den b

Membre
  • Compteur de contenus

    1 544
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

27 Neutre

À propos de den b

  • Rang
    Membre très actif

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    observation nature Site AIR ET EAU
  • Adresse
    Rennes
  • Site personnel
  • Instruments
    jumelles canon 10x42 IS, lunette nikon 70/300, meade SC 102 sur monture perso.
    250 mm split ring et assimilés.
  1. télescope 250mm, monture fer à cheval

    Bonjour, Je mets en vente un télescope 250mm, monture fer à cheval équatoriale non motorisée à pousser façon dobson. Miroir primaire pyrex 250 f/d 4,8 retouché par Mirrosphère, aluminure hilux, miroir secondaire 63 mm mirrosphère. La monture est hybride car l'axe de rotation étant placé au dessus du fer à cheval et non dans son plan comme dans la monture splitring normale, on se rapprocha ainsi d'une monture à fourche. Cela permet de gagner sur la dimension du fer à cheval et de minimiser l'encombrement du télescope. Un topic avec d'autres photos plus anciennes : http://www.webastro.net/forum/showpost.php?p=2052987&postcount=53 Divers avantages de cette formule : pointage, orientation et recherche facilitée car selon la grille équatoriale correspondant donc à tous les atlas. La poursuite en poussant sur un seul axe facilite grandement le suivi, et d'autant plus à fort grossissement. On peut abandonner l'observation le temps que l'on veut et retrouver l'objet pointé juste en poussant sur un axe jusqu'à ce qu'il revienne dans le champ. La partie "tube optique" pivote entre les tourillons permettant de toujours avoir l'oculaire orienté de façon optimum et garantissant un grand confort d'observation. Les surfaces de glissement sont en formica ebony star, sur teflon, gage de qualité de mouvement. Le support secondaire et l'araignée sont d'une rigidité à toute épreuve, très peu de reprise de collimation à faire de ce coté. Miroir secondaire marqué permettant positionnement et collimation très aisée avec juste un oculaire de collim basique ( http://www.reto.fr/marquage/imagepages/image1.html ). Commande de collimation du miroir primaire déportée permettant de vérifier et fignoler la collimation sur une étoile avec l'oeil à l'oculaire. Le télescope se transporte aisément d'une seule pièce (18kg). Facile à faire tenir en un ou deux morceaux dans un coffre de voiture ou sur le siège arrière. Les barres serrurier ne sont pas démontable pour un usage normal, elles peuvent l'être éventuellement pour un stockage plus longue durée ou transport ponctuel (J'ai fait pas mal de 250 mm démontables et personne ne les a jamais démonté ;-) ) Fer à cheval et tourillons gradués ce qui permet ensuite un pointage différentiel aux coordonnées, permettant notamment d'observer les planètes ou l'ISS de jour, par exemple. De nuit un pointage direct et cheminement d'étoile au chercheur sera bien plus simple. Le miroir primaire pyrex 250 f/d 4,8 a été retouché par Mirrosphère (Franck Grière) pour le primaire, le secondaire de 63mm a été fourni par ce même artisan et les deux sont aluminés hilux. Porte oculaire rotatif kinéoptics HC1 31,75mm Chercheur 10x50 coudé redressé TS avec réglage mise au point et dioptrie. Filtre solaire astrosolar baader fourni pour ce chercheur. Depuis les photos postées plus haut, j'ai réalisé un petit entrainement "ficelle" qui permet de suivre la cible plus régulièrement lors des observations à très forts grossissement pour une séance de planétaire par exemple : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=144408 Ce télescope est conçu et optimisé pour des observations visuelles à la base, et il sera très difficile, je pense, de pouvoir l'utiliser de quelconque façon en photo pour ceux qui se poseraient la question. L'utilisation avec binoculaire sera aussi difficile du fait des contraintes d'équilibrage spécifiques à cette formule et du porte oculaire rotatif. Vu les particularités de ce télescope, il vaut mieux que l'acheteur vienne l'essayer et le prendre en main. Donc à prendre sur place à Rennes (35). Prix 1000 € 1200 € Avec 3 filtres : lunaire polarisant variable, baader UHC-S et lumicon OIII. Porte filtre à tiroir : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=113926
  2. Vitesse et ralentissement...

    Un petit pdf ou on comprend bien " la complexité du problème posé" : https://www.ljll.math.upmc.fr/trelat/fichiers/livreBFT.pdf
  3. Vitesse et ralentissement...

    C'est le forum d'à coté : www.webastro.net/forum/
  4. Instruments Meade

    Chouette, mon SC102 de 82 va bientôt être un collector http://www.reto.fr/astro/imagepages/image4.html
  5. Vitesse et ralentissement...

    Tu auras du mal à avoir des réponses exactes et précises vu que cela va dépendre de chaque engin, de son usage, de sa puissance, de la trajectoire recherchée. La seule chose qui reste mesurable est la densité de l'air au différentes altitudes et en fonction de ce que tu désires, à toi de calculer puissance et trajectoire. Quand un objet quelconque rentre sur terre on peu vouloir le détruire ou bien finir par le faire atterrir entier et en douceur et les procédures de rentrée seront alors très différentes et il faut calculer les angles de rentrée très précisément.
  6. OVNI?

    Les satellites sur orbites poubelles lointaines sont décalés au dessus ou en dessous de l'orbite géostationnaire pour ne pas l'encombrer et sont donc moins stables mais aussi loin, donc on ne les voit pas bouger plus surtout à l'oeil nu et sur deux minutes. Voir cette simulation sur rigel pendant une heure . On y voit l'orbite géostationnaire bien marquée au centre et toutes sortes de satellites qui seront très lents car la simu ne montre que peu satellites rapides en orbite basse qui sont dans l'ombre de la terre. Pour comparaison, un petit relevé de tous les satellites ou débris divers passant en 3 heures dans un champ de 10° autour de Jupiter en avril et donc avec les satellites en orbite basse :
  7. OVNI?

    J'ai regardé à 23h +/- 15 minutes et il y a quelques possibles, mais je ne suis pas sûr que les éléments soient ceux d'époque comme dit plus haut(Je vais essayer de trouver un peu de temps pour voir ce qu'il en est d'après d'anciens relevés), ce qui fausse pas mal la donne. Il y aura de toute façon toujours pas mal de possibles sur une demi-heure, vu la densité d'engin dans le ciel. Cela correspond assez au type "d'allumage" des géostationnaires, mais en plus intense cela peut être dû à un satellite plus proche ou une réflexion de la lumière sur une partie plus réfléchissante que les panneaux solaires soit de grandes antennes polies ou hublots, par exemple. Voir ce topic sur des observations de géostationnaires : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=132856 Une petite Apod intéressante aussi : https://apod.nasa.gov/apod/ap120411.html Par contre ton satellite est trop haut pour être vraiment un géostationnaire, mais il ne manque pas d'engins divers plus ou moins éloignés en orbite poubelle ou sur des orbites elliptiques qui peuvent produire ces longs flares.
  8. OVNI?

    Faisant souvent de longues poses à l'oeil nu et aux jumelles lors de mes séances d'observation, c'est quand même un phénomène très courant. Après c'est sûr qu'il faille avoir l'oeil dessus au moment ou cela s'allume, sinon on ne passe pas son temps à détailler chaque constellation pour y trouver du changement. Par contre, si tu avais annoncé le phénomène peut-être que certains auraient pensé à regarder l'heure et d'autres pointer leur télescope et ainsi avoir une position plus exacte ainsi qu'une éventuelle trajectoire. Quand je vois parfois du coin de l'oeil un petit flash bref, j'ai le réflexe de commencer à compter les secondes tout en observant la zone concernée et si le flash se reproduit, souvent cela continue à la même cadence pendant quelques temps et une petite vérif de l'heure me permettra alors de trouver le coupable aisément. On me demandait encore il n'y a pas longtemps à quoi servait la montre fixée sur mon chercheur :
  9. OVNI?

    Ce devait être un collègue de Kiku 6 qui passait par là : http://www.astrosurf.com/topic/116192-objet-spécial-traversant-orion/ Heavens above ne permet pas de retrouver des satellites inconnus très faibles qui peuvent envoyer des flashs ou flares. C'est pas contre très performant pour connaitre les possibilités d'observation d'un satellite connu. Calsky est plus intéressant dans cette recherche, mais après 9 mois les éléments ont du pas mal changer et je ne sais pas si Calsky emploie les anciens éléments sur cette période de temps. Pour une recherche de satellite, ou de tout autre évènement astro d'ailleurs, il est très intéressant d'avoir une heure très précise de l'évènement cela permet de retrouver facilement un coupable ou d'éliminer rapidement certaines hypothèses. Quelques exemples dans ces deux topics chez les voisins : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=31791 http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=126001
  10. Probleme dobson 200mm

    Si la vis de blocage du PO est serrée à fond, elle presse sur une plaque qui bloque le tube, mais elle libère l'axe de la mollette qui a donc alors pas mal de jeu. Après avoir desserré cette vis, il ne doit plus y avoir de jeu car la plaque de pression appuie maintenant sur l'axe de la mollette au lieu de bloquer le tube, si mes souvenirs de ce genre de PO sont exacts.
  11. Probleme dobson 200mm

    On trouve toujours des choses à observer, même depuis la vile mais cela ne simplifie pas le repérage si on ne connais pas bien le ciel. Eviter nébuleuses faibles et étendues ainsi que les galaxies qui ne sont jamais très facile à repérer et observer sous ciel moyen. Privilégier le planétaire, la lune, les amas importants ouverts ou globulaires et les nébuleuses planétaires. Etoiles doubles et/ou colorées sont aussi de cibles de choix.
  12. Probleme dobson 200mm

    Normalement pas de problème , mais si du givre s'est déposé sur le tube il peut-être intéressant de bien l'essuyer(microfibre de ménage ) après l'avoir ramener au chaud et que le givre ait fondu pour éviter une éventuelle corrosion. Mais ne jamais essuyer le miroir secondaire s'il s'embue, ni le primaire. désembuage du secondaire au séchoir à cheveux si on veut continuer à observer. le lavage du miroir primaire se fait selon une procédure bien établie une fois par an ou plus suivant les conditions d'observation. http://www.astrosurf.com/luxorion/rapport-nettoyage-miroir.htm
  13. équilibrage SW 150/750

    Si l’équilibrage est bon avec un seul contre poids on n'en met qu'un. Il y en a deux pour pouvoir s'adapter au matériel utilisé avec la monture (tube plus lourd ou matériel photo en rab).
  14. Probleme dobson 200mm

    Ben, si il manque de l'eau dans le lave glace j'en remet. Ça m'évite le déplacement pour aller voir le garagiste qui en fera de même. C'est marqué dans la notice comment faire, comme il devrait être expliqué le fonctionnement du PO dans celle du télescope. Mais renvoyer un tube de 200 mm pour une vis de réglage qui a bougé, cela ne me viendrait pas à l'idée. Il a deux fois plus de chance de revenir en miettes que guéri
  15. Probleme dobson 200mm

    Ce doit juste être une des vis de pression qui s'est desserrée. Regarde sur ta notice le fonctionnement du porte oculaire ou bien demande une notice détaillée à ton revendeur si le PO n'est pas détaillé dans la tienne. Ou bien trouver un copain bricoleur qui saura comprendre comment cela fonctionne, c'est pas bien méchant.