aubriot

Member
  • Content count

    768
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by aubriot

  1. Pierro Astro

    pas étonné car le mien à mis plus d'une semaine pour traverser la frontière et une semaine de plus pour arriver chez moi .
  2. colmic posait cette question : Concernant la série IMX411/461/455, le binning est hard ou soft ? et Philippe Bernhard répondait : A lire la doc de QHY, le binning hard existe mais il est limité à 12 bits alors que le binning soft n'a pas de limites (et peut donc atteindre les dynamiques annoncées)
  3. Basler 1920-155

    bonjour , j'envisage d'acheter cette caméra Basler 1920-155µm pour le planétaire et plus spécialement pour le lunaire ce serait pour l'installer sur un Zen 250/3375 quel logiciel est compatible avec cette caméra ? ai je besoin d'un adaptateur spécifique ? les débits sont ils tenus en USB3 ? merci d'avance
  4. Basler 1920-155

    je ne connaissais pas. d’où l'option chez airylab de l'achat de ce "C-mount" suivant leur doc l'alim USB 3 micro B suffit . c'est assez logique vu la consommation 3,4Watts
  5. Basler 1920-155

    mon portable qui date un peu ( bien que 1 an 1/2 c'est peu) , ne permettra pas d’atteindre les 380Mo/s ...grand max 220Mo/s . je vais alors donc virer mon portable pour un mini ITX basse consommation , chipset B550 avec proc ryzen 4800U avec un SSD M2 1TO (debit 3,5Go/s)
  6. même en binning x2 sur la 6200 car j'ai cru comprendre que c'était du binning hardware ?
  7. Pierro Astro

    quand tu passes une commandes c'est un engagement entre les deux parties mais en cas de faillite tu peux en effet te poser des questions. mais même avec un contact rien ne te garantit sa viabilité .
  8. Alimentation ZWO

    avec l'Asiair tu consommes déjà 3 A .....couplé avec une ASI refroidie tu frôles facilement les 5A voir les dépasser . donc pas étonnant qu'elle est lâchée le principe est d'avoir une alim max et réserver 20% de marge . c'est ma philosophie .
  9. Pierro Astro

    Avec le COVID 19 c'est identique chez les autres . j'attends une réponse de la clef des étoiles depuis plus d’une semaine . faut être patient ou pose ta question sur ce site , certains auront peut être la réponse
  10. Basler 1920-155

    merci pour vos réponses je suis allé voir chez airylab ce qu'ils vendent http://airylab.fr/solution-dimagerie/cameras-planetaires/ coté SSD j'ai un EVO640 avec un débit externe de 345Mo/s ce qui devrait être faisable pour la résolution max en 8bits . et coté raccordement c'est du classique T2 ?
  11. qui n'a jamais pesté contre le nombre de câbles USB ou d'alimentation qui peuvent trainer sur sa monture ? moi je l'ai souvent fait soit les câbles sont trop longs ou ils trainent pas terre et là bonjour pour faire attention de ne pas marcher dessus surtout quand il fait noir . soit le câble reliant le portable à la monture est trop court et vous devez tourner autour de la monture à chaque mouvement. j'en avais donc assez ! après avoir reçu certains conseils d'astrams équipés du Boîtier Ultimate Powerbox V.2 Pegasus Astro - PEG-UPBv2 , j'ai donc décidé de sauter le pas. lors de son déballage on est surpris de sa taille et de sa légèreté. Largeur : 12 x 10 x 3 cm Poids : Boîtier → 400 g Caractéristiques mécaniques : Boîtier en aluminium anodisé il est livré avec un câble d'alimentation 12V/10A avec prise allume cigare. si vous désirez comme moi l'utiliser sur du 220V~ , il vous faudra débourser la modique somme de 67€ pour obtenir la référence Pegasus-POWXT60 https://laclefdesetoiles.com/alimentations-et-cables/6401-alimentation-12v10a-pegasus-astro-xt60.html première surprise et pas des moindres : le câble secteur pour l'alimenter n'est pas fourni et la sortie de ce boitier est spécifique .sic deuxième surprise : il n'est pas fourni de fixation ! comme d'hab il faudra de nouveau passer au tiroir caisse pour acheter ces fixations à 40€ . il n'y a pas de petit profit ! https://laclefdesetoiles.com/colliers-queues-d-aronde-supports/6405-fixation-pegasus-astro-pour-boitier-ultimate-powerbox-v2.html ce n'est pas le seul à pratiquer de la sorte . ZWO est aussi bien placé dans ce domaine. il est par contre livré avec : d'une Interface sonde de température d'un câble USB-B 3.1 d'une longueur de 3 m d'un câble d'alimentation type allume-cigare 10A longueur 2 m et de 4 câbles d'alimentation continu 2.1 à 2.1 mâle longueur 1 m les fonctionnalités de cet appareil sont nombreuses , outre le fait de gérer ces moteurs de mises au points , il est capable de gérer les résistances chauffantes et de jouer le rôle d'un HUB USB . L'Ultimate Powerbox V2 réunit les fonctionnalités suivantes : - 4 sorties 12V de 7A maximum pour chaque sortie (sorties prises jack diamètre 2,1 mm / centre positif) - 3 sorties d'alimentation pour la gestion de résistances chauffantes , ventilateur et flat - un Hub de 4 ports USB 3.1 (SuperSpeed, 5 Gbit/s) et de 2 ports USB 2.0 protégés électroniquement et gérables individuellement - un Contrôle de moteur pas à pas pour la mise au point (voir onglet "Accessoires") _ une interface pour sonde environnementale (température, humidité, point de rosée) → ajustement de la mise au point en fonction de la température - une sortie Variable / Software Configurable entre 3 et12V / sortie regulée de 3Amps il est donc polyvalent et capable de gérer n'importe quel set up. ça c'était pour le hardware . passons au software les drivers sont disponibles sur cette page du constructeur https://pegasusastro.com/support/ la documentation d'installation et de configuration sont accessibles sur celle ci https://pegasusastro.com/products/ultimate-powerbox-v2/ comment faire ?rien de plus simple . vous installez le driver du boitier compatible avec votre OS puis le logiciel Ultimate Powerbox V2. vous connectez l'ensemble de cordons et lancez cette applicatif la fenêtre principale "power" sur laquelle vous arriver vous permet de gérer l'ensemble de vos éléments de puissances la documentation est succincte et peu gourmande en explicatif. il faut dire que l'ensemble est d'une simplicité déconcertante et il ne vous faudra pas plus d'une heure pour avoir le tout des menus elle se compose de 5 modules : - en gris le menu de configuration et de mise sous tension - en jaune l'alimentation en entrée -en mauve la gestion des sorties 12V= - en rouge la gestion des résistances chauffantes - en vert la température externe l'onglet "Data" vous permet d'activer ou de désactiver les ports USB le port "focus" que je n'utilise pas permet de gérer les moteurs de mise au point. je ne l'aborderais pas. ensuite les autres onglets permettent de vérifier sous forme de graphique l'ensemble des alimentations et des températures actuelles . le dernier onglet "settings" permet de connecter ou de démarrer les modules lors de l’initialisation du boitier . voila c'est aussi simple que ça . les points forts : - petit et leger - logiciel simple d'utilisation - multi taches ( HUB , gestion puissances , gestions résistances chauffantes , gestion focuser,etc...) - cordons et câbles fournis les points négatifs : assez cher (695€ avec les options) pas de fixation comme l'eagle 3 de primaluce et non fournit de base alimentation 220V~ en option pas de pc en interne pour le stockage si vous désirez l'utiliser sur plusieurs set up sans le fixer en définitif , j'ai opté provisoirement l'installation par deux bandes munies de scratch sur la demi colonne en attendant de remettre les câbles en ordre conclusion: il ne lui manque plus qu'a intégrer un Rasberry PI 4 et vous avez l'équipement pour passer une bonne soirée d'observation son petit frère vient de sortir : Boîtier Pocket Powerbox Advance Pegasus Astro on y retrouve tous les modules concernés mais il est plus compact et possède moins de sorties mais à l'avantage d'y raccorder un rasberry PI Le Pocket Powerbox Advance réunit en un seul boîtier les fonctionnalités suivantes : 4 sorties électrique 12V DC pour un total de 12A max Système ON / OFF géré depuis le PC 1 sortie de puissance réglable (3, 5, 8, 9, 12 Volts) / 3A (peut être allumé / éteint) pour alimenter votre appareil photo reflex numérique / ou non reflex 4 ports USB 3.0 ou 3 ports USB 2.0 disponibles 1 port USB 3(jusqu'à 3 A) pour connexion un appareil de type Raspberry PI (3/4) 1 port Ethernet connexion RJ12 pour le contrôle d'accessoires périphériques (focuseur...) 2 sorties d'alimentation à connecteurs RCA pour la gestion de résistances chauffantes ou de boîte à flats 1 interface pour sonde environnementale (température, humidité, point de rosé) → ajustement de la mise au point en fonction de la température Canaux de réglage automatique de température de la résistance chauffante Protection contre l'inversion de polarité Fonctionnement USB / PC contrôlé ou autonome Dimensions : 100 mm x 73 mm x 25 mm Boîtier léger et compact en aluminium Compatibilité : ASCOM et INDI Nota : un seul bémol concerne la sonde . cette sonde n'est pas très "optimisée et compacte" . le câble est tellement sensible qu'une des patte c'est désolidarisée du CI. je vous conseille de bien la fixer quitte à renforcer l'attache du câble en sortie de module certains astrams ont constatés des coupures récurrentes sur ces modèles . il s’avère en faite que les câbles sont soumis à des contraintes de mouvement de la monture . depuis que je l'ai connecté en bout de la barre de contrepoids ce soucis a totalement disparu.
  12. Basler 1920-155

