Frédo, si la turbulence le permet, ainsi que le suivi, cette lunette peut être très bonne en RVB. Sur l'image de Serge, on voit bien la finesse de l'anneau et de l'étoile centrale, noyée dans le flou du chromatisme) Cependant, si c'est comme la Clavé de la coupole Schaumasse, on ne pourra faire du B qu'en mettant un bon filtre jaune, quitte à quadrupler les poses en B (un filtre Semi-apo de Baader est totalement inefficace pour contrer le chromatisme de ces vieux instruments). A+ Matthieu
  9. Une nuit à l'observatoire de Nice...

    Merci Serge pour ces phots d'ambiance symathiques En tous cas, ta M57 n'est pas une première. J'ai fait M27 il y a quelques années avec cette lunette Il y a 27 poses de 45" en binning 2 en Halpha, avec ma vieille Trifid Yankee Robotics toute pourrie (parasites électroniques). Pas de chromatisme en Halpha, c'est plus pratique. Dommage que tu ne sois pas passé me voir à la coupole Schaumasse juste à côté (je n'étais peut-être pas là aussi...) Matthieu
  10. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Effectivement, tu as vu juste. Je te remets un schéma un peu plus détaillé de la façon dont je vois les choses. J'ai représenté la moitié de l'éclipse, de l'entrée jusqu'au pic central Si on revoit le film pris en 2001 à Palomar ( www.cieletespace.fr), on voit que pendant la majeure partie de l'occultation, l'étoile laisse une trace constante dans l'atmosphère. Je pense que c'est uniquement lorsque l'étoile s'approche très près du centre du satellite que sa lumière commence à s'étaler tout autour de l'atmosphère. D'où le grand pic central au beau milieu de l'éclipse, comme sur la 1ère ligne du schéma suivant. Si l'étoile ne passe pas exactement sur le milieu de Triton, sa lumière va presque faire le tour de l'atmosphère, ou tout au moins elle va bien s'étaler, comme on voit en fin de ligne 2. Ici, comme la lumière ne fait pas tout le tour de Triton, la luminosité du pic central baisse très vite. Si on s'éloigne du centre de Triton, la lumière réfractée va contourner le bord du satellite, presque sans être amplifiée (lignes 3 et 4). Dans ce cas, l'éclipse va également durer moins longtemps. J'ai exagéré les distances et les tailles, car ton éclipse a duré dans les 150" et on ne voit pas de pic central. D’où l’intérêt de mesurer les durées et les formes des pics pour étudier la densité de l'atmosphère. J'espère que le schéma est plus clair comme ça. Il y a certainement des trucs que j'ai pas compris, mais en gros je pense qu'il y a quelque chose comme ça. En tous cas, il se pourrait que le pic central ne soit pas sensé s'élargir si l'étoile passe loin du centre, mais dans ce cas, le transit dure moins longtemps, donc ça doit donner une courbe de lumière où le pic semble plus évasé en apparence. Et visiblement, comme l'a rappelé Bruno Sicardy sur la liste Plannocult, il s'agit d'une pure réfraction. A+ Matthieu
  11. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Très juste, quand on a une faible résolution temporelle comme moi (2"), il faut y aller mollo. J'ai utilisé 7 valeurs car la courbe était plus jolie et semblait encore bien coller avec la courbe brute. C'est là tout le problème. C'est au jugé. Quand il y a des changements importants (début de la phase d'assombrissement, autour du flash central...), la moyenne mobile risque de trop lisser les valeurs et de fausser les mesures. De toutes façons, pour moi, une moyenne mobile est juste un moyen de rendre une courbe plus jolie. Pour triturer les valeurs, c'est la courbe brute qui me semble plus utile quand on a une faible résolution. Matt
  12. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Ah, ouais, la dernière fois que j'avais vu l'update, j'étais au nord aussi. M'enfin vu la précision photométrique et surtout temporelle de mes images, je me tâte... Mais j'ai quand même fait un petit dessin pour montrer comment je vois les différences de forme de flash même si on n'est pas au centre de la bande de totalité. Ca vaut ce que ça vaut, c'est une interprétation toute personnelle... Il faut rassembler toutes les mesures pour voir qui a un pic pointu, évasé, ou pas de pic central. Ca va être intéressant de superposer les mesures sur la carte du passage de l'ombre en Europe. Matt
  13. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Merci Jean-Luc, j'avais déjà commencé à remplir le formulaire. Je pense que cela dépend du flash. Si le pic central est bien net, cela veut dire que l'étoile passe bien au centre, et qu'avant que l'atmosphère ne fasse son effet de lentille, l'étoile a complètement disparu. Quand l'étoile passe un peu en biais, on a quand même un flash central, mais plus large, un peu comme illustré sur www.cieletespace.fr Donc un flash ne me semble pas incompatible avec un passage en biais. Je peux faire un autre joli dessin si tu veux...
  14. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Ca pourrait pas être des effets de marée ? Si le trajet de Triton ne passe pas exactement sur l'étoile, et que la fine atmosphère est déformée par des effets de marée, l'étoile va entrer d'un côté où l'atmosphère est un peu plus enflée, et ressortir où l'atmosphère est plus fine. Faut voir avec les autres observateurs si on a un effet inverse (cas où l'entrée se fait là où l'atmosphère est plus fine...) Je dis ça je dis rien... Matthieu
  15. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Merci Jean-Luc, Il faut dire que je ne m'attendais pas du tout à voir quelquechose. J'ai surtout utilisé la lunette pour vérifier que Neptune resterait toujours dans le champ pendant mon scan avec le T400 (parce que l'image du scan n'apparait qu'en fin d'observation). Avec le ciel voilé qu'on avait tous les soirs précédents, je n'ai pas pu préparer cette observation, alors j'ai fait un peu comme j'avais l'habitude pour les occultations. Pour la datation, je n'ai pas de dateur GPS, et j'ai dû augmenter les poses à cause de la transparence toute pourrie. J'aurais pu descendre à moins d'1" en temps normal, je pense. Pour le Lesia, je dois leur envoyer mes images compressées ou juste le listing de mes mesures? Matt
  16. Une occultation à ne pas manquer le 5 octobre

