Cebolao

Member
  • Content count

    51
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Cebolao

  1. Bonjour, si tu t'en sors avec le clocher, je pense que tu es sur la bonne voie ! A ta place je m'essaierais sur la Lune pour me faire un peu la main ! Dès que tu seras un peu plus à l'aise, je te conseille cet ouvrage pour découvrir le ciel profond : https://www.amazon.fr/Jobserve-ciel-profond-Avec-lunette/dp/2890005968
  2. Bonjour, le ciel aux jumelles, c'est quand même quelque chose (je n'en dis pas plus il y a un bouquin pour ça ! - Merci Bertrand d'Armagnac) Je suis plutôt du genre 8x42 plutôt que 10x50, cause tremblote facile et bras fainéants qui préfèrent du léger. Et aussi pour avoir plus de champ pour le repérage et pour observer les objets dans leur contexte "large". Et aussi tout simplement pour contempler la galaxie d'Andromède, les Pléiades, les Hyades et l'amas Alpha de Persée. Je te rejoins sur les aculon a211, je n'aurais pas dû les choisir (les 8x42 pour moi) alors que je porte des lunettes. Le dégagement oculaire est ridicule. J'ai commandé hier des Nikon Prostaff 7s 8x42 chez DigitPhoto, qui pratique des prix plus doux que chez astroshop 😉 Pour la rando j'ai des 8x25 Bushnell h2o super légères et très sympas, mais qui manquent bien sûr cruellement de luminosité pour le ciel nocturne !
  3. Eclipse de Lune du 27/07/2018

    Bonjour, ma p'tite contribution après l'éclipse ! Les nuages, ça a parfois du bon ! Setup tout simple : Panasonic hybride GF7 + Tamron 14-150 à 150mm, 1s à F5.8, iso 800. Raw converti en DNG puis traitement basique LR6.
  4. totalement débutant

    Il ne faut pas s'attendre à des miracles de qualité avec ce genre de zoom (j'ai l'équivalent chez skywatcher - le 8-24mm - acheté pour les mêmes raisons que t'a données Guillaume), mais ça tient plutôt la route et c'est assez pratique. Il faut accepter des reflets parasites, un champ un peu plus réduit, et aussi savoir que les graduations de longueur de zoom sont très approximatives.
  5. totalement débutant

    Bonjour, +1 pour le "livre qui est très bien, c'est "j'observe le ciel profond avec une lunette de 60mm ou un telescope de 115". Je le consulte régulièrement, c'est vraiment un excellent ouvrage ! Une carte du ciel tournante et une appli type Stellarium ou Skysafari (ma préférée) te seront aussi très utile. Pour ton oculaire, tu ne verras pas plus de détails avec une longueur inférieure à 10mm car tu auras atteint ce qu'on appelle en termes techniques le "grossissement résolvant" de ton telescope/ta lunette 70/700 : ça grossit plus mais on perd en netteté. Tu pourras profiter de beaucoup d'objets célestes avec le 25mm et faire du planétaire avec ton 10mm. Bon ciel !
  6. Je débute l'astronomie

    +1 pour optique Unterlinden. J'ai testé, j'ai approuvé !
  7. Voilà une réflexion tout de même un peu plus riche que ce que nous servent nos "médias", fabricants officiels de débiles en masse (sauf exception bien sûr). Merci Pascal pour le partage. Et un grand merci à Aurelien BARRAU pour ses vidéos !
  8. Bonjour, je partage l'avis de Yenship à 100% pour les mêmes raisons. Je suis très content de mon maksutov 90mm que j'utilise depuis bientôt 2 ans en banlieue éclairée. C'est fou le nombre d'objets célestes que l'on peut observer avec un petit Mak ! Pour le planétaire, la lune est un vrai spectacle, des détails sont visibles sur Jupiter (bandes nuageuses bien visibles et la grande tache rouge est décelable : tout petit grain sombre sur la bande sud), Saturne presente une très belle teinte jaune pâle et dévoile parfaitement ses anneaux (la division de Cassini y est décelable dans de bonnes conditions). Mais pour en avoir "plein les yeux", il faut beaucoup plus de diamètre et un bon ciel. La monture est aussi très importante pour le pointage, le suivi et la stabilité. Mon avis (qui n'engage que moi) est qu'une bonne petite altazimutale ferait bien l'affaire : je suis très content de la skywatcher az pronto, et la skywatcher az4 semble avoir de bon retours. Tu pourras faire évoluer ton équipement plus tard avec un bon chercheur et des oculaires par exemple. Bien sûr chaque observateur a ses préférences ! Bon choix et bonnes observations !
  9. Jupiter au Dobson 203-1200 et filtre