    c’est le logiciel qui est fournit de base si j'ai bien compris est elle compatible avec firecapture ? la sortie est au format C-Mount
  13. Basler 1920-155

    quand je vois les photos de "jp.brahic" j'en bave d'avance https://www.astrobin.com/full/rp8dqs/0/?nc=jp-brahic&real=&mod=&fbclid=IwAR1KOVsuIQG2dkNYeJY9vCvxsJfngbJZqiI4P-7bCB2FznrIPm_1AbENmzU
  14. La collimation de mon maksutov Gregory

    voila un an que j'ai fait cette acquisition et depuis je me suis perfectionné dans la collimation de ce tube. cela en devient un jeu d'enfant tellement c'est simple. par contre , je me limite a le faire avec une camera ASI 1600 en zoomant au maximun avec le logiciel ASICAP et AidCollimate ce soir avec un ciel très stable ,j'ai pu arriver en visuel à un grossissement de 844 x sur la lune avec les orthoscopiques . avec une Barlow Televue powermate 2x j'ai atteint les 964 x mais c'était trop limite. je pense avoir atteint les limites de ce tube .
  15. la méthode décrite dans cet article n’est que l’expression de mon ressenti et de ma petite expérience dans ce domaine. il existe plusieurs sortes de « mak »mais les deux principaux sont les suivant : le gregory ou le secondaire est collé sur le ménisque et le rumak ou le secondaire est indépendant du ménisque http://www.astrosurf.com/laurent/mak.htm Rien du plus agaçant que d’avoir une image floue ou de voir des étoiles en forme de coma. Si vous êtes confronté à cette problématique c’est que votre télescope est décollimaté ou voir pire. Il s’offre à vous deux solutions : renvoyer votre télescope au revendeur le plus proche ou mettre les mains dans le cambouis. La première solution est simple mais coûteuse . Outre le fait de payer une collimation , vous devrez payer un transport qui peut revenir cher si votre tube est assez lourd et encombrant. d’autre part, vous devrez repasser à la case « banquier » pour la prochaine collimation. La deuxième solution est gratuite mais semée d’embûches pour y arriver. Ce n’est pas impossible mais vous devrez etre minutieux et patient pour y arriver. Deux réflexions sont souvent émises sur les forums : le mak ne se décollimate pas : et bien c’est FAUX. Quelque soit l’appareil, il finit toujours par se décollimater et vous devez apprendre à le récollimater. c’est d’autant plus vrai quand vous parcourez de longues distances ….ou lorsque vous êtes nomade Un collimateur laser ne sert à rien sur un mak : c’est VRAI quand il est utilisé inséré dans le focuser avec projection sur mur mais il permet de comprendre le fonctionnement de la collimation sur ce type d’appareil. Pourquoi ? je ne saurais vous dire mais c’est ce que j’ai pu constater. Pour cela je me suis aidé d’un Collimateurs lasers Howie Glatter 635nm 2" Mon tube est un ottichen ZEN 250mm il a été conçu par Romano Zen un des meilleurs opticiens en Europe . Il est imposant , assez lourd 18kg et il respire la qualité dans sa finition. Sur la face arrière de mon mak , se trouvent trois grosses vis et trois petites vis disposées à 120° de chacune d’entre elles. Dans mon cas, elles sont cote à cote mais vous pouvez parfois les trouver décalée de plusieurs degrés. Pour réaliser cette collimation , vous devrez avoir deux clés allens pour tirer/visser ces vis et une caméra CCD sensible pour visualiser le disque du secondaire sur étoile test défocalisée. Vous pouvez aussi opter pour une barlow et un oculaire à fort grossissement pour visualiser cette tache d’airy. j’ai préféré utiliser la première méthode car il n’y a rien de pire que d’avoir l’œil rivé sur l’oculaire tout en tâtonnant sur les vis. Là au moins je peux voir la tache d’Airy tout en manipulant les vis. - Les grosses vis sont « tirantes » et permettent d’avancer la face arrière du tube (donc le miroir primaire ). elles sont fixées dans le barillet - Les petites sont « poussantes » et elles permettent de pousser la face arrière du tube en venant s’appuyer sur le barillet. Une documentation en anglais est disponible sur le net mais je la trouve peu appropriée et pas des plus simple à mettre en œuvre. vous allez vite vous agacer par un blocage d’un coté ou d’un autre. http://www.company7.com/library/orion/Inst_makcasscollim.pdf Vous l’avez compris , le but va être un savant dosage de pousser/tirer pour bien aligner le miroir primaire face au secondaire. Avec le collimateur laser , j’ai appris qu’il était plus simple de s’entraîner confortablement chez soi au chaud pour comprendre l’effet de ces vis sur le miroir primaire. Il m’a fallu pas moins de 8 heures d’entraînements pour passer à l’acte. La collimation fait peur mais le démontage d’un télescope fait fuir la plus part d’entre nous et à tord car comprendre et maîtriser son télescope est une chose primordiale pour faire de belles observations ou photos. Autant y passer pour vérifier l’état des optiques et des visseries. De toute façon, il ne pourra pas être plus décollimaté qu’il n’est. Pour mon cas je me suis aperçu que le