jldauvergne

Member
  • Content count

    12494
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13
  • Country

    France

jldauvergne last won the day on August 29

jldauvergne had the most liked content!

Community Reputation

3001 Excellent

About jldauvergne

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

  • Hobbies
    Système solaire
  • Adress
    Terre
  1. Hum. En poussant cette logique au bout on a fait le TBL et il n'a jamais été possible de fermer l'avant car on ne sait pas faire. Au final c'est toujours le T1M qui tient le haut du pavé en résolution angulaire avec un tube ouvert, mais des ventilateurs. De plus cette affirmation entre en contradiction forte et totale avec les designs de télescopes professionnels actuels. On peut aussi penser au SC qui sont un bel exemple de tubes fermés qui se comportent assez mal. Ça a des avantages de fermer un tube, mais ce n'est pas une solution unique loin de là et idéale dans tous les cas. Avec tout le respect que l'on peut avoir pour l'immense Texereau, il a écrit ça il y a très longtemps, on a appris pas mal de choses depuis et ce qui est certain c'est que ça reste une question pas simple. Je retiens par contre de la visite récente du LSST que le télescope est sur une tour de 16 m de haut pour limiter la turbu. L'expérience du balcon, du Pic ou de la Grande lunette à Paris me montre que plus que la fermeture du tube le paramètre le plus important c'est l'éloignement du plancher des vaches. Mes tubes sont ouverts et ça me va très bien. A part un vent de face malgré des conditions stables, c'est le seul cas ou le tube ouvert est vraiment aux fraises par rapport au tube fermé.
  2. alors que c'est l'inverse, les miroirs de Mewlon font toujours 1 cm de plus. Mais mécaniquement on dirait bien que le TEC est plus trapu, avec une ligne plus basique.
  3. Arrête, tu dis ça pour m'inquiéter.
  4. Comment elle fait rikiki l'EM400 en dessous, ça fait peur
  5. Oui mais quelle est la cause. Et l'astig il l'a peut être mis lui-même en montant-démontant le miroir primaire et en serrant comme une brute. Il dit que ça manque de liège, il pouvait tenter d'en glisser pour vérifier son hypothèse. L'impression que ça me donne c'est qu'il a voulu sulfater ce télescope. Ce qui dit sur le raccord mécanique en revanche, est à retenir je pense, il y a sans doute une faiblesse à ce niveau là.
  6. Les tests de Rohr, .... on doit vraiment en parler ?
  7. Test Roddier

    Dans tous les cas il y a tellement de précaution à prendre à la prise de vue, et là dans les échanges avec @CPI-Z, je découvre que l'utilisation du logiciel est bien plus sioux qu'il n'y parait, ça fait au final beaucoup de possibilité pour se prendre les pieds dans le tapis. On nous martèle que le saint Graal de ce test est d'avoir des mesures qui se recoupent, mais la preuve que non avec mes mesures, ça se recoupe mais selon la façon d'interpréter les mesures, on peut osciller entre L/13 et L/21. On prend L/13 car on sait quelle est le résultat du SH donc c'est un cas particulier. Si j'avais présenté le résultat de ce télescope à L/21 avec les paramètres de base et le calcul auto du dFocus personne n'aurait trouvé à y redire. Je peux concevoir que les auteurs de ce logiciel ou de bons techniciens de l'optique puissent savoir quelle est la bonne façon d'utiliser le logiciel pour interpréter les résultats, mais je vois mal comment l'amateur peur s'y retrouver. Il semble en tout cas à minima important de savoir quel est le dFocus réel comme le souligne @CPI-Z. Pour mesurer ça à 0.1 mm, c'est compliqué.
  8. Sur le papier c'est bien mais il y a de la buée par chez nous. J'ai longtemps louché sur le Gladius, c'est le rêve 315 mm, 20%,, f/25, 12 kg, engagement à L/25 en R. Mais à une époque j'avais entendu de mauvais retours. Je ne sais pas ce qu'il en est réellement. Quelqu'un a déjà vu dans ces télescopes ? http://www.alpineastro.com/LAZZAROTTI/gladius_specifications.htm La page de vente existe toujours et le 315 est à 5900€ ce qui est très bas dans la mesure ou un tel télescope écrabouille un C14 si il tient ses promesses. Il ne faut pas se focaliser sur une solution parfaites, il y a plusieurs solution et elles sont à considérer en fonction de son environnement. Il faut avoir en tête aussi qu'avec les caméras actuelles et AS3 il est de plus en plus facile de corriger de la turbu lente, c'est vraiment la haute atmosphère l’ennemi n°1.
  9. Des tempêtes globales en moyenne c'est tous les 15 ans je crois donc, il n'y a pas à s'inquiéter plus que ça même si Mars sera de nouveau proche du périhélie.
  10. Si seulement on avait ça chez nous. Des fois c'est mieux lorsqu'ils arrêtent de faire des trucs. Vous allez être le premier model mondial d'anarchie réussie (car contrairement à ce que l'on aime faire penser, l'anarchie ne vise pas le chao). Changez rien. Je ne suis pas anarchiste mais si ça fonctionne chez vous on sait jamais, on peut changer d'idée
  11. CROA eVScope Unistellar

