Contacter l'auteur / Contact the author

Recherche dans ce site / Search in this site

 

Le système solaire

La comète de Halley en 1986. Doc Akira Fujii.

Les comètes (III)

De temps en temps nous voyons passer dans le ciel des comètes. Comme les astéroïdes, il s'agit de gros cailloux poussiéreux et glacés de plusieurs centaines de mètres à quelques kilomètres de diamètre. Il en existe des milliards. Elles se sont formées en même temps que le système solaire mais elles sont restées loin du Soleil.

Il existe deux grands réservoirs de comètes : la ceinture de Kuiper qui se trouve au-delà de Neptune et l'immense nuage d'Oort qui entoure tout le système solaire et qui se situe très loin derrière Pluton.

La plupart des "cailloux" constituant ces nuages sont tellement petits et situés loin de la Terre qu'ils sont invisibles. De temps certains de ces petits corps glacés entrent en collision ou sont déviés de leur trajectoire. Quand cela se produit, il peut arriver que certaines de ces roches s'approchent tout près du Soleil. Lorsque la glace qui les compose commence à fondre sous la chaleur du Soleil, on observe derrière eux une longue queue brillante : le "cailloux" devient visible, une comète est née !

Les comètes ont toujours deux queues : une blanche ou légèrement jaunâtre constituée de poussière qui est souvent épaisse et légèrement recourbée; une queue bleue dite ionique qui est toujours droite, constituée de gaz et de particules (plasma).

La queue d'une comète peut mesurer plusieurs centaines de millions de kilomètres; le record est une longueur de 2 fois la distance de la Terre au Soleil, 300 millions de km ! Cette queue est toujours dirigée dans la direction opposée au Soleil. Elle peut être étroite, multiple ou former un éventail en fonction de sa position par rapport à la Terre. Une fois que la comète est passé à côté de la Terre et du Soleil elle retourne d'où elle vient, souvent au-delà de Pluton. Elle recommence à geler, elle n'émet plus de gaz et de poussières, elle perd sa queue brillante et redevient souvent invisible.

West 1975

Hyakutake 1996

Hale-Bopp 1997

Lovejoy 2015

Puisque les comètes tournent autour du Soleil, certaines reviennent périodiquement, comme la comète d'Encke qui nous rend visite tous les 3 ans et demi. La célèbre comète de Halley nous visite tous les 75 ans depuis plus de 4000 ans. Elle repassera en 2061.

Comment meurent les comètes ? Oui, effet les comètes meurent aussi... Soit elles fondent totalement comme un glaçon mais cela dure en général des milliers d'années. Parfois les comètes foncent tout droit sur le Soleil et fondent totalement dans son atmosphère brûlante.

Enfin, il est arrivé en juillet 1994 que la comète Shoemaker-Levy 9 passa trop près de Jupiter. La planète géante l'a capturée et la comète s'y est écrasée. Durant une semaine les débris de la comète ont pénétré dans les nuages de l'atmosphère de Jupiter et y ont créé d'immenses explosions plus grandes que la Terre, formant un nuage de 3300 km d'altitude et dont la température approchait 17000 degrés ! L'explosion du principal débris fut si violente qu'on la voyait depuis la Terre.

Heureusement de nos jours une telle collision est très très rare. Mais il est probable que c'est une collision similaire qui tua tous les dinosaures vivants sur Terre il y a 65 millions d'années.

L'extinction des dinosaures

ll y a 65 millions d'années une comète ou un astéroïde entra en collision avec la Terre. Sous l'explosion il y eut un immense raz-de-marée qui inonda beaucoup de régions côtières. Dans les terres des millions d'hectares furent brûlés et l'atmosphère fut envahie de poussière. On ne vit plus le Soleil durant des mois ou des années. Il fit tout d'un coup très froid et en quelques milliers d'années tous les dinosaures moururent ainsi que la moitié de toutes les espèces vivantes.

Etoiles filantes et météorites

La plupart des astéroïdes orbitent très loin de la Terre, entre Mars et Jupiter. Certains débris toutefois ou des poussières libérées par la queue des comètes peuvent croisent la Terre au hasard d'une rencontre. Les plus petits morceaux pénètrent dans notre atmosphère et y brûlent en général entièrement. C'est le phénomène lumineux connu sous le nom d'étoile filante ou météore, comme celles qui apparaissent vers le 11 août chaque année. La plupart de celles que tu peux voir durant la nuit ne sont pas plus grandes qu'un grain de sable et brûlent totalement dans l'atmosphère vers 50 km d'altitude. Certaines laissent même un peu de fumée ou laissent entendre un bruit d'étincelles ou même une explosion, mais c'est très rare.

