jldauvergne

Member
  • Content count

    16407
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37
  • Country

    France

Everything posted by jldauvergne

  1. Oui. Je n'ai aucun mérite (enfin si un peu au prix du m2). S'éloigner du sol aide beaucoup. Le fait d'être à Paris je ne sais pas si ca joue. Mais le sol je suis certain pour avoir vu la difference entre la lunette de 380 de Paris, haute perchée et des instruments dans le jardin, dont une carte du ciel de 300. La qualité optique aide bien quand même. Simon observe moins souvent mais quand il s'y met ça parle. Au Mewlon 250 à fond de filtre bleu je n'arrivais pas à faire mieux. Les mewlon 300 n'est pas si dingue optiquement, c'est surtout qu'il y a des tubes trop moyens pour le planetaire par ailleurs. Le seul C11 de course que je connaisse (non Edge) est celui d'Emmanuel. Mais bon regarde Sauveur avec le 250 il sort des images au niveau de ce que je faisait avec le même tube. Là où il est, c'est mieux que le balcon, il vise vers la mer. Donnez lui un 300 il fera un carton. Ce n'était pas si simple de prendre en main le Mewlon 250 (Même si ce tube a beaucoup de qualités ) A ne pas négliger quand même : le fait d'observer beaucoup. J'ai juste à faire 4 m, eblever 4 bouchons et mettre sur ON. Et c'est parti. Après, à defaut de balcon, chacun est libre d'aller au Pic ou autre bon site. J'ai fait ça très longtemps (je peux moins avec ma fille). Saturne à 25° là haut, ça nique la Barbarde. Le site a de toute façon produit les vues les plus détaillées dans le visible depuis le sol.
  2. Une question en passant, quid de la précision du timing d'une image issue d'une vidéo de 210 s. AS3 prend-il forcément le milieu de la vidéo comme référence en terme de calage de longitude. Mettons que l'on stack 30% d'image qui sont toutes dans la 1ère minute (c'est caricatural, mais ça arrive).
  3. Est ce que l'on peut voir ume imahe brute pour voir avec quoi as3 se débrouille.
  4. Mes astuces en planétaire.

    Il faut le monter à fond, ca passe bien chez moi. Mais en effet le gain audio est faible dans le soft.
  5. ALERTE FLASH D'IMPACT JUPITER

    Je ne faisais pas ça et je ne suis pas le seul je pense, car DeTeCt n'est pas mon objectif 1er. Mais là je change mon fusil d'épaule, si il se passe un truc F11111111111111111111111111111 !!!!
  6. ALERTE FLASH D'IMPACT JUPITER

    Peut être que ton pc n'autorise pas l'écriture directe sur C:. Essaye un autre répertoire et une taille de fichier plus petite.
  7. ALERTE FLASH D'IMPACT JUPITER

    Il y a une question que je me pose. Dans les statistique de détection, est ce que l'on tient compte du biais du temps que l'on passe à regarder Jupiter à l'écran sans rien détecter ? C'est bien entendu difficile à évaluer. Mais ça mérite peut être un +10% arbitraire, quand on fait les réglages.
  8. ALERTE FLASH D'IMPACT JUPITER

    C'est un peu tout ça en même temps. Il y en a moins, forcément ils sont moins faciles à voir, et on les surveille moins. Perso je ne passe pas mes vidéo dans DeTeCt. C'est peut être un tord. Mais bon c'est déjà tellement difficile d'en avoir un sur Jupiter, ....
  9. Mes astuces en planétaire.

    Oui en effet Exactement. Ce n'est pas du guidage de précision. En fait la calibration c'est toi qui la fait en quelque sorte en testant la durée des impulsions nécessaires en ms. Il est tolérant, c'est pour ça que je dis que mettre les bandes de Jupiter parallèles ça suffit. Ne pas avoir de calibration à faire ça va plus vite. Une fois que tes paramètres de guidage sont réglés, ils sont conservés en mémoire, donc tu n'as qu'une case à cocher et ça tourne. On ne peut pas faire plus simple. En planétaire tu as l'autoalignement qui fait définitivement pencher vers FC pour la mise au point les soirs où il y a du vent. Je vois plus FC comme le meilleur logiciel en planétaire, et sharpcap comme meilleur en ciel profond/visuel assisté (le meilleur je ne sais pas car je ne les connais pas tous dans ces domaines). En tout cas il est utilisé par la NASA pour les occultations ce qui est pas mal Dans SC rien que de devoir faire plusieurs clics à chaque fois pour lancer une vidéo, renseigner le nom de fichier, ... la gaverie.
  10. ALERTE FLASH D'IMPACT JUPITER

    J'ai mis à jour l'article sur Ciel et Espace. https://www.cieletespace.fr/actualites/4-telescopes-amateurs-francais-detectent-un-impact-sur-jupiter Et pour automatiser vos observations, un tuto ici :
  11. Mes astuces en planétaire.

