Messages recommandés

w_element1.jpg

C'est l'impression de ce soir sur Jupiter.

63mm en ville dans la lumière du boulevard mais le temps est calme, juste une petite brise.

Je monte la petite lunette et je pioche ce que je crois être le 32mm dont je vais sans doute me séparer (la flemme de monter le chercheur)

Je pointe le long du tube ... Jupiter et 4 satellites dont deux proches, pile dedans mais ça bouge vite et je vois flou.

C'était un SkyW 6mm.

Bon...

je prends le 7mm TMB, jolie image belles bandes, la GTR qui s'en va au bord, un peu d'orange ça fait plaisir. Cette grosse pastèque est sympa avec sa bande bien brune de l'autre côté de l'équateur de la tâche rouge.

J'en prend un autre. L'ortho 5 célestron. Verdict rapide ... c'est sombre. Aziz mets la lumière !.

Et toc, je suis bête, ...je cherche le Clavé.

Bon, Jupi, s'est fait la malle le temps que je déballe.

Et paf la baffe. Un peu défocusé mais dans le brun clair et le brun foncé de la grande bande et les deux pôles bleuté "sale" : 3 bandes blanches/cernée de crème quasi luminescentes, turbulente au bord dans les zones brunes. Incroyable, j'ai pas compris comment un défocus pouvait apporter ça. Je suis restée à ne rien toucher le temps de la traversée à l'oculaire. J'ai même eu l'impression de voir le satellite (petit) le plus proche avec un liseret d'ombre.

Bref, je recale et je fais la map. Je suis restée pff 20mn à chercher à me protéger de la lumière du boulevard.

.. Jupiter prend de la couleur sur les bords, elle chute vers l'horizon.

Je remets le TMB car mes yeux fatiguent. 2 ème choc, il était resté là sur le porte-oculaire de la monture tout ce temps à m'attendre et à m'envoyer des reflets du lambadaire qui est le long du boulevard.

Je reprends la serviette qui servait à me cacher de la lumère. Lumière qui était là stable et contrastée. Une mise au point "snap" comme disent les américains : surprise. Dans un trou de turbulence, le TMB s'est montré à la hauteur, au point où c'est une émotion que je n'oublierai pas.

Autant le Clavé est conforme aux paroles de Serge : "centrer, center, décentrer" (très piqué au centre, mais pas tout à fait au centre)

Autant ce TMB original dont je ne connaissais pas l'apparence du modèle à sa réception est une merveille. Image facile une fois la bonnette à hauteur (exercice obligatoire pour l'apprécier), stable, égal sur tout le passage de Jupi et sa bande (de compagnons)

Intéressant au point ou j'ai regardé les petits disques des satellites sortir ou entrer du/dans le champ. Têtes d'épingles de tailles différentes. Sur la planéte, les volutes vue avec le Clavé sont plus difficiles, un tout petit peu plus petite mais on ressent la force dans ces mouvements dans le brun clair. Le bleuté est là, riche, la correction est bonne.

J'ai sorti les filtres que je sais utiles en terrestre et j'ai fini par laisser tomber.

Ca va bien comme ça : je profite des couleurs naturelles de cette pastèque un peu jaunâtre.

Des lignes plus sages dans le bleu des pôles, je ne les avais pas vues auparavant avec la 80APO.

Je remballe et je calcule rapidement :

5mm c'est trop sombre Aziz... il me faut du noir de la montagne et de la lumière de cette étoile.

Le Clavé cadeau reste un cadeau au point de me faire verser des larmes tant je suis concentrée que j'ai l'oeil à l'oculaire (la fatigue de l’œil ouvert)

Le TMB optical, je le savais bon mais franchement, utiliser un oculaire avec barlow intégrée, je me suis toujours dit que ça serait forcément moins bon. Barlowter une f13 finalement ce n'est pas inutile.

Je n'ai jamais eu une image si plate et si facile. Un vrai outil pour faire du dessin : tu t'interromps et tu reviens, l'image est toujours là à t'attendre.

Il n'y a pas que le relief d’œil dans le confort de cet oculaire.

120x et 140x ça tient la route, mais la lumière n'est pas envoyée à volonté : il faut du diamètre.

Je vais rejoindre Morphée avec l'image persistante de Jupiter, moins piquée que sur le 406 un soir de chance sur le Semnoz, mais si patiente que l'on apprécie Jupi se traînant à travers l'oculaire avec son cortège galiléen.

Il est temps.

 

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Sympathique récit et excellente description de cette "grosse pastèque" :)

Bonne journée,

AG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un petit commentaire de plus : il lui faut 10-15mn pour monter en température la petit lulu, je viens de ressortir ce soir, une heure en avance, c'est plus net sans la dispersion athmosphérique.

Entre les deux bandes brunes autour de l'équateur, des nuages paresseux bruns-orangés plus clairs et en grosses volutes.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

CROA original Myriam...

... hier Jupiter au 355mm ça claque!!! un peu moins de piqué que dans la 100ED ou la 80ED mais alors en terme de détails il n'y a pas photo, le diamètre c'est le diamètre! pourtant une turbulence de m...e et mise en température trèèèès longue de mon tube.

L'occasion aussi de tester mon Paracorr Type I (en 50,8).

 

Pour la 80ED compter 25 minutes de mise en température et la 100ED une quarantaine...

Modifié par zirkel 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli CROA !!

 

Ah hier soir la claque sur Jupi au 355 ?? Ben moi tout l'inverse au 300, au point que j'ai dû sortir la FC-100 en parallèle pour vérifier.

Le 300 était dehors depuis 2 h, et la FC immédiatement sortie a aussitôt délivré une image plus gratifiante.

Je sais cette FC affûtée en planétaire pour l'avoir utilisée récemment une dizaine de sorties sur Jupiter, et auparavant.

Le 300, c'était sa seconde sortie planétaire, heureusement qu'une première avait été concluante.

- Forcément plus de lumière dans le 300

- une teinte et des couleurs plus claires et naturelles, alors qu'à 150 X dans la FC c'est déjà un peu sombre et plus jaunâtre

- rapidement une image stable et avec plus de fins détails dans la FC, alors qu'il faut sans cesser chercher la MAP au 300 et que cela reste flou et empâté. Par moment, lors de rares trous de turbu, on perçoit toutefois la finesse attendu et le potentiel de détails.

Heureusement j'ai vérifié avec la FC que la turbulence était aussi bien présente par rapport à la veille, et que les fins détails entre les bandes principales n'étaient plus visibles, et que la NEB bien détaillée la veille l'était à peine. Je trouve donc que l'effet de la turbulence était accentué dans le 300, donnant une image à peine lisible et ne portant pas plus d'info que dans la lunette les 80 à 90 % du temps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A Rennes, bon ciel et beaucoup de détails aussi au 250, on était apparemment mieux lotis dans l'ouest alors ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant