jldauvergne

Member
  • Content count

    13218
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    16
  • Country

    France

jldauvergne last won the day on June 11

jldauvergne had the most liked content!

Community Reputation

3812 Excellent

About jldauvergne

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Système solaire
  • Adress
    Terre
  1. Ceci dit ta super Mars de 2003 c'était du Meade, il faut lui rendre justice. Ca avait bien marqué les esprit comme image. Elle est encore bien belle à regarder aujourd'hui. A l'époque avec Tan Wei Leong et son µ250 vous dominiez le game (comme disent les d'jeuns).
  2. Je parlais des Meade. Le C14 je sais qu'il est peu obstrué, c'est le moins obstrué de la gamme d'ailleurs, mais c'est aussi le seul qui n'est pas à F/10. C'est en partie ce qui explique que les cadors en planétaire plébiscitent Celestron plutôt que Meade. Que ce soit toi ou Peach, à un moment vous êtes passés par la case Meade sans y rester.
  3. Jupi Saturne Mars 30/6 et souci 224MC

    Super la Jupiter. Les traces je dirais plutôt que c est vraiment sur le capteur et lié à un nettoyage.
  4. De base tu as 2 pignons, et là c'est facile de voir à quelle vitesse ils tournent. Tu observes. Si tu as une modulation dans ton EP de la même période c'est un d'eux.
  5. Très bon, je valide C'est beau la culture
  6. Dans Prism tu peux faire ça, dans le mode focalisation d'une caméra il surveille aussi la position de l'étoile en X et en Y. Si tu as aligné ton capteur une des deux courbe est ton EP. La FFT te montre les périodes oui, mais souvent ça se voit à l'oeil sur la courbe. Pour savoir qui est qui après il faut ouvrir la mécanique de toute façon. Mais bon ça fait une belle jambe souvent de savoir que tel engrenage est en cause. Il est souvent difficile d'agir sauf à modifier en profondeur de la motorisation.
  7. Dans la mesure où le temps de pose est plus court qu'au 224 à même focale et dans la mesure où je tourne le bouton de la longueur d'onde, j'ai tendance à penser que pas tant que ça. Oui c'est plus que nécessaire mais ça ne pénalise pas. Et même sur le plus que nécessaire je ne suis pas certain. Les détails explosent dans le plan 1 ondelettes de Registax. Je ne sais pas trop quel test faire pour démontrer, je sais juste que la 290 fait toujours mieux que la 224.
  8. Sur les 2 bonnes nuits, L vient du 290 et rvb du 224 pour Jupiter et Saturne. Sur les nuits moyennes je n'ai que du 224. Soit j a ai renoncé avant le 290, soit j ai eu la flemme vues les conditions. Sur Mars il n'y a que 224. Une nuit par flemme, l'autre je me suis banané avec l'adc donc 224 sort mieux.
  9. J avais fait un inventaire dans le hors série sur les sciences participatives de ciel et espace. J avais identifié 50 entrées rien que dans ce domaine et ça a augmenté depuis. Tu peux le trouver sur le site de c et e en papier ou nulerique.
  10. Je suis à f24 et c est asi290 mini et altair 224
  11. Logiciel d'aide pour parfaire une collimation

    Oui. En grossissant fort, ou bien en longue pose en regardant la coma dans le champ. Tu t'es assuré quand même que tu ne diaphragmes pas ton télescope au centre du champ ?
  12. D'ailleurs ce serait intéressant d'avoir un lien vers ton image en 16 bits mis autrement qu'en publication directe sur le forum. On voit bien que sur ton traitement il n'y a pas le problème d'artefact que l'on voit sur les versions de Lucien et moi.
  13. Héhé, pourtant il lui en reste un peu sous le pied je pense Mais bon au pire pour le prix d'un Meade 400 ça doit pouvoir se convertir en télescope haut de gamme de 250 mm Le télescope ne fait pas tout, mais ça fait une bonne base pour réussir quand même. Les gros SC on sait que ça rime avec forte obstruction, problème thermiques insurmontables, tenue de la collimation aléatoire, état de surface optique moyen, etc, etc . Je ne suis pas certain qu'il soit possible de surmonter tout ça. On voit personne sortir de belles images planétaire d'un Meade 16", donc c'est sans doute que tout ces problèmes pèsent trop (je n'ai jamais utilisé en plus de 12" donc c'est une supposition). je crois vraiment de plus en plus qu'en planétaire il ne faut rien laisser au hasard et que TOUS les détails comptent. Et quand je dis ça, je ne suis pas forcément à 100% de tout ce qui peut être optimisé, mais bon ça fonctionne. Il y a notamment des discussion sur l’échantillonnage, je serais trop haut à 0,1"/pix. Mais force est de constater que ça ne m'handicape pas tant que ça, et temps que les planètes sont basse j'hésite à réduire le F/D effective à cause de l'astigmatisme induit par l'ADC. C'est assez secondaire par rapport au bruit de lecture. Le signal thermique sur des poses aussi courte il n'y en a presque pas. Le bruit de lecture lui ne dépend pas de la température (ou peu ?). Par contre peut être que la difficulté est cette pointé par Lucien, que quand tu partage ici, c'est réduit à 8 bits. Ça expliquerait les artefacts affreux qu'on voit en passant les ondelettes.
  14. Logiciel d'aide pour parfaire une collimation

    Ce n est pas du tout optimum si tu n as pas mis d offset. Ton champ de pleine lumiere ne peut pas etre centré. Pourquoi tu ne fais pas une collim classique sur la figure de diffraction. Elle s en fous de l offset. Si ta RAF vignette à ce point il faut changer.
  15. NGC 7217 au C11 EdgeHD

    Superbe. Le fait de centrer renforce le côté hypnotique de l objet.