mamout84

Member
  • Content count

    34
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

2 Neutral

About mamout84

  • Rank
    Inactive member
  1. Jumelles Kowa PROMINAR BD 10X56 XD

    Vends jumelles Kowa PROMINAR BD 10X56 de 2017 en parfait état. Bon indice crépusculaire de 23,7 pour astronomie. 1ère main, facture et sasoche fournies. Le prix indiqué tient compte des frais d'envoi.
  2. Vends oculaire Explore Scientific 68° 24 mm de novembre 2017, 1ère main en parfait état, avec sa boîte d'origine. Le prix demandé - 85 euros - tient compte des frais d'envoi en colissimo emballage recommandé. note : acheté à l'époque 104,90€ en promotion - prix neuf actuel sur le web : 159 euros + les frais d'envoi
  3. Oculaire pentax XF 12mm

    Vends oculaire Pentax XF 12mm de mai 2018 (1ère main) en parfait état. Avec sa boîte, la facture et un certificat de cession. Le prix indiqué comprend les frais de port en colissimo recommandé.
  4. Etoiles doubles ou triples

    Ce soir, un Mistral léger ayant balayé la pollution m'a donné l'occasion de pointer à nouveau Beta Monocerotis lors d'une acalmie : pas trop de turbulence, le disque d'Airy relativement peu agité. Cette fois, à 120X on voit les trois, les deux plus petites tout juste différenciées ; l'écart s'améliore légèrement à 200X. Je précise que la collimation du télescope est OK et que les oculaires employés sont des Televue Delos 10mm et 6mm. Au passage, une plongée aussi dans NGC 2232 et au coeur de M42, avec aussi Rigel et son compagnon visible.
  5. Bonjour, lorsque je lis un peu partout, je suis surpris par les différences d'observation sur la même étoile double ou triple. Je veux bien que la turbulence puisse jouer mais quand même des écarts de visuel énormes pour la même étoile : certains l'aperçoivent à 80X, 100x, 120x (en général avec une lunette) et d'autres à 240X. L'autre soir je pointe au Dobson 200mm Beta Monocerotis : il m'a fallu un 4,5mm pour distinguer la triple correctement, soit 266X. A 120X, elle reste simple. Et ceci semble vrai pour pas mal d'autres étoiles aussi : de quoi y perdre son latin ! Avez-vous des explications ?
  6. Bonjour, après la commande de quelques numéros à l'unité, je me suis abonné à la revue hier car globalement elle répond à pas mal de sujets astronomiques. Cependant, j'ai quelques réflexions à soumettre (j'en avais parlé brièvement à l'occasion d'un message précédent), pour aller dans le sens de la simplification pour les amateurs équipés en-dessous de 200mm ou 250mm. En partant du principe que le pointage au télescope est acquis, j'aimerais bien une ou deux pages plus simples dans les numéros, en particulier par constellation . Quelques exemples : - l'almanach du ciel (autre revue) présente une constellation par mois avec les rubriques "Aux jumelles", "A la lunette", "Au 200mm", "Le coin des spécialistes" - le livre en anglais "Star Watch" (Philip S.Harrington) présente par exemple 8 cartes (pas aussi détaillées que Pocket Sky Atlas) par saison, avec l'essentiel des repères par constellation pour regarder l'intéressant (débutant ou amateur) aux binoculaires ou au télescope 6" à 8" ; avec des des descriptions ou dessins de ce que l'on voit (intérêt de1* à 4*), dans l'ensemble très justes et je m'y réfère assez souvent - un club canadien (Rimousky) présente chaque mois un fichier .pdf (exemple ici : http://www.astrorimouski.net/clubdocuments/ciel_du_mois/2018/20181012octobre2018.pdf ) avec la constellation du mois et l'essentiel accessible Très souvent il y a beaucoup de décalage entre ce qui est écrit sur les forums et la réalité de l'observation (ce qui peut expliquer que certains abandonnent vite par déception). Personnellement, je trouve beaucoup d'objets au Telrad (en m' inspirant en particulier des exemples cités plus haut, y compris des rubriques d'Astrosurf) et, pour l'instant, je me régale avec le 200-1200 aussi bien en periurbain qu'en altitude. Je sais que rien n'est facile, que l'on ne peut pas tout faire dans une revue qui a sa propre personnalité et ces quelques suggestions ne doivent rien enlever à la qualité du travail d'Alexande Renou en balade et en ciels facile ou extrême.
  7. Mars du 4 Août

