DJOUBS

2 timelapses avec Neowise

Recommended Posts

Absolument magnifique. :x

Superbe cadrage, une belle réalisation.

 

Christian

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

qu'est ce que c'est beau dis donc. Je viens de regarder ça en 4K sur grand écran. Sa se passe de détails techniques, juste la magie du moment et des paysages. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des vidéos absolument superbes, c'est un régal à voir :)

Tu es vraiment le champion du time laps en montagne ;)

Bonne soirée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très beau :x  !

Bravo

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Dominique c'est superbe.

Je suis agreablement surpris qu'on voit si bien la comete malgre la polution lumineuse de la vallee du gresivaudan.

 

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 25/07/2020 at 7:16 PM, astrogatel said:

Je suis agreablement surpris qu'on voit si bien la comete malgre la polution lumineuse de la vallee du gresivaudan.

Merci pour l'appréciation. Quant à voir la Comète..., autant elle était visible à l’œil nu lors du premier timelapse, autant seule la photo la révélée lors du 2iem..., la pollution lumineuse de la vallée du Grésivaudan était effectivement pénalisante !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By COM423
      Bonsoir,
       
      La météo de ces dernières semaines avait mal commencé, mais elle fut heureusement plus conciliante sur la fin et je suis heureux de vous proposer le second duo cométaire de la lunaison d'avril, imagée 11 jours à peine après le duo n°5 (*).
      Trois belles galaxies NGC viennent compléter la scène, j'ai donc essayer de soigner particulièrement le traitement du champ, il en valait vraiment le coup !
       
      Une fois encore, les deux comètes ne sont pas du même gabarit, la petite faible n'en étant pas pour autant inintéressante...
       
      Sans plus attendre, voici le montage :
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 23 au 24 mai 2023 entre 22h16 et 00h12 utc
      50 poses de 02min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 40 min
       
      Traitement Siril 1.2.0-beta2, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      Et quelques infos sur les chevelues pour compléter :
       
       
      --------------------------------
      C/2023 E1 (ATLAS)
      -------------------------------
      Je vous en ai déjà parlé il y une quinzaine de jours :
      La chevelure est large (8' de diamètre) ce qui la rend assez photogénique et a la comète a gagné une demi-magnitude par rapport à la dernière nuit
      magnitude nucléaire : m2 = 16.7 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 11.5 (rayon d'ouverture de 4.2')  
       
      --------------------------------
      C/2019 K7 (Smith)
      -------------------------------
      Celle-ci est passée au périhélie le 17 juin 2020 et a enchanté les imageurs cométaires jusqu'à l'été 2021 car elle avait développé une longue queue de poussières assez marquée, en voici un exemple (parmi tant d'autres)  :

      imagée le 12 juin 2021 par @airbus340
       
      La comète est à présent d'aspect quasi-stellaire (ou avec une coma de 17" à peine), mais la queue est a priori toujours là !
      Devinable sur 46" vers PA=72° :

       
      Voici les mesures photométriques :
      magnitude nucléaire : m2 = 19.1 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 18.7 (rayon d'ouverture de 19")  
      J'espère que cette composition vous plaira, pour ma part ce beau spectacle céleste m'a émerveillé
       
      Bonne soirée.
       
      (*) :
       
       
    • By COM423
      Bonjour,
       
      Si les conjonctions entre les comètes et des objets du ciel profond sont assez communes, la présence de deux comètes dans le même champ se fait nettement plus rare...
      Mais au début de la lunaison, alors que la météo était bien difficile ici, j'ai eu la chance de pouvoir imager un nouveau duo cométaire
       
      Bon, elles ne sont pas du tout du même gabarit, mais çà fait toujours plaisir une comète en bonus :

       
       
      -----------------------
      237P/LINEAR
      ----------------------
      Il s'agissait bien sûr de ma cible principale : cette périodique a été découverte en 2002 et revient tous les 6.6 ans.
      Elle présente :
      une chevelure de 1' de diamètre , et une belle queue de poussières visible sur 4.7' de longueur, vers PA=254°  
      Voici les mesures photométriques :
      magnitude nucléaire : m2 = 14.6 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 13.0 (rayon d'ouverture de 56")  
      237P/Linear est passée au périhélie le 14 mai 2023, à 1.99 ua du Soleil, elle était alors à 1.4 ua de la Terre.
      Le périgée se produira en juin et c'est sans doute là qu'elle atteindra son éclat max.
       
      -----------------------
      96P/Machholz
      ----------------------
      C'est donc elle le bonus : 96P a été découverte en 1986 par l'américain Don Machholz, elle passe tous les 5,3 ans très près du Soleil (q=0.11 ua) ce qui lui donne un éclat intéressant mais souvent à de très faibles élongations ce qui la rend alors difficilement observable... A moins de la tenter en plein jour, ce qu'a réussi avec brio @spoutnicko le 31 janvier dernier :
       
      Pour ma part, j'ai pu l'imager à l'aurore en février où elle était très bien visible sur des poses courtes :

      12/02/2023 : une BRUTE de 15s (je n'ai pas encore traité la série...)
       
