FiatLux

Omegon 20x110 / 28x110

Messages recommandés

Hehe il est vraiment excellent ce Bob :D

Bon ben on va être patient!

 

(Mais note Bob que tu brûleras à côté d'AlainG si il existe effectivement un enfer pour les 'astrolls taquins' - pour te citer :) )

 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être de meilleure qualité que les fameuses 150 semi apo que l'on retrouve sous plusieurs marques et qui sont bof bof, dixit Bob ;) D'ailleurs, les 150 semi apo, avec fourche, sont moins chères, ça en dit long ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PetitOurs> Ah je les connais bien celles-là, j'ai eu les 30x125 à oculaires fixes qui partagent la même architecture optique (si ce ne sont les oculaires, donc) : par prudence, je te les déconseille car mon modèle souffrait d'un défaut de parallélisme et d'un chromatisme assez marqué. Pour le parallélisme, je n'en tirerai pas de conclusion statistique - je suis peut-être tombé sur un mauvais numéro - mais pour le chromatisme, difficile de l'attribuer à un exemplaire sans compromettre toute la gamme...

Modifié par BobSaintClar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grosse surprise, j'avais justement mis les Vixen dans mon "semi-graal"... C'est très intéressant d'avoir ton retour sur cette marque/modèle que j'imaginais hyper sérieuse...

Le vrai graal reste les Fujinon 25x150 à 45°. Je me demande d'ailleurs si la version 45° existe aussi en 40x150...

A+

Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, FiatLux a dit :

Fujinon 25x150 à 45°.

je vais chercher le tarif, merci ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus, les Vixen 125 entrent désormais en concurrence avec les 120ED d'APM-telescope, qui proposent la même chose (oculaires interchangeables, en 31,75 malheureusement) avec une bien meilleure correction chromatique.

Maintenant, pour qui est patient et peut mettre suffisamment d'euros de coté, reste la possibilité d'attendre que Markus Ludes (encore APM) mette sur le marché les binoculaires de 150 à verres ED dont il promet l'avènement depuis plusieurs mois... sur les forums de Cloudynights. Elles sont supposées arriver sur le marché l'an prochain (mais ce n'est qu'une promesse qui n'engage, comme toutes les promesses, que celles et ceux qui y accordent foi). Quoi qu'il en soit, elles devraient coûter assez cher : je vois mal un bitube de diamètre 150 à verres spéciaux - et po en 50.8, ça nécessite des prismes de belle taille - sortir à prix d'ami !

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Bob. Donc BT 125 -> OUT!

Tiens d'ailleurs à ce que j'ai compris le diamètre c'est fondamental pour les champs d'étoiles, amas globulaires/ouverts (c'est déjà pas mal) car ça augmente la luminosité des étoiles (qui sont assimilables à des objets ponctuels )
En revanche pour les objets étendus comme les nébuleuses il n'y a pas d'augmentation de leur luminosité avec le diamètre. Donc là il faut mieux privilégier la qualité des optiques, la possibilité d'adapter le grossissement et l'intercalage (ça existe?) de filtres.
J'ai bon? :)
A+

Amaury

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas d'augmentation de la luminosité surfacique, mais comme la surface augmente avec le grossissement, à pupille de sortie égale... d'une même nébuleuse, tu reçois plus de lumière dans un gros tube que dans un petit , jusqu'au moment où elle remplit tout le champs. Ensuite, si tu continues à monter en diamètre et à grossir (pour conserver une même pupille de sortie), tu verras de plus en plus de détails, car ces derniers sont d'autant plus difficiles à voir qu'ils sont petits (essaye donc de lire le journal dans la pénombre). Sans quoi, sur des objets comme M42, on n'en verrait pas plus dans un gros dob qu'à l'oeil nu ! Donc je te rassure (ou pas) : monter en diamètre permet toujours de voir davantage de choses dans les nébuleuses, diffuses ou pas.

Pour les amas d'étoiles, je pense surtout aux amas globulaires, le but est de les résoudre. Là, c'est clair, il faut du diamètre, de sorte à ce que les étoiles soient perçues individuellement, et non seulement parce qu'elle forment un gros paquet.

Privilégier la qualité des optiques est important, bien sûr, surtout si tu souhaites pousser le grossissement (on parle de binoculaires à oculaires interchangeables, ce qui permet en sus d'intercaler des filtres). Si tu es à peu près certain de n'observer qu'en grand champs, des objectifs achromatiques de bonne qualité peuvent suffire : après tout, les Nikon 20x120 ou les Fujinon 25x150 proposent des objectifs classiques et s'en sortent très bien :)

Modifié par BobSaintClar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci à tous ;)

merci Bob  ;) 

Modifié par PETIT OURS

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui en effet c'est ce que j'ai compris :) En même temps la luminosité surfacique (qui ne bouge pas avec le diamètre de l'instrument) c'est quand même le critère principal pour dire qu'un truc est brillant: si tu "étales" la lumière d'une ampoule électrique sur une surface de 100km2, la même quantité de lumière sera émise mais tu ne seras même pas au courant :D

