RIGEL33

Member
  • Content count

    475
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

RIGEL33 last won the day on March 15 2018

RIGEL33 had the most liked content!

Community Reputation

525 Excellent

4 Followers

About RIGEL33

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    Astronomie, astrophotographie
  • Adress
    L'espace... l'ultime frontière !
  • Personal website
  • Instruments
    Newton Skywatcher 150/750 + lunette Skywatcher 100/900 + monture Orion Sirius EQ-G.
    StarAventurer + 3 Canon 350D + 1 Canon 400D + plusieurs objectifs

Recent Profile Visitors

6945 profile views
  1. La galaxie de l’œil du Tigre

    Merci de vos retours indulgents Grâce à mon n'amoureux Il m'a fait un anneau en alu à la dimension d'entrée de ma lunette et sur lequel est tirés des fils de pêche C'est bien mon intention lors de mes prochaines vacances en septembre ou octobre
  2. La galaxie de l’œil du Tigre A la nouvelle Lune de mars, au début du confinement, j’ai sorti ma lunette dans le jardin pour imager les comètes C/2019 Y4 et C/2017 T2 dont j’ai déjà posté les images. Voulant profiter à fond de l’installation et de ce ciel sans trafic aérien, j’ai pointé deux autres objets que j’avais mis dans ma liste des cibles incontournables. La première cible est une galaxie spirale nichée tout près de la patte avant de la Grande Ourse. De son nom populaire de galaxie de l’œil du Tigre, elle est cataloguée NGC 2841. A une distance d’environ 53 millions d’années-lumière, elle a été découverte par William Herschel en 1788. Cette galaxie a un diamètre d’environ 125.000 années-lumière, soit à peu près la taille de notre propre galaxie mère, la Voie Lactée. Malheureusement, la pollution lumineuse du village étant assez importante et malgré le filtre CLS, il a été difficile d’avoir des poses de bonne qualité et l’image finale est très moyenne. Le traitement a été assez ardu pour obtenir un fond de ciel acceptable… et du coup, j’ai cramé le cœur de l’univers-île. Photo prise le 23 mars 2020 à Saucats (33) – Canon 7D avec CLS au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 83 poses de 2 mn, ISO 800, 23 DOF, Iris et Toshop. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  3. Le casque du Grand Chien

    Merci Sauveur et Polo
  4. Le casque du Grand Chien

    Le casque du Grand Chien Lors de la sortie officielle du club (la dernière avant le confinement), les conditions météo étaient plutôt sympas au Mémorial de la Ferme de Richemont et nous étions quelques uns à vouloir en profiter. Il ne fallait pas traîner car la Lune se levait à 1 h 10. Après l’installation, la mise en station et la pause repas, le crépuscule astronomique n’était plus très loin. Mon objectif était cométaire… malheureusement, je m’étais mal placée par rapport au monument et mes deux cibles étaient derrière l’obélisque. J’aurais pu attendre que la Terre tourne, mais cela ne m’aurait pas laissé beaucoup de temps avant que la Lune ne se lève. Je jetais alors mon dévolu sur un objet inédit à mon bestiaire céleste : le Casque de Thor. Le temps de le chercher et de le cadrer selon mon goût, je lançais les poses assez tard. Située dans la constellation du Grand Chien, la nébuleuse par émission se situe à environ 15.000 années-lumière de nous. Elle a été découverte par William Herschel en 1785. Dans le New General Catalogue of Nebulae and Clusters of Stars (NGC), elle porte le numéro 2359. On trouve au centre de la nébuleuse du Casque de Thor l'étoile Wolf-Rayet, une étoile extrêmement chaude que l'on croit être dans une phase très brève et proche d'une supernova. Conclusion de l’acquisition : avec un quart de déchets dû en partie aux traces d’avions et au défaut de suivi, je n’ai obtenu que 57 poses exploitables, ce qui est peu pour cette nébuleuse. Mais après traitement, je m’aperçois qu’on voit bien la bulle soufflée. Je vais patiemment attendre le prochain hiver afin de revenir sur cet objet qui coiffe le Grand Chien ;) Photo prise le 14 mars 2020 à Saucats (33) – Canon 350D partiellement défiltré au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 57 poses de 2 mn, ISO 800, 23 DOF, Iris, Toshop et Fitswork pour la réduction d’étoiles.
  5. Orage du 9 mai 2020

    Pris à Ayguemorte-les-Graves en Gironde. Manque cruel de netteté. Canon 7D avec objectif 18-200 mm - Focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, ISO 1250. 1 pose à 1/320 s déclenchée à 20:20 - prise en rafale.
  6. C2017 T2 au 23 mars 2020

