den b

Member
  • Content count

    2239
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

585 Excellent

About den b

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    observation nature Site AIR ET EAU
  • Adress
    Rennes
  • Personal website
  • Instruments
    jumelles canon 10x42 IS, lunette nikon 70/300, meade SC 102 sur monture perso.
    250 mm split ring et assimilés.

Recent Profile Visitors

4315 profile views
  1. Pas de photos aujourd'hui, juste une petite info... Pour ceux qui ont un peu de ciel clair en fin de nuit, il semble que l'ISS soit précédée depuis deux jours par un petit satellite que les observateurs de seesat n'arrivent pas à identifier (peut-être un gros cubesat récemment largué ...). Premières observations hier matin et l'écart n'a pas l'air d'augmenter très vite. La vidéo d'hier : https://www.youtube.com/watch?v=z6S-nrRFfbM&feature=youtu.be Il semble que ce soit observable aux jumelles. Edit : Il semble que le coupable soit identifié : un module expérimental de communication japonais désaffecté qui à donc été rendu à l'espace vendredi 21/02. Japanese Experiment Module (JEM) Inter-orbit Communication System (ICS)-Exposed Facility (EF) Jettison: At 12:50 CT today, robotics ground controllers commanded an SSRMS disposal jettison of the retired JEM ICS-EF, a sub-component of the JEM ICS communications system. The Kibo Inter-Orbit Communication System (ICS) provided an independent intercommunications network between the Kibo module and Tsukuba Space Center (TKSC) of the Japan Aerospace Exploration Agency (JAXA). The ICS-EF was launched on the STS-127 mission (2J/A) in July of 2009, and was attached to the Exposed Facility Unit (EFU)-7 where it was in service until August of 2017. Kibo science data is now delivered via the ISS Ku-band system which utilizes the expanded coverage of the Tracking and Data Relay Satellite System (TDRSS) network.
  2. On trouve les trois derniers lancements sur ce site : http://www.satflare.com/track.asp?q=StarLink2#TOP Cet autre site permet de tous les visualiser en vue 3D, mais pas toujours facile à utiliser (cliquer sur le globe terrestre pour aller dans la visualisation.Dernier lancement représenté en blanc) : https://celestrak.com/NORAD/elements/supplemental/ On les trouve dans la base de donnée de heavens above (starlink*) : https://www.heavens-above.com/Satellites.aspx Ainsi que dans celle de Calsky (a partir de 44235) : https://www.calsky.com/observer/datasats.cgi Après faut savoir trier en fonction de ce que l'on désire le darksat porte le N° 44932 si vous voulez le retrouver dans le listes : https://www.heavens-above.com/SatInfo.aspx?satid=44932&
  3. Le principe est quand même que le nettoyeur brule dans l'atmosphère avec l'épave
  4. Vu la complexité de la manœuvre, cela risque fort dans un premier temps de rajouter quelques débris à la liste, et si on considère le coût je ne suis pas sûr qu'on en envoie des dizaines en orbite et de toute façon, cela restera ridicule par rapport au nombre de débris en promenade là haut (en gros, environ 18000 objets significatifs en orbite pour seulement 3000 satellites actifs). Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour un peu de buzz positif. C'est comme de supprimer les plastiques de notre vie, je me demande juste ce que les gens vont bazarder dans la nature à la place, mais je ne me fais pas d'illusions : ils trouveront
  5. Normalement ils peuvent les manoeuvrer et les désorbiter, à moins que la panne ne concerne la propulsion, donc.
  6. Qu'est-ce que c'est ?

    A ces heures ce doit être un satellite satmex 5 rebaptisé plus tard intelsat 115. Le flash de 20h24 correspondrait alors à un echostar 3, mais plusieurs autre possibilités voisines Un petit décalage temporel, peut-être une heure erronée dans ton imageur ? mais il y a aussi un petit bug dans l'affichage de calsky aujourd'hui, alors peut-être un autre problème.
  7. Qu'est-ce que c'est ?