Je t'avoue que pour moi ça a été un peu un choc quand j'ai réalisé ça (bêtement je me disais que M42 à "l'oculaire" d'un tromblon de 1m de diamètre devait ressembler à un phare de voiture 9_9 )

Sinon OK pour les détails fonction du grossissement c'est clairement l'avantage du diamètre: pouvoir augmenter le grossissement tout en conservant une pupille de sortie élevée (et donc une luminosité surfacique apparente optimale).
Voili voilou,
Merci Bob tu es un puit de science (aucune ironie) B|

Amaury

Modifié par FiatLux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, FiatLux a dit :

Merci Bob tu es un puit de science

Ce que j'ai à peu près compris en optique astro, je le dois à d'autres astrams, soit via leurs articles de revues ou leurs livres (Pierre Bourge en tête), soit via des discussions directes (David Vernet, entre autres), soit via leurs fils de discussion sur ce forum (par exemple ceux de Lyl, quand j'y comprends quelque chose :D). De ma scolarité, en la matière, je n'ai rien retenu... comme quoi, merci les astronomes !! Ils ont fait une bonne partie de mon éducation scientifique :)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C’est classe!

Enfin la conclusion de tout ceci c’est qu’il faut que je mesure le diamètre de ma pupille à dilatement maximum et que j’essaye de me trouver des binos à pupille de sortie équivalente. Le tout au diamètre le plus élevé que mon portefeuille l’autorise. Bien entendu pour observer sous bon ciel car sans contraste point de salut.

Bon ben j’ai fait du chemin en 2 mois, merci les amis :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Conclusion bis: les 20x110 restent dans la course avec 5.5mm de PS (j’ose espérer que mes pupilles peuvent atteindre ca a mon age, on verra).

Les nébuleuses auront une luminosité surfacique  2 fois plus importante qu’avec les 28x110 (2 = le carré de 5.5/3.9, 3.9 étant la PS des 28x110). C’est loin d’être négligeable vu le challenge que représente ce bestaire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison, mais n'oublies pas que le grossissement supérieur des 28x se traduira par plus de détails perçus et un usage sur des ciels de qualité moins exigeants (un paramètre qu'on ne contrôle qu'en partie, du fait de la météo et de la lune, sans parler d'aller en vacance avec son matos : un intérêt des jumelles, c'est que c'est mobile). Ca va aussi faire la différence sur les grosses planètes (à 28x, ça commence à ressembler à des ch'tites boules) et sur la lune, même si c'est pas l'idéal. Enfin, les 28x ont un champs apparent de 64°, c'est correct, quand les 20x plafonnent à 54° : c'est vraiment limite, le sentiment d'immersion va en prendre un coup. Un avantage des 20x sur les 28x, c'est leur relief d'oeil important (21mm contre 15mm) : as-tu des lunettes de vue ? Ca peut forcer ta décision.

 

Chacun a ses critères en matière de jumelles astro, bien sûr : du moment que j'ai 14-15mm de relief d'oeil, ça passe, ma vue imparfaite se corrige facilement à la mise au point. Je recherche du grand champs apparent, pour l'immersion. La pupille de sortie doit taper dans les 4, idéalement : c'est un excellent compromis entre le grossissement, la luminosité et le contraste. Mes Nikon 8x30, avec leurs pupilles de 3,75mm, m'offrent des vues célestes magnifiques. Les Canon 10x42 étaient également géniales : leur qualité optique fait merveille, avec une pupille de 4mm.

 

Y'a pas à tortiller : il faut que tu essayes tes jumelles sous le ciel, avant de trancher... mais ce n'est pas toujours possible !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Bob!

Je compte m’en servir régulièrement sous excellent ciel dans les alpes de haute provence (c’est même LE cas d’usage pour cet achat), donc le contraste n’est pas une considération.

En revanche le champ... J’avais déjà tiqué à la lecture des specs + ton retour... Et c’est vrai que le grossissement risque d’être limitant à court terme.

 

Je suis donc en train d’étudier l’achat d’un dob Orion 150x750, facile aussi à transporter dans les Alpes (avec femme + kids), moins cher et beaucoup plus versatile...

 

Equipement envisagé:

- oculaire de 25mm Omegon : grossissement de 30x et un champ apparent de 60deg (2deg en réel contre 2.3deg pour les jumelles) pour une pupille de sortie de 5mm. Parfait pour le grand champ et l’observation d’objets étendus style M42.

- Un zoom 8-24mm + barlow pour aller jusqu’au planétaire.

- Une tête Bino.

 

Le tout pour nettement moins cher que les 20x110 + monture.

 

Bon evidemment ca ferait deux dobs a la maison (avec mon T300). EDIT: en revanche pas de doublon avec mes 20x80...

