2rosesvince

Bruit de lecture et ROI

Recommended Posts

Salut tout le monde,

Une question bête, le bruit de lecture est-il moindre si on fenêtre le capteur.

Par exemple sur l'ASI6200, si on fait des AVI en ROI 4096x2160 soit 7x moins de pixels à lire que le plein format du capteur, ça fait moins de bruits???

Merci à vous.

Vincent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut

Non, le bruit de lecture reste le même, c'est une propriété du capteur.

Par contre , plus tu poses court plus il faudra cropper sinon tu explose tes temps de traitements et l'espace dans ton DDur.

Dejà en 4K , il y a moyen de se faire plaisir.

C'est pour aller sur quel setup?

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ta réponse, je me disais bien...

Oui c'était aussi le but: alléger le traitement en poses rapides, parce des AVI avec des images de 61mo...

J'ai un Newton-Cassegrain TRASSUD 400mm avec: 

-F4 1600mm en Newton,

-F3.4 1360mm avec correcteur pour 24x36

-F13 5200 en Cassegrain

 

Sinon il y a la 2400 qui a l'air pas mal, selon toi c'est jouable avec 5200mm de focale (0.24 sec/pix d'échantillonnage) ou il vaut mieux rester à 1600mm  (0.76) et cropper.

Ces caméras sont elle performantes en "lucky imaging" hormis le nombre élevé de pixels?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/01/2021 à 22:41, 2rosesvince a dit :

parce des AVI avec des images de 61mo.

oui cela fait mal! et petite précision, vaut mieux passer en SER qu'en AVI.

Le 07/01/2021 à 22:41, 2rosesvince a dit :

selon toi c'est jouable avec 5200mm de focale (0.24 sec/pix d'échantillonnage)

Oui pour les petites nebuleuses planetaires, avec les gros photosites de la 2400

 

Le 07/01/2021 à 22:41, 2rosesvince a dit :

rester à 1600mm  (0.76)

pour le reste des cibles.

 

Dans tout les cas , si ton exposition est inferieure à 1s vaut mieux cropper!

Le 07/01/2021 à 22:41, 2rosesvince a dit :

Ces caméras sont elle performantes en "lucky imaging" hormis le nombre élevé de pixels?

Elles ont la qualité requise , c'est à dire le bruit de lecture.

Plus il est faible et plus tu pourras poser court et plus tu t'affranchiras des contraintes mecanique et des humeurs du seeing.

 

Tu peux commencer à te faire les mains avec une petite 290mm...

Share this post


Link to post
Share on other sites



  • Similar Content

    • By Penn
      Bonjour,
       
      Voici la nébuleuse planétaire NGC2371 que j’ai essayé d’imager ce week-end en poses courtes en raison de mon ciel de ville. 
       
      Vendredi 8 et samedi 9 le ciel était découvert mais peu transparent, brouillard diffus et fumées de cheminées, ambiance très orangée.
       Néanmoins j’ai sauté sur le matériel tellement ça faisait longtemps que je n’avais pas vu d’étoiles   !
      J’ai ciblé NGC 2371 dans les Gémeaux parce que je suis limitée par les maisons alentours et la végétation.
       
      La magnitude surfacique de cette petite np  est de 13.
      J’ai écrémé beaucoup sur les deux soirées, mais malgré un total de pose de quasi 5h, on ne voit pas totalement les papillotes. Je suis quand même contente.
      J’ai traité comme je pouvais, il y avait des hachures moches en diagonale (je crois que je n’ai vraiment pas pigé le dithering et pourtant je m’applique à bouger la cible à chaque fois  ) et un gros gradient en haut à droite (c’est l’amp glow, je l’ai à chaque fois). 
       
