HAlfie

Member
  • Content count

    5093
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

HAlfie last won the day on March 12 2018

HAlfie had the most liked content!

Community Reputation

879 Excellent

2 Followers

About HAlfie

  • Rank
    Hyperactive member

Personal Information

Recent Profile Visitors

4518 profile views
  1. @FranckiM06 : mdr merci pour ton commentaire qui m'a bien fait rire en mode "non politiquement correct" ! Merci pour le conseil, je l'ai envoyé à l'APOD pour voir. C'est vrai que des mosaiques de cette résolution ne courent pas les rues, mon rêve serait un jour de faire une mosaïque complète mais en ALT AZ pas facile, va falloir que je vois comment utiliser le dérotateur. @Florian_Vn : merci beaucoup pour ton commentaire ! @jlb75 : merci à toi pour ton commentaire ! @sebseacteam : super et merci, content que ça ait pu produire cet effet ! Mdr pour le moonwalk! @Penn : merci beaucoup Anne ! @Marc684 : merci à toi ! @jp-brahic : Merci Jean-Pierre ! @ALF : merci beaucoup pour ton commentaire plein d'enthousiasme ! @wilexpel : merci beaucoup Will ! Yes le champ de la 178mm associé à la correction de la coma de la barlow APM font une paire réussie avec un newton. J'avais de toute façon choisi le F/D de mon télescope en fonction de cette combinaison pour le lunaire. Je ne suis pas sorti hier soir car le terminateur est exactement le même que mes images du 25/09. On verra demain ou mardi si la météo le permet. Je fais des SER de 4000 images (je n'ai pas de limite de temps) et avec un débit de 60fps mais en gros ça fait un peu plus d'1min. Et toi tu fais des vidéos de quelle durée? @muller : merci beaucoup !!
  2. Hello , @CPI-Z : merci à toi ! Yes j'aio un peu attendu avant de la poster car j'ai du reprendre le traitement plusieurs fois pour trouver le bon compromis. @polo0258 & @Martin Bernier: merci pour vos commentaires ! Hehe yes les pôles lunaires pour peu qu'on ait du champ sont toujours impressionnants de par leur impression de survol! @Malik : merci beaucoup Malik , content que la résolution associée au champ ait pu te faire apprécier l'image même si tu préfères le CP! @ALAING : merci Alain ! Content que l'effet souhaité soit bien là!
  3. MErci beaucoup Cyril ! C'est un 382mm optique artisant ouverte à F4.5
  4. Jupiter du 19/10/21

    Belle Jupiter et superbe instrument , curieux de le voir à l'action l'année prochaine avec des planètes plus hautes!
  5. Hello, je pense qu'en effet l'intérieur représente bien des détails, belle capture sur cet objet qui semble très difficile . Sur le rebord, je me méfierais toujours un peu car difficile de distinguer effet rebond ou vrais détails.
  6. Pléiades urbaines

    Belle prise Anne
  7. Jupiter du 14/10 au C8

    Très belle série bravo, c'est intéressant de décomposer sur chaque filtre
  8. Hello , Petit bonus de la nuit du 25/09 avec une tentative réussie de mosaïque de 4 images (25MP) de tout le pole sud : la full en cliquant sur l'image ci-dessous, vous verrez du noir une fois cliqué car par défaut, vous vous retrouverez en haut à gauche de l'image, mais il suffit de bouger et le spectacle va commencer, bonne balade . Un filtre rouge a été utilisé pour avoir une chance de rester homogène sur les 4 images (s'est passé tout juste), doctelescope 382mm ALT AZ F4.5, barlow APM ED 2,7X et ASI178MM . Avec la rotation de champ c'est passé tout juste, Clavius a failli être coupé. Toute la difficulté a été de traiter l'image pour qu'elle reste homogène. Exercice plus difficile qu'il n'y parait. Quand se côtoient à la fois une partie très éclairée à droite et une partie plus sombre à gauche, les 2 ne réagissant pas pareil, il faut trouver un compromis. Malgré le filtre rouge, je suis resté à 100% de la taille d'acquisition, ce que je pensais devoir réserver plutôt au filtre vert. Mais la netteté me semble rester satisfaisante, vous confirmez sur la full ? Bon ciel! PS : photo du précieux :
  9. bonne nouvelle, je ne vois pas de défauts majeurs
  10. Ah nickel, je te conseille de laisser au max . Yes ça serait cool et cela te permettrait d'avoir un telescope de comparaison à côté dans les mêmes conditions. Pour le pistolet IR je vise soit le côté du miroir soit l'arrière en arrière (jamais la face aluminée tu n'auras pas une bonne lecture de température). @jgricourt : merci pour le détail sur les emmerdes apportées quand la taille du secondaire devient une obsession (< 20% quoi) .
  11. Shifting sur mon Feather Touch 3''

