Anton et Mila

Une photographie de 1901 : la nébuleuse d'Orion

Recommended Posts

Ah mais c'est sûr qu'il y avait des cadors en argentique comme il y en a aujourd'hui en numérique :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 1 heure, polo0258 a dit :

oui , j'ai loin d'avoir leur dynamique ! après , peut-être pas assez de boulot sous l'agrandisseur !!

les essais coûtent cher !!

Il faut aussi considérer que ces plaques photo sont un tout autre format que le 24x36. Celle montrée sur l'Apod doit être pratiquement le format du négatif sans agrandissement (voir la taille des écritures), donc difficile d'y trouver le grain de l'argentique dans ces conditions.

Voir par exemple : https://www.dublincity.ie/story/how-scan-and-digitize-glass-plate-photographs-0

 

ET moi, j'avais fait ça en 82 je crois , je ne sais même pas avec quel matos exactement, car je passais par divers setup à l'époque. 

Peut être le 500 pentax du club...

astro0008.jpg 

 

Edited by den b
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Kaptain et merci .

Car j’adore cette photo de El Capitan du parc Yosemite.

 

Pierre 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      Réveil matinal comme les copains pour admirer cette belle petite comète bien visible à l’œil nu.
      Du coup, j'ai ressorti mon antique petite monture Unitron pour faire le suivi au téléobjectif Sigma 150-600, Nikon D5300, ISO 800.
      D'abord 3 poses de 8 s avec 180 mm de focale.

      Puis à 300 mm :

       
      Et enfin à 500 mm :

       
      En espérant que le beau temps tienne ...
    • By POUPEAU
      Bonjour à tous,
       
      Voici une photo de la nouvelle star cométaire prise ce matin en Vendée avec un smartphone sans instrument.
       

       
      A gauche, Vénus ayant pris de l'embonpoint grâce à sa forte luminosité.
      Temps de pose 0.9 sec + iso 3200 + retardateur 5 s ( pour éviter le bougé)
       
      Et une autre prise en collant l'objectif à l'oculaire d'un chercheur Clavé 60x300 monté sur un trépied bricolé à la hâte la veille.
       

       
      Temps de pose 1/30 sec + ISO 3200 sans retardateur (smartphone tenu à la main)
       
      Marchent bien ces petits smartphones !
       
      J'ai délaissé une séance de prise de vues sur juju pour shooter la nouvelle comète...
      Dommage car les prévisions météoblue étaient plutôt bonnes ce matin pour le sud Vendée.
       
       
      Jean-Jacques
       
    • By christian viladrich
       Avec un bon mois de retard, je vous propose une image de Mercure prise le 31 mai au Mewlon 250 et avec un filtre rouge. Comme les copains (qui eux ont traité leurs images plus rapidement ...), le tri des images a été très serré, avec 2% des images conservés sur un total de 300 000. Heureusement, Mercure ne tourne pas bien vite. On voit finalement pas mal de détails :
       

       
      J'en connais un qui ferait une tuerie avec si M300
    • By Simon Fabre
      Bonsoir à tous,
       
      Voilà mes premiers nuages noctulescents , après deux ans à tenter de les apercevoir l'été sans succès.
       
      Depuis les environs de Vauhallan sur le plateau de Saclay en Essonne, peu après 23h locales.
      J'ai cru à des cirrus à peine arrivé sur site, qui culminaient à 20°, mais leur blancheur et leur forme déjà caractéristique à l’œil nu ont rapidement dissipé le doute.
      Aux jumelles 10x50, les vaguelettes argentées sortaient super bien. 
       
      A mesure que le temps s'écoulait, les nuages se sont déplacés vers l'ouest, et ceux qui étaient visibles avant 23h à 20°, soit les plus bas en latitude, sont passés dans l'ombre peu après.
      Un très beau spectacle, je ne les imaginais pas si brillants que ça.
       
      Nikon D810 et Nikkor 24-120mm ouvert à 4.
      22h57, 52mm, 5s, 100 iso:

       
      23h03, 66mm, 5s, 125 iso:

       
      23h09, 66mm, 5s, 250 iso:

       
      23h15, 66mm, 5s 250 iso:

       
      23h18, 66mm, 5s, 400 iso:

       
      A bientôt.
      Simon
    • By RIGEL33
      C/2020 F3 Neowise dans le ciel girondin
       
      Ce matin, le réveil ne fut pas trop dur à 3 h… quand c’est pour l’astronomie, ce n’est jamais difficile. Un petit coup d’œil rapide à l’état du ciel… totalement dégagé… et hop, la décision de s’habiller fut prise en un dixième de seconde.
      Il était presque 4 h, nous étions au Mémorial à Saucats. Une fois sur place, je constatais l’absence de brouillard… tout au plus, une petite brume au raz du sol mais rien de gênant.
       
      A 4 h 45, elle se montrait déjà… pas besoin de plisser les yeux… pas besoin de la chercher… sa coma et sa queue se détachaient du ciel encore sombre dans cette aube matinale. Nous étions comme des gamins découvrant notre cadeau de noël… émerveillés par ce spectacle céleste !
      Denis avait déjà fait quelques poses alors que je rageais sur mon APN qui ne voulait pas se laisser faire. Je finis quand même par le maîtriser et pu réaliser les images voulues.
      Le ciel s’éclaircissait de plus en plus et à peine une demi-heure plus tard, il était difficile de l’apercevoir. Je dirigeais alors mon objectif photo vers Vénus qui s’était levée à l’est, lovée dans la tête du Taureau. Je réalisais alors une image de cette rencontre avec les Hyades.
      A 5 h 15, on ne la voyait plus à l’œil nu… les lueurs de l’aube l’avait noyée.
       
      Après un café chaud, il était temps de reprendre la route pour aller accomplir sa journée de travail... qui serait certainement plus difficile qu'habituellement au vu du manque de sommeil, mais plus légère avec le souvenir bien ancrée de la vision céleste.
       
      C/2020 F3 Neowise est une comète rétrograde découverte le 27 mars 2020 par le télescope spatial NEOWISE. D'une magnitude visuelle de 7 à la mi-juin, elle est passée périhélie le 3 juillet 2020, soit à 0,29 UA du Soleil. Ce passage au plus près du Soleil a fait considérablement augmenter son activité, la rendant largement visible à l’œil nu.
      La comète Neowise sera au plus près de la Terre, à quelque 103 millions de kilomètres (0,69 UA), le 23 juillet prochain. Ce passage de la comète devrait augmenter sa période de révolution, qui passerait de 4 500 ans à 6 800 ans.
       
      Le spectacle promet d’être trop génial !!!
       
      Canon 7D au foyer d’une lunette 80ed sur monture StarAdventurer
      1 pose de 4s – 400 ISO – mardi 7 juillet 2020 – 4:55:01 – Camera Raw et Toshop
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Canon 7D avec objectif 70-300mm, focale à 70 mm, ouvert à f/4 sur monture StarAdventurer
      1 pose de 10s – 100 ISO – mardi 7 juillet 2020 – 5:05:12 – Camera Raw et Toshop
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Vénus et les Hyades
      Canon 7D avec objectif 70-300mm, focale à 70 mm, ouvert à f/4 sur monture StarAdventurer
      1 pose de 10s – 100 ISO – mardi 7 juillet 2020 – 5:13:23 – Camera Raw et Toshop
       

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  • Images