    Désolé de t'avoir importuné, je voulais juste aider...
  10. Jupiter au Dobson 203-1200 et filtre

    Hello ! Je regarderais aussi du côté des réglages : j'ai lu ailleurs que si on veut faire du planétaire avec un Newton/Dobson, la collimation doit être aux p'tits oignons. Des fois que soit ça, on ne sait jamais Chez moi (banlieue éclairée) les bandes sombres sont très bien visibles avec mon petit Mak 90 à 85x. Et je vois même un tout petit grain sur la bande sud, mais qui bouge... La grande tache rouge bien sûr !
  11. meteo

    C'est bon de se sentir moins seul ! En Lorraine c'est pourri depuis... Ouh là, mais il y a plein de poussière sur mon tube, snifff !!! Allez courage les z'amis, après la pluie le beau temps (longtemps, longtemps après ! )
  12. Au revoir Monsieur Hawking

    Stephen Hawking, interrogé au sujet de sa décision de partager sa thèse en accès libre, répondait : « j'espère encourager les gens du monde entier à cesser de regarder leur nombril et à tourner leurs yeux vers les étoiles. Les inciter à s'interroger sur notre place dans l'univers et à essayer de donner un sens au cosmos [ ... ] » Au revoir Monsieur, et Merci !
  13. Voyage en 3D au coeur d'Orion