ménisque avait bougé :Les points repères étaient décalés. Remettre un ménisque en place n’est pas simple car il faut passer la main dans le tube , soulever le ménisque et remettre en concordance les marques faites par l’opticien. j’en ai profité pour nettoyer les optiques et enlever les poussières. j’ai ensuite du attendre le bon moment pour passer à l’acte...ciel dégagé et pas de vent . après une MES de la monture , je me suis attelé à défocaliser la polaire vu sa hauteur dans le ciel et sa position proche du pôle nord. Il est important que l’étoile reste bien centrée pour éviter toutes aberrations ! l’étoile apparaît défocalisée et vous constatez rapidement que le secondaire ne se trouve pas au centre de la tache d’airy. Certains préconisent cette solution : « on desserre légèrement les poussantes et on joue sur les tirantes pour collimater. Puis on rebloque en vissant les poussantes. » J’ai opté pour une autre solution : elle permet de n avoir ni de jeu ni de décalage brusque comme j’ai pu le constater lors de mes éssais. « je mets les deux clés allens dans les vis , je débloque la poussante et je visse la tirante.je dévisse et Je visse en même temps. Ou inversement et je recommence si nécessaire . Ainsi cette action n’a pas d’action sur les deux autres paires de vis» Exemple : Si l’ombre de votre secondaire est trop sur la gauche et en haut , vous allez jouer sur les vis opposées . vous allez dévisser la tirante (la grosse vis) et visser la poussante (la petite vis) pour venir en butée.ainsi vous allez ramener l’ombre du secondaire vers le bas. Bien entendu , il se peut que votre face arrière (en bas du tube) vienne en butée du tube et vous n’avez plus de jeu pour orienter vers le bas l’ombre du secondaire. Vous devrez donc agir sur les vis du coté de l’ombre mais à l’envers. Je dévisse la poussante ( petite vis) et je visse la tirante (grosse vis) pour venir en butée. c’est un coup à prendre mais après une heure d’expérience vous allez vite comprendre le principe. pour résumer voici les conditions pour effectuer cette collimation : - avoir une nuit calme (avec un bon seeing ) - mettre en température le télescope (sortie deux heures avant , tête en bas et ventilé) - mettre le pare buée - prendre une étoile de forte magnitude - proche de la polaire - grossissement de (Barlow Televue 2x et oculaire 12mm ) sans renvoi coudé ! - bien centrer l'étoile dans l'oculaire réticulé - vérifier la tache d'airy en intra et extra . - prendre une photo avec une camera sensible pour effectuer le collimation. - s’aider de la croix virtuelle de la caméra pour avoir l’étoile centré et vérifier le centrage de l’ombre du secondaire - prendre une photo pour vérifier avec le logiciel " Al's Collimation Aid" la bonne collimation. le logiciel collimation aid est disponible à cette adresse http://astrolabo.com/2010/06/22/als-collimation-aid/ refaite la même opération avec une étoile plus lumineuse …comme l'étoile VEGA . A cette étape les retouches devraient être minimes les premiers résultats devraient être déjà apparents : très bon visuel à faible grossissement et étoiles rondes Puis avec une Barlow powermate x2 (comme je vais le réaliser bientôt) vous revérifierez votre collimation . le but étant bien de grossir au maximum pour corriger les imperfections
  16. lors d'un stage de pixinsight à l'AIP (astro Images Processing ), il nous a été présenté le logiciel ALADIN . c'est un atlas du ciel interactif : https://aladin.u-strasbg.fr/aladin-f.gml il possède une BDD des images prises , la cartographie et posséde tous les catalogues d'étoiles possibles . pour cela vous devrez aller sur cette page pour installer le java et le logiciel "aladin" : http://aladin.u-strasbg.fr/java/nph-aladin.pl?frame=downloading sur ce site vous pouvez consulter cette BDD par l'Aladin lite : https://aladin.u-strasbg.fr/AladinLite/ la documentation en français de ce logiciel : http://aladin.u-strasbg.fr/java/AladinManuel6.pdf après l'avoir installé sur votre PC et lancé l'applicatif , vous arrivez sur un menu de ce type. il vous suffit dans le module "commande" d'y mettre le nom de l'étoile ou de la galaxie désirée pour obtenir l'image désirée on peut zoomez , déplacer l'image , calculer la distance, identifier certains objets se trouvant à côté, faire de l'astrométrie en faisant clic droit de la souris sur l'objet désiré on peut avoir d'autres informations exemple : je choisi l'étoile "Polaris" et j'obtiens immédiatement la photo de cette étoile concernée en réalisant un clic droit sur "exploration de l'objet astronomique" puis en cliquant sur le nom de l'étoile "alf Umi " je peux aller aller consulter par le navigateur la base simbad et VizieR vous y trouverez toutes les données s'y référant tuto sur l'utilisation de ce logiciel : une vidéo très bien faite pour un forumeur qui permet de synchroniser Prism V10 avec Aladin ce qui n'est pas le cas à l'origine
  17. test du moteur de mise au point EAF ZWO

    entre temps une option vient d'être disponible sur les sites de vente . il permet en effet d'acheter un module de fixation pour les feather touch. par contre il n'est pas donné : 34 € prix officiel https://laclefdesetoiles.com/colliers-queues-d-aronde-supports/6963-platine-d-adaptation-zwo-pour-focuseur-eaf-sur-feather-touch.html
  18. possédant une lunette TS60/330 comme chercheur , j'envisageais de l'utiliser pour l'autoguidage , l'observation et l'astrophotographie grand champ pour effectuer cette focalisation , je décide d'acheter un moteur de mise au point avec l'option d'effectuer cette mise au point manuelle par une raquette . le sesto senso de primaluce dont je suis satisfait n' a pas cette fonction . tout se fait depuis le PC et il est impossible d'effectuer une map manuelle depuis la molette (le moteur la bloque) . dans ce domaine il existe plusieurs fabricants :l'EAF de ZWO, le Focus Cube de Pegasus et bien d'autres . possédant déjà deux caméra ZWO , j'ai opté pour EAF avancé de ZWO non pour son prix mais pour le retour positif qu'en ont fait certains . il existe deux versions - Standard Version: EAF body, flexible coupling, motor bracket, USB2.0 cable. - Advanced Version: EAF body, flexible coupling, motor bracket, USB2.0 cable, hand controller, temperature sensor. Le boîtier du EAF avancé (59 mm x 52 mm x 41 mm) est doté de 3 ports de connexion : -une prise d'alimentation électrique 12V DC (avec connecteur jack diamètre extérieur 5,5 mm / intérieur 2,1 mm, centre positif). - Un port USB2 pour le contrôler via logiciel ASICAP -une prise jack femelle pour connecter la sonde de température ou la raquette Moteur: Step moter, 35mm diameter, 5760 steps to rotate a circle. alimentation: 12V DC 5.5mm x 2.1mm, center positive port de données : USB2.0 poids : 277g Capacité d'entrainement: 5kg L'EAF avancé s'adapte sur un grand nombre de focuseurs. Il est compatible avec les instruments suivants : SkyWatcher Astrophotography Reflectors, SkyWatcher Black Diamond, SkyWatcher Dobsonians, SkyWatcher Maksutov-Newtonians. SharpStar telescopes, SkyRover telescopes, TS Optics, Astro Tech, Feather Touch, More focuser will be supported in the further. such as TAKAHASHI telescopes, GSO telescopes. Recommend to use extra focuser and EAF on SCT and MCT. Au déballage du matériel , on constate que ce moteur est plus petit et plus léger que sesto senso. il est complet et il respire la qualité au premier abord. par contre la documentation est succincte et aucune clé USB n'est fournie comme chez primaluce pour cela vous devrez aller chercher l'ensemble des logiciels et manuels sur le site de ZWO https://astronomy-imaging-camera.com/product/zwo-eaf vous devrez télécharger le drivers ASCOM EAF v1.0.1.8 et le logiciel propriétaire ASICAP de ZWO v1.6.2 il s'installe directement sur la molette non démultiplié du focuser . il sera donc moins précis que le sesto senso mais peu importe ce n’est pas ce que je lui demande. jusque là aucun soucis notoire a constater mais .... cela n'a pas duré longtemps les vis sont trop courtes pour remplacer celle en place du PO . le seul moyen est de la mettre sur le pas de vis qui sert à régler la dureté du crayford après avoir installé le moteur sur le focuser avec un peu de difficulté ,(un peu plus compliqué que sur le sesto) et raccordé l'ensemble des connecteurs nécessaire à son pilotage je suis allé de déboire en déboire. autant le système répond facilement avec la raquette autant il se met en sécurité des que je veux le piloter depuis le PC. A nue sans être posé il répond correctement mais des qu'il est raccordé sur le PO il ne veut pas bouger ou si peu . j'ai donc essayé de jouer sur les visseries , sur l'attache du moteur sur le PO, de réinstaller les logiciels rien n'y fait . après deux heures d’acharnement je décide de l'installer de l'autre côté sur le démultiplicateur 1/10 . Et là miracle , il décide enfin de fonctionner mais avec une course réduite et très très lente. en faite il s'est avéré que la vis qui servait à maintenir la patte de fixation du ZWO sur le PO venait en buté sur le "boulon sans tête" qui règle la dureté du focuser même en mettant une rondelle pour essayer de laisser un espace entre les deux vis cela ne suffit pas . soit je scie la vis soit j'essaye de remplacer les 4 vis existantes pour solidariser la patte du ZWO sur le PO J ai opté pour la deuxième solution avec seule possibilité de n'en remplacer que deux : boulons de diamètre 3mm/3 cm de long avec rondelle et un écrou. il faut faire attention au serrage des boulons autrement vous bloquez le moteur. le bon côté c'est qu'il est silencieux. on ne l'entend pas! ATTENTION : d'autres lunettes sont aussi concernées par ce problème comme les Kepler et la 120 esprit suivant d'autres forumeurs !* un autre a du faire des modifications sur le fil suivant http://www.astrosurf.com/topic/129628-eaf-zwo-mesure-de-température/ https://www.baader-planetarium.com/en/2"-bds-sc-baader-diamond-steeltrack.html Pour cela il y a 5 modifications à faire - Coupé de 5mm la tige coté bouton sans réglage fin ( ça empêche pas de le remonté, fait à la drimel, bien refroidir ) - Inverse le coté de la vise de serrage du focus - élargir le trou du support ZWO EAF - coupé le support ZWO à mi longueur - utilisé des vis plus longue ( mais pas trop ) Pour les Takahashi vous devrez opter pour ce Kit de fixation https://www.loisirsplaisirs.com/accessoires-cameras-zwo/4308-kit-fixation-zwo-moteur-eaf-takahashi.html passons à la température : j'essaye avec le logiciel propriétaire et je le compare au sesto senso et à ma Netatmo le décalage est de 1°C avec la sonde internet et moindre en mettant la sonde externe. ce qui est plus inquiétant c'est quelle varie régulièrement de quelques dixième de °C. je passe à Prism pour vérifier ce que je viens de constater : pas mieux. autre mauvais point , il faudra choisir entre la sonde externe ou la télécommande car elles utilisent la même entrée. Alors que dire : déçu même si au final j ai pu le faire fonctionner normalement. il fait le job mais sans plus. il n'est pas normal qu'un moteur de mise au point qui se dit de qualité pour un prix contenu ne s'adapte pas à tous les Portes Oculaires .
  19. ASI 1600 mm pro

