den b

Membre
  • Compteur de contenus

    1 858
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

258 Très bonne réputation

À propos de den b

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    observation nature Site AIR ET EAU
  • Adresse
    Rennes
  • Site personnel
  • Instruments
    jumelles canon 10x42 IS, lunette nikon 70/300, meade SC 102 sur monture perso.
    250 mm split ring et assimilés.

Visiteurs récents du profil

2 263 visualisations du profil
  1. J'ai repris hier soir quelques observations de l'après midi, ben, c'était bien meilleur de jour Mars était toute brouillée ainsi que les étoiles et pas grand chose à tirer du ciel bien chargé en humidité. Du coup, je suis reparti voir les pléiades cet AM avec un beau ciel bleu et une température plus que printanière(Les gros atouts de l'astro diurne ), pendant que les nuages avançaient doucement vers Rennes pour nous gâcher cette nuit encore. Après une petite mise en jambe sur Almach, puis Mirach, un petit tour par Mars, nettement plus agitée qu'hier, avant d'inspecter le bélier avec Hamal et Sheratan, alpha et Beta donc, puis tentatives infructueuses sur Gamma et même Lambda, sait-on jamais... On y reviendra. Puis Cap sur Alcyone et je retrouve les trois comparses d'hier et en passant par divers grossissement 50x au 24mm , 85x au 14mm et parfois 170x au 7 mm pour les deux plus faibles je fini par attraper les parents, Atlas et Pléione donc, puis six des sept sœurs, Alcyone donc puis Electra, Merope, Maïa et Taygeta pas évidente à mag 4,3 mais ce sera Celaeno (mag 5,5) qui me donnera le plus de mal pour finir par se montrer quand même à170x. Si une étoile de mag 5,5 est relativement facile à trouver lorsque c'est la seconde composante d'une double il n'en est pas de même lorsque les repères manquent et que l'étoile est perdue dans le champ quand on monte en grossissement. Du coup j'ai gardé Stérope (mag 5,8) et sa secondaire pour une prochaine fois, et je suis allé me balader dans les hyades, saluer Aldébaran et ainsi que Théta 1 et 2, mag 3,4 et 3,8 pour me reposer les yeux
  2. Encore un peu de ciel bleu cet AM pour quelques observations diurnes. C'est l'ISS qui a ouvert le bal à 12h15 avec un passage observé à la petite lunette de 75 mm grossissement de 17x. Très fine et bien définie, je distinguait parfaitement les deux jeux de panneaux encadrant la structure centrale. J'étais bien assis et cela ajoute aussitôt au confort d'observation et de suivi et j'ai pu la suivre du zenith jusqu'à une hauteur de 30° à l'Est soit plus d'une minute et demie. Cet après midi à l'équatodob 250 je suis retourné voir Almach comme mise en bouche et je suis encore étonné de retrouver la secondaire de mag 5 dans le 24mm. J'ai continué en passant par Mars et comme elle semblait bien sympathique au 24mm, je suis passé au 4mm et donc 300x de grossissement et là encore une bonne surprise de distinguer sans problème une zone sombre sur la moitié environ de la planète et après vérification sur skysafari ma vision était tout à fait exacte. Ce n'était pas du super détaillé, bien sûr, mais je n'en espérait pas autant Puis je me suis dirigé vers les pléiades, Alcyone me titillant depuis que Nicolas en avait parlé en début de ce topic, et à mag 2,86 elle se découvre assez facilement, mais la secondaire de mag 6,27 reste invisible dans le 24mm, du coup je tente au 7 mm à 170x donc et toujours rien. A 300x, avec le 4 mm, toujours pas de secondaire malgré une figure d'airy très bien dessinée sur la primaire, permettant au passage de vérifier la collimation et il faudra le 2,5 mm et 500x de grossissement pour enfin trouver cette secondaire, toute faiblarde, mais visible sans problème à 100% du temps. Étonnant de voir qu'il faut quand même grossir énormément pour trouver cette étoile de mag 6,27 alors que le secondaire d'Almach de mag 5 se voit instantanément au 24 mm à 50x. Cela doit aussi tenir à son éloignement relatif de la primaire, 112" alors que Almach n'affiche que 9,5" de séparation . Au hasard des changements d'oculaire en revenant une fois sur Alcyone au 24 mm après l'avoir perdu au 4, je suis surpris de la trouver sur la droite du champ alors que je pensais la trouver sur la gauche, et au final ce n'était pas Alcyone, mais Atlas de mag 3,6 qui la suit de peu dans l'oculaire les deux étant à peu près à la même déclinaison. Vu le champ du 24mm, j'avancerais ensuite un peu plus vite pour attraper Electra aussi à la même déclinaison et qui se laisse trouver aisément malgré sa mag 3,7 et j'ai ainsi pu observer ces trois étoiles (un degré d'Atlas à Electra) dans le même champ. Je garde les autres pour demain, il doit encore faire beau
  3. Je me présente et bien entendu une question ...