    Bonjour à tous, allez, pour participer, voici ma petite contribution avec la lunette Clavé 130/1908 à l'Observatoire de Nice. J'ai voulu voir l'occultation par drift-scan au foyer du T400, mais avec la Lune à côté et le temps de pose trop long, le scan était presque complètement saturé. Et puis avec une transparence toute pourrie et des nuages 10 minutes avant l'éclipse, c'était de toutes façons bien mal parti. Heureusement, j'avais une Asi174 au foyer de la lunette. Malgré le temps de pose de 2" par image (pour cause de petit diamètre), on voit bien les différentes parties de l'éclipse, ainsi que le flash central. L'occultation a duré ~160.9", ce qui donne un diamètre de 2760km (diamètre officiel 2707km). A+ Matthieu
  17. Le Gegenschein au Pic du Midi

    Salut à tous, voici quelques images de mon séjour au Pic du Midi en septembre. C'était le séjour 'Imagerie au Pic' de la Ferme aux étoiles. Une arrivée le lundi sous le brouillard et la neige. La 1ère fois que je parviens à distinguer les murs de l'Observatoire, c'est à l'arrivée du téléphérique. Heureusement, le ciel se dégage après le diner (fort bon d'ailleurs, comme tous les repas qui nous ont été servis). La température est plutôt fraîche (-4°). Dire que, venant de Nice, j'ai failli ne pas penser à prendre un bonnet et des gants... Le ciel est fantastique, malgré la pollution lumineuse sur l'horizon. On devine même le halo de Barcelone à l'est. Malgré tout, la transparence du ciel nous permet de distinguer le gegenschein, très ténu, mais qui me semble évident dans les Poissons. Le lendemain, je sors ma CCD sur un objectif Canon 17/55. J'aurai voulu utiliser le 10/18 pour avoir plus de champ, mais avec cet objectif, impossible de faire la mise au point manuelle quand il n'est pas monté sur un réflex. Je vous laisse chercher Pégase, les poissons, la baleine, le verseau et Hélix (vous avez la solution dans la Galerie, rubrique Etoiles et constellations) : Caméra QSI 583ws Zoom Canon 17-55/ 17mm, F/4.8 sur monture Astrotrack L: 27x50", R,V: 5x50", B: 7x70" Binning 1x1 - taille 45% Traitement Iris Voici aussi quelques filés d"étoiles. Je n'avais pas pris d'instrument avec moi, j'avais juste quelques objectifs pas très bons que j'aurais dû fermer un peu plus pour éviter les aberrations sur les bords... Pas de ciel profond, donc, mais quand on a un ciel qui permet de voir Uranus, m13, m33 et le gegenschein à l'oeil nu, on prend le temps de se poser sur un transat et d'en profiter simplement. Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/5 16 poses de 5' 3200 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Un petit filé sur le T1m, fermé pendant tout le séjour. Dommage, j'y aurai bien fait un petit tour, d'autant que j'avais quelques étoiles variables à surveiller... Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/6.3 33 poses de 4' 2500 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Puis un petit filé depuis le toit: Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/5.6 81 poses de 3' 1600 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Après 4 jours de beau temps, on repart le vendredi sous un temps pourri. Je ne me plaindrai plus jamais de la météo, même si avec tout ça, je n'ai quasiment pas pu voir le pic de loin (toujours sous les nuages). Un grand merci à Patrick pour ses leçons sur le traitement d'images. Matthieu
  18. Le Gegenschein au Pic du Midi

    merci à tous, Baroche, c'est vrai que j'ai toujours eu des objectifs pourris. Il faut dire que je me sers surtout de mes instruments pour faire du ciel profond (lunette 130/1908 ou Cassegrain 400/6000), alors comme en plus je prends des zooms, qui ne sont pas toujours les meilleures combinaisons, ça ne fait pas toujours des étoiles fines dans les coins. Mais ton zoom, Patrick, est de bonne qualité, vue que même à 2.8, les étoiles sont bien propres de partout. Pour les couleurs, je ne me suis pas trop appliqué. Je trouve aussi que finalement, il y a une dominante magenta.... Je pense aussi que le Canon 60Da n'est pas le meilleur pour rendre compte des couleurs dans le rouge. En tous cas, je retrouve bien ce halo bleu autour des étoiles brillantes. J'ai traité l'image en raw, pourtant. Matt
  19. Le Gegenschein au Pic du Midi

    Merci Polo et PETIT OURS, voici une autre vue faite lors de ce séjour. Une partie du sagittaire, avec un zoom Tamron 70-200 à 95 mm, f/2.8 sur Monture Astrotrack et Canon 60Da (16 poses de 60") Les couleurs sont un peu spéciales, à cause du chromatisme de l'objectif. Au moins, les étoiles dans les coins ne sont pas vilaines. Matt
  20. sagittaire

    Canon 60Da - Zoom Tamron 70-200mm (70mm) f/2.8 sur monture Astrotrack 16 poses de 60" 1000 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro Observatoire du Pic du Midi
  21. Filé sur le T1m

    19 septembre 2017 Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/6.3 33 poses de 4' 2500 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro
  22. Filé sur le Pic

    20 septembre 2017 Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/5.6 81 poses de 3' 1600 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro
  23. Filé sur le Pic

    18 septembre 2017 Canon 60Da - Zoom Canon 10-18mm (10mm) f/5 16 poses de 5' 3200 asa Balance des blancs auto Traitement Iris et PaintShop Pro
  24. Le gegenschein au Pic du Midi

    Caméra QSI 583ws, Zoom Canon 17-55 à 17mm, F/4.8, sur monture Astrotrack L: 27x50", R,V: 5x50", B: 7x70" 20 septembre 2017 Traitement Iris
  25. Pour voir la valeur du FDC sur une image BMP ou jpg, j'utilise PaintShop Pro (je suppose que des logiciels du genre Photoshop le font bien aussi). Ou alors, je lance l'image jpg sous Iris, et je balade la souris sur les zones concernées. Le blanc est à 255, le noir à 0. Là, en sélectionnant une zone avec la souris, les statistiques me donnent ~39 autour de l'amas, et ~18 au centre de l'amas. Typiquement, je m'arrange toujours pour mettre mon FDC à 23 à 26 ADU. Matt