    Hello, peut-être une piste : as-tu réglé la pression globale via la gros vis indiquée avec la flèche jaune? Il faut quand que la MAP reste douce mais que la vis en jaune soit suffisamment serrée (légèrement, y aller molo hein) pour éviter le jeu latéral lors de la translation du tube? Sinon les 3 vis indiquées en bleu sont-elles bien serrées?
  12. De rien , Le placement me semble plutôt bon, comme tu as un support au centre vu que ton miroir est conique c'est ça, pas le choix de toute façon . Les ventilos ont-ils un débit suffisant? Je n'arrive pas à voir si la matière que tu as mis à l'arrière est percée ou possède un filtre anti poussière sur chaque ventilo (réduisant du coup le débit)? Aah en effet, je suis dans le coin Sud en dessous de Strasbourg ,on est à 1h de route l'un de l'autre! Faudra ptet à l'occasion qu'on s'organise une soirée star test côte à côte des 2 dobsons pour voir, j'ai une grande terrasse , mais dur d'anticiper à l'avance une bonne soirée de turbu . Curieux de voir comment ton dobson réagirait entre 15° et 90° avec un laser Howie glatter + tublug (le plus exigeant et précis des lasers) et si la mise en température se confirme avec pistolet IR. En fait oui et non. Il convient de différencier le F/D résultant qui se calcule entre la lentille de ta barlow et la position du capteur de ta caméra qui se trouve tout à la fin de ton montage. Le F/D de travail de l'ADC dépend du placement de l'ADC qui lui est plus en amont que ton capteur donc le F/D de travail est moindre que le F/D résultant. Il faudrait voir quel est ton backfocus entre les prismes de l'ADC et les lentilles de la barlow APM pour le mesurer. Après cela n'explique pas les limites que tu sembles ressentir, le léger astig généré par un ADC qui bosse autour de 10 est vraiment très faible. @patry : complètement d'accord , je n'ai jamais trop compris cette obsession de l'obstruction, quand bien d'autres paramètres passent avant (qualité optique, alignement optique, mise en température, tenue de la collim). S'il ne reste que ça, en imagerie, je trouve qu'en planétaire l'impact reste assez mesuré, sauf peut-être sur des obstructions à plus de 40% et encore, on ne peut pas dire que les dernières images de Christian V. sur le 500MM obstrué à plus de 40% manquent particulièrement de contraste sur Jupiter. Je te rejoins également sur le visuel où l'apport en contraste d'une obstruction plus faible se ressent déjà plus, surtout en planétaire. Je trouve néanmoins qu'une fois qu'on tourne autour de 25%, ce qui est déjà très bien, passer à 20% n'apporte pas forcément le "wow" attendu. Après pour un instrument ultime dédié planétaire pourquoi pas, il faudra juste gérer sur un newton un champ de pleine lumière rikiki, si le bord du secondaire n'est pas top les effets que cela va générer, et aussi veiller à regarder si le secondaire n'est pas si petit qu'il va quelque part "brider" le cône de lumière du primaire agissant comme une sorte de diaphragme. @olivedob : super idée l'oculaire de ronchi pour dégrossir de gros défauts , à condition une fois de plus que la mise en température soit bonne (je sais j'insiste, mais j'ai l'impression que ce paramètre est moins souvent atteint sur les gros diamètres que ce que l'on imagine).
