lambda

Membre
  • Compteur de contenus

    144
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

44 Neutre

À propos de lambda

  • Rang
    Membre

Visiteurs récents du profil

1 018 visualisations du profil
  1. Bonjour à vous... Merci pour vos retours! Pour l'embase, de la vis cruciforme de quincaillerie de base! en fait, j'ai une platine qui va sur la rotule, pas Kodak ou autre, peu importe, et j'ai percée la platine de façon à y passer deux vis à bois. Les 2 vis ressortent de l'autre côté et viennent fixer le taquet qui porte la lunette.... La platine en bois qui entoure la platine ronde est elle même fixée sur le taquet et acceuille la platine ronde dans un trou central et le tournevis dans un trou lateral... Mais en fait, rien n'est vraiment reproductible ici.... inutile de chercher une solution standard "plug and play...". Le montage aurait pu être fait de milles façons différentes, suivant les dispos de fond de poubelles/tiroirs... Pour le porte oculaire, comme dit plus haut: j ai adapté une section de tube pvc bien épaisse de parois et bien rectiligne sur le corps de la lunette et installer un porte oculaire hélicoïdale bricolé à partir d un système de mise au point dépiautee sur un vieux téléobjectif récupéré en brocante. J'ai simplement degagé la jupe et adapté au duct tape le corps de l'oculaire sur la partie male du système hélicoidail..... là aussi, pleins d'autres façon de faire suivant ce qu'on a sous la main.... le porte oculaire "coulissant", ca va pas mal aussi... à+, Lambda
  2. Merci à tous les 2 pour vos retours, qui convergent bien vers un même genre de solution. Lyl, tu parles de cette barlow là?: https://www.ebay.com/itm/Madrid-Sky-2x-APO-barlow-apochromatic-imaging-lens-lente-objektiv-FULL-FRAME-35-/291832928704 à+, Lambda
  3. Bonjour 🙂 j’ ai un vieil objectif russe venant d un projecteur/rétroprojecteur (je pense), de chez LOMO, f/D=2, et F=160 mm. J’aimerai en faire une toute petit lunette de voyage a grossissement fixe: X16, afin d avoir une pupille de sortie de 5 mm. la lunette serait exclusivement dédiée à du ciel profond, ballade dans la Voie Lactée sous de beaux cieux bien sombres. un truc à installer sur un trépied photo leger en 30 sec et c est parti... après une bonne adaptation à la vision nocturne... je l ai utilise précédemment pour différentes manips optiques astro et je sais que l objectif peut permettre de délivrer des images relativement bien piquées au moins en centre de champ visuel.... Ma question est la suivante: existe t il une formule d oculaire de 10 mm de focale, coulant en 1’25, pas trop cher, qui permette de travailler correctement avec des objectifs aussi ouverts? Limiter les problemes de coma, astigmatisme? Merci pour vos lumière la dessus. A bientot. Lambda
  4. Bonjour, Je suis à la recherche d'un miroir parabolique d'occasion, de 200 mm f/D compris entre 4 et 5, - à petit prix, donc piquage léger, quelques micro-rayures, bords légèrement ébréchés.... acceptés... Mais il doit être quand même "potable"/utilisable... C'est pour experimenter et faire des montages de "coin de table"... Proposition par MP. par avance, merci. Lambda
  5. Je veux le même...

    Bonjour! C'est rigolo, en farfouillant un truc sur le net, je suis tombé là dessus... https://ntrs.nasa.gov/archive/nasa/casi.ntrs.nasa.gov/19620004873.pdf p. 233, sujet n° 33: " ON A SATELLITE SURVEILLANCE CAMERA USING COMPOUND OPTICS AND IMAGE ORTHICON PHOTOSENSORS (FACET EYE CAMERA)" , W.F. WOEHL Comme quoi, le concept de base est déjà ancien.... et la remise au goût du jour remarquable! à+, Lambda
  6. Bonjour Lucien. C'est pas grave, en tout cas merci déjà pour ces quelques échanges. Je continue à grenouiller sur les différentes formules de cameras qui colleraient à mon projet... A bientôt. Lambda
  7. Nébuleuse d'Orion

    Oulaaa.... plus corse comme requête, en effet.... equilibre délicat à respecter... concis, pointu et bien creusé, exhaustif d un point de vue multi dis iplinaire.... pfiouuu.... enfin bon... a gratter un peu par la pour voir... https://www.eso.org/public/news/eso0421/ https://www.mpg.de/10515222/star-cluster-formation Mais honnêtement, si tu veux bosser un peu sérieusement le sujet, va falloir suivre les références bibliographiques des références bibliographiques des références bibliographiques ... 😀 et te faire ta propre « monographie »... imprimante, stickers, reliure à spirale, agrafeuse, colle ciseau et pas mal de crayons.... en avant toute... bon courage! Lambda
  8. Nébuleuse d'Orion

