Arno C

C /2020 k1 T250+quy2pro

Recommended Posts

Posted (edited)

voici C/2020k1, enfin je crois ! 

Rien de bien  extraordinaire, mais on peut noter la légère coma autour du noyau.

toujours le t250 et la qhy2pro et traitement ultra basique sous IRIS (no flat, no dark) registration et empilement .

arno

c2020k1.jpg.fb52663c12b143656196e905e9541d2b.jpg

 

 

 

 

Edited by Arno C
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonne prise :)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

 bravo arno ! belle prise ! :)

 paul

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Arno C said:

voici C/2020k1, enfin je crois ! 

Pourquoi, tu es tombé dessus par hasard ? :P

 

Une boule floue facile sans plus et assez compacte, çà lui ressemble : bien joué :)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Je vous ai proposé hier soir un petit fil sur l'observation d'un duo cométaire :
      mais ne vous avais pas tout dit...
       
      Le compositage calculé pour révéler la petite C/2022 S4 (Lemmon) a, par le plus pur des hasards, révélé au passage 4 astéroïdes de plus
       
      Pour tout dire, il y en a même un qui a un mouvement si proche de celui de la comète, que quand j'ai fait les mesures photométriques quelques jours après le compositage lui-même, je me suis trompé de cible et c'est lui que j'avais d'abord mesuré
       
      Cette mésaventure illustre bien, je trouve, toute la puissance du compositage pour révéler les astres faibles : un exercice plus délicat pour les cibles en mouvement puisque le compositage doit être spécifique au déplacement de l'astre imagé.
       
      Deux astéroïdes seulement avaient laissé une traînée visible sur le compositage stellaire du champ :

       
      Alors que l'on détecte cette fois la traînée laissée par 6 astéroïdes sur le compositage calculé sur le déplacement théorique de C/2022 S4 (Lemmon) :

       
      Il faut dire qu'il y a du monde qui se baladait dans ce champ :

       
      Je ne me suis pas amusé à faire un compositage calculé pour chacun (faut pas exagérer ), mais il est intéressant de voir qu'il y en a de bien faibles qui, du fait de leur mouvement apparent assez proche de celui de la comète, sont mis en évidence :


       
      Amusant de révéler des astéroïdes en calculant le compositage sur le mouvement d'une comète !
      Ça rappelle la technique de recherche par "tracking synthétique" merveilleusement exploitée notamment par Alain MAURY et Georges ATTARD  (Cf les posts passés intitulés "deux français à l'honneur").
       
      Cette illustration de la technique, purement fortuite ici, m'a amusé et j'ai eu envie, du coup, de la partager avec vous
       
      Bone soirée.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Il y a quelque temps que l'occasion de capturer deux comètes dans le même champ ne s'était plus présentée. Je suis donc content de vous proposer un nouveau duo imagé durant la lunaison de novembre entre :
      P/2022 L3 (ATLAS) dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois(1), et la très discrète C/2022 S4 (Lemmon), découverte le 19 septembre dernier.  
      Deux astéroïdes se sont également tapés l'incruste, en laissant une petite traînée sur le compositage stellaire :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 19 au 20 novembre 2022 entre 19h00 et 21h25 utc
      62 poses de 02min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 04 min
       
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
       
      P/2022 L3 (ATLAS)
      ================
      Elle est passée au périhélie le 29 cotobre, et elle commence déjà à faiblir un peu :
      magnitude nucléaire : m2 = 16.4 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 14.7 (rayon d'ouverture de 2.1')  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure encore étendue de 1.6' de diamètre et une  queue de poussières qui a bien diminué en 3 semaines : 7.3' de longueur vers PA=214°
       
       
      C/2022 S4 (Lemmon)
      ================
      C'est donc une toute nouvelle comète, découverte deux mois plus tôt (à la magnitude 20.6). C'est encore un astre faible :
      magnitude nucléaire : m2 = 19.4 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 19.2 (rayon d'ouverture de 38")  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure diffuse de 12" de diamètre seulement et une  possible queue de 25" de longueur vers PA=31°, si faible que je n'en suis pas sûr...  
      La voici en gros plan, zoomée 2x, donc à 0.63"/pixel :

      Elle ne passera au périhélie que le 17 juillet 2024, où elle devrait alors monter vers m1=14.5.
       
      Bon dimanche.
       
      *** Edit 04/12/2022 - 13h11 loc *** : changement de l'image avec le bon libellé pour C/2022S4, merci @ALAING de me l'avoir signalé
       
      (1) : dernier post ici
       
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      La prometteuse comète C/2022 E3 (ZTF) revient doucement dans le ciel du matin et même si sa faible hauteur ne permet pas encore d'en profiter elle a gagné 3 magnitudes depuis fin août : elle tient donc toutes ses promesse pour l'instant
       
      Pour l'heure, elle n'est observable que moins d'une heure à l'aurore, la voici capturée dimanche matin :

       
      ( Clic droit puis Ourvir dans un Nouvel onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à sa pleine résolution )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 20 novembre entre 05h03 et 05h34 utc
      19 poses de 01 min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 00 h 19 min
       
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 3"/pixel (forte turbulence...)
       