  13. Hello et de rien , pas évident à maîtriser ces grosses bêtes . En fait pour un Roddier, il faudrait virer la barlow et l'ADC qui vont introduire (un léger astig pour l'ADC car il travaille à un F/D < 10, et peut-être un chouilla d'aberration de sphéricité pour la barlow APM). Idéalement il faudrait augmenter le temps de pose et réduire le gain genre 100ms et gain faible pour "lisser" un peu la turbu et compositer l'equivalent de 30s de pose au moins pour bien lisser la turbu, il faudrait voir le process exact à suivre sur le site de Roddier mais je sais que le protocole doit être suivi à la lettre pour garantir un minimum de fiabilité. Elément important surtout en première partie de nuit avec un dobson et son miroir au ras du sol : si tu as une terrasse en carrelage, béton, pierre qui renvoie la chaleur le soir, il est intéressant d'humidifier le sol en fin de journée avec un pulvérisateur, juste pour générer un effet évaporation qui agira comme une clim naturelle. Inutile d'arroser trop, le surplus est juste de la perte. La mise en température du primaire est absolument clé au delà de la turbu atmosphérique. Je sors 2h avant minimum et utilise un ventilateur 140mm qui a un flux de 100CFM à 100% mais 40min suffiraient dans ma configuration. C'est surtout pour être sûr que mon secondaire qui fait 100mm et 27mm d'épaisseur (!!) soit bien en température car lui n'est pas ventilé. Je te conseille le petit programme suivant qui permet de simuler la mise en température en fonction de la taille de ton miroir, de la température de départ, de la T° ambiante et si cette dernière est stable ou chute, et enfin si tu utilises un ventilo ou pas. https://www.cruxis.com/scope/mirrorcooling.htm J'utilise également un pistolet de mesure de température IR (+ T° ambiante + point de rosée et % d'humidité) à 40€ sur amazon (Thermomètre Infrarouge Temperature Laser AIDBUCKS AD90) pour faire des tests sur mon environnement. Voici des calculs pour mon miroir, 382mm et 42mm d'épaisseur en quartz : Situation N°1 : Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure stable à 12°C, miroir sans ventilation. -->La mise en température est "bonne" c'est à dire un delta T° miroir primaire et T° ambiante < 2°C à partir de 1h40min (100min). Situation N°2: Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure stable à 12°C, miroir avec ventilation 100CFM (ventilateur 140mm). -->Ici la mise en température est bonne à partir de 40min. Situation N°3 : Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure à 12°C mais qui descend à 7°C en 3H, miroir sans ventilation. -->La mise en température n'est toujours pas "bonne" même au bout de 3H... Le miroir primaire n'arrive pas à rattraper la T° extérieure qui chute trop vite. Situation N°4 : Sur 180min soit 3H, T° de départ 22°C, T° extérieure à 12°C mais qui descend à 7°C en 3H, miroir avec ventilation 100CFM (ventilateur 140mm). -->Ici la mise en température est bonne à partir de 40min et suit la pente descendante (T° extérieure qui chute de 12°C à 7°C en 3H) sans souci. Je te passe le placement des ventilos (il faut un flux global pour ne pas générer des zones chaudes/froides sur l'arrière du primaire). Exit donc les ventilos placés en ligne (le pire), ou ) en étoile. L'idéal c'est un seul "assez gros" (120 ou 140mm pour un 400mm) ventilo au milieu du primaire pour une diffusion de l'air homogène. Pour ma part j'ai ceci : Corsair ML 140 (version sans LED de kékés évidemment ) : Bref la maitrise d'un gros diamètre nécessite quelques aménagements pour pouvoir en tirer le max et avant de douter de la qualité de ton miroir, et de payer pour faire tester l'optique chez un artisan, il convient d'éliminer les autres variables (mise en T°, turbu, support primaire, collim, rigidité du porte oculaire, de la structure globale etc.). Ce qui va dans le sens que tu citais en début de post "(Le but que je recherche est de pouvoir sortir de meilleur images planétaires sans pour autant investir énormément)" Tu es basé dans quelle région?