    la caméra ASI 1600mm pro de la marque ZWO est l'une des plus connue dans sa catégorie . d’autres sont venues lui faire concurrence voir la dépasser .....mais le but étant bien sur de se faire plaisir en obtenant de magnifiques images du ciel étoilés elle est encore très bien cotée et elle répondra largement à vos attentes comme c'est le cas pour moi en astronomie on utilise bien des termes qui restent parfois incompréhensibles pour le commun des mortels vous trouverez ci joint un descriptif des différents termes et un lien tres complet sur les caméra CCD https://docplayer.fr/54663467-Choisir-sa-camera-ccd.html l'ADU (acronyme de Analog Digital Unit) est le pas codeur du convertisseur Analogique-Numérique d'une caméra. chaque pixel est représenté par un nombre entier (ou trois si on est en couleur), et ce nombre représentatif c'est l'ADU. le FullWhell ou capacité de charge correspond au nombre d'électron que le pixel peu emmagasiner sur une pose . son maximum est de 20000e- dans le cas de ce capteur avant sa saturation. le Gain : il correspond à la sensibilité de la caméra. comme on peut le voir et vous l'aurez vite compris plus on augmente le gain ; plus ce FW diminue et plus vite les pixels se saturent le binning logiciel (et non hardware ) sur cette caméra consiste à accumuler la lumière (ou signal) des pixels adjacents joints deux par deux . binning de 2 = 4 pixels, binning de 3 =9 pixels, ect. On obtient ainsi une meilleure détection des objets faibles et étendue mais au prix d'une diminution de la résolution et un changement de l'échantillonnage le bruit de lecture est un parasite qui diminue avec l'augmentation du gain et par différents moyens il sera enlevé en élaborant des DOF la dynamique est le fullwhell (nombre max possible d'électrons dans un pixel) divisé par le bruit de lecture en électrons rms. le vignettage correspond l'assombrissement de la périphérie (coins sombres) d'une photographie. le backfocus est la distance requise entre la sortie de votre tube et le capteur de votre caméra pour avoir une image nette. sans cela votre image sera trouble voir noire l'offset permet de caler le point le plus noir par rapport au zéro. c'est très utile pour enlever des pixels seuillés à zéro ( ça donne des pixels noirs sur votre image) DOF : abregé Dark , Offset , Flat le QE c'est le rendement quantique l'échantillonnage représente la portion angulaire du ciel vu par un pixel . il se calcule ainsi E= 206P / F pour comprendre ce qu'est l'échantillonnage , je vous conseille d'aller consulter le lien suivant https://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/fr_FR/dossiers-pratiques/informatique-pratique/echantillonnage ce lien vous permet d'avoir ce résultat très simplement en fonction du Seeing https://astronomy.tools/calculators/ccd_suitability le seeing mesure la turbulence atmosphérique. https://www.meteoblue.com/fr/meteo/outdoorsports/seeing/tournefeuille_france_2972237 vous comprendrez vite que la taille de votre pixel sera déterminant dans le choix de votre caméra en fonction du tube et du seeing http://astro.dialou.fr/techniques/astrophotographie/echantillonnage/ ce n'est pas les descriptif le plus complet mais à mon sens le mieux détaillé. elle possède les caractéristiques suivantes : Largeur : 86 mm Diamètre : 78 mm Type de capteur : CMOS - 12 bit Monochrome Taille du capteur : 17,7 mm x 13,4 mm (diagonale 22,2 mm) Nombre de pixels : 4656 x 3520 pixels Taille des pixels : 3,8 µm x 3,8 µm Capteur : CMOS N&B - 4/3" - Panasonic MN34230 Nombre d'images par seconde : Jusqu'à 192 images / seconde en résolution 320 x 240 pixels Autoguidage : non disponible Connexion : soit USB 3.0 et USB 2.0 Conversion A/D : 12 bit / 10 bit Refroidissement : double étage TEC à -45°C sous la température ambiante. Poids : 410 g Coulant : 50,8 mm et 31,75 mm (2" et 1,25") / T2 (M42 x 0,75) Câble USB : USB 3.0 longueur 2 m Temps de pose minimal : 0,000032 seconde Temps de pose maximal : 16 minutes Bruit de lecture : 1.2e à un gain de 30db Alimentation Requise : 12V - 5A Rendement Quantique : ~60% BackFocus (distance Châssis - Capteur CCD) : 17,5 mm (vissant T2) , 15mm ( coulant 2 pouces ) elle est livré avec différents raccords en M42 ou M48 qui permettront de la raccorder ou de l’insérer dans le porte oculaire de votre tube . vu la diagonale du capteur ces raccords sont largement suffisants pour ne pas provoquer de vignetage si vignetage il devrait y avoir , attendez vous plus a ce qu'il vienne de votre applanisseur ou correcteur. pour obtenir de la couleur et faire ressortir les nébuleuses ,vous devrez vous doter d'une roue à filtre avec ces 7 filtres LRVB SHO soit en 31,5mm ou en 36mm vous pouvez pour des raisons budgétaires , vous limitez aux LRVB 31,5mm ce qui est déjà suffisant pour débuter. certains vendeurs vous font même des packages au cout d'achat très compétitif. désignation des filtres : L = luminance R= rouge V= vert B= bleu S = souffre H= hydrogène O = oxygène conseil de ZWO : miroir coté capteur, reflet interne coté ciel pour ce capteur pour ne pas avoir de halo cette roue à filtre devra être installée au plus prêt de votre caméra pour éviter le vignettage quand au calcul du diamètre du filtre , cela dépend évidemment de la distance de celui ci par rapport au capteur . plus le filtre est loin du capteur plus il devra être important lien très intéressant pour le calculer https://astronomy.tools/calculators/ccd_filter_size lien sur l'utilisation des filtres à bandes étroites http://www.ciel-astro-ccd.fr.nf/dossiers/filtres_ba_et.pdf un des points important sera de respecter le backfocus entre votre caméra et votre applanisseur/correcteur . dans mon cas, l'applanisseur donne un BF de 57mm + ou - 4mm en sortie sachant que le BF de la caméra est de 6,5mm + l’épaisseur de la RAF est de 20mm , il vous faudra mettre 30,5mm de raccord . dans le calcul du BF vous devez aussi tenir compte de l’épaisseur des filtres (1,9 mm) vous pouvez aussi vous doter d'une bague de tilt pour corriger l'inclinaison du capteur CMOS par rapport au chemin optique. https://www.loisirsplaisirs.com/zwo/3786-bague-de-tilt-t2-zwo.html le capteur CMOS n'est jamais réglé d'usine sur son support pour être parfaitement à l'horizontale du Circuit Intégré. les étoiles sur les bords sont souvent allongées dans un coin. ce correcteur permet ainsi de bien remettre à la verticale le capteur par rapport au chemin optique il est préconisé comme réglage par défaut de mettre le gain à 139 db pour avoir 1e- par ADU le bruit de lecture chute ainsi fortement pour obtenir 1,5e- et la dynamique reste assez bonne pour la plupart des cibles faibles . le FW est donc de 4000e-, soit l'équivalent d'un codage sur 12 bits. certains préconisent ces valeurs suivantes suivant ce que l'on recherche à faire with a 150mm aperture at f/4 : Optimal SNR: Gain 75/Offset 15, 480-600s Balanced SNR/Resolution: Gain 139/Offset 30, 210s High Detail/Resolution: Gain 200/Offset 60, 90s Alcor-system avait pratiqué ce test mais sur un capteur couleur http://www.alcor-system.com/common/allSky/tests/TEST_ASI_1600MM_COOLED_CCA_ALCOR-SYSTEM.pdf pour la faire fonctionner , il sera nécessaire