    Je procède juste en lecture de carte. On peut le faire sur aladin lite : http://aladin.unistra.fr/AladinLite/?target=02 26 11.544%2B57 25 25.34&fov=0.22&survey=P%2FDSS2%2Fcolor Et on cherche ensuite les éventuelles infos requises dans les divers catalogues Sinon les infos plus haut viennent d'un planétarium sur lequel j'ai un catalogue Usno : http://www.astrosurf.com/durey/astrosky.html
  4. Je me présente et bien entendu une question ...

    Rien de significatif en satellite, seul un morceaux (parmi les sept dans le champ d'un degré entre 22h50 et 23h) à 1/3° de là dans le bon créneau horaire, mais comme dit auparavant, tout cela à pu bouger pas mal en temps et position si c'est calculé avec les éléments actuels. L'identification USNO de l'étoile "occultée" si cela peut servir à d'autres : Etoile Usno 1425.03430394 Magnitude rouge 14.200 Magnitude bleu 15.400 Magnitude visuelle 14.650 Index couleur B-V 0.75 Ascension droite 2h 26m 11.580s Déclinaison 57° 25' 25.160" La secondaire est de mag 15,8 à 9.5"
  5. Je me présente et bien entendu une question ...

    Bienvenue par ici. Pour l'anomalie, peut-être un petit flash ponctuel d'un satellite ou débris en rotation ? On en voit souvent à l'oeil nu de plus importants, mais il n'y a pas de raison pour que des plus faibles provenant de petits morceaux se produisent aussi. On peut aussi remarquer que cette anomalie semble mieux définie que les étoiles voisines de même magnitude. tu as une localisation de prise de vue un peu plus précise que "région de Belfort" ? Je regarderais demain sur calsky ce qu'il y avait dans le secteur comme satellites, mais je ne sais pas si les éléments sont rétroactifs pour des recherches après presque 6 mois...
  6. cherche disque gradué 360 degrés ;)

    Tu peux te les imprimer par là : https://www.blocklayer.com/circle-dividereng.aspx
  7. Un bolide s'écrase au large de Mayotte !!