  14. Hello Marc, l'ombre non centrée est généralement liée à l'offset du secondaire pour faire simple (mais pas seulement), c'est assez commun à F/d assez court d'avoir l'ombre du secondaire non centrée, et que de décalage n'est pas forcément proportionnel en intra et extra. Par contre j'ai l'impression que tu n'as pas exactement le même décalage de MAP pour tes plages intra/extra. L'une est plus petite que l'autre. Je ne suis pas certain que ton miroir est si mauvais que ça mais je n'arrive pas à voir si le protocole que tu as fait est suffisamment fiable pour permettre une analyse fiable. Peux-tu en dire plus sur ton protocole de Roddier : caméra utilisée, capture de quelle durée, à combien de FPS? compositage de combiens d'images, barlow utilisée? Etoile à quelle hauteur? Collim faite sur une étoile de hauteur sensiblement identique? Edit : je viens de voir 4s de video de ton étoile défocalisée lors du star test, oublie direct, trop de poussière sur le capteur et une turbu beaucoup trop marquée pour que le Roddier te donne une info un tant soit peu fiable. Pour les images de Jupiter, impossible de juger, cela correspond en gros à un 200mm exploité à fond. La turbu de cet été n'a pas été fabuleuse et associée à une faible hauteur, cela n'a clairement pas avantagé les gros diamètres. Pour avoir acquis un 382mm artisan en juin dernier donc diamètre en gros comme le tiens, je te confirme que tant que je n'avais pas bénéficié d'une belle nuit de turbu à la mi août, il m'était impossible de vérifier la qualité optique de mon miroir (enfin je veux dire, de vérifier sur le ciel si cela semblait globalement cohérent avec le bulletin interféro fourni). Cela nécessite: 1. d'avoir une nuit à très faible turbulence 2. que tout le reste soit maitrisé (collim, turbu locale car ton miroir étant proche du sol, mise en température du primaire qui est le plus délicat). Concernant l'obstruction : 25% d'obstruction est un excellent compromis avec un newton et déjà mieux que beaucoup de tubes "planétaires" qui tournent plus autour de 30% à 33%, ce qui ne les empêche pas de faire de très belles images. Descendre à 20% ne t'apportera pas quelque chose de très significatif en imagerie planétaire si ce n'est un peu plus de contraste. Et avoir un secondaire sous les 20% apporte d'autres soucis . Globalement les miroirs 400mm chez Syntha sembleraient pas trop mal maitrisés je dis bien sembleraient, l'état de surface ne sera clairement pas au niveau d'un miroir artisan (logique vu le prix) tout comme le PTV, RMS et Strehl mais c'est censé rester "correct". Voici un exemple de SW flextube 400 passé à l'interféro par un testeur basé en Russie avec qui j'avais échangé et qui fait ça depuis plus de 10 ans (interfero = plus exigeant qu'un Roddier) : L/2,5 PTV (soit L/5 sur la surface) et L/14 RMS, plutôt correct pour le prix. Ici la photo montre que le test a été effectué télescope à l'horizontale donc miroir à la verticale, le cas le plus exigeant niveau support latéral sur l'astig. source : http://www.fidgor.narod.ru/Observers/Test_2/test_411.html Le plus compliqué selon le testeur a été d'avoir une stabilisation thermique satisfaisante (avec un miroir de cette taille, ça devient difficile). Et le même testeur avec un miroir artisan Zambuto 368mm à F5 : L 4.4 PTV (soit L 8.8 sur la surface) et L/20 RMS (ce qui reste très bon car ces valeurs sont réalistes contrairement à beaucoup d'autres tests).