    Salut... Quelques pistes... Etc... simplement en tapant sous Google « Orion nebula filetype:pdf » Tiens, un truc des entrailles de astrosurf... Même façon de faire... sous Google « nébuleuse d’orion filetype:pdf... ...par exemple... Ici aussi de façon générale... liste de trucs pointus... http://iopscience.iop.org/nsearch?terms=Orion+Nebula Ou encore ici... Https://NARS.nasa.gov https://ntrs.nasa.gov/search.jsp?N=0&Ntk=All&Ntx=mode+matchallany&Ntt=Orion+Nebula Bonne recherche et lecture! a+, Lambda
  9. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Ok Tournesol. 👍 merci pour le topo. a+, Lambda
  10. Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

    Bonjour. Tournesol, une question: est ce que envisager "facilement" à l'époque d'y aller en utilisant la propulsion nucléaire, n'était pas plutôt dû au fait qu'à ce mment là (années 50/60) on se posait peut-être moins de questions quant aux consequences écologiques sur l'usage de ce type de propulsion à proximité immediate, voir dans l'atmosphère terrestre? Parce que en 2018, à moins de me tromper du tout au tout, on a quand même un panel de types de propulsions dans les cartons, à l'état de prototype, ou en exploitation assez innovants, et toujours en cours de développement? à+, Lambda
  11. Salut à toi. Peut-être quelques pistes ici... https://www.webastro.net/forums/topic/151903-adaptateur-filtre-3175-pour-jumelle-maison/ https://www.webastro.net/forums/topic/100711-jumelles-et-filtres-uhc/ En bref, l'idée est réalisable. A bientôt. Lambda
  12. Bonjour à vous. Euh , je t'envoie un MP dans la foulée... En fait, pour le moment, je vais suivre cette voie là... en fait, avec mon montage actuel, c'est déjà le cas dans le principe. Pour ta remarque de l'optique la plus large et la plus proche possible, c'est l'une des suggestions que m'avait aussi fait le membre du forum avec qui j'avais échangé sur ce sujet en MP: Pour être plus concret, j'ai un peu cogité hier et vais tenter de quantifier un peu mon montage actuel, à titre d'exercice, afin de pouvoir le transposer à un futur montage utilisant non plus un APN mais une "vraie" camera video numérique. Par avance, désolé pour la longueur de ce qui va venir en dessous, mais je n'aime pas trop venir poser des questions sur un forum sans avoir fait "un peu mes devoirs" avant, ne serait ce que par respect des intervenants qui viennent donner de leur temps pour me répondre.... Si la discussions deviant trop HS par rapport à la rubrique/thàmatique du forum, n'hésitez pas à me le dire... Donc: Actuellement, je continue à faire mes essais de "ICCD de coin de cuisine" avec ce montage là: Suivant ce train optique: écran phosphore - oculaire (f= 30 mm, diamètre de lentille frontale= environ 37 mm, donc en supposant que rien ne vient diaphragmmer le faisceau lumineux traversant l'oculaire, f/d= 0.8 environ) - objectif de l'appareil (zoom f= 5-100 mm, f/d= 2.5-5.2) - capteur (environ 7.6 mm de diagonale: environ 6.2 mm de largeur et 4.6 mm de hauteur). Lors de mes essais, j'ai choisi d'augmenter légèrement la focale du zoom de l'APN pour que le disque de l'écran soit tout juste inscrit dans la largeur du capteur. l'objectif de l'appareil devient alors: f= 7.4 mm avec un zoom d'environ X1.5 et f/d= 3.2. Ici un schema simplifié: Donc voilà ou j'en suis à peu près.... Actuellement, le "relais optique" que j'ai improvisé possèderait (si je ne me plante pas dans les calculs): une focale équivalente de: environ 5.9-6.0 mm une rapport f/d (environ 5.9-6 mm / 37 mm = 0.16), en supposant que je ne diaphragmme rien du faisceau entrant dans l'oculaire et ressortant à l'arrière de l'objectif de l'APN... Les paramètres de la manipulation m'ont été partiellement imposés par ce que j'avais de dispo dans mes "boîtes à monstres"... (actuellement, je n'ai pas d'optique dispos permettant un rapprochement physique de l'écran phosphore inférieur à 16 mm, avec un diametre aussi "grand" (37 mm)...) L'idée sera de remplacer donc l'APN actuel par une camera video numérique, avec par exemple un capteur de taille similaire: - normalement, avec une optique relais "dé-magnifiante", le couplage optique est censé être meilleur, d'ou l'intérêt d'utiliser un capteur plus petit que l'écran qu'on veut imager. voir comme reference par ex: https://www.spiedigitallibrary.org/conference-proceedings-of-spie/8912/1/The-research-of-relay-lens-coupling-in-image-intensified-camera/10.1117/12.2034709.full (par. 3.2) ou ici http://iopscience.iop.org/article/10.1088/0031-9155/41/3/010/pdf (par. 2.1.1 et 2.1.2) etc... - le prix de la caméra devrait, j'imagine être plus contenu avec un petit capteur. A partir de ces constatations, je pense que cela serait intéressant de trouver, pour une caméra ayant un capteur de taille equivalente à celui de mon APN (4.6 mm X 6.2 mm) un objectif ayant une focale de l'ordre de 7.4 mm, comme indiqué ci dessus, mais avec un rapport f/D bien plus bas que les 3.2 constatés ci-dessus avec le zoom de l'APN, afin de limiter autant que possible des problèmes de vignettage que j'ai pu aussi constater: Par exemple monter un truc comme ça... L'écran phosphore - l'oculaire (f= 30 mm, f/d= 0.8, lentille frontale à 16 mm de l'écran) - quelques mm derrière, un objectif (f= 6 mm, f/d= 0.6, c'est ce que j'ai de disponible ici (de chez Computar) de plus proche en focale de l'objectif zoom réglé à 7.4 mm... l'image de l'écran serait un peu plus petite à l'écran en sortie de camera monochrome, mais ça irait quand-même...) - la caméra avec son capteur (4.6 mm X 6.2 mm). En assimilant ce "relais optique" envisagé dans le future à une lentille simple , j'ai tenté de calculer la valeur du couplage optique obtenu, et cela serait de l'ordre de 5% environ.... pas énorme, c'est clair. Tout pourrait être évidemment recalculable pour une autre taille de capteur, entre autre, mais ayant déjà quelques pieces de disponibles concrêtement sur mes étagères, cela me permettrait de limiter des investissements supplémentaires en optique... ... Pour la resolution, j'y reviendrais dans un autre post... Voilà un peu quelques cogitations qui ne demandent qu'à être corrigées, améliorées, commentées par vous, si vous le souhaitez... Merci à vous, par avance pour vos retours là dessus. à+, Lambda
  13. Bonjour Lucien et merci pour ton retour bien ciblé. Pour compléter ma demande: Le tube est un tube "cascade 3 étages" de "génération 1" (P8079HP). - écran phosphore de type P20: avec un maximum d'émission aux alentours de 520 nm (suivant mes réferences biblio.... et le datasheet de mon tube). - diamètre utile de 25 mm. - resolution de 40 pl/mm Complètement d'accord avec toi.... j'ai fait quelques essais sur diverses optiques relais et ai potassé pas mal de litérature là dessus... vu que le couplage direct par bouquet de fibres optiques n'est pas à ma portée en tant que simple hobbyiste, il faut soigner alors la solution de l'optique relais, c'est clair.... ( J'en ai pas mal causé aussi par MP avec un membre éclairé de la communauté qui se reconnaîtra, si il lit ce message, merci encore à lui pour ces échanges! ) Dans le meilleur des cas, je crois (de mémoire) que les optiques relais offrent une efficacité maximum théorique de couplage comprise entre 10 et 15% à la louche... J'ai quelques articles, dont un de Thierry Midavaine, qui mentionnent cette combinaison... "Les intensificateurs d'image: utilisation en astronomie amateur" Thierry Midavaine, Club Eclipse (1987, je crois) par. "4.5 Adaptation photographique" et aussi un autre intéressant de Fabrice et Pierre Bourge "Essais d'un amplificateur d'image" (1986, je crois) par. "2 description de l'ensemble du système photographique" (Tu dois connaître j'imagine ces réferences et peut-être meme as tu participé à ces travaux.) Le truc, c'est qu'on trouve pas mal d'exemple actuel de manips sur coin de tables montrant des camcorders quelqconques utilises pour filmer l'écran de ce type de tube. (sur Youtube, taper P8079HP camcorder, par exemple...): mais cela me semble pas du tout optimisé justement, juste un camcorder mis derrière l'écran sans plus se poser de questions et roulez jeunesse.... Cela ne me satisfait pas intellectuellemkent parlant.... En fait, complètement d'accord avace toi aussi, du moins j'y tends au fil de mes petits essais successifs (actuellement avec la WATEC 120n+ mentionée plus haut mais utilisée seule...) Juste pour être clair: e but du fil ici n'est pas de démontrer une quelconque supériorité d'un système sur un autre... mes applications sont astros mais aussi terrestres (50/50, vor plus terrestres qu'astro, vue la météo défavorable quasi permanente en ce moment), et dans ma tête, c'est en effet de la curiosité intellectuelle, et uniquement dans un but experimental. Les tubes intensificateurs de lumières sont characterisés entre autres choses par le rapport S/N des images qu'ils fournissent. Et du coup, je m'amuse à tenter d'améliorer le S/N global du système tube+caméra, que je voudrais utiliser, en voulant faire de l'accumulation d'image (le taux d'accumulation étant limité par la nécessité de rester en mode video "temps reel" fluide dans la limite du possible). En fait , cela se fait/faisait depuis longtemps sous le sigle ICCD (Intensified CCD).... Encore une fois, aucune envie d'imposer un système ou un concept... j'envoie juste ici cette requite à la communauté pour acquérir quelques pistes, réponses afin d'avancer trankilou dans mes manips "vintage" dans mon coin, quitte à faire un retour utile à la communauté, si un résultat vaut le coup d'être partagé ici ou là... Lambda