      En résumé :
       
      Vendredi 8/samedi9
      Asi 290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5
      4615 poses de 4s, gain 404
      Acquisition sharpcap, traitement siril, finition photoshop
       
      Une brute :
       

       
      L’image (recadrée) :
       

       
       
      Merci pour vos avis    
    • By Guillaumedu59
      Bonjour,
      En plus du lunaire et du planétaire, je m'amuse de temps à autre à faire de l'astrophoto en poses courtes sur quelques objets classiques.
      Dans cet exemple, je me permets de poster une photo de M57 que j'ai imagé durant l'été 2020.
      Bien entendu, les étoiles ne vous paraîtront pas très ponctuelles, mais en attendant la future table équatoriale, je fais en fonction de mes possibilités.
      Cette acquisition, je l'ai faite avec le logiciel Sharcap en utilisant la fonctionnalité du Live Stacking.
      Personnellement, je suis plutôt content de mon résultat.
      Matériel utilisé : Dobson Orion XT10g + Caméra Zwo Asi 290 mm
      Temps de pose unitaire : 4 secondes pour une durée totale de 5 minutes (si me souvenirs sont bons)
       
       
    • By Roch
      Bonsoir à tous,

      Pour ma part le bilan 2020 a été plutôt maigre pour diverses raisons... je compte bien me rattraper en 2021  mais en attendant, je vous propose un petit florilège de ce que je considère être mes meilleures images, revisitées avec Topaz Denoise, logiciel que je trouve formidable pour débruiter les images ciel profond.

      Ceux qui me connaissent savent que j'ai souvent la main un peu lourde sur le traitement ; j'aime bien révéler les détails d'une image au maximum quitte à laisser passer un peu plus de bruit que ne le feraient certains.
      En effet, avec les logiciels de débruitage que j'utilisais auparavant, il y avait toujours cette affaire de compromis. Il me semblait toujours que le lissage faisait perdre des détails importants, et du coup je n'appliquais qu'un anti-bruit minimal. 
      Avec Topaz, ce n'est pas le cas, je peux enfin obtenir une image propre sans avoir cet amer sentiment de "perte" lorsque j'active l'antibruit. L'image est juste là, à peu de chose près telle que mon cerveau l'imaginait derrière le filtre du bruit.

      je précise que Topaz n'est pour rien dans la finesse du détail, même si j'ai rajouté un pouillème d'accentuation pour affiner un peu les étoiles ce qui rend l'ensemble plus esthétique à mon gout ; les images originales ( avant topaz ) étaient déjà résolues de la sorte. Il faut simplement remercier le seeing breton, les poses courtes et l'accentuation que j'applique pendant le traitement sous IRIS ( avec des bon vieux outils bien de chez nous qui ne feraient même pas sourciller le puriste  )

      Par contre si ce même puriste connaissait le protocole que j'ai utilisé ce soir pour reprendre ces images, il crierait certainement au scandale 

      Bon allez, je vous explique quand même, mais ça reste entre nous hein  ça se passe en 3 étapes :
      1 - Télécharger ma vieille image en JPEG sur astrobin
      2 - Ouvrir ladite image avec topaz et faire semblant de régler un demi curseur pour finalement le repositionner quasiment toujours à la même place
      3 - Exporter l'image traitée.

      Bon avec un peu plus de temps je pourrais peut être obtenir un résultat meilleur en utilisant Topaz sur un TIFF que je ressortirais de toute la chaine de traitement habituelle, mais mes essais précédents me laissent à penser que ce n'est même pas sûr.
      Vu que pour moi Topaz est la dernière étape d'un traitement et que j'avais passé beaucoup de temps sur chacune de ces images à bien doser l'accentuation et l'histogramme voulus, ben finalement je pense que ce n'est pas nécessaire. De plus je soupçonne fort que l'algo de topaz ait été entraîné sur des JPEG ( beaucoup plus facile de trouver ce format de photos en masse sur le net )

      Bref, trève de blabla.

