olivdeso

Member
  • Content count

    2191
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

252 Excellent

About olivdeso

  • Rank
    Very active member
  1. le Mak Newton sans hésiter. Tu fais tout avec ça : visuel, photo, ciel profond, planétaire...et optique de grande qualité. les 127 ED, il y a de tout, du bon au mauvais, et plusieurs versions de verres ED, la plus part on un équivalent FPL51 mais certaines récentes chez explore ont du FCD100 équivalent au fpl53. (mais quelle qualité?). Après il faut voir plus en détail comment c'est fabriqué, car ça varie d'une à l'autre. RC8, ça va vraiment être trop long pour la 183. 1600mm en natif, même avec un.réducteur, ça reste largement au dessus de 1000mm. Et il fait des aigrettes. Rasa 8" : rien à voir avec les précédents, focale 2,5 fois plus courte. pas du tout le même usage... Aigrettes aussi à cause des fils de la caméra. Tu peux les mettre en arc de cercle pour l'éviter, plus d'aigrettes mais ça fait un peu de diffusion : l'énergie est répartie tout autour de l'étoile au lieu d'être envoyée dans une seule direction (l'aigrette) J'aime tellement les MN que j'en ai 3. (un Orion, un SW et un.Intes) Un 190 à vendre du coup. c'est dur à régler pour la photo ciel profond, (le positionnement du porte oculaire en hauteur est très critique, ça définit tout l'axe optique et en.particulier l'inclinaison du primaire, qui doit être strictement parallèle au correcteur en entrée i.e. le ménisque). mais une fois que c'est fait on n'y touche plus jamais, ni au primaire. Éventuellement un.chouïa au secondaire et encore. il faut bien le mettre à température et c'est excellent. super optique. il faut vraiment une super lunette apo pour pouvoir rivaliser, c'est beaucoup plus cher. (j'ai une ap130 pour comparer) 1000mm en bin 1 avec la 183 c'est le max et ça vaut le coup. bien pour les petits objets. Tout l'intérêt du 183 avec un Newton que tu n'aurais pas avec un Rasa, mais tout dépend de ce que tu veux faire avec bien sur.
  2. En.fait, la GTX a un triplet hybride air-huile. Par rapport au triplet huile de la GT, la lame d'air ajoute un degré de liberté au concepteur, ce qui permet d'avoir des lentilles toutes sphériques plus facile à fabriquer. Alors que la GT requiert l'asphérisation d'une lentille afin que le sphérochromatisme soit le plus bas possible à 550nm (i.e. optique optimisée dans le vert). Sur le papier, la gtx pourrait être marginalement meilleure que la gt dans le violet, en pratique je n'ai vu aucune différence (en astrophoto longue pose). L'optique de la gt que j'ai eu donnait vraiment des étoiles ultra fines. La gtx aussi. Mais attention, ça demande une mise au point ultra précise. (effet "snap in focus" comme disent les Américains) Aussi la gt bouge moins en température que la gtx (la gt est la lunette qui bouge le moins en.température de toutes celles que j'ai pu essayé et de loin).
  3. j'aime bien les tests de Colmic...merci
  4. En fait tout dépend où se situe le Tilt : dans l'instrument ou la caméra ou les deux? - avant de toucher à l'instrument, il faut déja que le capteur soit bien orthogonal à l'axe optique. c'est le problème avec les grands capteurs en particulier, car les tolérances de fabrication sont telles que même le silicium peut avoir un peu de tilt par rapport au boitier du capteur. Idéalement, il faudrait le faire au laser par rétroréflexion, mais sur le ciel on peut le voir "facilement" aussi en tournant la caméra : si le tilt reste au même endroit sur l'image (=au même endroit sur le capteur, il tourne avec la caméra) alors le capteur est tilté (=incliné). alors il faut régler le problème au niveau de la caméra. Si on ne le fait pas on aura un problème de tilt à chaque fois qu'on change d'instrument ou si on tourne simplement la caméra pour changer le cadrage. Donc les vis de réglage de tilt incluses sont une bonne idée. Par contre si le capteur est bien d'équerre et qu'il y a du tilt, c'est au niveau de l'instrument qu'il faut jouer. si on réglait au niveau de la caméra, on tilterait le capteur pour compenser le tilt de l'instrument. Là encore on aura des problèmes de tilt en changeant d'instrument ou en tournant la caméra. Bien sur si la caméra est montée fixe sur un instrument sans possibilité de rotation on peut tilter le capteur pour compenser le tilt de l'instrument, mais bon ça marche dans une certaine mesure seulement. Car bien sur si tout est un peu de travers on va avoir d'autres soucis avec la correction en bord de champ (coma, astigmatisme...)
  5. par contre il y a des zones bien brillantes en bord de capteur. source de halo si c'est pas bafflé. le IMX435 est une bombe. Une dynamique gigantesque et faible bruit.Si la linéarité suit, ça va faire un instrument excellent pour la détection d'exoplanètes et autre photométrie de précision.
  6. et pour une AP130 avec son réducteur quad TCC* : F/D 4.5 585mm de focale. on est dans les mêmes eaux que la 106. ça va être chaud pour l'orthogonalité du capteur cette histoire... *le quad TCC marche aussi avec la TEC140 et d'autres... mais ça coûte le prix d'une apo de 100mm, il y a au moins autant de verre et même plus.
  7. En fait l'idéal c'est entre les 2 : du 50mm non monté. ça dépend aussi du F/D bien sur. Avec du 2" monté, l'ouverture du filtre n'est que de 46mm. Donc avec un capteur de 43mm ça va limiter l'usage au F/D long. 3mm de marge donne 30mm de distance au capteur à F/D 10. Mais avec ces petits pixels peu probable quelle soit utilisée F/D 10... à F/D 5 il faudrait le double de marge quand à l'ouverture des filtre, donc à minima du 50mm rond non monté. (50.4mm pour être exact). On gagne 2mm en ouverture et on n'a pas l'anneau des filtres montés, qui peut aussi vignetter à F/D court. En dessous il faudra peut-être du 50x50mm carré. à calculer précisément une fois qu'on connaît la distance filtre à capteur.
  8. Bonne question...il faudrait que je regarde plus en détail. mais en gros ça va dépendre de la façon dont le GPS met à jour l'heure: - soit par interruption : le signal 1pps doit sortir du GPS et lever une IT du PC. Il y a des montages possibles en passant par un port série ou parallèle voir PS2, par contre par l'USB uniquement ça ne me semble pas possible. - soit par polling (lecture périodique) et là c'est moins précis Par contre avec un GPS USB avec led, il est possible de filmer la led qui bat au rythme du 1 PPS en début de séance pour se caller. Attention car sur certains, la led s'éteint au moment où l'impulsion arrive. Sur les cartes filles GSP pour RPI où autre, c'est le contraire. La led s'allume en même temps que l'impulsion 1pps. (1pps = 1 pulse per second)
  9. Typiquement +/-5ms max avec firecapture si le PC est synchronisé en réseau local sur un serveur de temps ST1 à base de GPS sur Raspberry pi.
  10. Ben non, pas plus pour ton objet. Tu ramasses plus large certes, mais ton objet aura le même rapport signal à bruit si tu le remet à la même taille. ça ne dépend que du diamètre de ta lunette. Donc je pense que tu as fais le bon choix, reste à pleine focale si tu veux du détail. Tu as encore de la marge d'ailleurs pour l'échantillonnage, tu peux pousser encore. D'expérience, tant que ta FWHM n'atteint pas 5 .5 pixels environ tu gagne encore. à 6 autant binner.
  11. F9 je crois, mais 10min c'est énorme. Sur les CMOS il faut monter le gain pour diminuer le bruit de lecture. Mettre aussi un petit offet si il était à 0. (300 ADU min en 16 bits)
  12. Paramètres SGP (Sequence Generator Pro)