    C/2017 T2 en route vers la Girafe Toujours installée dans le jardin, le 23 mars j’avais décidé d’imager la comète C/2017 T2 (PanStarr) Je lui avais déjà tirer le portrait en grand champ le 22 février en compagnie des nébuleuses du Cœur et de l’Âme : cliquez ICI pour la (re) voir ;) En ce mois de mars, elle avait déjà dépassé les nébuleuses rougeoyantes de la constellation de Cassiopée et remontait vers la constellation de la Girafe. Comète circumpolaire, on ne la perdait pas de vue mais l’horizon nord chez moi est plutôt pollué et la fenêtre de tir était assez courte. J’ai quand même profité d’une cinquantaine de poses pour réaliser images et films que je vous présente aujourd’hui. Ce mois-ci, elle devrait frôler les galaxies M81 et M82… j’espère pouvoir être à ce rendez-vous céleste  Photos prises le 23 mars 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec filtre CLS au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 53 poses de 2 mn, ISO 3200, 23 DOF, Iris, Toshop, Camera RAW et VirtualDub.
  7. C2017 T2 au 23 mars 2020

    C/2017 T2 en route vers la Girafe Toujours installée dans le jardin, le 23 mars j’avais décidé d’imager la comète C/2017 T2 (PanStarr) Je lui avais déjà tirer le portrait en grand champ le 22 février en compagnie des nébuleuses du Cœur et de l’Âme : cliquez ICI pour la (re) voir ;) En ce mois de mars, elle avait déjà dépassé les nébuleuses rougeoyantes de la constellation de Cassiopée et remontait vers la constellation de la Girafe. Comète circumpolaire, on ne la perdait pas de vue mais l’horizon nord chez moi est plutôt pollué et la fenêtre de tir était assez courte. J’ai quand même profité d’une cinquantaine de poses pour réaliser images et films que je vous présente aujourd’hui. Ce mois-ci, elle devrait frôler les galaxies M81 et M82… j’espère pouvoir être à ce rendez-vous céleste  Photos prises le 23 mars 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec filtre CLS au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 53 poses de 2 mn, ISO 3200, 23 DOF, Iris, Toshop, Camera RAW et VirtualDub.
  8. Rapprochement 15 04 2020.jpg

    Rapprochements en confinement ! Après le passage de Vénus devant les Pléiades du début du mois d’avril, ce sont Jupiter, Saturne, Mars et la Lune qui ont jouées aux rapprochements quelques jours plus tard. C’est tôt le matin, vers 6h, que les vedettes du moment sortaient enfin de derrière la maison du voisin et que j’ai pu prendre quelques poses. Le 14 avril, j’ai fait deux poses que j’ai additionnées afin d’avoir quelques détails sur les astres. Il ne faut pas hésiter à aller voir la full en cliquant sur l’image. Le 15 avril, c’est une pose unique qui réunit les quatre astres. Photos prises le 15 avril 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec objectif SIGMA 18/200, focale 57 mm, ouvert à f/4.5 sur trépied photo. 1 pose d’1 s - ISO 1000
  9. Rapprochement 14 04 2020.jpg