    Merci pour le lien, jackbauer 2
  14. Bonjour, j'ai beaucoup aimé cette petite vidéo de la Nasa (3min.), j'avais envie de la faire découvrir à ceux qui ne l'auraient pas encore vue (c'est juste pour le plaisir) : Vidéo Nasa
  15. Bonne année 2018 à tous les astrosurfeurs ! Je vous souhaite plein de belles nuits étoilées ! Johann
  16. Bonjour à tous, j’ai acquis récemment la monture Sky-Watcher AZ Pronto, et après 3 soirées d’observations, je peux donner un premier avis, espérant que cela sera utile à ceux qui sont intéressés par une monture azimutale légère. J’utilise cette monture avec un télescope Sky-Watcher Maksutov 90/1250. L’ensemble tube avec chercheur + renvoi coudé + oculaire (Omegon SP 40mm) + filtre pèse 1 675 g. Mes impressions ne sont donc valables que pour un système assez léger, et je serai bien incapable de préjuger du comportement de la monture avec une charge plus importante. Par ailleurs, il s'agit d'un matériel destiné à des amateurs à la recherche d'une monture simple et polyvalente. Ce petit test est bien sûr très subjectif car chacun a ses propres attentes en fonction de sa pratique de l'observation astro. Pour le raccord télescope/monture, j’ai ajouté une queue d’aronde avec vis à filetage photo (+ une petite rondelle pour que la vis ne butte pas contre le tube) : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/queues-d-aronde/1173-queue-d-aronde-photo-male-orion-pour-skyview-pro.html. Au passage, je souligne l’accueil agréable et les conseils utiles (par téléphone) de la boutique Optique Unterlinden (non, je ne travaille pas pour cette boutique ). - L'assemblage : A la réception du colis, l’ensemble était très bien emballé, arrivé en parfait état. Le montage est plutôt simple et s’effectue en quelques minutes. Je regrette que le manuel fourni soit en anglais, mais celui-ci est bien illustré. Les pièces sont presque toutes métalliques et donnent une bonne impression de solidité. Les molettes des vis de réglage sont en plastique, mais assez grosses et ne semblent pas particulièrement fragiles. L’ensemble paraît assez stable et robuste. Toutefois, le plateau porte-accessoires et les barres de « stabilisation » qui le supportent sont en plastique, cela semble un peu fragile, bien que très utile. Cela n’a que peu d’importance si le trépied reste toujours déplié, mais c’est à mon avis à surveiller en cas de montages/démontages fréquents. Une fois le télescope sur la monture, l’ensemble donne une bonne sensation d’équilibre et de stabilité. Le tube est maintenu fermement avec la vis de fixation sur la queue d’aronde femelle. Annoncée pour une capacité de charge limitée à 3Kg, cette monture se montre peu évolutive et doit donc être réservée à un système assez léger. Elle gardera toutefois son intérêt pour une utilisation nomade car elle est facile à transporter et très rapide à installer. - Pointage, suivi et stabilité : Pour pointer les objets, il faut commencer par desserrer les freins des axes : les vis des axes se montrent alors très accessibles, même avec des gants. Les mouvements des axes ne sont pas vraiment fluides, le premier pointage est donc assez approximatif. C’est à l’aide des vis de réglage fin que le pointage précis se fait (après avoir resserré les freins des axes). Les mouvements à l’aide des vis de réglage fin sont précis et fluides : on pointe très facilement un objet avec un grossissement important (j’ai pu tester jusqu’à 125x). Il est très facile de centrer l’objet dans l’oculaire, ce qui est assez confortable. Le suivi des objets demande une petite prise en main des molettes des vis de réglages fins (une molette pour l’azimut, une autre molette pour l’altitude), mais on s’y fait rapidement, d’autant que les molettes sont très accessibles (grâce aux flexibles fournis) et larges, donc faciles à manipuler même avec des gants. On pourrait seulement leur reprocher la matière (plastique), si on veut chipoter. Jusqu’à un grossissement de 50x, le suivi est très fluide et les vibrations engendrées par la manipulation des molettes de réglage ne sont pas du tout gênantes. Avec un grossissement de 85x et plus, la manipulation des molettes pour suivre l’objet fait un peu trembler l’image dans l’oculaire, mais elle se stabilise rapidement (une seconde environ). L’observation avec des grossissements de 85x et 125x reste donc assez confortable. Je n’ai pas testé de grossissement plus important. Le suivi m’a semblé un peu plus précis et plus doux en azimut (déplacement horizontal) qu’en altitude (déplacement vertical). Toutefois il n’y a là rien de bien méchant. A l’approche du zénith, je craignais que le tube ne « descende » tout seul à cause du déséquilibre et l’absence de contrepoids (certains ont rapporté avoir eu ce problème avec des montures azimutales légères). Ici encore, la monture s’en sort parfaitement et maintient le télescope bien en place sans difficulté : nul besoin de serrer à fond la vis de frein de l’axe d’altitude. Quelques mots de plus concernant la stabilité : La manipulation de la molette de mise au point du tube fait trembler l’image, surtout à fort grossissement. Si la monture est d’une manière générale très bien adaptée au gabarit du télescope, elle n’est toutefois pas en béton armé. Le vent s’est levé lors d’une de mes observations, avec des petites rafales de 30 à 40 km/h environ. La monture n’est pas plus forte que le vent : le souffle fait trembler l’image et rend l’observation impossible. - Position d’observation (La position que je décris ne vaut bien sûr qu’avec un Maksutov et son renvoi coudé) . Proche de l’horizon : L’oculaire étant assez (trop) haut - je mesure 1m72 - il suffit de rentrer un peu les pieds télescopiques pour abaisser l’ensemble et le tour est joué. Si la monture est déjà montée dans sa configuration la plus haute avec sa colonne d’extension, un petit tabouret fera tout aussi bien l’affaire sans même toucher aux pieds. . Altitude intermédiaire : hauteur bien adaptée pour une observation confortable en position debout. . Proche du zénith : l’oculaire est un peu bas pour moi, même avec les pieds sortis au maximum et la colonne d’extension en place. Pour une posture plus confortable, il faut alors rétracter en partie les pieds du trépied et s’asseoir. - En conclusion, Je ne regrette vraiment pas l’acquisition de cette monture, qui a un très bon rapport qualité/prix (179 €). J’en ai bel et bien fini avec les prises de tête du genre « Ah zut, je suis un peu bas. Ah mince, trop haut maintenant ! Etc… ». J’ai eu beaucoup de plaisir à observer et suivre les cratères et les massifs de la Lune, j’ai admiré le double amas de Persée sous un très beau ciel d’hiver, j’ai déniché la nébuleuse de la Lyre… Je pense que l’on peut avoir beaucoup de plaisir à observer avec cette monture, et c'est en tout cas ce que je vous souhaite ! Bon ciel à tous !
  17. Monture pour Maksutov