Lorsqu'une étoile filante ne brûle pas tout à fait dans l'atmosphère et touche le sol on l'appelle une météorite. Si tu as de la chance tu peux parfois en découvrir dans un champ ou sur la neige. Tu peux également en récolter au mois d'août en laissant une grande bassine pleine d'eau à l'extérieur durant une semaine. Tu passes ensuite l'eau à travers le tamis d'une toile très fine et avec un aimant tu peux attraper les tout petits météorites constitués de fer. Les gros météorites sont souvent noirs et sont plus lourdes que les pierres ordinaires. Leur surface ressemble parfois à des empreintes de doigts dans de la patte à modeler.

Petites et grosses étoiles filantes

A gauche un bolide de magnitude -8 photographié durant la nuit des Léonides le 18 novembre 1999 en Norvège. A droit passage d'un bolide de 1000 tonnes au-dessus du Canada le 10 août 1972. Il survola également les Etats-Unis à 58 km d'altitude avant de repartir dans l'espace. Ouf, on évita l'impact !

Une météorite est-elle chaude ? Non. Malgré qu'elle ai brûlé dans l'atmosphère la chaleur ne s'est pas transmise à toute la roche et elle reste très froide car elle est resté longtemps dans l'espace glacial. Il n'y a donc rien à craindre si tu en vois une. La plupart des météorites sont composées de fer, on les appelle des sidérites et peuvent être attirées par un aimant. Celles qui sont faites de roches sont appelées des aérolithes.

A lire : Les traces lumineuses et les anomalies - Les météorites

La chute des météorites

Dans le passé il est arrivé que certaines météorites soient si grosses et si lourdes qu'elles ont percuté violemment la Terre en formant d'immenses cratères de plusieurs kilomètres de diamètre ! En fait la Terre est percutée par environ 1000 tonnes de météorites tous les jours mais la plupart sont tellement petites, une fraction de millimètre, qu'elles passent inaperçus ou ressemblent à des poussières.

Le cratère Barriger.

A gauche le Meteor crater en Arizona s'est formé suite à l'impact d'une météorite qui tomba sur Terre voici 49000 ans. Il mesure 1186m de diamètre et 180m de profondeur. La météorite a été pulvérisée mais sa masse a été estimée à 300000 tonnes ! A droite une belle sidérite d'environ 200 grammes et 6 cm de longueur tombée en Russie (Sikhote Alin) sur laquelle on reconnaît les fameuses "empreintes digitales".

Parfois certaines météorites ont fait d'immenses dégâts, en rasant des forêts entières et en brûlant tous les arbres en explosant dans l'air ou en touchant le sol.

Parmi les chutes récentes, citons celle de 1794 où 200 météorites tombèrent du ciel sur la ville de Sienne en Italie. En 1803, le village de l'Aigle en France (Orne) fut bombardé par 3000 météorites !

En 1908, une météorite tomba en Sibérie orientale, à Tungunska et ravagea 200000 ha de forêt, heureusement pratiquement inhabitées. On ressentit son écho à 600 km de distance et même en Amérique les sismographes enregistrèrent l'impact.

En 1969, à Allende au Mexique de grosses météorites sont tombées sur un village et on récolta des fragments dans un rayon de 25 km ! 

Enfin, tous les 2-3 ans une météorite pesant une dizaine de kilos tombe sur une maison ou sur une voiture comme ce fut le cas à Peekskill près de New-York aux Etats-Unis en 1992 ainsi qu'au Japon et en Australie en 1995...

Les météorites et les astéroïdes sont très dangereux car si les plus gros tombent sur une ville, ils peuvent tuer des millions de personnes en explosant. S'ils tombent dans la mer ils peuvent créer un raz-de-marée et inonder toutes les villes situées sur les côtes proches et faire également des centaines de milliers de morts en quelques minutes.

C'est pour cette raison que les astronomes surveillent le ciel en permanence et calculent les trajectoires de tous les astéroïdes qui se rapprochent un peu trop près de la Terre. 

Si l'un d'entre eux devait entrer en collision avec notre planète dans un mois ou un an, les astronomes et les militaires essayeront de le dévier de sa trajectoire. Le risque de collision est très faible mais pas nul et chaque année de petits astéroïdes se rapprochent de la Terre à la distance de la Lune, parfois même encore plus près. En 1972, un astéroïde était si proche de la Terre qu'il pénétra dans l'atmosphère mais heureusement il repartit dans l'espace. Cet objet pesait tout de même 1000 tonnes !

Prochain chapitre

Le ciel et les constellations

Retour à L'astronomie enseignée aux enfants

 

Page 1 - 2 - 3 -


Back to:

HOME

Copyright & FAQ