Discret68

Member
  • Content count

    745
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Last Connexion

    Soon available - 49514

Discret68 last won the day on February 6

Discret68 had the most liked content!

Community Reputation

1272 Excellent

1 Follower

About Discret68

  • Rank
    Active Member
  1. ASI2600 MC et NINA

    Concernant la valeur d'offset à 1, c'est beaucoup trop bas pour la 2600MC. Avant d'expliquer pourquoi, je pense qu'il est bon de comprendre que lorsqu'on parle d'offset, il peut y avoir un amalgame entre 2 choses différentes. N'étant pas spécialistes en capteurs, j'ai réalisé quelques tests afin de comprendre la "chose". Il y a en fait l'offset caméra qui est la valeur dont tu parles et l'offset image. Le premier est un paramètre de réglage de la caméra et le 2ème, un résultat qu'on obtient en terme de niveau le plus bas qu'on obtient sur l'image en dehors de toute exposition à la lumière, ce qu'on pourrait appeler un talon mini. Il y a bien une relation entre les 2 valeurs d'offset, plus l'offset caméra sera élevé, plus l'offset image sera élevé, mais cette relation n'est pas directe et l'évolution entre les 2 valeurs n'est pas linéaire. Pa exemple, ce n'est pas parce qu'on a un offset caméra réglé à 10 qu'on aura un offset image de 10. Pour comprendre cette notion, j'ai réalisé un test qui consiste à réaliser des bias avec des valeurs d'offsets évolutives et de mesurer l'offset image. C'est à dire qu'on va mesurer la valeur mini en adu des pixels et compter leur nombre. Tant qu'on obtient des pixels dont la valeurs mesurée est à 0 adu et tant que leur nombre est supérieur à 1, l'image va présenter des pertes d'information puisque ces pixels nécessiteront un certain niveau de lumière pour être "activés". Donc, on perd des informations sur ces pixels lors d'une séquence acquisition. Pour la 2600MC, voici le tableau de relevé des valeurs que j'ai obtenu. J'ai mis le capteur à la température d'acquisition (-10°), un temps de pose à 0,00001s et je suis parti d'un offset de 1 puis par incrément de 1 tout en relevant le nombre de pixel à 0 adu et leur nombre à l'aide de NINA. Sur ce tableau , à la valeur d'offset caméra réglé à 1, on voit qu'il y a des pixels à la valeur 0 adu et qu'ils sont au nombre de 299435 sur l'image. A relativiser par rapport à une image qui contient environ 26 millions de pixels. En augmentant la valeur d'offset, on voit que le nombre de pixels à 0 adu diminue. Arrivé à la valeur d'offset caméra à 18, la valeur mini relavée par NINA est de 9 adu et 1 seul pixel est concerné. C'est normal, dans un lot de valeurs, il y a en a toujours 1 qui présente cette valeur. On peut en déduire que l'offset caméra "optimal" est de 18. A la valeur d'offset de 30, valeur qu'on retrouve un peu partout pour cette caméra, la valeur du pixel le plus bas est à 142, ce qui est très faible par rapport à la dynamique d'une image de 2600. On peut donc en déduire que cette valeur d'offset caméra à 30 est une valeur conservative pour cette caméra. A titre de comparaison, pour ma 2400MC, la valeur d'offset caméra était réglé également à cette valeur de 30. Sauf qu'à cette valeur, l'offset image était à 960 adu, soit une valeur assez élevée. Au final, j'ai trouvé une valeur d'offset caméra à 6 pour avoir un offset image proche de 0 adu. De toute façon, cette valeur d'offset caméra n'est pas hyper critique dans le sens où toutes les images prises à cette valeur permettront de traiter l'offset image. Je dis "toutes les images" car le traitement des images va se baser sur cette valeur d'offset image obtenu. Lorsqu'on traite une brute qui intègre l'offset image, il faut que les darks correspondant intègre également cet offset image pour être retiré de l'image traitée. Ce qu'il faut retenir, c'est que l'offset caméra doit être une valeur mini à respecter afin d'obtenir un offset image supérieur à 0, mais qu'on peut augmenter cette valeur d'offset caméra sans crainte de perturbation pour les brutes. JP
  2. Comment controler un focuser FLI atlas

    Vu que mon PDF ne fonctionnait plus, j'avais opté pour un Integra85 (3") de Gemini qui outre le focuser, intègre également un rotateur, ce qui est quand même bien pratique en remote, avec une charge admissible de 8kg. Il faut dire qu'aujourd'hui, avec les caméras CMOS, le poids d'un train optique a notablement réduit. De plus, l'Integra85 avec le rotateur est relativement mince puisqu'il fait moins de 60mm sans les bague de montage. En plus, il intègre directement un réglage de tilt. A l'époque, il était vendu dans les 1700 euros, mais comme son concepteur/fabricant est décédé, il n'est plus disponible à la vente. Je vais voir coté SAV si une action est encore possible. Sur le principe, la partie mécanique du focuser de l'Integra est identique au PDF et à l'ATLAS ; 3 systèmes vis/écrou mis en rotation par un moteur PAP et une courroie crantée (une chaine pour le PDF). Mais bon, comme le mien fait des siennes, en attendant de trouver la solution, je suis bien content de pouvoir remettre en service le PDF. Le problème de mon Integra étant purement électronique ou informatique, là aussi, je me prépare à refaire si besoin la partie électronique qui de toute façon est dans un boitier externe au focuser. A la base, c'est un Arduino Uno avec 2 driver pour moteurs pas à pas. Du grand classique en somme. A+ JP
  3. Bon résultat avec cette galaxie qui montre effectivement de beaux tumultes en périphérie. JP
  4. Bode et Cigare grand champ au Canari 130

    Vu le temps de pose total, c'est un très bon résultat. JP
  5. Comment controler un focuser FLI atlas

    Salut Florent En complément des essais de cet AM, j'ai lancé le programme FLIfocus qui fonctionne cette fois-ci avec le FLI PDF, après installation du driver ASCOM " Kepler Camera ASCOM driver v.6.5.8325", ce qui n'était pas le cas avant. En regardant ta copie écran de près, je me rend compte que suite à l'installation du driver ASCOM " Kepler Camera ASCOM driver v.6.5.8325", une nouvelle ligne apparait dans la liste des focuser, et ça, je ne l'avais pas remarqué ! En plus de la la ligne "FLI ASCOM Focuser" d'origine, la ligne "ASCOM Focuser Driver for FLI" est venue s'ajouter. La feinte ! En sélectionnant ce driver, le focuser fonctionne ! Super ! Par contre, à ce stade, il n'est pas utile de lancer le programme FLIfocus. J'ai modifié les paramètres de fonctionnement du focuser directement via NINA via l’icône de configuration. Dans cette histoire, ce que je trouve pénible (je reste poli), c'est que lorsque j'ai contacté FLI pour leur signaler la problématique, ils m'ont répondu que le produit n'était plus suivi et qu'aucun correctif ne serait disponible. Dit d'une autre façon, le focuser était "perdu" ! J'avais quand même lancé une réflexion pour remplacer l'électronique intégré par un Arduino avec driver de moteur PAP, tout en gardant la partie mécanique. Bilan, il y a finalement 2 méthodes pour faire fonctionner nos chers focuser FLI. Au tarif de ces joujoux, c'est quand même bien de pouvoir les utiliser. Merci à toi pour la solution apportée. JP
  6. M81 et un invité surprise NGC3077 !

    Afin de préparer au mieux tes soirées, tu pourrais utiliser un logiciel de cartographie céleste qui permet de définir des champs de vision afin de visualiser les différents objets présents et ainsi de peaufiner le cadrage. Par exemple, avec C2A : Les logiciels d'acquisition permettent également de visualiser le champ définit par le setup. Exemple avec NINA : De cette manière, tu ne seras pas surpris de voir certains objets apparaitre sur ton image et pire encore, coupés en deux. JP
  7. Comment controler un focuser FLI atlas

    @floastro : j'ai procédé comme tu l'as indiqué, en installant en complément du driver "FLI Software Installation Kit (not for Kepler) ", le driver " Kepler Camera ASCOM driver v.6.5.8325". J'ai mis sous tension le focuser puis j'ai lancé NINA (V3.0). J'ai sélectionné le FLI ASCOM focuser et j'ai un message d'erreur : Si je bascule à nouveau sur "utilisation du Device Hub Focuser" comme précédemment, le focuser se connecte. JP
  8. M64 avec dof

    Avec des poses de 45s, il faut un temps de pose total beaucoup plus important. Essaies d'arriver à plusieurs heures pour augmenter les détails et le rapport signal/bruit de ton image finale. A part le 1100d, de quoi est constitué ton setup (tube, monture, ...) ? Avec le 1100d, il faudrait peut-être un temps de pose plus long que 45s, mais tout dépend de ton setup et de la qualité du suivi de la monture. Il faudrait faire quelques mesures sur tes brutes et offsets pour évaluer le temps de pose optimal. En plus, M64 n'est pas une cible facile à traiter. Je te propose des objets comme M51, M100, M101 visibles actuellement et qui seront plus évidentes à traiter. Jean-Pierre
  9. M102 au newton de 300 et caméra ASI2400MC

    Merci à vous deux @ALAING et @polo0258 pour vos commentaires. Bon dimanche JP
  10. M102 au newton de 300 et caméra ASI2400MC