      C'est sûr que dans de telles conditions, elle n'est pas spectaculaire mais les mesures ne trompent pas, elle est de plus en plus active !
      La coma fait 1.2' de diamètre pour sa partie le plus brillante mais elle est entourée d'un vaste halo bleuté qui porte ce chiffre à 4' (en réalité ce doit être davantage encore). La queue de poussières est la plus marquée, elle est en éventail axée en gros sur PA=56° et visible sur 6.6' de longueur Une queue de gaz encore un peu faible a fait son apparition : devinable vers PA=9° sur une longueur de 9.7'  
      Et les meures photométriques sont sans appel :
      Magnitude nucléaire : m2  = 12.2 (rayon de 6") Magnitude totale, m1 = 9.3 (rayon de 2.1') ==> Pour comparaison, j'avais mesuré m2=13.9 et m1=12.5 le 30 août avec la même configuration(1)
       
      Elle sera 20° plus haute vers Noël, puis  40° plus haute encore vers le 20 janvier puis deviendra circumpolaire et observable toute la nuit fin janvier vers m1=5 si tout va bien
      Il y aura alors la Lune, mais elle restera  encore observable en première partie de nuit pour la NL de février.
       
      Le plus beau spectacle reste donc à venir
       
      Bonne soirée.
       
      (1) :
       
       
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      J'ai déjà eu le plaisir de partager ici quelques images de la comète P/2022 L3 (ATLAS)1 plutôt intéressante à imager malgré sa magnitude peu engageante.
      Je vous la propose ce soir dans son bain d'IFNs capturée dans la nuit du 28 au 29 octobre dernier :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Nuit du 28 au 29 octobre 2022 entre 22h16 et 01h55 utc
      79 poses de 02min à -15°C et Gain 120, Temps d'intégration de 02 h 38 min
       
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      Elle a grapillé une demi-magnitude en un mois :
      magnitude nucléaire : m2 = 16.1 (rayon d'ouverture de 6") magnitude totale, m1 = 14.7 (rayon d'ouverture de 50")  
      Côté mensurations, l'image révèle :
      une chevelure de 1.3' de diamètre et une  queue assez bien visible sur 12' de longueur vers PA=228°  
      Si on pousse bien le contraste, on la suit sur 17' :

      ( Canal Vert, négatif, échelle native de 1.25"/pixel )
       
      La comète est photogénique mais la queue reste assez faible (c'est quand même un astre de magnitude 15).
      Mine de rien c'est  une chance du coup que la comète était placée dans une position exempte d'IFNs car ces dernières sont vraiment bien présentes dans le champ et elles auraient bien perturbé la détection de la queue si celle-ci s'était projetée devant elles...
       
      L'ensemble donne une composition assez originale je trouve qui, je l'espère, vous plaira aussi
      Bonne soirée.
       
       
      1 : dernier post ici :
       
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      En cette période de météo si difficile, un petit miracle s'est produit ici dans la nuit de samedi à dimanche : une nuit claire de bout en bout
      Bon, il a fallu faire avec une turbulence difficile qui n'a cessé d'ailleurs de se dégrader et un mistral en embuscade qui a, lui aussi, compliqué les choses, mais au moins j'ai pu sortir le matos et çà fait beaucoup de bien !
      L'occasion de retourner voir une petite comète, pas bien brillante mais assez photogénique, que je vous ai déjà présentée récemment : C/2021 QM45 (Panstarrs) bien haute dans le ciel et visible une bonne partie de la nuit qui passait, en plus, tout près d'une belle galaxie cette nuit-là : NGC 2541.
       
      Voici donc le portrait de cette petite rencontre céleste :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 20 novembre entre 00h32 et 02h50 utc
      112 poses de 01 min à -20°C et Gain 120, Temps d'intégration de 01 h 52 min
       
      Traitement Siril 1.0.6, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      Côté mensurations, voici ce que donne les mesures photométriques (UCAC4) :
      magnitude nucléaire, m2 = 18.6 (rayon de 6") magnitude globale, m1 = 17.9 (rayon de 19") elle a donc déjà un peu faibli en un mois.
       
      La coma fait 21" de diamètre  à peine, mais on peut encore suivre la queue en éventail sur une longueur de 1.6' vers PA=289°.
       
      Outres les pétouilles de fond de ciel, un peu plus à droite, on trouve une autre galaxie assez sympathique : UGC 4309 dont voici le crop :

       
      D'ailleurs, si vous voulez vous balader dans le champ complet, c'est ici :
      ( Pour voir l'image à sa pleine résolution, Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel onglet ou une Nouvelle Fenêtre )

       
      Bonne soirée.
  • Upcoming Events