RIGEL33

Membre
  • Compteur de contenus

    117
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    France

RIGEL33 a gagné pour la dernière fois le 15 mars

RIGEL33 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

158 Bonne réputation

2 abonnés

À propos de RIGEL33

  • Rang
    Membre

Informations personnelles

  • Centres d'intérêt
    Astronomie, astrophotographie
  • Adresse
    L'espace... l'ultime frontière !
  • Site personnel
  • Instruments
    Newton Skywatcher 150/750 + lunette Skywatcher 100/900 + monture Orion Sirius EQ-G.
    StarAventurer + 3 Canon 350D + 1 Canon 400D + plusieurs objectifs

Visiteurs récents du profil

2 143 visualisations du profil
  1. Astronomie à la Frayse’Toch 4 Lors des journées portes ouvertes de l’UFCV, la Frayse Toch, les animateurs d’ASTRONOMIE GIRONDE 33 ont été sollicités pour offrir une observation astronomique au public. C’est lors de la seconde soirée du festival, le mercredi 18 juillet, qu’ils ont déployé leurs instruments. L’UFCV, Union Française des Centres de Vacances et de loisirs, appelle AG33 généralement pour des classes vertes ou des colonies de vacances. Mais là, il était question de montrer au public, sur 4 journées et soirées, l’étendue des activités que l’UFCV pouvait proposer en matière de loisirs, culture et formation. Le ciel était plutôt mitigé en ce tout début de soirée mais de rares éclaircies permettaient quand même d’apercevoir la Lune qui fut donc le premier objet céleste visé. Vers 21 h, après le repas, un diaporama commenté sur le repérage céleste fut présenté sous chapiteau. Juste avant, Sébastien, le responsable « Nature » du domaine, conta deux histoires, revisitées par ses soins, sur la mythologie des constellations : la Grande Ourse et le Dragon. Vers 22 h, le relais passa aux lunettes et télescopes. Il faisait encore très chaud. Le ciel restait bien chargé mais les planètes paraissaient par moment dans les éclaircies. La Lune, Jupiter et Saturne se laissèrent apprivoiser non sans mal. Explications et discussions meublaient les éclipses temporaires des planètes par les nuages. Vers 23 h, les familles nous quittèrent assez contentes au final. Il restait un groupe d’adolescents qui campaient sur place, et qui avaient jusqu’à minuit pour en profiter. Bien qu’on sentait que la température baissait et que les nuages semblait moins épais, la Station spatiale internationale (ISS) passa quasi inaperçu. Les enfants furent rappelés à l’ordre de l’heure-butoir et ils disparurent vers les bois où se trouvait le campement. Un peu plus loin sur le site, on voyait un groupe d’adultes se démenait pour installer de grosses enceintes et pas mal de matériel sur une scène improvisée. Quelques 5 minutes après, le ciel se dévoila totalement laissant les constellations apparaître… c’était presque magique. Mais alors que les nuages étaient partis, les curieux aussi. Heureusement, il ne fallut pas attendre longtemps pour que les jeunes adultes, faisant partie du programme Concordia, arrivent pour eux-aussi profiter de l’embellie nocturne. Et ils ne furent pas déçus. Bien que la Lune et Jupiter fussent déjà de l’autre côté des arbres, il restait encore Saturne et Mars, ainsi que quelques amas d’étoiles ouverts et quelques étoiles doubles à admirer. La pollution lumineuse du site étant assez importante, les autres objets étaient trop dilués dans les oculaires pour en faire des cibles intéressantes. Ce fut vers 1 h 30 que ces jeunes adultes nous quittèrent et il fut temps de ranger, surtout pour les animateurs qui devaient aller au travail quelques heures plus tard. Ce fut non sans joie qu’ils purent voir passer l’ISS brillant de mille feux grâce aux reflets de la lumière du Soleil sur ses panneaux solaires. Ceci clôtura définitivement cette soirée de la 4ème Frayse’Toch ! Quelques photos : . . . . .
  2. C'est ce soir, n'oubliez pas !
  3. Sauvons la nuit

    Merci
  4. Sauvons la nuit

    EXCELLENTE NOUVELLE !!!! La commune de Saucats coupe enfin son éclairage public du centre bourg toutes les nuits de 23h à 5h. Cette mesure n'est qu'un test. Si à la fin de l'été, il est positif, ce test deviendra définitif !! Je vous invite toutes et tous à encourager la commune qui héberge notre club : - soit par la page "contact" de leur site :arrow: http://www.saucats.fr/contact - soit par leur page Facebook :arrow: https://www.facebook.com/Saucats/
  5. Sauvons la nuit

    Ben si, surtout si on multiplie les points lumineux... la LED à la maison ne coûte pratiquement rien mais à l'échelle d'un village ou d'une ville, cela pèse sur le budget, même si c'est moins qu'avec des lampadaires classiques. D'ailleurs dans les villages et villes qui éteignent leur éclairage une partie de la nuit, ils ont changé la plupart de leurs lampadaires par des LED.
  6. C’était pourtant mal parti !

    Merci de votre passage Sauveur, j'y suis déjà allée en Corse il y a quelques années où j'avais réalisé une de mes premières astrophographies : une circumpolaire en argentique. Tu vis sur une bien belle île où la nature a beaucoup d'imagination... j'y ai beaucoup apprécié mon trop court séjour. Quand Denis et moi serons à la retraite, on voyagera... et il se peut qu'une de nos étapes soit près de chez toi
  7. Disons qu'on est assez demandé lors de la saison estivale En plus, on a refusé deux autres animations, orientant les organisateurs vers un autre club astro.
  8. Merci Nous allons souvent dans ce domaine pour des animations privées à destination des classes vertes.
  9. Sauvons la nuit

    N'hésite pas à rebondir sur l'événement pour envoyer un courrier à ton maire. Je ne sais pas combien de temps à durer cette coupure, mais tente de décrire dans ton courrier les biens-faits que cela a apporté, et appuie bien sur la sécurité. Bref, à toi de trouver les arguments pour convaincre ton maire que cette extinction n'a apporté aucun désagrément mais qu'en plus, des économies auront été réalisés. Qui ne tente rien n'a rien
  10. C’était pourtant mal parti ! On était nombreux au Mémorial en cette soirée du samedi 7 juillet 2018. Du forum, étaient présents : ASTRO33, Astropierre, Bertrand33, Denis, Dudugaz, Fredastro, Ju, Louka, Patou, Sandrine et moi-même. Loucas (et son père) nous avait rejoint afin d’apprendre à se servir de son tout récent télescope 150/750. Plusieurs familles étaient aussi sur place afin de profiter de nos instruments et de notre expérience. Parmi eux, Hélène et Sébastien (avec leurs deux enfants) souhaitaient en savoir plus sur les instruments dans l’optique d’un prochain achat de télescope. Quand nous sommes arrivés, le ciel était en partie bâché. Des nuages arrivant du sud semblaient vouloir recouvrir notre ciel. Personnellement, je décidais de ne pas monter mon setup, persuadée que si l’observation serait possible, il n’en serait pas de même pour les acquisitions photographiques. Cependant, les nuages alliés aux couleurs du coucher de Soleil étaient d’une beauté sans nom et je décidais, un peu tard, de faire un time-lapse avec mon 400D et le trépied photo. Alors que les amateurs arrivaient les uns après les autres, et hésitaient à installer leur matériel au vu de l’état du ciel. Les nuages semblaient s’évaporer sous l’action de l’inversion thermique, ce phénomène de changement de température qui se produit après le coucher du Soleil, lors du crépuscule. D’ailleurs, je passais ma veste… non que j’avais froid avec les 28°C qui s’affichaient encore à 22 h, mais les moustiques étaient passés à l’attaque. Pendant ce temps, les curieux étaient invités à admirer les planètes qui s’affichaient l’une après l’autre : Vénus, Jupiter et Saturne. Le lever de Mars était un joli spectacle avec cette petite bille rouge vif qui s’élevait à l’horizon est. Loucas avait pu monter son télescope dans les règles de l’art sous la houlette de Denis. En parlant avec lui du viseur polaire qui lui manquait, je m’aperçus que Patou, de l’autre côté du Monument, avait mis son setup à l’envers. Les contrepoids étaient dirigés vers le sud. La fatigue de la semaine de travail alliée à la chaleur se faisait cruellement sentir. Puis je restais un moment avec Hélène et sa famille pour faire le tour de quelques constellations. Les jumelles furent sorties du sac et complétèrent les observations aux télescopes. Je retournais ensuite auprès de Loucas afin de lui apprendre à pointer quelques objets brillants. Ce fut ardu car quand on n’a plus l’habitude d’un chercheur lunette, on galère un peu. Mais Loucas s’en est sorti plutôt bien. Il avait déjà pointé les planètes. Pour l’aider à la manipulation, je lui fis pointer des amas d’étoiles : E.T., M4 et M13. Le temps filait vite et à presque 1 h 30 du matin, toutes les familles étaient parties, ainsi que Loucas et son papa. Le ciel était devenu quasi propre… il restait une bande nuageuse au sud où crépitaient des éclairs depuis quelques temps déjà. Il s’agissait d’orages qui sévissaient au Pays Basque et qui semblaient ne pas vouloir venir nous rendre visite. A 2 h, une voiture arriva. Il s’agissait de deux hommes qui souhaitaient profiter de l’observation. Il semblait assez clair qu’ils ne s’étaient pas hydratés qu’avec de l’eau. L’un d’eux était d’ailleurs bien atteint comme son haleine en attestait. Avec patience, on leur montra Saturne, Mars et quelques objets du ciel profond. Ils repartirent au bout d’une demi-heure. Il était temps pour nous aussi de plier. Je téléchargeais les images sur mon ordi. Tout en rangeant et en discutant avec les derniers astrams sur place, je remarquais à l’est, comme la veille où nous avions déjà fait une sortie, une énorme corne orange s’élevant au-dessus de la rangée d’arbres au loin. J’invitais mes camarades à regarder… la corne montait très vite et se transforma rapidement en un croissant. Il s’agissait bien de la Lune qui marquait la fin de notre soirée, comme quand on allume la lumière à la fin d’un film au cinéma. La fatigue s’abattit alors sur nous. Je ne l’avais pas senti arriver mais elle se tenait là en embuscade, attendant que ma transe nocturne s’efface à la première lueur. On finit alors de charger et les trois dernières voitures encore sur place partirent en convoi vers les domiciles où le lit sera perçu comme un éden où la transe nocturne pourra se réactiver… mais cette fois dans nos rêves !
  11. Le samedi 21 juillet 2018 de 19h00 à 0h00 Au musée des Techniques de la Villa Maglya, 5 rue Balambits à BEAUTIRAN (33) Animation nocturne organisée par : Cliquez sur la bannière pour accéder au site officiel avec la participation de : . Entrée libre et GRATUITE pour tout public PROGRAMME Une demi-douzaine de tubes, gérés par des astronomes amateurs enthousiastes seront mis à votre disposition pour vous permettre d'admirer les objets du ciel nocturne : les planètes Jupiter et Saturne, des étoiles doubles, des amas d'étoiles, des galaxies, etc. Une exposition des astrophotographies des membres du club d'AG33 sera présente autour du Mémorial. En attendant la nuit, une conférence sera donnée sur : LA LUNE, entre mythes et réalité Pour voir le résumé photos de l'édition 2017, cliquez sur le lien :arrow: http://assa.forumactif.org/t1886p3-des-etoiles-plein-les-yeux-samedi-15-juillet-2017 Venez nombreux
  12. Le mercredi 18 juillet 2017 de 18h30 à 0h00 à Fargues-Saint-Hilaire (33) 48 route de Lignan Soirée astro... à la découverte du Ciel Animation organisée par : Cliquez sur la bannière pour accéder au site officiel dans le cadre de la FRAYSE'TOCH - avec la participation de : Entrée libre et GRATUITE pour tout public PROGRAMME Le secteur environnement du Domaine de la Frayse et les animateurs d'AG33 nous préparent une belle soirée autour des constellations !! Dès la fin d'après midi une séance autour de télescopes solaires sera proposée. Puis au coucher du soleil une observation nocturne grâce à de nombreux télescopes vous plongera dans le monde des étoiles, accompagné de contes et légendes sur les constellations !! Venez nombreux
  13. Jalles Astronomie fête ses 20 ans

    Non, je ne vais pas à Jalles Astronomie car j'ai déjà un club qui me prend beaucoup de temps. Mais j'aime à revoir Christian et ses amis lors de ce genre de réunion et lors des rencontres interclubs qu'AG33 organisent tous les deux ans Pour la rencontre pro-am, oui, j'y serais
  14. Sauvons la nuit

    Cela fait des années que les jeunes gens locaux, lors des vacances scolaires, se défoulent la nuit dans les villages. Ils n'ont rien d'autre à faire, s’enivrent (ou pas) et finissent par pousser des hurlements en cassant tout ce qui tombe sous leurs mains. On les a déjà croisé alors qu'on traverser le village après une nuit d'observation. Après plusieurs plaintes d'associations essentiellement sportives, leurs installations étant en première ligne, j'avais soufflé plusieurs fois au maire cette solution de l'extinction pour limiter les dégâts... entre autres arguments ! Dernièrement, je l'ai invité à se rapprocher de ses homologues girondins qui coupaient déjà l'éclairage public pour voir comment cela se passait chez eux.