Modifié par FiatLux
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arff marrant, je suis à peu près sur le même genre de cogitation et de choix... avec un panel d'instruments un peu différent. J'y reviendrai sous peu quand j'aurai reçu l'engin :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@BobSaintClar: Suspens...! Mais je parie qu'il va pas être trop "shabby" ton matos :)

 

Moi aussi j'avance --> oust le Orion Starblast 6:

- un dobson de 750 si on veut pas se casser le dos ça suppose d'avoir une table où le poser et je vais pas me trimbaler ça en plus dans le coffre

- le PO de 1.25" m'oblige à acheter de nouveaux oculaires, et l'offre en 1.25" est vraiment bof au niveau du champ...

 

Donc je m'oriente finalement vers:

- Un tube GSO 150/750 avec PO de 2",

- Une monture Alt-Az correcte tout en restant transportable

Avec un Explore Scientific 25mm/100° j'aurai un champ réel de 3.3° soit autant que dans mes 20x80 :S Bref, je sens que je brûle là...


Au final le coût devrait être similaire à celui du "Orion + oculaires" mais avec un bien meilleur confort d'observation et la possibilité de réutiliser le même jeu d'oculaires qu'avec mon T300.

Banco.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben certes, j'ai opté pour une lunette APO plutôt qu'un ch'tit dobson, dans l'idée de (re)faire à terme de l'astrophoto grand champs. Je me donne un an, en gros, pour me familiariser avec cette lunette et m'en servir exclusivement en visuel (je me laisserai peut-être tenter par de la photo lunaire au foyer, mais ça n'ira pas bien loin). Ensuite, je m'offrirai une monture correcte :)

 

Coté jumelles, je vends les Spacewalker (aux US, apparemment ils l'aiment beaucoup), je garde les Vixen 80 et si je gagne au Loto (sachant que je n'y joue pas, mais peu importe, ça ne change quasiment pas mes chances, pour bien moins cher), je m'offre celles-ci...

 

Bon, si tout va bien, dans une semaine je vous avoue tout !!

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/11/2017 à 11:05, BobSaintClar a dit :

Il n'y a pas d'augmentation de la luminosité surfacique, mais comme la surface augmente avec le grossissement, à pupille de sortie égale... d'une même nébuleuse, tu reçois plus de lumière dans un gros tube que dans un petit , jusqu'au moment où elle remplit tout le champs. Ensuite, si tu continues à monter en diamètre et à grossir (pour conserver une même pupille de sortie), tu verras de plus en plus de détails, car ces derniers sont d'autant plus difficiles à voir qu'ils sont petits (essaye donc de lire le journal dans la pénombre). Sans quoi, sur des objets comme M42, on n'en verrait pas plus dans un gros dob qu'à l'oeil nu ! Donc je te rassure (ou pas) : monter en diamètre permet toujours de voir davantage de choses dans les nébuleuses, diffuses ou pas.

Pour les amas d'étoiles, je pense surtout aux amas globulaires, le but est de les résoudre. Là, c'est clair, il faut du diamètre, de sorte à ce que les étoiles soient perçues individuellement, et non seulement parce qu'elle forment un gros paquet.

Privilégier la qualité des optiques est important, bien sûr, surtout si tu souhaites pousser le grossissement (on parle de binoculaires à oculaires interchangeables, ce qui permet en sus d'intercaler des filtres). Si tu es à peu près certain de n'observer qu'en grand champs, des objectifs achromatiques de bonne qualité peuvent suffire : après tout, les Nikon 20x120 ou les Fujinon 25x150 proposent des objectifs classiques et s'en sortent très bien

 

Oui c'est ça, c'est logique, à pupille de sortie égale, tu reçois plus de lumière d'un objet donné avec un gros diamètre qu'avec un plus petit. Ouf, l'honneur est sauf ! ;)

 

Ca explique aussi le fait qu'à pupille de sortie égale, on décèlera dans un T400 des galaxies à la limite de la visibilité, qu'on ne détectera pas dans un 200. Idem, toujours à PS égale, pour la couleur verte que l'on perçoit nettement sur les nébuleuses planétaires avec un 600 mais pas forcément un 350.

 

Après, il faut relativiser les bienfaits d'une grosse PS. S'il est vrai, pour reprendre l'exemple des NP dans un 600, que le vert émeraude n'est flagrant qu'à faible grossissement*, le fond de ciel est aussi beaucoup plus noir avec une PS étroite, ce qui peut être plus agréable et permet d'observer sans perte de contraste.

 

(Désolé pour le retour-arrière et la légère digression, tout est parti d'une discussion passionnée entre Amaury et moi vendredi soir, dans le mistral à la Sinne :D)

 

* A mon avis, c'est la combinaison de deux facteurs : d'un, la pupille de sortie large laisse passer plus de lumière, donc on perçoit les couleurs plus facilement. De deux, à faible grossissement, la lumière, et donc la couleur, est concentrée sur une plus petite surface apparente alors qu'à fort grossissement, la même quantité de lumière se dilue sur une surface apparente plus étendue. Bob, Amaury, vous confirmez ? ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites