RIGEL33

Member
  • Content count

    522
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Everything posted by RIGEL33

  1. La galaxie de l’enflure et sa 8ème supernova Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images. J’ai été assez étonnée en découvrant le nom populaire de M61 qui est la galaxie spirale de l’enflure. C’est une galaxie dans la constellation de la Vierge vue de face, située à 71 millions d’années-lumière environ. Elle est très active et produit énormément d’étoiles. C’est aussi là qu’on a déjà pu observer 8 supernovae depuis 1926. La huitième a été découverte tout récemment, le 6 mai 2020. Comme on en parlait beaucoup sur les fora d’astronomes amateurs, c’est tout naturellement que j’ai pointé ma lunette vers cette région du ciel riche en galaxies pour y trouver cette belle spirale et sa supernova, en croisant les doigts pour qu’elle soit toujours brillante. Pour les néophytes, une supernova est une étoile supergéante qui finit sa vie en une gigantesque explosion. Cette explosion s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. Photos prises le 16 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 83 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 25 DOF – Iris et Toshop. [ Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.[/u] Version annotée Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  2. La comète et la galaxie spirale barrée Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images. La comète C/2019 Y1 Atlas continuait sa route vers le système solaire externe après avoir fait son périhélie à la mi-mars 2020. A proximité de la comète, une galaxie spirale barrée aux bras spiraux très étirées me permit d’obtenir un cadre original. Cependant, il ne me restait pas beaucoup de place pour loger la comète que je mis en haut à droite. Y1 avait perdu quelques magnitudes mais la rencontre avec cette galaxie la rendit plutôt intéressante. Cette dernière découverte par William Herschel en 1793, cataloguée NGC 3359, se situe à environ 56 millions d’années-lumière de la Voie Lactée. Et si la comète ne fait que passer vite fait dans le coin supérieur droit de l’image, la galaxie est plutôt jolie en bas à gauche. Photos prises le 18 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 226 poses d’une minute – ISO 6400 – 21 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub. Registration sur la comète Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Régistration sur la galaxie Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le film
  3. Merci de vos retours Pour le nom de la galaxie, je ne pense pas qu'il faut l'entendre comme une insulte mais plutôt comme un qualificatif
  4. Merci pour vos retours encourageants Oui Chani, mais cela demande beaucoup trop de travail... et je manque de temps.
  5. M61 et sa SN2020 annotée.jpg

  6. Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images. J’ai été assez étonnée en découvrant le nom populaire de M61 qui est la galaxie spirale de l’enflure. C’est une galaxie dans la constellation de la Vierge vue de face, située à 71 millions d’années-lumière environ. Elle est très active et produit énormément d’étoiles. C’est aussi là qu’on a déjà pu observer 8 supernovae depuis 1926. La huitième a été découverte tout récemment, le 6 mai 2020. Comme on en parlait beaucoup sur les fora d’astronomes amateurs, c’est tout naturellement que j’ai pointé ma lunette vers cette région du ciel riche en galaxies pour y trouver cette belle spirale et sa supernova, en croisant les doigts pour qu’elle soit toujours brillante. Pour les néophytes, une supernova est une étoile supergéante qui finit sa vie en une gigantesque explosion. Cette explosion s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. Photos prises le 16 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 83 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 25 DOF – Iris et Toshop.
  7. La comète et la galaxie spirale barrée

    Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images. La comète C/2019 Y1 Atlas continuait sa route vers le système solaire externe après avoir fait son périhélie à la mi-mars 2020. A proximité de la comète, une galaxie spirale barrée aux bras spiraux très étirées me permit d’obtenir un cadre original. Cependant, il ne me restait pas beaucoup de place pour loger la comète que je mis en haut à droite. Y1 avait perdu quelques magnitudes mais la rencontre avec cette galaxie la rendit plutôt intéressante. Cette dernière découverte par William Herschel en 1793, cataloguée NGC 3359, se situe à environ 56 millions d’années-lumière de la Voie Lactée. Et si la comète ne fait que passer vite fait dans le coin supérieur droit de l’image, la galaxie est plutôt jolie en bas à gauche. Photos prises le 18 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 226 poses d’une minute – ISO 6400 – 21 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub.
  8. La comète et la galaxie spirale barrée

    Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images. La comète C/2019 Y1 Atlas continuait sa route vers le système solaire externe après avoir fait son périhélie à la mi-mars 2020. A proximité de la comète, une galaxie spirale barrée aux bras spiraux très étirées me permit d’obtenir un cadre original. Cependant, il ne me restait pas beaucoup de place pour loger la comète que je mis en haut à droite. Y1 avait perdu quelques magnitudes mais la rencontre avec cette galaxie la rendit plutôt intéressante. Cette dernière découverte par William Herschel en 1793, cataloguée NGC 3359, se situe à environ 56 millions d’années-lumière de la Voie Lactée. Et si la comète ne fait que passer vite fait dans le coin supérieur droit de l’image, la galaxie est plutôt jolie en bas à gauche. Photos prises le 18 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage) 226 poses d’une minute – ISO 6400 – 21 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub.
  9. Quart de circum et Voie Lactée

    Merci beaucoup de vos retours
  10. Quart de circum et Voie Lactée En deux soirées séparées de presque un mois, je n’avais pris que mon APN et mon trépied afin de ne pas surcharger mon disque dur déjà bien lourd de données non traitées. Je préférais faire de l’observation et initier les visiteurs qui étaient encore nombreux sur nos soirées de l’après-Nuit des Etoiles. Voici donc le résultat de ces deux soirées qui furent très sympas et enrichissantes ;) Le 14 août, j’ai tenté de capter quelques perséides mais en vain. Cependant, j’ai pu réaliser un « quart de circum ». Photos prises le 14 août 2020 à Saucats (33) – Canon 7D défiltré partiel avec objectif 18-200 mm, focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, ISO 800, sur trépieds photo. 163 poses d’1 minute, Camera RAW, Starmax, Toshop et VirtualDub. Le film Photo finale Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Le 12 septembre, je m’essayais à la Voie Lactée mais en pose unique. Faudra que je retente ça en multi-poses pour voir ce que cela donne. Photo prise le 12 septembre 2020 à Saucats (33) – Canon 7D défiltré partiel avec objectif 18-200 mm, focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, ISO 6400, sur trépieds photo. 1 pose de 15s, Camera RAW et Toshop. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  11. Moisson d'orages

    Encore un grand merci Gilles pour ton aide
  12. Moisson d'orages

    Voici mes images de la chasse aux orages de samedi soir, 15 août 2020 Toutes les images ont été prises avec le Canon 7D avec l’objectif 18-200 mm, focale à 18 mm. La MAP n’est pas top. D’abord les mammatus à main levée : Eclairs sur trépied : Pose de 15 s – ouvert à 5.6 – ISO 640 Pose de 30 s – ouvert à 3.5 – ISO 100 – pour l’ambiance Pose de 30 s – ouvert à 3.5 – ISO 100 – pour l’ambiance Pose de 30 s – ouvert à 3.5 – ISO 800 – pour l’ambiance (incendie à gauche – étoiles à droite) Pose de 30 s – ouvert à 3.5 – ISO 200
  13. Moisson d'orages

    Image envoyée... tu feras sûrement mieux que moi car j'ai pas mal à apprendre encore
  14. Moisson d'orages

    Mais mes images d'origines sont bien en RAW... et j'ai traité avec Caméra RAW. J'ai tenté de trouver un bon compromis... le meilleur que j'ai pu en fait. Maintenant, je peux t'envoyer la version RAW non traitée si tu veux mais il me faut une adresse mail
  15. Moisson d'orages

    Merci de vos retours Santacana, oui j'ai bien vu la surexposition... en plus, j'avais à mes côtés un spécialiste de ce genre d'image qui a tenté de me corriger au niveau des ISO et ouverture. Après je ne suis pas à fond dans ce genre d'images... là c'était l'occasion et je l'ai saisi Je vais déjà tenté de m'améliorer sur la MAP dans un premier temps... Merci pour le conseil... je vais regarder d'un peu plus près le mode d'emploi du 7D.
  16. La comète NEOWISE frôle Bordeaux