    Hello, j'ai finalement opté pour la monture Az Pronto. J'ai ouvert un nouveau topic pour donner mes impressions après quelques utilisations ici. Je voulais aussi vous remercier pour vos conseils. Merci à toi Frank, tes suggestions m'ont notamment donné envie d'en savoir plus sur les systèmes Goto, et je me suis beaucoup documenté à ce sujet (les sujets pro et anti Goto sont fournis!). J'ai choisi pour l'instant de continuer la "chasse" manuelle aux objets célestes, mais je suis maintenant convaincu de l'utilité que peut avoir le Goto et il se pourrait bien qu'un jour j'ai envie d'en profiter ! Bon ciel ! Johann
  18. Monture pour Maksutov

    Bonjour, j'explore les montures qui seraient compatibles avec mon fidèle petit Maksutov (Skywatcher 90/1250). Je l'ai reçu (en cadeau ) seul sans monture, et j'utilise une rotule video sur trépied photo. Le pointage fin et le suivi des objets ne sont pas extra avec ce système. J'ai repéré quelques montures qui me paraissent plus stables, de type Skywatcher az Pronto ou Explore Scientific Twilight I az. Les réglages fins de ces montures me permettraient apparemment de pointer finement les objets difficiles (et dans un 90mm, ce n'est pas ce qui manque ), et également de les suivre facilement, surtout à fort grossissement. Est-ce bien le cas ? Par ailleurs, la fixation du télescope est prévue pour un trépied photo, et ne semble pas compatible avec les montures que j'ai citées. Est-ce qu'il existe un moyen d'y adapter mon p'tit Mak ? Et puis question bonus et promis j'arrête pour ce soir : tant que je ne cherche pas à faire de la photo, une monture équatoriale serait-elle vraiment plus utile ? Beaucoup de questions en tête en ce moment, merci pour votre aide ! Bon ciel ! Johann
  19. Choix objectif photo très grand champ

    Je rejoins Jean-Luc : un 50 mm serait trop long pour du grand angle. Tu seras plus à l'aise avec un 24mm ou moins. Bien sûr on peut faire de très belles images au 50mm, mais d'une manière générale les focales plus courtes (24mm et moins) seront plus adaptées à la photo de paysage. Il te faudra alors travailler tes compositions car plus il y a d'angle de champ, et plus il y a d'éléments dans le cadre. Mais ça fait partie du plaisir de la photo !
  20. Choix objectif photo très grand champ