d'installer les logiciels du fabricant ZWO https://astronomy-imaging-camera.com/software-drivers le logiciel ASICAP et les drivers ASCOM de la caméra et de la RAF (EFW) cette caméra est aussi compatible avec d'autre logiciels FireCapture V2.6 and Up [32bit/64bit] ( Native Support, FREE ) celui que j'utilise pour le planétaire SharpCap V3.0 and Up ( Native Support, FREE ) celui que j'utilise pour le visuel assité Genika ( Native Support) PRISM ( Native Support) : celui que j'utilise pour le ciel profond Planetary-imager( Native Support, FREE ) il vous faudra aussi lors de son utilisation réaliser la MAP pour respecter le Back Focus. pour cela vous devrez utiliser un masque de bahtinov ou un moteur de mise au point vous pouvez aussi le fabriquer au dimension requises de votre appareil http://oeilducelestron8.canalblog.com/archives/2011/12/06/23668031.html http://astrojargon.net/(X(1)S(vkgarc45entcrheafjniexju))/MaskGenerator.aspx?AspxAutoDetectCookieSupport=1 vous verrez que vos photos sont toujours parasitées . il est donc impératif de faire des DOF pour enlever ces défauts cette vidéo est très explicative : http://astrospace-lab.blogspot.com/2017/07/dark-flat-offset-astronomie-fichiers-calibration-astrophotographie.html lien des différents bruits et du traitement de ceux ci: https://docplayer.fr/42837933-Test-camera-asi-zwo-1600mm-cooled.html https://media.afastronomie.fr/RCE/PresentationsRCE2018/Walliang-RCE2018.pdf quand à l'option de la résistance chauffante qui s'adapte sur ces caméras au contraire de certains je la préconise car j'ai déjà été confronté à avoir du givre sur l'applanisseur https://www.loisirsplaisirs.com/zwo/3856-systeme-anti-buee-zwo-pour-asi-refroidie.html
  20. vous voila donc prêt avec votre nouveau PC pour partir sur le terrain. un PC fixe tant qu'il est relié au secteur ne pose pas de soucis mais des qu'il est installé sur une batterie avec un convertisseur 12V=/220V~ cela devient vite un enfer. - la batterie se vide à une vitesse grand V vu la consommation de votre PC qui frôle les 400 Watts. - il est imposant - et il est lourd pourtant il existe des moyens très simple pour réduire la charge et la consommation de votre PC fixe dans le monde des cartes mères vous disposez de différents formats qui vous permette de faire (à peu prêt) la même chose quand je dis à peu prêt c'est tout simplement qu'en fonction du format certaines options seront retirées ou certains ports n'existeront pas . cela ne vous empêche pas de l'utiliser de la même manière qu'un PC normal. vous l'avez donc compris ,plus je réduis la dimension de la carte mère plus je réduis sa consommation et au final le poids du PC et de la batterie. Attention : ces cartes mères sont assez chères sauf si vous achetez des PC du type NUC ou le système eagle de primaluce. c'est un bon début mais ce n'est pas tout. le chipset qui permet d'organiser les échanges entre les différents composants est un des plus gros consommateur d'énergie de la CM (en plus de représenter 50% du prix d'achat de cette carte ) actuellement vous avez trois chipsets AMD : le X570 très énergivore (14-15Watts ) , le X470 (6-8Watts) et le B450 qui ne consomme moins qu'un X470. un nouveau chipset le B550 devrait sortir dans les mois à venir et devrait avoir une consommation très réduite par rapport au X570 et devrait supporter les nouveaux processeurs Ryzen 4000. nous arrivons donc aux Processeurs et aux cartes graphiques qui sont des gouffres en énergies. on peut aller de 15Watts à plus 250Watts TDP. le but ici sera de prendre celui dont le rapport consommation/puissance soit le plus approprié. pour obtenir ce rapport on doit se tourner vers les APU qui allie le processeur avec la carte graphique (GPU) sur la même puce la gravure du die est un indicateur et dans ce domaine AMD à pris de l'avance (c'est très rare ). dans le monde des carte graphique associé au die , Intel était le vainqueur mais avec la sortie des nouveaux APU Ryzen 4000 d'AMD cela ne va pas arranger ces affaires vous trouverez ci joint la liste de ces nouveaux processeurs ainsi que les anciens (3xxx et 2xxx) déjà supportés comme vous pouvez le constater le Ryzen 7 4800U allie la puissance processeur , une Carte Graphique de bonne facture et une consommation très réduite. il ne sera bien sur pas donné mais c'est vers ce processeur qu'il faudra se tourner. mais on peut aller encore plus loin pour réduire la consommation : aller dans le BIOS afin de baisser les Fréquences , les tensions d'alimentations ! on appelle cela de l'Underclocking ( l'inverse de l' Overclocking ) A partir du BIOS on peut modifier bien des paramètres qui vous feront économiser autant de Watts que nécessaire - Le FSB : Le FSB (appelé aussi bus interne, en anglais internal bus ou front-side bus) est le bus système permettant au processeur de communiquer avec le reste des composants Son débit dépend de la vitesse d'horloge, exprimé en MHz. - le CPU Clock ratio (coeff) : c'est le coefficient multiplicateur qui permet d'obtenir la fréquence de fonctionnement du processeur . la Freq proc= Coeff x la fréquence du bus - mais on peut aussi baisser la tension d'alimentation du processeur et de la mémoire : le Vcore du processeur et le DRAM Voltage des mémoires Plus la fréquence augmente dans une technologie plus les parasites prennent de l'importance et pour lire le signal on doit augmenter la tension . Donc si l'on baisse la fréquence du bus , de la mémoire et du processeur on peut aussi baisser la tension. C'est assez sensible et plutôt réserver à des utilisateurs assez à l'aise dans ce domaine ensuite n'oubliez pas que si vous consommer 400 Watts ,votre alimentation qui est "certifiée 80 plus" en consomme 20% inutilement en chaleur (soit 80 Watts) ainsi si vous réduisez votre consommation à 100 Watts , vous n'économisez pas 300 Watts mais 360 Watts. ce qui est toujours ça de gagné. Des logiciels permettent aussi de réaliser les même fonctions sous Windows sans avoir à rebooter le PC et aller dans le BIOS. c'est très pratique et vous pouvez même vous faire des modèles de configurations suivant le fonctionnement désiré. vous aller sur le terrain , vous choisissez la conf que vous avez préparer pour consommer le moins possible et voila le tour est joué. vous revenez chez vous et vous remettez la configuration par défaut. depuis Windows , vous pouvez aussi accéder au BIOS des portables voici le modèle à suivre que j'ai mis à jour pour accéder au bios : Étape 1 Appuyez sur la touche Démarrer en bas à gauche de votre écran. Cliquez ensuite sur Paramètres reconnaissable à sa roue dentée. Cliquez sur Mise à jour et sécurité. Cliquez sur Récupération dans le menu de gauche. Cliquez sur démarrage avancé, cliquez sur le bouton Redémarrer maintenant. Étape 2 Windows redémarre dans un écran bleu.Choisir une option. Cliquez sur Dépannage. Cliquez sur Options avancées. Cliquez sur Paramètres du microprogramme UEFI. *Cliquez sur Redémarrer. Windows redémarre. Cette fois-ci, vous vous retrouvez dans le BIOS de votre ordinateur portable ou PC. il n'y peu de chance que vous puissiez modifier ces paramètres. le mien est bridé.
  21. test du moteur de mise au point EAF ZWO