      En quelques mois, elle a nettement faibli, mais sur le compositage elle est bien là :

      (Zoom 200% : 0.63"/pixel)
       
      Aspect quasi-stellaire (s'il y a une chevelure, elle fait à peine 16" de diamètre).
      Voici les mesures photométriques :
      magnitude nucléaire : m2 = 17.9 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 17.7 (rayon d'ouverture de 19")  
      Rien de spectaculaire certes, mais çà m'a fait quelque-chose d'imager cette comète, j'ai eu une pensée pour son découvreur qui nous a quitté trop tôt en août 2022 (putain de Covid ).
       
       
      Et pour conclure, je vous propose le montage du champ complet, avec les deusx comètes et des nébulosités dont je n'ai pas trouvé le nom, si quelqu'un a des infos je suis preneur !
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 11 au 12 mai 2023 entre 01h38 et 02h59 utc
      27 poses de 02min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 00 h 54 min
       
      Traitement Siril 1.2.0-beta2, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      Très bon dimanche à tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Les opportunités d'observer en cette lunaison de mai 2023 ont été jusqu'ici bien rares dans le Sud, mais en imageant la petite périodique 180P/Neat il y a 10 jours nuits, j'ai eu un bonus plutôt sympa : "l'autre trio du Lion" qui a fait ce printemps l'objet de plusieurs posts sur ce forum
       
      Commençons par la cible principale de la manip :
       
      La comète 180P/Neat est une vieille connaissance, découverte en 2001, peu spectaculaire mais que j'ai croisée à plusieurs reprises compte-tenu de sa période de révolution en 7.6 années autour du Soleil.
      J'avais envie de l'imager car elle sera justement au périhélie le 12 juillet prochain, mais elle n'est déjà plus visible qu'en première partie de nuit et déjà à son maximum attendu d'éclat.
       
      Elle n'est pas visible sur les poses individuelles de 02 minutes, mais apparaît immédiatement au compositage :
       

      Bon j'avais prévenu, ce n''est pas la comète du siècle, loin de là
       
      Sa chevelure fait 25" de diamètre seulement, et on devine une queue d'environ 36" vers PA=124°, mieux visible sur le zoom en négatif (500%).
      magnitude nucléaire : m2 = 18.3 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 17.5 (rayon d'ouverture de 25"')  
      Elle se trouve alors près des galaxies NGC 2944 et PGC 027546-47 :

       
      Ce ne sont pas les galaxies les plus intéressantes du champ, l'autre trio du Lion (NGC 2964, 2968 et 2970) est en bas à gauche de celui-ci.
      Il s'agit de galaxies en interaction puisqu'il y a manifestement un bras de marée entre NGC 2968 et 2970, bien qu'elles ne soient pas présentes dans la catalogue ARp, comme le mentionnait @danielo dans son post du 21 février dernier :
       
      En fouinant un peu sur la toile, j'en ai trouvé mention sous l'appellation Grp15 dans cet article de 2015 :

      disponible ici : https://iopscience.iop.org/article/10.1088/0067-0049/218/1/6/pdf
       
      Et en guise de conclusion, voici donc le montage avec le champ complet :
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 11 au 12 mai 2023 entre 20h01 et 22h15 utc
      60 poses de 02min à -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 00 min
       
      Traitement Siril-1.2.0-beta2-x86_64, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      La turbulence s'est malheureusement dégradée durant la séquence et j'ai été obligé de réduire la résolution, çà ne passait pas à 1,25"/pixel
       
      Bien sûr, pour ce trio galactique, il aurait fallu davantage de poses, mais encore une fois c'est juste un bonus gratuit, ce n'était pas ma cible de la soirée à l'origine
      J'espère que la composition vous plaira néanmoins.
       
      Bonne soirée.
      Miracle ici, des coins de ciel bleu apparaissent...
      Bon ciel à vous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Je vous propose ce soir le montage de la conjonction entre la comète C/2023 E1 (ATLAS) et les galaxies NGC 4195 (belle spirale) et NGC 4199 (paire de galaxies elliptiques lointaines) :

      La comète C/2023 E1 (ATLAS), découverte le 01 mars dernier à la magnitude 18,8 passera au périhélie le 01 juillet 2023 à q=1 ua du Soleil.
      Elle sera au périgée un mois plus tard à 0,37 ua de la Terre.
       