    Merci à vous trois @COM423, @Sauveur et @Martin Bernier pour votre passage et vos commentaires. JP
  11. Bonjour à tous En ce bon samedi matin, je vous propose une petite virée dans la banlieue proche de M102, la Galaxie du Fuseau. Cette galaxie est une galaxie lenticulaire vue par la tranche, et située dans la constellation du Dragon. Elle révèle assez peu de détails hormis une bande de poussière qui représente sa principale caractéristique. Le setup est le newton de 300 en f/d 4, la caméra ASI2400MC, le correcteur TS Wynne 3" et un filtre Antlia Luminance. 178 poses unitaires ont été empilées avec APP en drizzle 2, soit une durée totale de presque 3h. Un ciel qui s'est montré relativement favorable vers 1h du matin, mais toujours un voile de nuages en haute altitude qui est présent. Le traitement a été effectué avec Pix. La FWHM est de 2,9" en moyenne pour la séquence complète, ce qui constitue une bonne valeur chez moi. Le champ complet avec une résolution graphique de 3600 x 2500 pixels : La version annotée à la même résolution : Et un crop de M102 avec l'étoile SAO 29401 en bas à droite qui présente une magnitude de 7,5. La résolution est de 2000 x 1600. La bande de poussière est bien visible : Bonne journée à vous. Jean-Pierre
  12. Comment controler un focuser FLI atlas

    Venant de rencontrer un problème de fonctionnement de mon focuser/rotateur Integra85, j'ai remis en place le FLI PDF qui était remisé depuis qu'Il ne fonctionnait plus à la suite du passage de windows 32 bit à une version 64 bit. Avec la méthode proposée par @Eric78 (utilisation du Device Hub Focuser), mon PDF fonctionne à nouveau. Merci à toi Eric pour la solution apportée Jean-Pierre
  13. M64 au newton de 300 et caméra ASI2400MC

    Merci @ALAING et @danielo pour vos commentaires. Je viens d'essayer mais ça ne règle pas le problème. Affaire à suivre ! JP
  14. Bonsoir à tous Ces derniers jours, j'ai effectué un certain nombre de modifications au niveau de mon newton. Remise en peinture noire de l'intérieur du tube, remplacement du focuser/rotateur Integra85 (qui posait quelques soucis) par un focuser FLI PDF que j'avais en "stock". Ce focuser ne fonctionnait plus directement après le passage de Windows 32 bit en 64 bit. FLI ayant décidé de ne plus faire de suivi sur ce type de matériel (qui a un prix non négligeable quand même), il a été remisé en attendant des jours meilleurs, d'où l'installation de l'Integra. Vu les problèmes actuels avec l'Integra, j'ai parcouru les forums pour essayer de trouver une solution pour le FLI PDF. Et c'est ici même que j'ai trouvé la combine qui consiste à ne pas appeler directement ce focuser dans NINA mais de passer par le Device hub focuser, puis de sélectionner le FLI. Et là, miracle, ça fonctionne. Par contre, l'encombrement et les fixations n'étant pas du tout les mêmes, il a fallu que j'usine une série de pièces d'adaptation, à la fois pour le fixer au newton, et pour y raccorder le train optique avec l'ASI2400MC et le correcteur TS Wynne 3". Le BF n'étant pas le même pour les 2 focuser, il a été nécessaire de déplacer également le primaire pour compenser les longueurs. Mais sur mon newton, ça se fait sans difficulté, tout est prévu. Reprise bien évidemment de la collimation au CatsEye après montage de l'ensemble. De plus, avec une GM2000HPS, modifier les équipements supportés nécessite de reprendre les réglages (équilibrage dynamique, MES, modèle de pointage, ..). Bref, hier soir, premiers tests et mesures avec le nouveau montage. Gros coup de bol, la MES n'a pas bougé et le modèle de pointage est tout à fait conforme. Mise à jour des nouveaux paramètres de l'autofocus avec NINA pour être cohérent avec le FLI PDF et MAP auto sans soucis. Peu après minuit, j'ai eu le temps de lancer une séquence et c'est M64, la galaxie de l’œil noir qui a été retenue. Malgré quelques voiles d'altitude, j'ai lancé les acquisitions ! C'eut été un péché que de ne rien lancer Par contre, juste pour le fun, voici la courbe de l'évolution du fond de ciel au fil de la séquence. A la fin de la séquence, le scope vise le ciel au dessus de la ville de Colmar avec tous ses éclairages. En plus, des nuages sont passés par là. Bon, ben faut virer une partie de la séquence ! Venons en aux images proprement dites de cette galaxie, qui est vraiment isolée dans son secteur. A part quelques galaxies PGC, rien de flagrant. Au final, 248 images de 60s composent cette image, soit 4h et quelques poussières .... cosmiques. Acquisitions avec NINA, empilement avec APP en drizzle 2 et traitement avec Pix. Le champ complet à la résolution de 3200 x 2100 pixels : Un crop de M64 à la résolution de 2000 x 1600 pixels Il y a un petit défaut de chromatisme au niveau des étoiles. A voir .... Bonne soirée à tous Jean-Pierre
  15. M95 sous un mauvais ciel

    Belle image malgré les mauvaises conditions. L'important est de pouvoir pratiquer notre sport favoris ! Même dans des conditions pas très favorables. Je viens de l'ajouter à mon catalogue de cibles .... peut-être pourrais-je encore la faire cette année, mais ça devient difficile vu le peu de créneaux disponibles. JP