Sign in to follow this  
biver

Saturne DRVB du 10 avril

Recommended Posts

Petite composition, comme une fois l'an dernier, de bonnes images dessins/photo de Saturne lors de la soiree particulierement stable du 10 avril dernier:

Les 2 realises dans la foulee au T407mm

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

GEANT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! dans tous les sens du terme !
MAGNIFIQUE de réalisme ! ....quel boulot ..BRAVO++++++
alain

Share this post


Link to post
Share on other sites

ouah combien de focale ? C'etait quel capteur ?

ok je sors

Amicalement,
Yann DUCHEMIN

Share this post


Link to post
Share on other sites

euh ..... bravo tu es sans problème sur le podium des plus belles saturne de l'année!! bravo Nicolas pour cette composition!!
A+ Yohan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui ça c'est chouette !
Mais je ne pige pas trop comment tu fais ça. Tu peux expliquer ?

Julien

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'addition (proportions 2/3 photo et 1/3 dessin) d'une photo APN (somme de ~30images a l'APN compact) et d'un dessin, realises tous les 2 dans la foulee avec mon Dobson de 407mm.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est original comme résultat, mais au niveau de l'anneau le montage pèche, chromatisme atmosphérique et peu être image RVB un peu trop petite?
Pas facile de marier dessin et photo!
Sinon coté détails, j'en bave...

manu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso je trouve tres tres reussi.

Parce que meme en gros plan elle passe tres bien.

Bon alors toi tu dois etre du genre hesitant(photo...dessin...photo...dessin...)


Bravo a toi original et tres reussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais si ca a une valeur "scientifique" certains semblent en douter mais dans tous les cas je trouve cette "production" tout a fait extraordinaire ,une veritable oeuvre d'art en fait bien loin de nos bouillies de pixels triturées aux ondellettes.....

Ce n'est que mon avis

Share this post


Link to post
Share on other sites

jolie coup - pour les couleurs, la c'est assez realiste d'un premier coup d'oeil à l'oculaire avec ce jaune sarturée ici en rp. Bravo - Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,
c'est plutot original de marier la photo et le dessin, en tout cas il y a un très beau rendu.
Hervé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Monsieur Biver,

Permettez-moi de vous dédier ce petit texte.

Il y est question d'enchantement,d'émotion.Normalement,les mots sont superflus mais votre saturne décrochée des cieux par votre talent,ravive en moi un cognement de coeur....Merci.


**************************************************************************


Premier rendez-vous.


"Je fréquentais tout juste l’adolescence, et mes infidélités à l’enfance devenaient de fait plus fréquentes.
Mes parents soupçonnaient-ils la force de la passion qui m’animait depuis une année, et qui ce soir devait attiser ma hardiesse ?

Cette nuit, j’avais un rendez-vous. Un rendez-vous secret, source d’angoisse et de plaisir.
A l’heure où l’honnête citoyen règle son compte au tyran qui sévit au bureau, et accomplit au royaume des songes les prouesses interdites, je quittais en silence le foyer assoupi.

Quel silence en fait !

Maudite clé qui, s’engageant dans la serrure, lui arrachait des craquements, des « croquements » assourdissants. Et dire qu’il fallait recommencer de l’autre côté pour ne pas laisser l’appartement ouvert aux brigands et autres égorgeurs.
N’éveiller personne pour ne pas éveiller les soupçons, protéger les miens en protégeant mon secret…

Alors que je descendais, pour une fois calmement, les escaliers de l’immeuble encore assoupi, l’émotion de la rencontre nocturne tant désirée me taquinait l’imagination.
Devais-je remercier ou maudire ce camarade de classe qui m’avait présenté une photographie bouleversante de la belle ?

En cette chaude nuit étoilée du mois d’août, je devais d’abord retrouver mon complice et qui me conduirait auprès de la divine. C’est qu’il la courtisait un peu lui aussi, et connaissait donc le terrain sur lequel elle se donnait aux soupirants.

Il me guida donc assez loin pour que s’éteignent les lumières familières et que s’allument des figures encore mal connues.

Mon regard de novice se laissait encore égarer de ne pas assez pratiquer l’art de la patiente découverte.
Sensible à mon empressement, mon cher camarade m’indiqua le point de rencontre, là haut.
C’est vrai qu’elle dominait les autres de sa splendeur .
Bouche bée, je me délectai alors de tous ses atours, lui déclamant à l’occasion l’étendue illimitée de mon admiration.

Cette nuit là, il a fallu un appel, un rappel à la raison pour m’arracher à l’envoûtement et regagner discrètement ma place auprès des miens, plus bas.


Les années défilent avec leur cortège de passions éteintes, transformant le désir en nostalgie ou simple curiosité.

Ce n’est pourtant pas toi, mais une belle dont la chevelure m’intrigua en avril 1997 qui ranima la flamme !
Mais rassure-toi, Saturne, splendide planète qu’on prétend dieu féroce, une étonnante comète n’égalera jamais à mes yeux la magie éternelle dont la nature t’a parée cette nuit là."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this