      Elle est d'ailleurs déjà assez proche de nous (0,8 ua) et sa montée en éclat a été très rapide, comme l'ont signalé plusieurs observateurs depuis quelques semaines.
      Je voulais révéler au mieux sa large chevelure diffuse (signalée de 2.5' de diamètre visuellement) et comme elle est haute dans le ciel, j'ai pu laisser le télescope longuement dessus pour avoir du signal.
      Cette nuit-là, elle passait dans un champ très riche en galaxies (UMa), pas les galaxies spectaculaires de cette constellation mais une rencontre toujours sympathique à imager
       
      Je suis resté sage sur les curseurs pour réaliser ce montage où on devine la coma sur environ 7' de diamètre, mais quand on pousse bien le contraste, C/2023 E1 révèle une large chevelure qui atteint  un diamètre de 9' (j'ai posté cette version hier sur le fil d' @airbus340"Comètes 2023"). Il ne semble pas y avoir de queue.
       
      Si la comète paraît assez faible sur les poses individuelles qui ne révèlent que son coeur :

      la large chevelure qui l'entoure en fait un astre diffus mais assez brillant déjà :
      magnitude nucléaire : m2 = 17.3 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 12.0 (rayon d'ouverture de 4.2')  
      Pour cette comète, l'écart entre la magnitude nucléaire et la magnitude totale est très marqué !
       
      Si vous voulez vous balader dans le champ complet à la recherche des tâchouiles, le voici :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 10 au 11 mai 2023 entre 20h04 et 23h56 utc
      86 poses de 02min à -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 52 min
       
      Traitement Siril-1.2.0-beta2-x86_64, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
       
      Je ne sais pas d'où provient le trait qui transperce l'image sur la gauche, j'ai eu la flemme de chercher sur les poses individuelles (sur une moyenne avec rejet, un passage isolé devrait être éliminé) et de le nettoyer sous Gimp
      Bonnes observations aux chanceux qui peuvent voir le ciel en ce moment !
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Quand je me suis remis au ciel profond, il y a 2 ans, je suis parti en quête de cibles intéressantes en utilisant bien sûr internet mais aussi les ouvrages du siècle dernier du temps de l'argentique et dans le Volume 1 du Burhams Celestial handbook, je suis tombé sur NGC 2623 dont la forme m'a intrigué :

      je l'ai donc ajoutée dans la liste des objets à imager.
       
      Je n'avais pas eu l'occasion de la faire avant la lunaison de février dernier où j'ai commencé les acquisitions.
       
      C'était devenu une cible de début de nuit lors de la lunaison passée (20 avril), il était donc temps de finir le travail et malgré une météo encore difficile, j'ai pu compléter. Ouf !
       
      C'est fou quand on y réfléchit les possibilités que nous offrent les caméras numériques d'aujourd'hui :

      ( Crop de 10' )
      L'image N&B postée en préambule était une référence à l'époque et prise avec un télescope 25 fois plus gros.
      En pensant à tout çà, je suis bien content d'avoir pu l'imager et plutôt satisfait du résultat.
      Même si c'est tout de même une galaxie aux dimensions apparentes assez modestes (2.4' x 0.7') qui reste plus adaptée aux gros calibres..
       
      NGC 2623, alias Arp 243, est distante de 253 millions d'AL..
      Il s'agit de 2 galaxies en phase finale de collision, on peut dire qu'elles ont fusionné. C'est ce qui explique les 2 queues de marée particulièrement bien visibles (elles font 50 000 AL).
       
      Sa vision évoque bien sûr le futur de notre propre galaxie, la Voie Lactée et sa rencontre dans 4 milliards d'années avec M31.
       
      Voici le champ, presque complet où on trouve plein de tâchouilles, n'hésitez pas à vous balader dans la full
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Sur 3 nuits les 17/18 février, 16/17 et 19/20 avril 2023
      121 poses de 02min à -20°C puis -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 04 h 02 min
       
      Traitement Siril-1.2.0-beta2-x86_64, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage natif : 1,25"/pixel
       
       
      Pourquoi "presque" complet ? Car la petite comète périodique 94P (P=6,57 ans) était présente dans le champ de NGC 2623 en avril et j'ai donc un peu modifié le cadrage initial pour la capturer et faire d'une pierre deux coups
      Mais ce décalage a créé des irrégularités en bordure de champ sur le fond de ciel et j'ai donc préféré cropper.
       
      94P/Russel n'est pas bien spectaculaire (je ne l'ai du coup pas retranscrite dans le compositage ci-dessus, on ne la verrait même pas ) mais elle ést presque au périhélie (T: 21 mai 2023). La voici donc :
       
      * le 16 avril, collée à deux étoiles :
      Zoom 400%
       
      * et le 19 avril, sans étoiles et mieux visible du coup :
      (100%)
       
      La chevelure fait 24" de diamètre à peine, et on devine une petite queue de 35" de longueur vers PA=115°.
      Peu d'écart du coup entre sa magnitude nucléaire et sa magnitude totale :
      magnitude nucléaire : m2 = 18.2 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 17.7 (rayon d'ouverture de 38")  
      Voilà, j'espère que cette image (la galaxie, pas la comète) vous plaira aussi : NGC 2623 me rappelle NGC 4038-4039, les galaxies à antennes, en moins spectaculaire il faut le reconnaître.
      Bonne soirée et bon ciel à tous.
       
       
  • Upcoming Events