    si vous désirez l'adapter sur un Feather touch , là encore il n'est pas fait pour ce type de focuser . vous n'aurez pas d'autres solution ( sans avoir à tout démonter ) que de le fixer sur l’emplacement de la vis de blocage du focuser. ce n'est pas des plus logiques mais cela fonctionne parfaitement. dans tous les set-ups ou j'ai pu le tester jusqu’à maintenant , c'est sur ce Mak qu'il se rend le plus utile et pratique avec sa molette . plus de vibration, déplacement en douceur et suffisamment précis pour faire du planétaire
  22. alimentation Hub et caméra....

    fait aussi attention à la section des câbles d'alimentations. j'ai racheté dernièrement un câble rallonge qui devait alimenter le boitier TCF leo et pourtant il n'a pas voulu fonctionner correctement. limite d'ampérage.... ou publicité mensongère surement. pour un câble de 5A /12V il n'a jamais voulu y faire passer 4,17 A max
  23. utilisation de registax 6

    méthode pour traiter une vidéo de la lune et obtenir une image finale de meilleur qualité : le résultat de la capture vidéo dépend bien souvent de la mise au point , de la turbulence, du nombre d'image capturées ,etc.. lorsque j'ai fait cette vidéo le temps était humide ,froids et avec peu de vent. pas les meilleurs conditions surtout que je n'avais pas de résistances chauffantes lien du logiciel : https://www.astronomie.be/registax/ lors de ce traitement je vous conseille de mettre votre vidéo sur le DD système pour faciliter le traitement .;) - Lancer le logiciel registax 6 - Sélectionner votre vidéo qui est en .ser - Puis choisir une image de bonne qualité par le curseur du bas à gauche. elle va servir de référence. - Lorsque vous l'avez trouver lancer "set alignpoints" -vous pouvez réduire le nombre de points d'alignement avec le curseur au niveau de "Number Align" - cliquer sur aligner -cliquer sur "limit" - sélectionner "drizzing" et mettre à 2x -cocher "maximized" et mettre le curseur sur 4 sur "use Nearestby alignpoints" -lancer stack . il va alors empiler toutes les images -Aller sur Wavelet - Cliquer sur "Show Full Image" pour avoir l'image en entier - Ensuite et c'est là que cela devient important vous aller devoir doser sur les layers. vous pouvez enregistrer vos profils par "save schema". ainsi lors du prochain traitement vous pourrez récupérer vos paramétrages par défaut. le "Denoise" réduit le bruit et "Sharpen" pour régler la finesse de l'image - Pour avoir le zoom cliquer sur "View Zoomed" -le ctrl + souris vous permet d'aller voir la partie concernée - Cliquer sur RGB Balance puis sur auto balance - et lancer "Do All" vous n'avez plus qu'a sauvegarder votre photo vous avez d'autres fonctions pour retraiter l'image mais certains préfèrent utiliser Photoshop moon08122020.tif pour aller plus dans l'utilisation de registax http://www.astrosurf.com/sweiller/RCE-RencontreCiel&Espace-CiteSciencesParis/RCE2012/Registax6-Presentation-Finale!.pdf
  24. finalisation du son PC Astro