    Rapprochements en confinement ! Après le passage de Vénus devant les Pléiades du début du mois d’avril, ce sont Jupiter, Saturne, Mars et la Lune qui ont jouées aux rapprochements quelques jours plus tard. C’est tôt le matin, vers 6h, que les vedettes du moment sortaient enfin de derrière la maison du voisin et que j’ai pu prendre quelques poses. Le 14 avril, j’ai fait deux poses que j’ai additionnées afin d’avoir quelques détails sur les astres. Il ne faut pas hésiter à aller voir la full en cliquant sur l’image. Le 15 avril, c’est une pose unique qui réunit les quatre astres. Photos prises le 14 avril 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec objectif SIGMA APO DG 70/300, focale 70 mm, ouvert à f/4.0 sur trépied photo. ISO 1000 Lune : 1 pose de 1/800 s – Planètes : 1 pose de 0,4 s
  10. La belle et les sœurs Un beau rapprochement ne se reproduisant que tous les huit ans, le beau temps étant là, et me voici à nouveau dans le jardin, malgré la Lune et les lampadaires du village, afin de tenter d’immortaliser l’événement : la rencontre de la planète Vénus et de l’amas d’étoiles ouvert des Pléiades (les Sept Sœurs) dans la constellation du Taureau. Cette fois, j’ai sorti le petit setup, composé de la StarAdventurer et de mon APN. J’ai pas mal tâtonner pour trouver les bons réglages mais au moment du crépuscule astronomique vers 22 h, je pus lancer une série de poses durant près d’une heure… un peu avant 23 h, ma cible commençait à être un peu basse sur l’horizon et le fond du ciel s’éclaircissait sur les clichés. J’ai acquis 233 poses très courtes mais je n’en ai utilisé que la moitié pour l’image ci-dessous. Eh oui, j’avais oublié qu’une planète bouge plus vite que les étoiles… et sur une heure, cela se voit. Au final, je n’ai retenu qu’une vingtaine de minutes cumulées et vous en présente le résultat. Photo prise le 3 avril 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec objectif SIGMA APO DG 70/300, focale 133 mm, ouvert à f/5.6, sur monture StarAdventurer (sans goto, ni autoguidage). 112 poses de 10 s, ISO 1000, 23 DOF, Iris et Toshop.
  11. Une comète tout près de la Gazelle (C/2019 Y4) Malgré la promesse que je m’étais faite de ne plus imager dans le jardin de mon compagnon à Ayguemorte-les-Graves à cause de la pollution lumineuse, l’annulation des vacances dans le ciel noir landais et le confinement dû au Covid-19 m’ont poussé à enfreindre cette promesse. Effectivement, deux comètes étaient accessibles et je ne pouvais pas passer à côté. Je souhaitais aussi tester cet APN d’occasion que j’avais acquis tout récemment. J’ai donc installé le setup le premier jour du printemps, soit le vendredi 20 mars. Malheureusement, cette première nuit et ces premières 300 poses d’une minute resteront à mettre dans mes casseroles d’or de l’astrophoto, car au lieu d’imager la comète C/2019 Y4 Atlas, ma cible fut la petite galaxie NGC 2787 de la Grande Ourse. Le lendemain, le ciel n’était pas top… mais je pus à nouveau me mettre à l’ouvrage dès le dimanche soir. Je cherchais donc ma cible. Elle était dans la tête de la Gazelle, toute proche de l’étoile Althiba IV (Rho Ursa Major). Avec 5 autres étoiles, Althiba IV forme l’astérisme arabe Al Thibā (la gazelle) qui se situe entre les nébuleuses de Bode (M81–82) et l’étoile Muscida (Museau) de la constellation de la Grande Ourse. Dès la première image, je sus que je ne m’étais pas trompée cette fois-ci. La chevelure verte de la boule de neige sale se détachait du fond du ciel qui restait noir malgré les 3200 ISO que j’avais préréglé. Althiba IV était aussi légèrement verdâtre mais plus faiblement. Cette teinte provenait sûrement du filtre CLS que j’avais mis pour tenter de corriger un peu cette PL. A 22h, l’étoile cible avait passé le méridien. Après avoir recadré de façon à centrer Althiba IV et la comète C/2019 Y4 à peu près au centre de l’image, je lançais les poses de 2 mn. Quelques heures de patience et quelques jours pour le traitement, entrecoupé d’occupations diverses et variées, je peux enfin vous présenter le résultat ci-dessous dont je suis assez contente Photos prises la nuit du 22 au 23 mars 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec filtre CLS au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 132 poses de 2 mn, ISO 3200, 23 DOF, Iris, Toshop, Camera RAW et VirtualDub.
  12. Une comète tout près de la Gazelle (C/2019 Y4) Malgré la promesse que je m’étais faite de ne plus imager dans le jardin de mon compagnon à Ayguemorte-les-Graves à cause de la pollution lumineuse, l’annulation des vacances dans le ciel noir landais et le confinement dû au Covid-19 m’ont poussé à enfreindre cette promesse. Effectivement, deux comètes étaient accessibles et je ne pouvais pas passer à côté. Je souhaitais aussi tester cet APN d’occasion que j’avais acquis tout récemment. J’ai donc installé le setup le premier jour du printemps, soit le vendredi 20 mars. Malheureusement, cette première nuit et ces premières 300 poses d’une minute resteront à mettre dans mes casseroles d’or de l’astrophoto, car au lieu d’imager la comète C/2019 Y4 Atlas, ma cible fut la petite galaxie NGC 2787 de la Grande Ourse. Le lendemain, le ciel n’était pas top… mais je pus à nouveau me mettre à l’ouvrage dès le dimanche soir. Je cherchais donc ma cible. Elle était dans la tête de la Gazelle, toute proche de l’étoile Althiba IV (Rho Ursa Major). Avec 5 autres étoiles, Althiba IV forme l’astérisme arabe Al Thibā (la gazelle) qui se situe entre les nébuleuses de Bode (M81–82) et l’étoile Muscida (Museau) de la constellation de la Grande Ourse. Dès la première image, je sus que je ne m’étais pas trompée cette fois-ci. La chevelure verte de la boule de neige sale se détachait du fond du ciel qui restait noir malgré les 3200 ISO que j’avais préréglé. Althiba IV était aussi légèrement verdâtre mais plus faiblement. Cette teinte provenait sûrement du filtre CLS que j’avais mis pour tenter de corriger un peu cette PL. A 22h, l’étoile cible avait passé le méridien. Après avoir recadré de façon à centrer Althiba IV et la comète C/2019 Y4 à peu près au centre de l’image, je lançais les poses de 2 mn. Quelques heures de patience et quelques jours pour le traitement, entrecoupé d’occupations diverses et variées, je peux enfin vous présenter le résultat ci-dessous dont je suis assez contente Photos prises la nuit du 22 au 23 mars 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D avec filtre CLS au foyer d’une lunette apo 100/900 sur monture Sirius EQ-G (sans goto, ni autoguidage). 132 poses de 2 mn, ISO 3200, 23 DOF, Iris, Toshop, Camera RAW et VirtualDub.
  13. Le casque du Grand Chien

    Merci Alain
  14. Le casque du Grand Chien

    Voilà, j'ai modifié mon image sur le premier post... je l'ai donc passé sous Fitswork et refait les niveaux. Voici le résultat : Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Pour les détails, voir le premier post