    l'échantillonnage n'est pas bon en planétaire, ça marche mais ce n'est pas intéressant.
  12. Test Roddier

    Oui mais ça tu l'as déjà avec les images intra/extra l'info, au pire du fait un gif si tu as des yeux fatigués. La métrologie absolue ça n'existe certes pas, mais pas mal de moyens permettent d'avoir une estimation de la réalité avec une très très bonne approximation. Et pour avoir recoupé 2 moyens fiables mais différents comme le SH et le Zygo je peux te dire que ça se recoupe bien. Le SH était légèrement optimiste en PTV car à l'époque c'était une matrice peu résolue. Maintenant il y a des matrice 40x40 et sans doute plus, là on est large. Sinon la précision atteignable au SH c'est L/700, avec nos télescopes on est loin de contraindre l'outil de mesure Sinon pour poursuivre ce que je disais plus haut, @CPI-Z a mis le nez dans mes données. Il en ressort plusieurs choses. Déjà je vois que par défaut, le Winrodier ne fait pas une reconstruction de Zerinke mais de Mahajan. Je ne sais pas ce que c'est mais le résultat est plus optimiste. L'autre truc qu'il a vu c'est que le seuil appliqué aux images dans informations/valeurs joue pas mal sur le résultat. Je m'étais contenté de laisser le logiciel bosser avec les paramètre par défaut, il calcule un Dfeoc de 4,4 mm, alors qu'en comptant plus large on trouve plutôt 4,6. Attention aussi pour que la valeur de rayon affichée soit mise à jour il faut aller dans l'onglet voisin affichage et décocher et recocher "masque visible", sinon la valeur ne se met pas à jour (difficile à deviner). Dans mon cas on a pas mal élargi la zone de mesure, et on trouve alors un résultat qui commence à vraiment diverger de ce que j'avais au départ. Pour le moment ce que je peux en déduire : *C'est toujours optimiste par rapport au SH, mais on commence à avoir l'ordre de grandeur, donc je réserve mon jugement en attente de tests complémentaires. *Le logiciel est plus touchy à utiliser que ce que j'avais perçu jusqu'ici, j'avais bien vu certains pièges mais d'autres sont pas mal cachés. Entre ça et la prise de vue, elle est hyper touchy, il y a vraiment de quoi se prendre les pieds dans le tapis de partout. *Ca donne envie de refaire des mesures sur un autre tube connu, testé par ailleurs. Ce qui manque dans ma mesure c'est de placer un filtre monochromatique pour ne pas avoir d'incertitude sur la longueur d'onde effective.
  13. CROA eVScope Unistellar

    oui le support je voulais dire (comme un lundi matin).
  14. attend de vérifier ce mak 300, je ne voudrais pas porter sur ma conscience tes regrets éternels