    Merci de vos retours
  17. La comète NEOWISE frôle Bordeaux Est-il besoin de vous présenter celle que l’on nomme dorénavant la Grande Comète 2020 ? Il s’agit bien sûr de la comète C/2020 F3 Neowise. Profitant du beau temps et de l’absence de Lune, j’ai décidé de l’imager, toujours au Mémorial de la Ferme de Richemont à Saucats, mais sur toute une nuit, celle du vendredi 17 au samedi 18 juillet. Dans la vidéo, au premier plan, on voit les astropotes en activité, arrivant, partant, évoluant d’un setup à l’autre pour échanger et partager autour du monument. A un moment, une voiture arriva sur le site, tous phares allumés, avant de décider qu’elle avait dû se tromper de route. Et au fur et à mesure de la nuit, le nombre d’observateurs s’amenuise jusqu’à ne rester plus qu’une voiture, la nôtre. A l’arrière plan, on peut voir aussi des traînées qui ne vont pas dans le même sens que les étoiles… ce sont très souvent des satellites en orbite basse, comme l’ISS d’ailleurs présent. Bien plus loin, les étoiles défilent, un effet d’optique généré par la rotation terrestre. Et bien sûr, on peut voir allant de gauche à droite, la comète, vedette du moment, baignant partiellement dans la pollution lumineuse générée par la ville de Bordeaux. Photos prises les 17 et 18 juillet 2020 à Saucats (33) – Canon 7D défiltré partiel avec objectif 18-200 mm, focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, ISO 1000, sur trépieds photo. 933 poses de 15 s, Camera RAW, Toshop et VirtualDub. Pose unique Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff. Circumpolaire (addition de 108 poses) Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  18. La comète NEOWISE frôle Bordeaux

    Est-il besoin de vous présenter celle que l’on nomme dorénavant la Grande Comète 2020 ? Il s’agit bien sûr de la comète C/2020 F3 Neowise. Profitant du beau temps et de l’absence de Lune, j’ai décidé de l’imager, toujours au Mémorial de la Ferme de Richemont à Saucats, mais sur toute une nuit, celle du vendredi 17 au samedi 18 juillet. Dans la vidéo, au premier plan, on voit les astropotes en activité, arrivant, partant, évoluant d’un setup à l’autre pour échanger et partager autour du monument. A un moment, une voiture arriva sur le site, tous phares allumés, avant de décider qu’elle avait dû se tromper de route. Et au fur et à mesure de la nuit, le nombre d’observateurs s’amenuise jusqu’à ne rester plus qu’une voiture, la nôtre. A l’arrière plan, on peut voir aussi des traînées qui ne vont pas dans le même sens que les étoiles… ce sont très souvent des satellites en orbite basse, comme l’ISS d’ailleurs présent. Bien plus loin, les étoiles défilent, un effet d’optique généré par la rotation terrestre. Et bien sûr, on peut voir allant de gauche à droite, la comète, vedette du moment, baignant partiellement dans la pollution lumineuse générée par la ville de Bordeaux. Photos prises les 17 et 18 juillet 2020 à Saucats (33) – Canon 7D défiltré partiel avec objectif 18-200 mm, focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, ISO 1000, sur trépieds photo. 933 poses de 15 s, Camera RAW, Toshop et VirtualDub.
  19. La comète NEOWISE frôle Bordeaux

    Est-il besoin de vous présenter celle que l’on nomme dorénavant la Grande Comète 2020 ? Il s’agit bien sûr de la comète C/2020 F3 Neowise. Profitant du beau temps et de l’absence de Lune, j’ai décidé de l’imager, toujours au Mémorial de la Ferme de Richemont à Saucats, mais sur toute une nuit, celle du vendredi 17 au samedi 18 juillet. Dans la vidéo, au premier plan, on voit les astropotes en activité, arrivant, partant, évoluant d’un setup à l’autre pour échanger et partager autour du monument. A un moment, une voiture arriva sur le site, tous phares allumés, avant de décider qu’elle avait dû se tromper de route. Et au fur et à mesure de la nuit, le nombre d’observateurs s’amenuise jusqu’à ne rester plus qu’une voiture, la nôtre. A l’arrière plan, on peut voir aussi des traînées qui ne vont pas dans le même sens que les étoiles… ce sont très souvent des satellites en orbite basse, comme l’ISS d’ailleurs présent. Bien plus loin, les étoiles défilent, un effet d’optique généré par la rotation terrestre. Et bien sûr, on peut voir allant de gauche à droite, la comète, vedette du moment, baignant partiellement dans la pollution lumineuse générée par la ville de Bordeaux. Photos prises les 17 et 18 juillet 2020 à Saucats (33) – Canon 7D défiltré partiel avec objectif 18-200 mm, focale à 18 mm, ouvert à f/3.5, ISO 1000, sur trépieds photo. 933 poses de 15 s, Camera RAW, Toshop et VirtualDub.
  20. Pour les 7 et 8, c'est fichu... j'anime aux Nuits des Etoiles... On verra si la météo le permet le 6
  21. C'est vraiment magnifique Sauveur
  22. Il a eu l'APOD, Bravo JL Dauvergne !!!

    Toutes mes félicitations pour la parution à l'APOD du 29 juillet de tes images sur Jupiter et Saturne C'est amplement mérité... les photos sont superbes