    M42 se trouve juste au dessus de l'orbite géosationnaire et de part et d'autre de cette orbite on retrouve pas mal d'anciens satellites geo en orbite "poubelle". Ces satellites sont aussi parfois (souvent ?) en rotation et envoient des flashs et flares irréguliers et entre 19h et 20h il passait par là un intelsat 3-f7 qui semble être le coupable sur les 4 premières photos et peut-être sur pas mal d'autres si elle ne sont pas classées par ordre chronologique. Il faudrait les horaires exacts de chaque photo pour en dire plus. Ah, Nicolas vient de me griller
  8. Les satellites oneweb apparaissent maintenant dans la database de calsky sous forme de "débris" tans qu'ils n'ont pas été individuellement identifiés. https://www.calsky.com/observer/datasats.cgi de 45131 à 45165, mais pas de passage observable avant au moins 1 mois (?), je n'ai pas cherché très loin pour l'instant Peut-être une bonne stratégie, cette orbite qui ne nous permet pas de les observer trop bas et donc trop brillants, cela évite les commentaires désobligeants On trouve aussi ces oneweb ainsi que n'importe quel autre sat sur celestrack : https://celestrak.com/satcat/search.php "Name : oneweb" et dans les résultats cliquer sur le petit globe de la première colonne pour afficher la vue 3D de tous les objets d'un même lancement ou sur le globe de la dernière colonne pour une vue du satellite choisi. Régler ensuite les options à votre goût
  9. En 2014, sans les starlink et avec pas mal de satellites en moins, j'avais fait par curiosité un relevé de ce qui passait en 3 heures dans un champ de 10° autour de Jupiter.(50° de hauteur à l'époque au milieu des gémeaux, je reviendrais bien quelques années en arrière ) Ça donnait ça : Ça va pas être facile de trouver un créneau
  10. Une information pêchée sur seesat : le déploiement des starlink de ce 5ème lot devrait avoir lieu environ 15 minutes après lancement et donc au dessus de l'atlantique et avant le 1er passage diurne au dessus de nous (alors qu'auparavant cela commençait au passager de l'Australie). Du coup pas sûr du timing du déorbit burn, le train devrait lui, être visible au deuxième passage comme prévu.
  11. Une araignée dans un 600

    Je suis expert en scatologie aviaire et pas que... https://www.webastro.net/forums/topic/163793-ornitho-scatologie-et-séquences-gores/ Ne pas manquer la séquence finale du topic Plus sérieusement, je voyais souvent ce merle trainer vers le auvent, la taille de la fiente était respectable, et il y avait des restes de petites baies de je ne sais quel buisson où il picore constamment sous mes yeux. quelques autres aventures naturalistes pour ceux qui aiment oiseaux et petites bêtes : https://www.webastro.net/forums/topic/166432-stop-aux-piscines-surchargées/ https://www.webastro.net/forums/topic/166886-des-bestioles-extras-mais-terrestres/
  12. l'avi est dans le désordre pour moi (W7 et VLC). Le gif est statique sur la dernière image) sur le forum avec firefox et enregistré dans acdsee, il s'anime mais tout pourri Capture d'écran réduite :
  13. Une araignée dans un 600

    Oui, toujours surprenant ce genre d'observation. Il y a quelques temps, j'avais démonté un oculaire pour enlever une petite paillette qui se promenait sur une lentille se trouvant pile au plan focal et ayant fait cela sur la table de mon atelier un minuscule collembole en avait profité pour grimper dedans avant que je referme et lors d'une observation du soleil quelques jours après, j'ai pu voir ce collembole bien net traverser tranquillement le champ. Étonnant sur le moment Une autre fois, en décollimatant un peu en début de séance pour voir l'allure du donuts, je remarque une grosse tache sur ce donuts et après examen, c'était une fiente de merle qui avait atterri sur le primaire. Le merle avait du se poser sur la cage secondaire pendant que le télescope se mettait en température sans cache sous un auvent de mon jardin, et il m'avait laissé ce petit cadeau en partant
  14. Etoiles à plus de 1000 AL

    1 parsec = 3.26 AL donc faire ta demande avec >= 306 pc Sinon skysafari pro fait tout cela très bien, mais plus de 1000 AL cela fait encore du monde (taille voie lactée : 100 000 AL).
  15. Ni sur celestrack. Les TLE estimées du lancement les donnent encore totalement dans l'ombre en milieu de nuit, mais toujours à la même altitude. Ils ont du évoluer pas mal depuis (?) Samedi 15/02, lancement du cinquième lot de starlink à 16h46 CET et donc 1er passage de jour au nord de la France vingt minutes après et donc invisible. Par contre, le déorbit burn et 1er passage du train très serré laissera peut être sa trace à partir de 18h 40 CET au sud de la pointe bretonne se dirigeant à peu près vers Béziers. La moitié nord de la France sera bien ennuagée, mais ceux de la moitié sud pourraient peut-être assister au spectacle avec un coucher de soleil vers 18h10 CET .