  14. Bonjour à vous. Je viens vers vous pour vous demander conseil... encore... Voilà, depuis quelques temps, je vous saoule un peu avec mes histoires d'intensificateurs. Bon, à titre de résumé de ce que j'ai essayé de faire jusqu'à present:, c'était d'installer une camera (une WATEC 120 n+ avec un objectif "macro") en sortie d'un intensificateur (côté écran phosphore) afin d'en récupérer l'image et de pouvoir faire un peu d'intégration, tout en restant en "mode video" (donc cumuler des frames X2 ou X4, max, pour garder un minimum de fluidité d'images). Ca marche, meme plutôt fort. Je visualise l'image (astro, paysage nocturne, bestiole en sous bois....) sur un viewfinder (petit écran monoculaire LCD en 640X480) Mais: - la résolution finale est vraiment pas terrible, beaucoup moins bonne que lorsque j'observe à l'oeil nu directement à l'oculaire de l'intensificateur. - l'échelle dynamique du dispositif dans son ensemble n'est pas bien étendue, ça sature très vite. J'ai retenté l'expérience avec à la place de la camera, un bridge de chez SONY. Là, - meme en utilisant simplement l'écran live-view du bridge, c'est beaucoup mieux niveau resolution et échelle dynamique. Je retrouve ce que j'observe à l'oculaire de l'intensificateur. c'est peut-être meme légèrement plus lumineux et contrasté. - Lorsque je fais des clichés, avec des poses de 1/4 de sec, sous 400 Iso (par exemple, ca va dépendre de ce que j'observe), en montage digiscopique, j'arrive à obtenir des clichés de scène avec PLUS DE DETAILS QUE CE QUE J'OBTIENS EN OBSERVANT A L'OEIL NU A L'OCULAIRE DE L'INTENSIFICATEUR. du coup, j'aimerais bien trouver une solution pour obtenir en mode video (en integrant X2, X4 si nécessaire): - une image video de bonnes resolution, - avec une échelle dynamique étendue, et - contenant visible sur un écran une quantité d'informations substantiellement supérieure à ce que je peux voir à l'oeil nu à l'oculaire, bref un S/N amélioré par rapport à celui de l'intensificateur utilisé seul. Comme je disais, utiliser une watec ou équivalente, ca pèche niveau dynamique et resolution.... du coup, bien que ça ne m'enchante pas des masses, j'ai l'impression que je vais devoir me tourner vers la solution: - caméra numérique (peut-être une planétaire monochrome: bonne resolution, sensibilité suiffisante, capteur peut-être petit, mais pas un probleme pour moi, peut-être même un avantage pour augmenter le couplage optique entre mon écran d'intensificateur et le capteur de la camera...) - tablette de visualisation (tout doit -être portable et integer sur un meme bâti, pour mes usages, pas de fils et laptop sur un coin de table). - logiciel chargé dans la tablette permettant de piloter la camera en faisant du stacking à la volée/temps reel, et/ou jouant sur la "vitesse d'obturation" de la camera... Breeeef... Quelles seraient vos conseils/suggestions "de personnes de l'art" là dessus ? quelles cameras (à budget contenu) seraient utilisables pour cet usage, un peu détourné? ... C'est un peu la jungle, et je m'y perds un peu dans tous les modèles dispos et logiciels associés... Re-bref... Je cherche à filmer une scène visible sur écran phosphore, en faisant un peu d'intégration, entre autre, pour essayer d'en tirer la "substantifique moelle et "voir plus" que ce que je pourrais voir avec l'I.L. à l'oeil nu. Par avance, merci pour vos suggestions et le potential brain-storming qui pourrait en découler. à+, Lambda
  15. astrophoto avec APN ou bridge

    Bonsoir. 🙂 Juste pour illustrer la facilité de ce type de montage qui peut se faire avec 2 bouts de bois, et bout de ferrailles. ici, sur un intensificateur équipe d un petit mak. Vieux bridge de chez Sony, monté sur une petite « platine « en chute de parquet, un bout de pvc coulissant et le tout sur 2 rails réchappés d’un tiroir IKEA... le tout permettant un alignement pas trop degeuu avec un oculaire en 2 ‘’ de 30 mm de focale.... A+ et bons essais! Lambda