    Hello deux astuce de plus. Une pour automatiser des traitemens dans photoshop. C'est désormais possible aussi avec Astrosurface, mais le principe d'automatisation dans photoshop peut aussi s'appliquer à d'autres types de traitements comme la balance des blancs. Et puis l'automatisation de la prise de vue, on m'a posé par mal de questions là dessus.
  12. ça va de soit. La moyenne d'âge chez les chasseurs n'est pas jeune
  13. Mouai, un produit chinois de 2021 avec un look est allemand de 1980, ... méfiance. Et en effet quid de la fixation. Je précise que je n'ai rien contre le look est allemand, mais 7x50 sortent de Jena à la fin de la belle époque (... pour l'optique et le renseignement ).
  14. C'est vrai qu'en fait pour qui est à l'aise avec un chercheur droit à la base et capable de viser les deux yeux ouverts, descendre à 1x ne je justifie pas trop. Par contre pour le débutant, .... juste youpi.
  15. tu m'étonnes. Et encore l'an dernier je trouve que septembre c'était un peu pareil, c'est surtout en juin, juillet qui étaient bons. Sur Mars c'est surtout son éclat et sa hauteur qui compensaient et permettaient de s'en sortir mieux que sur Jupiter. Au final, là de l'année je compte 2 bonnes nuits en juin. 2 autres vraiment pas mal en juillet mais avec le vent du nord, donc pas des conditions de rêve pour l'observateur (planète qui danse). Depuis il y a eu pas mal de nuits praticables, mais jamais rien où la mâchoire tombe devant l'image à l'écran. On a besoin de ces petites nuits jubilatoires une fois de temps en temps. On n'est jamais blasé de ça, même au Pic.
  16. Quand le seeing est moyen, et visiblement c'était le cas pour toi ce soir là, les couche L de la 462 et de la 290 tendent à converger. Le seeing ne permet pas d'aller chercher plus loin dans le bleu. Dès que le seeing est un peu mieux que moyen, genre bon sans être excellent comme le 17 par exemple, le bleu permet clairement d'aller plus loin. Dans ton cas il faut aussi se demander si l'optique permet d'aller gratouiller facilement dans le bleu. Même si Syntha bosse plus qu'honorablement, ça reste vallonné. En fait c'est simple, si tu as V meilleur que R, mais que B n'est pas meilleur V, tu n'as pas trop de raison que le capteur mono fasse beaucoup mieux que le capteur couleur. Il garde quand même un avantage sur le bruit et la dynamique qu'il ne faut pas oublier. Bref beaucoup de blabla, désolé, une image ça parle plus, de gauche à droite brut de décoffrage tout accentué pareil, le 462, le 290-L et le 290-G'. Note une chose aussi, j'arrive souvent à creuser l'écart en G', mais moins souvent avec un filtre B. G' est quand même un sacré bon compromis et là tu ne l'as pas essayé. Ceci dit quand ça devient bon et si l'ADC est très bien réglé, la composante B de la couche L la détache aussi assez nettement de l'image couleur. La matrice de Bayer ne peut pas faire de miracle sur cette bande.
  17. Comparaison IMX462/290 dans l'IR... au 685 Baader

    Cool, merci pour la comparaison. C'est bien utile.
  18. Je crois que c'est prévu, le bouton est déjà là pour rl et wiener. Winjupose ce sera difficile je pense, il faut souvent affiner à la main.
  19. On converge, je suis souventautour de 12-13 ms
  20. JUPITER le 17 au 250

    Extra, elle cartonbe la team mewlon
  21. Tu oublies un gros avantage aussi, la précision et la fiabilité du réglage. On ajuste avec des tourelles à clics, c'est très précis et ça doit tenir l'alignement après plusieurs tirs, donc ça ne bouge pas, contrairement à de nombreux chercheurs. Chez Solognac la 42 est moins chère et démarre à 1,5x ce qui me semble plus pratique. Un truc qui peut être un défaut pour nous, les bagues de zoom sont souvent assez raides sur ces lunettes. Mais bon c'est toujours mieux que pas de zoom
  22. Sur les lunettes de tir on peut monter à 97% chez Schmidt & Bender. J'ai pu vérifier le chiffre sur banc. Je doute que nos chercheurs montent aussi haut. Là on est sur le très haut de gamme. Mais en milieu de gamme ces lunettes sortent facilement au dessous de 90%. Elles transmettent plus que des jumelles (pas de prisme). Une lunette de tir à 90 à 100 mm de relief d'oeil pour ne pas finir borgne. Ca demande un peu d'habitude à l'utilisation, et si on se met sur une petite pupille de sortie ce n'est pas si simple à utiliser sans arme pour appuyer la tête et placer l'œil. Mais souvent aux grossissements faibles on a des pupilles de sortie de plus de 10 mm voir plus de 20 mm, donc pas de problème pour mettre l'oeil dedans. Perso j'ai toujours détesté les chercheurs coudés. On ne peut pas visé les 2 yeux ouverts, c'est vraiment trop difficile à utiliser. Pour des positions difficiles autant doubler avec un laser. Bref même raison que @AlSvartr. Après pour celui qui ne sait pas viser les deux yeux ouverts, là c'est sûr que, .... Mais pour ceux là il reste les terlrads. Si j'avais un viseur coudé il serait forcément secondé par un point rouge ou un telrad pour dégrossir. Et en visant les deux yeux ouverts, on va plus vite que n'importe quel goto sur les cibles faciles, genre planètes, étoiles et objets de Messier.
  23. Une lunette de battue qui démarre à 1x me semble plus indiquée. Pas besoin de monter à 12 x en planétaire si le viseur est propre. Je centre mes planètse à 6 ou 7m de focale dans le capteur sans problème avec un simple 7x50, mais qualitatif (le vixen éclairé et évidé au centre).
  24. Pas surprenant non. Ces lunettes sont des bijoux d'optique et de mécanique. Rien à voir avec les daubes 6x30 qu'il y a le plus souvent sur les télescope. Mais bon ce n'est pas le même budget ! Après pour qui veut tenter, les produits Solognac (Décath), offrent un rapport qualité prix intéressant. Est ce fiable pour du tir je ne sais pas, je ne sais que me servir d'un arc, mais en astronomie, la lunette va s'en prendre bien moins dans la tronche qu'en astro. Surtout ce qui est intéressant c'est le grossissement proche de 1 et la visée droite. C'est un terlrad + un chercheur dans un seul produit.