      Toutes les images ont été réalisées avec un T250/1300 fabriqué par mon père sur monture équatoriale fer à cheval. Le scope doit avoir plus de 30 ans maintenant, c'est presque une pièce de musée 
      La caméra est une QHY290M refroidie, parfois il y a un correcteur de champ GPU x1.0, parfois un ASA x0.73 ; toutes les images sont réalisées depuis la maison familiale en bretagne.
      C'est fait en poses unitaires de 2s, avec entre 30mn et 8h de pose totale selon l'objet. Filtre Baader UHC-S en plus sur les nébuleuses.

      Pour les objets, dans l'ordre, il y a NGC2841, M1, M16, M109, le quintette de Stephan, et le couple NGC7769 - NGC7771

      Les voici 
       







      Bons cieux !

      Romain
    • By dfremond
      Bonjour
       
      Hier, après avoir constaté que le seeing ne permettait pas vraiment d'imager Uranus, j'ai changé de setup pour me remettre a la pose rapide: imx294C refrigérée, filtre L2 astronomique et lentille barlow apm 2.7. La nebuleuse du crabe etait du bon côté de la maison, j'ai laissé tourner un moment, voici le resultat apres environ 1600 poses retenus d'environ 4secondes et demi chacunes: capture Toupsky, traitement SIRIL puis astrosurface (et photoshop pour conversion en jpg
       

       
      Le seeing n'etait pas parfait, et ça manque de precision: une luminance NB aurait été bienvenue...
       
      Flextube 305 caméra risingsky avec imx294c refrigerée, barlow apm2.7, filtre luminance astronomik L2.
       
      Bonne journée!
       
       
       
    • By dob250
      Mes meilleurs vœux à tous et surtout un ciel plus clément que cette fin d'année 2020 !!
       
      Voilà je possède une altair GPCAM3 178 MC , je l'ai eu d'occasion a un bon prix et elle me satisfait mais peut être que j'aurais un gain significatif
      Après quelques recherches et compte tenu du budget (exit hélas la 533 et la 294 )
      J'ai bien regardé vers la 174 avec un champ bien plus important mais l'amp glow et la tram ne m'attire pas du tout.
      Reste pour moi la 178 mm ou la 385 MC (en asi ou qhy à cause de la gestion du gain unitaire par altair et autre touptek , risingcam)
      Le but est d'avoir une camera polyvalente, ciel profond pose courte, lunaire, planétaire et à terme solaire..
      Budget 450 euros environ 
      LA 178 MM:
      Avantages:
      -Champ plus important que la 385
      - Sensibilité plus importante (je n'en suis pas certain je ne vois pas comment comparer réellement avec la 385 !)
      - Meilleure en lunaire et solaire 
      - combinaison des photo N/B et couleur avec ma cam pour le CP (?)
       
      inconvénients:
      - forcément en doublon avec ma version couleur ..
      - demande un pc avec  SSD pour les captures avec beaucoup d'fps (en version planétaire) => la 178MC a le meilleur débit sur sharpcap 
      - plus de bruit que la 385 et un Fullwell plus faible (saturation des étoiles brillantes)
      - pixel très petit (=> bin 2 à la capture ou traitement même avec réducteur)
      Mona analyse sur ces deux caméras, liste non exhaustive  
       
      La 385 MC :
      avantages: 
      - Moins de bruit en lecture
      - version couleur => moins de traitement
      - elle a fait ses preuves en planétaire
      - moins exigeante pour un pc 
      - pixel plus gros
      - Pas besoin d'une barlow supplémentaire pour atteindre l'échantillonnage voulu en planétaire
      - fullwell plus important 
       
      inconvénients:
      - champ plus petit (relativement)
      - version couleur moins sensible (à confirmer et de quel ordre? 2X?)
      - Doublon avec la 178 MC 
      - besoin d'une barlow 3X pour la planétaire (échantillonnage)
       
      J'étais parti sur la 385 mais c'est la notion de sensibilité qui m'interpelle, c'est à dire surtout le temps de pose car j'habite en ville !
      Merci pour votre aide  
       
      Champ comparé avec réducteur 0,63 (pour F/D 3,1 résultant) mon meilleure compromis résultat vs champ

  • Upcoming Events