airbus340

AsiAir Pro et dithering

Recommended Posts

Il y a 19 heures, astroluma a dit :

pour ccdciel il faut définir la durée moyenne des impulsions envoyées à la monture. Pour prism c'est un nombre d'arcseconds.

 

Pour ça il faut bien à un moment ou un autre connaître le déplacement en secondes d'arc de la monture pour une impulsion de x millisesondes, c'est indispensable. Ou alors c'est toi qui le définit au préalable en faisant des essais empiriques.

Idem pour Prism, pour avoir le nombre d'arcsecondes, il faut bien connaître la focale et la taille des pixels à un moment donné.

Tout ceci doit donc forcément passer par une étape de calibration, quelle qu'elle soit.

Même sur une 10Micron qui fait du dithering sans autoguidage, il faut bien qu'elle ait été calibrée au préalable pour savoir de combien d'arcsecondes correspond une impulsion en AD et en DEC. Ca passe par la procédure de modélisation du ciel.

 

Il y a 19 heures, astroluma a dit :

Mon propos n'est pas de dire que ça permet de faire aussi bien qu'un vrai dithering. Cependant quand je fais de la photo en mode emmerde minimum (je crois que tu es un adepte de cette méthode :)) donc pose courte, pas de guidage ni de dither.... j'arrive  à obtenir des images exploitables.

 

Oui mais dans ton cas tu fais de la pose très courte en lucky-imaging, tous ceux qui sont sur cette discipline savent que c'est la plaie numéro 1 cette trame et qu'un vrai dithering n'est pas vraiment possible.

Pas évident en pose courte de faire du vrai dithering, ça va prendre 10 secondes par dithering pour une pose d'une seconde :)

Ton image a un fond de ciel très sombre, j'imagine que c'est bien pour cacher la trame ?

Faudrait poser la question à @exaxe17 ou @xs_man pour savoir comment ils arrivent à s'affranchir de cette sale trame,  à moins qu'ils s'en accommodent  ?

 

Il y a 19 heures, COM423 a dit :

Cette histoire d'escargot, c'est ce qui se passe en mode autoguidé ?

 

Il y a 19 heures, ALAING a dit :

Il me semble juste avoir lu ça un jour ;)

 

Oui sur le Lacerta M-Gen pour ne citer que lui, tu as 2 modes de dithering possibles, en carré ou en escargot (ou en spirale si on préfère) toujours d'une valeur aléatoire à chaque fois qui est paramétrable également entre 1 et 16 pixels je crois.

 

Il y a 22 heures, COM423 a dit :

s'il faut juste éviter que le signal des étoiles tombe toujours sur le même groupe de pixels, la dérive sinusoïdale donc certes plus ou moins périodique de la monture va revenir sur les mêmes pixels au bout d'un cycle

 

Ce n'est pas uniquement pour décaler les pixels sur les étoiles. C'est aussi pour que le bruit télégraphique, les pixels chauds et froids etc.., soient totalement remués (shake en anglais) dans l'image pour qu'au moment de l'empilement avec rejet des pixels déviants, tous ces fameux pixels soient justement considérés comme des pixels déviants et pas comme du signal utile de l'image.

Après, je le répète, cette méthode de décaler la MES pour provoquer une dérive en DEC, on l'a tous utilisée par le passé, parce que c'était la seule méthode qu'on avait sans passer par l'autoguidage + dithering.

Moi-même j'ai utilisé ça avec mon A7S pendant un certain temps, et puis j'ai fini par passer au Lacerta M-Gen, et oui mon rapport plaisir/emmerdement y a gagné, même si on a un boîtier en plus à utiliser et un autoguidage à faire.

Mais on n'a rien sans rien, soit on a les moyens d'une 10Micron, soit on autoguide au final, parce qu'entre les 2 ce n'est que du pis-aller.

Après chacun s'en contente ou s'en contente pas, le débat n'est pas là, je voulais juste rétablir les faits sur l'aspect aléatoire obligatoire du dithering pour qu'il fonctionne parfaitement...

 

Depuis plus de 50 ans, on se débat avec le guidage, je me souviens de l'argentique où on guidait à l'oeil pendant des heures (et souvent je m'endormais en guidant lol !), je me souviens des toutes premières interfaces d'autoguidage Achay qu'on soudait nous-mêmes et qu'on pilotait avec une Quickcam n&b, c'était en 98 !!

Ensuite on a eu tout un tas de logiciels développés par les amateurs de génie à l'époque d'Astrocam, je pense à Axel Canicio notamment ou Patrick Chevalley, qui permettait d'autoguider avec une Vesta pro.

A l'époque on ne faisait pas de dithering, mais faut savoir que la trame se produit aussi sur les CCD, c'est pas limité aux CMOS, mais c'est plus marqué sur les CMOS à cause de leur bruit télégraphique notamment.

C'est justement avec l'arrivée des premiers APN CMOS (Canon 300D, 10D..) vers 2003, qu'est vraiment arrivé le problème de la trame systématique comme une vraie plaie.

Et à l'époque on ne comprenait pas vraiment d'où venait cette trame. En revanche ce qui est sûr, c'est qu'on avait bien compris que la trame était intimement liée à l'autoguidage, car ça guidait justement trop bien à tel point que les pixels chauds se retrouvaient toujours au même endroit de l'image.

On n'avait pas encore les algo de réjection des pixels déviants à l'époque. Fallait bien trouver des solutions.

Et puis est arrivé le dithering, qui a totalement solutionné le problème.

 

Maintenant avec la réjection des pixels déviants, on arrive à s'en accommoder plus facilement.

 

Il y a 2 heures, airbus340 a dit :

Un beau travail que tu as fait là Michel .

 

Les PDF sont pas de moi, mais de 2 contributeurs du topic (je sais pas s'ils sont sur AS), merci à eux 2 :)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le 01/01/2021 à 15:51, Colmic a dit :

aucune dérive naturelle ne peut remplacer un vrai dithering

+

Il y a 5 heures, Colmic a dit :

je voulais juste rétablir les faits sur l'aspect aléatoire obligatoire du dithering pour qu'il fonctionne parfaitement...

Salut Colmic, tu as raison : il faut du chaos pour avoir du propre dans le fond.

 

En pose courte mon EP associée avec un échantillonnage serré me libère complétement de ce défaut. et en plus:

Il y a 4 heures, Colmic a dit :

Faudrait poser la question à @exaxe17 ou @xs_man pour savoir comment ils arrivent à s'affranchir de cette sale trame,  à moins qu'ils s'en accommodent  ?

 j'additionne plusieurs nuits sur un même objet.

 

Après cela dépend du capteur, j'ai plus de peine à éliminer cette trame avec la 224 qu'avec la 290MM. Est ce qu'une camera couleur est plus sensible à cela?

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ;) 

Le 02/01/2021 à 23:44, exaxe17 a dit :

Est ce qu'une camera couleur est plus sensible à cela?

merci ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now