    Vous voila donc prêt à démarrer votre PC. il vous suffit d'appuyer sur le bouton marche/arrêt . si rien ne "bouge" c'est que vous avez oubliez un câble ou l' alimentation. derrière l'alim vous avez un inter marche/arret vous avez un doute sur le branchement des câbles du boitier , vous pouvez la faire démarrer avec un tournevis. il faut savoir que ce bouton marche/arrêt n'est en faite qu'un bouton poussoir. un petit court-circuit entre deux pin ferme une boucle pour lui demander de démarrer comme sur la photo , il vous suffit de faire cette action entre les deux broches PW. Nota : les broches RES permettent de reseter le PC lors du démarrage , l’écran doit vous afficher le sigle du fabricant avec trois options en bas - DEL : pour aller dans le BIOS (touche suppr) - F12 : pour démarrer sur le support désiré si vous avez plus OS sur différents disque dur - END : pour le QFLASH (flasher la carte) vous choisirez l'option "bios" . des le démarrage du PC, vous devrez sur votre clavier appuyer sur la touche DEL ou "suppr" en français n'ayez pas peur du BIOS et sa configuration. au pire vous bloquez la machine au mieux elle ne voudra pas booter sur le support désiré. un ctrl+Alt+Supp ou un appui sur le bouton reset permet de relancer le PC et de retourner dans le BIOS par DEL il faut dire que le BIOS a bien évolué depuis peu et la reconnaissance des composants se fait automatiquement et si cela ne veut toujours pas redémarrer ,il vous suffira alors de reseter le BIOS en court-circuitant les deux pins "Clear Cmos" ou si vous ne le trouvez pas en enlevant la pile de sauvegarde. cela va remettre le BIOS à l'origine (config constructeur) ATTENTION : cette manip se fait PC éteint et débranché du secteur. Bon si tout se passe bien ,vous allez arriver sur un menu de base sur cette page de garde on à toutes les indications : les données du processeur , les données de mémoires et les périphériques installés : ici le en PO mon DD et en P1 le lecteur DVD ) si le "boot séquence" ne se fait pas en premier sur le DVD vous devrez d'aller dans le "mode Advanced" à l'onglet "Boot" et choisir en P1 votre lecteur DVD. Avant de sortir "save & exit", il ne faut pas oublier de mettre le DVD de Windows 10 dans le lecteur DVD vous valider la sortie en cliquant sur "Save and exit" . votre PC reboot et vous arriver sur un menu de démarrage qui vous demande de booter sur le DVD en cliquant sur la touche du clavier. cliquer sur la barre espace du clavier ! il va vous demander de choisir la langue puis de mettre la clé de votre Windows 10 qui se trouve sur la pochette le plus dur vient d'être fait à une exception prêt le formatage du DD. vous arrivez sur un menu ou il faudra s'assurer que le DD est sélectionné , faire "suivant" et choisir "mise à niveau" il va formater le DD et il lancera l'installation de Windows 10 pendant cette installation le PC va rebooter plusieurs fois . A chaque fois il va vous demander d'appuyer sur la barre espace ...ne le faite surtout pas ! on ne le fait qu'au démarrage ! si c'était le cas , il va revenir à l'origine de l'installation . ne faite donc rien et attendez qu'il passe à exécution suivante suivez pas à pas ce qu'il vous demande Au bout d'une dizaine de minutes votre installation sera finalisée et vous arriverez sur le bureau de Windows. il vous suffira alors d'aller installer les CD ROM de la Carte Mère et de la Carte Graphique. vous pouvez alors choisir les logiciels que vous désirez installer . les plus importants sont les pilotes . le reste ce sont des applis de gestions ou des logiciels tiers (inutile pour la plus part) si aucun CD n'est fournit il faut donc les télécharger sur internet . une doc constructeur vous indique comment procéder. voila votre PC est finalisé ! vous mettrez certainement un jour pour le faire mais avec de l'expérience en moins de 4 heures c'est baclé A une seule chose il vous faudra retourner dans le bios pour sélectionner le DD en boot 1 et désactiver les autres boots si vous ne le faite pas il voudra rebooter sur le DVD et seulement ensuite il basculera sur le DD A partir de ces connaissances , on peut faire plein de choses et surtout aller vers des PC de taille réduits et aller titiller le Vcore , et autre paramètres pouvant augmenter la puissance du PC ou ...... réduire sa consommation sur le terrain et soulager la batterie en augmentant son autonomie
  25. Vous venez de recevoir vos composants qui constitueront votre nouveau PC astro et vous n'avez plus qu'une hâte : le mettre en place sachez déjà qu'avant de toucher ces composants vous devez vous décharger électriquement nous sommes tous "charger électriquement " et le transfert de cette charge vers la CM et autres composants peut les endommager c'est assez simple à faire : toucher une masse comme le boitier métallique . et évitez de travailler sur une moquette !. Ça y est vous êtes prêt à commencer cela va se passer en deux phases : le montage que je vais décrire dans ce post puis l'installation de OS dans un autre tuto on a toujours peur au début de faire mal . si vous suivez pas à pas mes indications il ne devrait pas y avoir de surprise. lisez bien la doc et vérifier que tout est connecté comme il se doit ne mettez pas sous tension tant que vous n'avez pas fini de positionner les composants et les connecteurs ! si vous avez un doute n'hésitez pas à demander de l'aide à un ami et je ne pourrais être tenu responsable des dégâts causés par votre maladresse. plan de la carte mere : la première chose à faire est de poser le processeur sur son socket AM4. suivant la photo , vous avez deux indicateurs (rouge et bleu ) qui vous permettent de bien positionner le Processeur dans son logement. si vous n'avez pas relevé la manette vous ne pourrez pas le positionner et si vous l'avez mal orienté il ne rentrera pas dans son logement l'indicateur du processeur (bleu) doit coïncider avec l'indicateur du socket (en bleu ) il suffit alors de lever la manette, positionner le processeur et rabattre cette manette . et le tour est joué vous venez de positionner votre processeur dans son logement il ne vous reste plus qu'a installer votre ventilateur. il est fournit avec le processeur et il est largement suffisant pour le refroidir. le positionner est assez simple . il existe une attache sur chaque cotés de ce ventilos que l'on doit positionner dans les clips du socket la manette qui se trouve sur l'une de ces extrémités doit être déverrouillé puis rabattue pour verrouiller l'ensemble . le système ne doit pas se désolidariser du socket. si c'est le cas c'est que vous l'avez mal inséré ou alors la manette n'a pas été correctement basculée il ne faut pas non plus oublier de connecter le câble d'alimentation du ventilateur sur la CM. il est parfois indiqué deux entrées : une avec l'illumination et l'autre sans . il y a là aussi un sens pour l'enclencher passons maintenant a l'installation des barrettes mémoires . il faudra bien entendu abaisser les clips et insérer les barrettes dans le sens des connectiques. vous ne pouvez pas vous tromper et si elles sont mal emboitées vous ne pourrez pas rabattre les clips de chaque côté n'hésitez pas à bien les enfoncer A partir de là vous pouvez fixer votre Carte Mère dans le boitier . vous avez à peu prêt 9 vis à utiliser pour fixer cette CM comme indiqué avec les cercles bleu l'insertion de la carte graphique devient un jeu d'enfant en la positionnant dans la fiche (vert) vous ne pouvez pas vous tromper car il y a aussi un détrompeur . pour que cette CG puisse fonctionner , il sera nécessaire d'y raccorder le câble d'alimentation PCI E 8 broches ou PCIE 6 broches suivant votre CG , vous pouvez avoir 8brochees ou 6 broches on a presque terminé . il ne reste plus qu'a insérer les câbles USB du boitiers , les câbles de démarrages et les périphériques SSD ,DVD, DD en bas de votre CM vous avez plusieurs connectiques qui vous permettent d'inserer les cable USB de façade du boitier et l'ensemble des connecteurs pour démarrer, reseter le PC dans votre documentation de la CM , il est indiqué comment les positionner sur le front panel (cable led DD, reset, Pwr ,etc) c'est le plus délicat à faire . en théorie le nom des câbles est indiqué dessus enfin pour brancher le DD et le lecteur DVD , il suffit d'utiliser les connecteur SATA 6 qui sont toujours sur le coté droit de la CM. essayez de respecter l'ordre de connexion SATA 0 pour le DD, SATA 1 pour le DVD ,etc... n'oubliez pas de mettre les câbles d'alimentation pour le lecteur DVD et le Disque Dur et pour finir avant de démarrer le PC , il reste a brancher le port Ethernet de la box (internet) , la souris ;le clavier et l’écran vous êtes prêt à mettre l’alimentation sous tension pour démarrer votre PC Nota : l'installation de l'OS sera traité dans un autre chapitre pour ma part j'ai tendance à tester mon PC en dehors de son boitier pour vérifier son fonctionnement global .c'est que lorsqu'il est finaliser que j'assemble le tout à l'intérieur cela donne à peut prêt ça