    D'après une recherche rapide, c'est un 25. Je me demande si sur un dobson 200 la lumière ne serait pas trop atténuée, apparemment non : ça vaudrait donc le coup ?
  8. Mars du 4 Août

    Bonjour et bravo ! Le filtre rouge moyen c'est le 23A, le 25 ou le 29 ?
  9. Bonjour, possédant le même matériel et avec un peu de recul d'utilisation, je conseille un 24mm genre ES (à moins de garder le 25mm fourni) à compléter par un 14mm et un de 7mm à 5mm. Personnellement, j'ai 24mm, 14mm, 7mm et 5mm le tout en champ assez grand : à l'usage cet étagement me convient et je me sers le plus souvent du 14mm. De 7mm à 5mm, le planétaire est parfait.
  10. Jupiter au Dobson 203-1200 et filtre

    Bonjour, d'abord je ne crois pas que l'on puisse comparer pleinement, car le lieu d'observation est différent. D'autre part, le soir de la soirée club, je suppose quand même ques les matériels étaient bien collimatés (trois mal collimatés, ça ferait beaucoup venant de ces membres habitués). Quant au mien, la vue de chez moi est réalisée avec un télescope dans lequel je vois certains soirs (rares) presque parfaitement la tache d′Airy et les cercles bien symétiques : avant hier, la vue de la planète était à peu près correcte. J'avoue ne pas avoir essayé à 100x par exemple, mais plutôt à 200x et à 270x. La prochaine fois !
  11. Placement Telrad sur Dobson

    C'est juste une question avant de commander. Mais je veux aussi conserver le chercheur d'origine.
  12. Bonjour, sur le Dobson 200, où placer le Telrad ? Le porte chercheur est à droite du porte oculaire. Peut-on placer le Telrad juste un peu à côté à droite du support queue d'aronde (entre les deux ce n'est pas possible, il n'y a qu' 1,8cm sur l'Orion) ou vaut il mieux en arrière dans le prolongement ? Si on le place à côté du support queue d'aronde, la mire s'ajustera facilement sans problème ?
  13. Jupiter au Dobson 203-1200 et filtre

    Bonjour, l'observation décrite au début du fil concerne bien entendu le lieu de mon habitation. Ma vision n'est sans doute plus toute jeune, mais j'y vois normalement sans lunettes, mis à part pour la lecture (presbytie). En ce qui concerne les grossissements, le Morpheus 4.5mm m'a donné la meilleure vue que j'ai eue jusqu'à présent (x266). J'ai regardé aussi au Pentax XW 7mm (x171), mais c'est un peu plus petit à discerner. La qualité exemplaire du filtre neutre Baader n'enlève pas de précision, mais m'améliore grandement le contraste. Je ne veux pas en faire une généralité (pour ma vue ça me semble bien), mais sur la pleine lune c'est identique (je ne supporte pas le spot lumineux) : si l'expérience peut servir pour d'autres, c'est à tenter. De toute façon, je regarderai à nouveau sous d'autres cieux plus noirs, en dehors de la pollution lumineuse et avec un peu plus d'altitude (même avec barlow TV 2x ou filtre orange), mais je lis attentivement tout ce ce que vous écrivez et je prends note.
  14. Jupiter au Dobson 203-1200 et filtre

    Il me semble avoir lu (sauf erreur de ma part) qu'en général les planètes sont un peu mieux définies avec les lunettes qu'avec des newton 200-1200. Ce soir là personne n'a bien vu, c'était uniformément brillant (conditions probablement pas excellentes). Deux jours avant, je l'avais bien nette de chez moi et j'y passe déjà du temps. Je vais remettre la gomme avant la fin du mois.
  15. Jupiter au Dobson 203-1200 et filtre

    Samedi soir, j'étais à une soirée club autour d'un lieu sans pollution lumineuse, avec un ciel pas parfait mais correct (nuages élaircies). Trois télescopes étaient installés : Newton 200-1200, Meade LX90, Celestron C8 203-2032, le tout GoTo. Donc pointage sur Jupiter (en dehors des nuages bien sûr) demandé par les participants : sur les trois, boule très lumineuse, bandes équatoriales à peine devinables par tout le monde. Ouf, ça rassure de se sentir moins seul ...Loin de ce que j'ai vu avec mon Dobson l'autre soir. Bon, peut-être le seeing n'était pas bon ce jour là. On a quand même pu voir correctement M13 et l'étoile double Albireo. A revoir donc sous d'autres cieux, une autre séance est prévue en début de semaine prochaine au sud Ventoux à 1500m, si le temps le permet ; il y aura en plus un Dobson 300.