    La vidéo est celle d'arizona et date de 2016
  8. J'ai eu un 60 mm antarès pendant quelques temps sur mon 350mm avant de revendre le tout. Je préférais le champ et le grossissement du 50mm pour la recherche. le quickfinder est sympa, mais cela reste un truc à piles et difficile de baisser assez la luminosité. Jusqu'à maintenant, comme pointeur, je n'ai jamais trouvé mieux que mes petites fabrications à cercles concentriques qu'il faut placer très haut au dessus du tube et le plus en avant possible pour moins se tordre le cou. Exemple avec mon 250 et ma petite lunette :
  9. En ce moment bricolage dans la journée entrecoupé d'observations pour tester le matériel. J'ai fait une petite monture 3axes et pour tester le pointage aux coordonnées, quoi de mieux que quelque pointages d'étoiles dans l'après midi et au final, petit coup de chance à mon premier essai après réglages sur la lune capella se révèle aisément dans le chercheur 10x50 qui est monté pour les tests. Le lendemain, j'aurais un peu plus de mal à attraper Vega à 14h, mais finalement je finirai aussi par la trouver. Parler de têtes d'épingles pour ces étoiles en diurne dans un chercheur 10x50 est grandement exagéré, ce ne sont au mieux que la plus petite piqûre de la pointe de l'épingle que l'on puisse voir J'ai aussi pu attraper bien plus facilement et plusieurs fois l'ISS qui ne passe que de jour en ce moment et il est intéressant de très bien distinguer la forme et quelques détails dans ces vues diurnes alors que la luminosité lors de ses passages nocturnes ne laisse pas voir grand chose. Hier, c'est le 250mm qui est ressorti et après réglage de mise au point sur Mars, tentative sur Uranus mais non vue et je n'ai pas trop insisté non plus. Je suis passé ensuite sur Hamal, alpha du bélier qui se trouve sans problème avec sa mag 2 , et direction Almach, mag 2,2 qui se trouve aussi facilement et au 24 mm, la secondaire de mag 5 apparait sans problème, jolie petite étoile semblant bleue par contraste avec la principale jaune. Je recommande sans restriction Les pléiades commencent aussi à monter assez haut de jour, il va falloir que j'essaye d'aller trainer un peu par là, Pas eu le temps hier, dommage.
  10. Oui, c'est l'ancien modèle TS sur la photo(2014) qui n'est qu'un rebadgage parmi tant d'autres. Il était à l'origine vendu comme le stellarview avec l'oculaire, mais le mien est en 50mm. Maintenant ils vendent l'oculaire séparément, cela permet de choisir éventuellement une autre focale si on se passe de réticule ou si on sait les fabriquer ou bien de s'en servir peut-être en autoguidage. l'oculaire est effectivement le 23mm de ton lien.
  11. En y mettant plus cher que le chercheur coudé redressé de base, cet autre coud redressé est intéressant du fait de sa mise au point hélicoïdale intégrée et de son oculaire dédié avec correction de dioptrie pour avoir une image bien nette du réticule (ce qui demande des manipulations minutieuses sur un chercheur basique) : https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p1399_TS-Optics-50-mm-Right-Angle-Finder-Scope-with-90--Amici-prism---1-25--helical-focuser.html On peut ensuite s'en servir comme petite lunette astro ou nature. Je lui ai même fabriqué une petite monture 3 axe pour expérimenter la chose
  12. Quelques réflexions sur chercheurs et pointeurs... https://www.webastro.net/forums/topic/121940-strock-quickfinder-ou-6x30/?tab=comments#comment-1779936
  13. Rencontre avec Sirius

    Ah, Tu as dû en avoir l'occasion, effectivement, mais si rigel est bien sur celle-ci, on n'y voit encore pas Sirius qui se trouve juste sous la ligne d'horizon à gauche du télescope
  14. Choix jumelles ???

    Pour avoir les deux effectivement, les 10x42 ont pas mal d'atouts en plus, étanches, mise au point à 2,50m, verres ED, meilleure gestion de l'activation de la stabilisation. Les bonnettes réglables ne sont pas une grande réussite, je donnerais pas mal pour avoir celles de mes anciennes perl escape à la place. Mais l’étanchéité, la mise au point plus proche et l'activation de la stab ne sont pas vraiment des atouts astronomiques. Il est vrai que les 10x30 ont moins de lumière et qu'elles sortent un peu moins d'objets que les 10x42, mais je les préfère quand même à n'importe quelle 10x42 ou 10x50 non stabilisée car la qualité d'observation est tout autre. Observer à main levée avec des jumelles non stabilisées ou sur pied est tellement galère qu'on jette vite l'éponge au profit de stabilisées, même pour un peu de diamètre en moins Les 10x30 ont aussi l'avantage du poids et volume réduit qui est aussi un bon atout pour ceux qui randonnent, voyagent ou observent la nature en itinérant et en astro si on observe aussi en parallèle au télescope, elles ne se font pas sentir à la courroie autour du cou, alors qu'il est plus pénible d'y conserver les 10x42 que je pose plutôt à l'abri pendant que je suis à l'oculaire du télescope Au final, je n'ai acheté les 10x42 que parce qu'elle étaient étanches et que mon usage à l'époque imposait cette caractéristique. Edit : un petit croa avec les deux paires en parallèle : https://www.webastro.net/forums/topic/9932-jumelles-stabilisées-canon-10-x-42-is-ed/?do=findComment&comment=2088968
  15. Choix jumelles ???

    Eh bien il faut sauter sur l'occasion, mais méfiance quand même, le libellé peut donner lieu à quelques doutes ...