    j'aurais tendance à dire - soit les câbles, 9 fois sur 10 au moins c'est la cause. Quelle distance as tu pour chaque câble? Est ce que tu n'aurais pas un câble qui tire un peu trop dans certaines positions? bien vérifier toutes les positions, y compris vers le Zénith, avant et après le retournement au méridien. (on a eu le cas au Chili avec une Moravian 16200, même effets dans SGP) - soit le port USB du PC si c'est un port USB3. Change par un port USB2 si tu en a un dispo sur le PC, les Atik n'aiment pas les USB3 qui travaillent en USB2.
  13. Tout est ici: https://baader-planetarium.uk.com/en/pdf/t2_comb_e.pdf Chaque pièce Baader de leur système T2 est numérotée avec sa référence qu'on retrouve dans les catalogues et sur les sites. Les Glathpath sont numérotés 4a 4b 4c. La bague est le numéro 15. (ou #15 dans les catalogues) Attention avec les glasspath, il y a un sens, c'est écrit dessus. Et sur le schéma on voit que le montage est fait dans les 2 sens. ça ne se fait pas sans modification du glasspath. Certains existent en 2 versions, avec l'optique dans un sens et dans l'autre. On peut aussi inverser l'optique sur certains (de mémoire les 1.25 et 1.7 qui on un doublet cémenté mais pas le 2.6 qui a 2 lentilles séparées par une lame d'air. à vérifier plus en détail)
  14. Paramètres SGP (Sequence Generator Pro)

    est ce que tes filtres sont de la. même marque? Si oui il sont parafocaux. De là 2 possibilités suivant l'instrument que tu utilises: - si c'est un télescope, tout sera parafocal, tu peux faire la mise au point avec le filtre de luminance. - si c'est une lunette, alors mieux vaut prendre le filtre rouge pour la mise au point du Halpha et du SII. Pour le OIII, (entre vert et bleu) plutôt le vert ou la luminance. bleu à essayer aussi. Dans SGP il y a une option pour dire si la map doit se faire avec le filtre en cours, ou alors avec un autre filtre. Il y a une autre option pour ne pas prendre en compte le bord de champ, ce qui peut être utile si il y a de la coma ou de la courbure de champ. Typiquement, je prends 9 points, mais 7 suffisent souvent si on est pas trop loin. temps de pose, 2s ou 3s suivant turbu comme en autoguidage. Pour le pas, prends le même qu'avec Maximdl. Là je ne peux pas te dire plus sans détails. Mais réduit progressivement tant que la courbe est correcte jusqu'à trouver la limite où elle ne devient plus assez creuse et les 2 tangentes ne sont plus en vert.
  15. Miroir ruiné suite à réaluminure

    je dirais même pire, car on n'échappe pas au repolissage si il faut changer.