    Bonjour Patrice, je te recommande les tests d'optiques de imaging-resource.com, anciennement "slrgear.com". Ces tests sont assez complets, je ne manque jamais d'y faire un tour avant d'acheter un joli caillou ! Tu pourras également compléter avec les tests de DXO lab (une référence)
  21. Bonjour, j'utilise aussi cette sonde, et je l'apprécie beaucoup : elle permet de prendre la main sur le rendu de l'écran à la place de la configuration d'usine. Je recalibre mes écrans environ une fois par an (je sais, en théorie je devrais le faire plus souvent), mais je ne vois pas autant de différence lors de ces "re-calibrages" qu'à la première calibration. Datacolor est une bonne marque assez fiable même si certains photographes lui préfèrent les sondes color-monkey : bien sûr, on peut toujours chercher à optimiser, mais c'est déjà énorme par rapport à certains réglages d'origines ultra contrastés, ultra-saturés et avec forte dominante Magenta (ou autres !). Bonnes images !
  22. Choix jumelles 8x42

    Bonjour, j'y vais de mon petit grain de sel avec ma propre expérience (la seule que je connais) ! J'ai des Nikon Aculon A211 8x42 depuis 6 mois environ (budget autour de 100 €). Elles me permettent d'apprécier le ciel nocturne avec un champ beaucoup plus large qu'au télescope. L'immersion dans la voie lactée par exemple est vraiment superbe avec ce genre de joujou ! Ca n'est pas du haut de gamme, mais ça n'empêche pas le plaisir de l'observation (PS : attention toutefois au dégagement oculaire un peu court de ce modèle si tu portes des lunettes : tu ne pourras pas profiter de la totalité du champ offert.) Bonnes observations ! Edit : pour comparer, j'ai eu aussi une paire de 12x32 de chez L..l à 15€ : l'image des Nikon est vraiment plus contrastée et bien nette en comparaison : elle apparaît "cristalline" (et bien sûr plus lumineuse, mais c'est normal car le diamètre est plus grand)
  23. Bonjour à tous, en regardant du côté des chercheurs, je suis tombé sur un support pour téléphone portable à fixer sur le support chercheur : http://www.astroshop.de/fr/supports-autres-accessoires/astoptics-support-smartphone-avec-queue-d-aronde-pour-embase-chercheur/p,48897 Je me demande si ce système pourrait être utilisé pour une assistance au pointage des objets célestes : avec une appli du genre SkySafari qui affiche en temps réel ce qui est "visé" par le téléphone (grâce au gps/gyroscope?), il suffirait de centrer l'objet sur l'écran, il n'y a alors plus qu'à regarder dans l'oculaire. A votre avis, cette technique permet-elle de pointer facilement des objets invisibles à l'oeil nu ? Peut-être que nos smartphones manquent de sensibilité pour cet usage ? Certain d'entre vous ont-ils déjà essayé, et avec quelle appli ? Qu'en avez-vous pensé ? (ou alors cette idée incroyablement géniale va révolutionner le pointage avec un outil 100 fois plus puissant qu'un chercheur normal ? - Toute ressemblance avec un sujet chaud du moment serait purement fortuite ! ) Bon ciel ! Johann PS : la question n'est évidemment pas de débattre de l'intérêt éventuel du goto ou des systèmes d'assistance
  24. Pointage assisté avec smartphone

    Bien vu le mesureur d'angle ! On en trouve même en appli gratuite (ou version pro sans pub, petit prix) : https://play.google.com/store/apps/details?id=org.nixgame.bubblelevel&hl=fr Si cet outil (je commence les tests) est aussi précis qu'il paraît, on a ici une solution efficace d'aide au pointage pour au moins un des deux axes. Pour l'azimuth, l'usage des graduations est une bonne solution si mise en station précise, mais on n'est plus dans l'assistance au pointage ! Mais après tout, si je suis déjà sûr de mon axe d'altitude avec le niveau intégré, la recherche est déjà grandement facilitée : avec une monture azimutale il n'y aurait plus qu'à déplacer l'instrument sur l'axe d'azimuth ! Trop simple pour être possible ?
  25. Pointage assisté avec smartphone

    Oui Kartouche, cette appli est effectivement sympa, mais nécessite une monture motorisée. Le système que j'imaginais devrait pouvoir être utilisé avec n'importe quelle monture, même une petite azimutale sans prétention.